Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Hella S. Haasse [Pays-Bas]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Sam 19 Avr 2008 - 21:06

Hella S. Haasse (1918 - 2011)






(J'ai pris le texte de Wikipedia que j'ai un peu condensé)


Hélène Serafia (Hella S.) Haasse est née le 2 février 1918 à Batavia, (anciennes Indes néerlandaises), et décédée le 29 septembre 2011 à Amsterdam. Sa mère est la pianiste Katherina Diehm-Winzenhöhler et son père Willem Hendrik Haasse, inspecteur des finances au Gouvernement. Hella Haasse a grandi aux Indes néerlandaises, sauf de 1924 à 1928, années où sa mère suivait une cure au Sanatorium néerlandais à Davos, Suisse. Passionnée de lecture et de théâtre, elle écrit à 11 ans son premier roman historique. Pendant ses années de lycée, elle découvre la poésie. En 1938 elle part aux Pays-Bas pour des études de littérature et d'art dramatique à Amsterdam. Elle termine l'école de théâtre en 1943, mais déjà en 1944, année où elle se marie avec Jan van Lelyveld, rédacteur de Propria Cures, elle abandonne cette voie pour se vouer à plein temps à l'écriture, d'abord de la poésie, des petites pièces de théâtre et des textes de cabaret, mais très vite elle se tourne vers la prose.

Sa nouvelle Oeroeg (1948, titre français : Le Lac noir), écrite pour un concours, lui vaut le premier prix et une renommée nationale. Cette nouvelle se situe en Indonésie.Ce livre a été adapté à l'écran en 1993 par Hans Hylkema. Sa jeunesse dans les Indes est une riche source d'inspiration aussi pour d'autres livres comme  Les Seigneurs du thé.
Au cours de sa longue carrière, Hella Haasse a reçu toute une série de prix littéraires néerlandais. Elle a occupé des postes universitaires prestigieux.
De 1981 à 1990, Hella et son mari habitent en France, à Saint-Witz au nord de Paris. Elle écrit alors plusieurs romans et récits qui se situent en France, mais c'est surtout la période des grands romans-documentaires historiques. Elle est déjà de retour à Amsterdam quand le ministère de la Culture de France lui remet les décorations d'abord d'officier, puis de commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres, et ensuite celle d'officier de la Légion d'honneur.

La traduction anglaise de Het woud der verwachting (En la forêt de longue attente) en 1989 a apporté a Hella Haasse d'un coup une renommée internationale. Depuis, elle est traduite dans nombre de langues et elle est lue à travers le monde.


Bibliogrpahie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

1988 Un goût d'amandes amères, Page 1,
1991 Le Lac noir, Page 8,
1991 En la forêt de longue attente, Page 6,
1991 Le Temps est un songe ou Henri-René Lenormand et les Pays-Bas, texte d'une conférence
1993 Un fil dans le noir,
1993 Les routes de l'imaginaire, Page 5,
1994 Le Maître de «la descente»,
1995 Une liaison dangereuse. Lettres de La Haye,
1995 En transit, Page 5,
1996 Les Seigneurs du thé, Pages 1, 2, 3, 4, 6,
1997 La ville écarlate,
1998 La source cachée, Pages 3, 4, 6,8 ,
1998 Le Génie du lieu, suivi de La Gloriette, Page 6,
1999 Locataires et sous-locataires, Pages 6, 8,
2000 Les jardins de Bomarzo, Pages 4, 7
2000 Des nouvelles de la maison bleue, Page 6,
2001 Un long week-end dans les Ardennes, Page 8,
2002 Viser les cygnes, Page 3,
2003 Les Initiés, Page 8,
2003 La Récalcitrante,
2004 L'Anneau de la clé, Page 8
2008 Aloe ferox, Pages 4, 7,
2011 La chasse aux étoiles,

Citation :
mise à jour le 30/11/2014, page 8

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)


Dernière édition par églantine le Dim 30 Nov 2014 - 19:09, édité 10 fois (Raison : mise à jour)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Sam 19 Avr 2008 - 21:07

Un goût d’amandes amères




417 après J.-C. à Rome. La religion chrétienne triomphe et les fidèles des Dieux païens, en même temps que d’une certaine idée de la romanité sont pourchassés. Hadrianus, le préfet tout puissant s’est donné comme mission d’extirper ce qu’il considère comme une déviation néfaste, et il n’hésite pas dans les moyens pour démasquer et sanctionner ceux qui n’adhèrent pas à la nouvelle religion. Suite à des arrestations dans la maison d’un patricien et au procès qui suit, il rencontre pourtant un fantôme surgi de son passé en Egypte, un ancien esclave affranchi, devenu par la suite un poète célèbre, Claudius Claudianus, qu’il a protégé, à qui il s’est attaché, et qu’il a pourtant déjà condamné une fois et qu’il croyait mort. Cette rencontre l’oblige à reconsidérer un certain nombre de choix qu’il a fait dans sa vie, à revivre quelques événements marquants de celle-ci. Claudius Claudianus, dans sa prison, fait de même un bilan de son existence et écrit son testament.


Un beau roman, dans lequel l’auteur en opposant deux hommes, oppose deux conception de l’existence, deux façon d’aborder le monde. Hadrianus, obsédé par le succès matériel, soumis au pouvoir, n’ayant que peu de considération pour les personnes humaines et leur liberté de penser. Et Claudius, l’éternel révolté, ne croyant en aucun dieux, en aucune superstition, mais prêt à tout pour préserver son libre arbitre et le respect de lui-même. Tout cela dans la Rome finissante, avant le dernier assaut des Barbares, mais qui semble à ses habitants éternellement protégée et invincible. Hella S. Haasse aborde très finement les questions du sens de l’histoire, de l’évolution des sociétés, la mort des civilisation, sur la peur de l’autre, sur l’intégration, l’intolérance. Tous cela sans pesanteur, dans une jolie écriture fine et élégante.


Ce fut pour moi un vrai plaisir de lecture, et je compte bien découvrir d’autres romans de cet auteur, je suis tout particulièrement tenté par Les maîtres du thé, dont j’ai lu des critiques positives sur des Blogs, et aussi par En la forêt de longue attente, consacré à Charles d’Orléans, un poète que j’aime beaucoup.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Dim 20 Avr 2008 - 16:00

Merci pour ce fil, Arabella.
Ma lecture de livres de Hella S.Haasse date de trop longtemps. Mais tu me redonnes envie d'une re-lecture.. ou même une nouvelle découverte.. Les seigneurs du thé sont tentants Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Dim 20 Avr 2008 - 18:21

kenavo a écrit:

Ma lecture de livres de Hella S.Haasse date de trop longtemps. Mais tu me redonnes envie d'une re-lecture.. ou même une nouvelle découverte.. Les seigneurs du thé sont tentants Wink

Moi aussi je suis très tentée par Les seigneurs du thé. Peut-être une lecture commune en perspective ?

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Dim 20 Avr 2008 - 18:38

Arabella a écrit:
kenavo a écrit:

Ma lecture de livres de Hella S.Haasse date de trop longtemps. Mais tu me redonnes envie d'une re-lecture.. ou même une nouvelle découverte.. Les seigneurs du thé sont tentants Wink

Moi aussi je suis très tentée par Les seigneurs du thé. Peut-être une lecture commune en perspective ?
... volontiers.. malheureusement je pense que je ne l'aurais seulement après mon congé.. mais à ce moment-là - oui
(et ce sera Amos Oz qui va devoir attendre Razz )

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Dim 20 Avr 2008 - 19:33

kenavo a écrit:

Moi aussi je suis très tentée par Les seigneurs du thé. Peut-être une lecture commune en perspective ?
... volontiers.. malheureusement je pense que je ne l'aurais seulement après mon congé.. mais à ce moment-là - oui
(et ce sera Amos Oz qui va devoir attendre Razz )[/quote]

Non, Kenavo, Amos Oz ne doit pas attendre, à aucun prix. quand aux Seigneurs du thé, cela me paraît le livre idéal pour l'été, lire un roman histoirique qui se passe dans un cadre exotique, écrit dans un jolie style fluide et élégant c'est parfait pour la saison chaude. On ferra cette lecture entre fin juin et fin août. Enfin si tu es d'accord. Laughing

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Dim 20 Avr 2008 - 20:38

Arabella a écrit:
Non, Kenavo, Amos Oz ne doit pas attendre, à aucun prix. quand aux Seigneurs du thé, cela me paraît le livre idéal pour l'été, lire un roman histoirique qui se passe dans un cadre exotique, écrit dans un jolie style fluide et élégant c'est parfait pour la saison chaude. On ferra cette lecture entre fin juin et fin août. Enfin si tu es d'accord. Laughing
Je suis d'accord, bien que l'idée de boire du thé en été me fait déjà transpirer.. (oui - je sais - n'importe la saison on peut le boire - mais pas moi Wink ) On se retrouve donc en été pour ce livre... Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Dim 20 Avr 2008 - 21:44

kenavo a écrit:
Je suis d'accord, bien que l'idée de boire du thé en été me fait déjà transpirer.. (oui - je sais - n'importe la saison on peut le boire - mais pas moi Wink ) On se retrouve donc en été pour ce livre... Very Happy

C'est noté alors. Personnelement je bois du thé en toute saison, et le thé glacé, c'est bon aussi Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Sam 31 Mai 2008 - 11:20



Les Seigneurs du thé

Comme convenu je commence aujourd'hui une lecture commune avec Arabella de ce livre.

Je proposerai qu'on pourrait poster par chapitre réparti dans le livre:

- Gamboeng, le premier jour (1er janvier 1873)
- Scènes de préparation (1869-1873)
- L'essartage (1873-1876)
- Le couple (1876-1879)
- La famille (1879-1907)
- Gamboeng, le dernier jour (1879-1907)

Bonne lecture Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Sam 31 Mai 2008 - 11:50

Citation :
Résumé
En 1873, le jeune Rudolf se rend dans les Indes orientales pour se consacrer à la culture du thé. Sa vie conjugale avec Jenny Bisschop connaît quelques années heureuses au prix d'énormes sacrifices. À la tête d'une entreprise florissante, Rudolf s'acharne au travail et son indifférence face aux aspirations de Jenny conduira celle-ci vers l'abîme...

Je voulais aussi citer une phrase de la Note préliminaire de Hella Haasse concernant ce livre :
Citation :
Les Seigneurs du thé est un roman, mais n’est pas une fiction

Intéressant aussi pour s’orienter dans la future lecture sont les deux citations que Hella Haasse elle-même fait précéder à son roman :
Citation :
Tu dis : ces lettres n’ont aucun intérêt historique. C’est peut-être vrai. Mais n’est-il pas tout aussi vrai que les événements épisodiques, qui donnent une image beaucoup plus claire de la situation et surtout des idées de l’époque, sont souvent plus intéressants pour la postérité que, par exemple, une série de chiffres ? Les affaires sont mortes et ne peuvent ressusciter, mais les êtres peuvent revivre pour nous, si nous sommes informés de ce qu’ils pensaient et ressentaient.
Bertha de Rijck Van der Gracht-Kerkhoven
à son frère Karel Kerkhoven, 1959
et
Citation :
Un ouvrage de fiction mélange à sa guise le vrai et le faux, le vécu, le retranscrit, l’imaginaire, la biographie.
Philippe Labro

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Sam 31 Mai 2008 - 11:51

- Gamboeng, le premier jour (1er janvier 1873)
Ce premier chapitre – ensemble avec le dernier, les plus courts du livre – ne compte même pas dix pages et nous montre l’arrivé du jeune Rudolf Kerkhoven dans son ‘Eldorado’. Sa destination rêvée depuis que ses parents se sont embarqués à l’étranger pour se consacrer à la culture du thé.

Il avait atteint l’endroit où toute sa réalité encore non vécue l’attendait.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Sam 31 Mai 2008 - 12:01

- Gamboeng, le premier jour (1er janvier 1873)

J'aurais envi d'appeler ce chapitre Un jour au paradis. Un paysage enchanteur et la promesse de quelque chose de nouveau, où tout est à bâtir à partir de rien, un monde vierge ou le héros peut construire un monde à la hauteur de ses rêves.
Nous verrons plus tard si quelque part se cache un serpent....

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Lun 2 Juin 2008 - 19:14

- Scènes de préparation (1869-1873)

Après les quelques pages du premier chapitre, les Scènes de préparation nous ramènent à Delft de l’année 1869 pour faire la connaissance de l’étudiant Rudolf Kerkhoven.
Ses parents se sont embarqués avec les enfants plus jeunes pour la Java et Rudolf a hâte de les rejoindre.
Rudolf Kerkhoven appartient à une famille qui s’est lancé dans des affaires coloniales et donc il y a autant de personnes en Hollande pour lui donner des avis sur les affaires de son père à Java que de la famille l’attendant en colonie même pour le guider dans ses futurs entreprises.

« Les enfants de ces familles grandissent dans la pleine conscience que leur réalité s’étendait bien au-delà de l’équateur. »


La classe sociale dans laquelle il se déplace est assez rigide et il essaye d’assimiler à perfection son rôle de fils ainé qui représente son père dans la patrie.

«… il n’était pas présenté à des hôtes inconnus (comme s’il était encore un enfant ou un indésirable !), de sorte que, selon l’étiquette, il ne pouvait prendre part à la conversation et avait l’air d’une quantité négligeable »

Quelle impatience pendant ses années d’études où il essaye à maintes reprises de convaincre son père de pouvoir prendre le départ plus tôt que prévu.

Et quand on lui donne enfin le feu vert de rejoindre sa famille il part tout de suite – mais à ce moment il fallait encore contourner Le Cap – qui voulait dire environ cent vingt jours pour arriver à sa destination.
Parlant de voyager Very Happy

Ses premiers pas à Java lui font un tour de la famille qui s’est entretemps un peu dispersée dans toute l’île. Mais il lui faut surtout apprendre le métier de ‘Seigneur du thé’.

Je n’aime pas trop le personnage de Rudolf qui se présente pour l’instant trop rigide, trop consciente de ses devoirs – mais j’ai bon espoir qu’il va devenir peut être plus détendu dans les prochains chapitres.

L’écriture est sobre mais m’invite à trouver plaisir à suivre les exploits de cette famille dans cette aventure javanaise.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Lun 2 Juin 2008 - 21:28

- Scènes de préparation (1869-1873)


Dans cette deuxième partie, nous retournons en arrière et suivons le héros Rudolf avant sa découverte de Gamboeng. Sa jeunesse studieuse et trop sage. Son attachement pour sa famille mais en même temps la distance qu'elle semble prendre avec lui. Son envie de rejoindre ses parents aux Indes, ses premiers pas dans ce nouveau monde où il lui faut prendre ses répères, découvrir la société coloniales, ses intrigues, ses façons de vivre et aussi les colonisés, leur culture en arrière plan semble-t-il mais en même temps terriblement riche et vivante.

Le héros est complexe, attachant par certains aspects, très honnête et exigeant vis à vis de lui-même, sensible au monde indigène qu'il découvre, mais en même temps très rigide et puritain.

Et les beautés naturelles, le monde de la culture du thé, une cuisine épicée, un univers de couleurs et de sensations.

Un très beau voyage.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Lun 2 Juin 2008 - 21:35

L'essertage (1873-1876)


Dans cette partie très courte, l'auteur résume la première époque qui suit l'installation de Rudolphe à Gamboeng. Il travaille très dur, y compris physiquement, essaie de s'imposer à la population locale dont il a besoin comme main d'oeuvre. Ses conditions de vie sont spartiates, mais il ne semble pas sans préoccuper, tout tendu qu'il est de faire de Gamboeng un domaine prospère. Il se passionne pour la culture du thè, sur laquelle nous apprenons un certain nombre de choses au passage.

J'aime bien la façon d'écrire de Hella Haasse, elle reste un peu en retrait, nous décrit son héros, ses pensées, ses opinions, sans les juger, sans prendre parti, alors qu'il y a plein de choses très choquantes chez Rudolphe, il est très impérméable aux autres, à leur façon de voir les choses, uniqument préoccupé de ses objectifs, de sa réussite.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hella S. Haasse [Pays-Bas]
Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Balade au pays Basque
» Jambon pays ananas
» C’est comment l’halloween dans votre pays
» "Pays de Normandie" - 911 / 2011.
» La Normandie... l'autre pays du vin!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: