Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Hella S. Haasse [Pays-Bas]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeLun 2 Juin 2008 - 22:06

- L’essartage 1873 – 1876

La sueur ruisselait le long de son dos et sous son chapeau de soleil, à travers ses cheveux et sur son visage. Sa chemise était trempée, les manches de sa veste de coton collaient à ses bras.

La chaleur et le labour entrent dans l’histoire ! Rudolf va entamer dans ce chapitre la mise sur pied de sa future entreprise.

Et de suite il devient plus humain. Il vit parmi ses travailleurs, fait lui-même le travail de défrichage de la terre où il veut élever des théiers. Le rapport avec ses ouvriers se développe positivement – surtout qu’il se montre adepte de quelques connaissances médicales – et surtout – il arrive à abattre une panthère qui non seulement a menacé ses travailleurs mais fait de lui un héros dans leurs yeux!

J’ai bien aimé lire ces pages – et j’ai pensé à la phrase d’Arabella :
Arabella a écrit:
Un paysage enchanteur et la promesse de quelque chose de nouveau, où tout est à bâtir à partir de rien
Hella Haasse nous décrit ici comment ce jeune homme se consacre à réaliser son rêve.. et comment à partir de rien peut en effet être intimidant – mais sa forte volonté ne lui laisse jamais désespérer.
Bien que j’avais dit de lui qu’il m’était un peu trop rigide – j’apprécie ici son caractère – et surtout qu'il essaie de voir aussi un côté positive dans tout ce qui se présente dans sa vie.


Il n’avait pas prévu qu’à Gamboeng il pût pleuvoir si souvent et avec une telle violence. Cette pluie et la solitude (en l’espace de trios mois, il n’avait plus entendu ni parlé un seul mot de néerlandais) étaient l’ombre au tableau de son Eldorado. Il pensait parfois avec une pointe d’autodérision au ravissement dans lequel l’avait plongé le spectacle, lorsqu’il s’était trouvé pour la première fois au sommet de la montagne. Il connaissait encore de tels instants de pur bonheur quand après la tourmente, sortant de la forêt vierge toute dégoulinante, ou le matin, ouvrant sa porte, il voyait se déployer sous ses yeux le grandiose panorama des sommets environnants : le Gedeh à l’arrière-plan offrait toutes les nuances de bleu et de violet, tandis que tout près se dressaient, majestueuses, les trois cimes du mont Tiloe. Chaque fois, il éprouvait le sentiment que ce paysage – même s’il pensait mieux le connaître maintenant pour l’avoir parcouru en tous sens – menait une existence propre, repliée, indéchiffrable. Il comprenait aussi pourquoi, pour les habitants de ce lieu, chaque pierre, chaque torrent avaient une âme, un nom, détenaient un pouvoir surnaturel.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeLun 2 Juin 2008 - 22:13

Arabella a écrit:
J'aime bien la façon d'écrire de Hella Haasse, elle reste un peu en retrait, nous décrit son héros, ses pensées, ses opinions, sans les juger, sans prendre parti, alors qu'il y a plein de choses très choquantes chez Rudolphe, il est très impérméable aux autres, à leur façon de voir les choses, uniqument préoccupé de ses objectifs, de sa réussite.
Tout à fait d’accord pour l’écriture de Hella Hasse – elle ne s’impose pas mais fait de Rudolf non seulement le centre de son livre – mais nous donne l’impression que c’est en effet lui-même qui s’est mit à rédiger sa vie.
Et oui – je le trouvais plus ‘humain’ pendant qu’il suait et travaillait – mais le moment qu’il retourne dans sa maison, il devient le ‘Seigneur’ sur ses travailleurs et ses idées ne s’occupent que de sa réussite..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeLun 2 Juin 2008 - 22:43

Kenavo a écrit:
Tout à fait d’accord pour l’écriture de Hella Hasse – elle ne s’impose pas mais fait de Rudolf non seulement le centre de son livre – mais nous donne l’impression que c’est en effet lui-même qui s’est mit à rédiger sa vie.

C'est exactement ça, mais en même temps comme c'est à la troisième personne, elle introduit une distance, et c'est un procédé très riche. On est à l'intérieur et à l'extérieur à la fois.
Et on se demande de quel côté il va tomber, du bon ou du mauvais, du côté de sa sympathie pour les autres, de sa curiosité, envie de découvrir, ou de sa rigidité et de son moralisme.
Ce que je trouve le plus triste chez lui, c'est finalement sa solitude, il n'a personne de proche, même avec les gens de sa famille il n'y a pas de proximité véritable, alors va-t-il surmonter cela et s'humaniser ? Je crois que l'enjeu est là. Mais nous verrons bien Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeLun 2 Juin 2008 - 22:59

Arabella a écrit:
C'est exactement ça, mais en même temps comme c'est à la troisième personne, elle introduit une distance, et c'est un procédé très riche. On est à l'intérieur et à l'extérieur à la fois.
oui de tels écrits donnent parfois l'impression qu'ils soient 'simple' - mais j'imagine quelle travail elle a fait en lisant tous les documents de la famille pour parvenir à lui donner une voix, des idées, une personalité à partir de ses lettres..
Arabella a écrit:
Et on se demande de quel côté il va tomber, du bon ou du mauvais, du côté de sa sympathie pour les autres, de sa curiosité, envie de découvrir, ou de sa rigidité et de son moralisme.
Son incapacité de tomber amoureux avec les femmes indigènes est probablement un premier indice qu'il ne peut pas surmonter sa rigidité et son moralisme - bien que je lui dois aussi faire valoir l'argument qu'il est un personage qui aime parler - et surtout discuter de thèmes politiques, culture, livres - et du coup, ces femmes sont surtout à cause des problèmes de langues et niveau de connaissances en commun "éliminées" et pas seulement à cause de sa peur de transgresser des frontières sociales.
Arabella a écrit:
Ce que je trouve le plus triste chez lui, c'est finalement sa solitude, il n'a personne de proche, même avec les gens de sa famille il n'y a pas de proximité véritable, alors va-t-il surmonter cela et s'humaniser ? Je crois que l'enjeu est là. Mais nous verrons bien Wink
Oh oui, je comprends si bien sa solitude et compatie! Surtout qu'apparemment sa famille le rejet à un tel point me fait de la peine... mais comme tu dis.. nous allons voir par la suite miammiam


Mais il y avait chaque fois de nouveaux empêchements à leur venue; il s'étonnait que ses parents eussent si souvent à souffrir de rhumes, de migraines et d'accès de fièvre.
Quand on lit cela - on a envie de lui donner un câlin Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeMar 3 Juin 2008 - 11:08

- Le couple (1876-1879)

Encore un chapitre un peu plus court avant le grand final!
En visitant sa sœur à Batavia, Rudolf fait la connaissance de la jeune Jenny Roosegaarde Bisschop.
Même s’il a hâte de retourner en tant qu’homme marié à Gamboeng, il doit se contenter d'attendre la majorité de la femme qu'il aime.
Mais en écrivant à sa sœur qui reçoit Jenny tous les jours chez elle comme étant sa meilleure amie, les deux amoureux peuvent ‘rester en contact’.
La sœur décide de cacher quelques côtés mélancoliques de Jenny à son frère et ainsi les deux tourterelles se retrouvent très vite pour fêter les fiançailles avec l’accord des deux familles.
Les idées de Jenny quand elle arrive pour la première fois à Gamboeng sont très différentes de celles de son mari lors de son premier séjour :

Le mont Tiloe avec ses trois crêtes lui apparut comme une créature diabolique accroupie, prête à sauter sur elle.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Mer 4 Juin 2008 - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeMer 4 Juin 2008 - 12:09

J'ai déjà cité Hella Haasse avec cette phrase
Citation :
Les Seigneurs du thé est un roman, mais n’est pas une fiction
mais je veux la rappeler encore une fois - parce que j'ai trouvé des faits en dehors de la fiction:

Site en néerlandais

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Salv0010
Het echtpaar Kerkhoven met hun drie jongste kinderen, Gamboeng januari 1896. Moeder Jenny Kerkhoven-Roosegaarde Bisschop (1858-1907) wordt geflankeerd door haar twee zoons Emile (1883-1975) en Karel (rechts). Op schoot zit de enige dochter Bertha. Op de veranda haar echtgenoot Rudolf Kerkhoven (1848-1918).
Le couple Kerkhoven avec leurs enfants les plus jeunes à Gamboeng, janvier 1896, Jenny avec leurs deux fils Emile et Karl (droite), sur ses genoux la fille unique Bertha. Sur la véranda Rudolf

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Salv0011
De twee jongste kinderen Kerkhoven, Bertha (1888-1972) en Karel (1887-1966) samen met baboe Engko op de veranda van het woonhuis in Gamboeng, 1899.
Les deux plus jeunes enfants Kerkhoven, Bertha et Karl ensemble avec baboe Engko sur la véranda de la maison à Gamboeng


Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Salv0012
Rudolf Kerkhoven en zijn zoon Emile bij een brug over de Tjisondari, kort na het overlijden van Jenny die in de nacht van 13 op 14 augustus 1907
Rudolf Kerkhoven et son fils Emile sur un pont au dessus du Tjisondari, après la mort de Jenny, survenue la nuit du 13 au 14 août 1907



Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Salv0013
In de zomer van 1992 brengt Hella S. Haasse [...] een kort bezoek aan Indonésie, met name aan Gamboeng
Eté 1992 Hella S. Haasse [...] lors d'un séjour en Indonésie fait une courte visite à Gamboeng, ici près de la tombe du couple Kerkhoven.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeMer 4 Juin 2008 - 21:11

Kenavo a écrit:
Son incapacité de tomber amoureux avec les femmes indigènes est probablement un premier indice qu'il ne peut pas surmonter sa rigidité et son moralisme - bien que je lui dois aussi faire valoir l'argument qu'il est un personage qui aime parler - et surtout discuter de thèmes politiques, culture, livres - et du coup, ces femmes sont surtout à cause des problèmes de langues et niveau de connaissances en commun "éliminées" et pas seulement à cause de sa peur de transgresser des frontières sociales.

Ce n'est pas l'absence de relations avec les femmes indigènes qui est le plus mauvais indice à mon avis, avec ces dernières, cela semble quelque peu sordide, le monsieur blanc les soudoie avec des cadeaux et s'en débarasse quand il n'en veut plus. C'est son refus d'envisager d'épouser la fille de Van Honk, qui est le plus significatif à mon sens. La fille lui plaît, elle serait parfaite pour le genre de vie qu'il envisage, elle serait même un atout dans son intégration, mais c'est une Eurasienne, et il ne peut s'empêcher d'éprouver du dégout, en anticipant par exemple ce qu'elle deviendrait en vieillssant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeMer 4 Juin 2008 - 21:18

Arabella a écrit:
Ce n'est pas l'absence de relations avec les femmes indigènes qui est le plus mauvais indice à mon avis, avec ces dernières, cela semble quelque peu sordide, le monsieur blanc les soudoie avec des cadeaux et s'en débarasse quand il n'en veut plus.
oui, bien de le noter - mais je dois dire que je ne l'avais à ce moment pas vu ainsi.. mais comme tu dis
Arabella a écrit:
C'est son refus d'envisager d'épouser la fille de Van Honk, qui est le plus significatif à mon sens. La fille lui plaît, elle serait parfaite pour le genre de vie qu'il envisage, elle serait même un atout dans son intégration, mais c'est une Eurasienne, et il ne peut s'empêcher d'éprouver du dégout, en anticipant par exemple ce qu'elle deviendrait en vieillssant.
c'est pourquoi j'aime bien de tels lectures - j'avais sauté cet épisode.. en effet.. il est vraiment trop fixé sur les 'bonnes apparences' - surtout envers sa famille qui est tout son univers.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeMer 4 Juin 2008 - 21:21

Le couple 1876-1879

Ce court chapître nous décrit la rencontre et les évenements qui amènent le mariage de Rudolf avec Jenny. Tout cela semble tellement anachronique, cette façon de s'engager pour toute la vie avec une personne que l'on ne connaît pas, que tous les codes sociaux vous interdisent de connaître. Aucune intimité n'est possible, les deux jeunes gens se voient interdire même la correspondance, et du jour au lendemain ils se retrouvent mariés. Jenny n'a aucune chance de savoir quel genre de vie sera son lot après le mariage. Une véritable loterie.
Hella Haasse nous fait entrepercevoir avec subtilité les différences, les possibles sujets de divergenances et d'insatisfactions. Le problème principal est à mon sens est que l'on dans une société qui conditionne ses membres à ne pas exprimer ses sentiments, ses ressentis, mais à les enfuir à l'intérieur, comme indécents. Jenny est aussi incapable que Rudolphe de dire ce qu'elle veut ou ne veut pas, et cela ne permet pas de prévoir une fin heureuse, elle ne semble pas être la personne qui pourrait aider Rudolphe à changer.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeMer 4 Juin 2008 - 21:34

- La famille (1879-1907)

Le plus grand chapitre de ce livre.. là ou il y a le plus « d’actions » - mais aussi celui dont je recule à m’étaler trop – parce que toute personne qui a envie de s’engager dans la lecture de ce livre, ne voudrait pas savoir TOUT avant la lecture.. donc.. je me limite.
La vie de Rudolf et Jenny était certainement pas facile – mais surtout il y a un déséquilibre éclatant entre la satisfaction concernant sa vie de Rudolf et le malheur de Jenny qui se voit contrainte avec beaucoup trop de grossesses et une vie modeste hors de toute vie sociale.

Bien que ma réserve du début envers la personne de Rudolf a changé lors du livre – même si je ne pouvais pas le féliciter sur tout ce qu’il a fait, je dois au moins lui accorder qu’il a suivi avec caractère son chemin (et ce n’est pas pour rien que je souligne ce fait chez lui pour au moins la 3e fois – puisque je n’en ai pas – j’adore tous les gens qui s’attaquent à une tâche et vont jusqu’au bout) – bien que Rudolf a perdu un peu la vue d’ensemble en voulant être trop parfait. Surtout sa femme en a souffert – et c’était elle qui lui était la plus chère dans sa vie.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeMer 4 Juin 2008 - 21:34

- Gamboeng, le dernier jour (1879-1907)

Pour moi le moment de sortir les kleenex – devoir laisser derrière moi cette famille qui m’a accompagné pendant un bout de temps.. c’est étrange.. surtout que cela se termine sur une note mélancolique.

Un bon moment de lecture que j’ai apprécié et qui m’a donné envie de découvrir d’autres livres de Hella Haase.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeMer 4 Juin 2008 - 21:57

Et puisque le livre de Hella Haasse était non pas seulement ma lecture des derniers jours mais aussi mon 'modèle' pour mes essais pour le sujet 'livres en photo', je lui dois bien une petite reconnaissance - l'inspiration pendant la lecture était peut être aussi communicative pour mes idées photographiques Wink

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Bicher21

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeJeu 5 Juin 2008 - 21:12

La famille (1879-1907)

Comme Kenavo, je j'ai pas trop envie de raconter ce qui se passe, pour les gens qui voudraient lire ce livre. Tout se dénoue et se conclut.
Je trouve que cela va un peu trop vite, trop d'évenements, trop de changements sans à mon sens suffisament d'explications et de détails, je sais que c'est volontaire, l'auteur prend à un moment l'approche de nous décrire des photos à des moments significatifs de l'histoire de la famille et de nous les décrire, sans trop préciser l'avant ou l'après de l'instant fatidique. C'est un parti pris, il est habilement tenu, mais j'ai senti une frustration.

Gamboeng, le dernier jour (1er février 1918)

Rudolphe fait le point sur sa vie au soir de celle-ci dans cet endroit qu'il a aimé plus que tout. C'est très émouvant, hors du temps, et c'est une très belle conclusion pour un beau livre. Si vous voulez en savoir un peu plus, vous devrez lire le roman...

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeJeu 5 Juin 2008 - 21:13

Une très jolie expérience que cette lecture en commune, merci Kenavo de l'avoir partagée avec moi.
Et merci pour les photos et les informations, c'est passionnant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitimeJeu 5 Juin 2008 - 21:19

Arabella a écrit:
Je trouve que cela va un peu trop vite, trop d'évenements, trop de changements sans à mon sens suffisament d'explications et de détails, je sais que c'est volontaire, l'auteur prend à un moment l'approche de nous décrire des photos à des moments significatifs de l'histoire de la famille et de nous les décrire, sans trop préciser l'avant ou l'après de l'instant fatidique. C'est un parti pris, il est habilement tenu, mais j'ai senti une frustration.
Oui.. après les chapitres avec plus de détails, j'aurais aussi préféré qu'elle se prend un peu plus de temps.. pour cela ma recherche sur internet - je voulais savoir 'plus'...


Arabella a écrit:
Si vous voulez en savoir un peu plus, vous devrez lire le roman...
oui

Arabella a écrit:
Une très jolie expérience que cette lecture en commune, merci Kenavo de l'avoir partagée avec moi.
Et merci pour les photos et les informations, c'est passionnant.
C’est moi qui dit merci – et on peut renouveler cette expérience à tout moment avec un autre livre Very Happy
- et d’autres Parfumés sont naturellement aussi invités Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hella S. Haasse [Pays-Bas]   Hella S. Haasse [Pays-Bas] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hella S. Haasse [Pays-Bas]
Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» OPEP: Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole
» [ Divers - Les classiques ] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF
» Les détachement belge à DEN HELDER
» QUIZ PHOTO 10
» Jérémy Bonnet partira 80 jours autour du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: