Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Arnaldur Indridason [Islande]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant
AuteurMessage
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyMar 12 Mar 2013 - 18:41

Hypothermie
Livre dévoré ce jour. (Excellente initiative quand on est bloquée par la neige !)
Je n'avais pas lu de polar depuis une éternité et j'en avais oublié la bonne saveur, quand il est de qualité.
De l'auteur, je n'ai lu que deux livres, un que j'avais aimé, l'autre détesté.
Ici, c'est à la fois l'intrigue atypique, l'ambiance, la lenteur, le non-dit, les personnages si torturés qui fondent une ambiance subtile, évanescente même (le thème de l'au-delà y contribue), puis terriblement humaine.
Avec un flic intuitif, expérimenté et très discret.
Le genre qui écoute et observe.

A recommander vivement.
Revenir en haut Aller en bas
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyMar 12 Mar 2013 - 20:15

tina a écrit:
Hypothermie

A recommander vivement.

oui oui J'aime bien Erlendur.J'y reviens dès que j'en ai fini avec Wallander .

Comme dit mon amie Cassiopée, il faut toujours avoir un bon polar sous le coude.
Revenir en haut Aller en bas
http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Madame B.
Zen littéraire
Madame B.

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 45

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyJeu 11 Avr 2013 - 11:05


Etranges rivages

Un cold case islandais un peu réchauffé.

D’habitude j’apprécie l’univers d’Indridason mais là, je ne suis pas parvenue à entrer dans cette histoire.

En fait, il ne faut pas lire ce dernier opus d’Indridason comme un roman policier. La vieille affaire pour laquelle Erlandur se passionne ne présente pas de suspense (même si ce n’est pas ce qui caractérise le mieux les enquêtes du commissaire islandais), pas vraiment d’actions. Ce n’est qu’un prétexte pour réconcilier le personnage avec son passé, lui permettre de faire son deuil. Erlandur poursuit plus ses propres fantômes que des criminels et c’est peut-être par cela que j’ai été ennuyée car les épisodes de son enfance sont déjà connus si on a suivi toute la série. De plus, j’ai trouvé un peu lourds et répétitifs les passages dans lesquels la culpabilité du personnage s’exprime d’une manière onirique.

Ce qui m’a manqué, outre une histoire qui transporte vraiment, c’est la réflexion habituelle d’Indridason sur les changements en Islande (très rapidement esquissé ici avec l’usine d’aluminium), la transition entre la tradition et la modernité.
Revenir en haut Aller en bas
http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyVen 24 Mai 2013 - 19:06

Etranges rivages
Ceux qui connaissent déjà la série policière d’Indridason et son personnage Erlandur ne seront pas surpris par son obsession liée à la disparition de son petit frère durant leur enfance zr aux disparitions en général.
L'Islande est un pays prompt aux terribles tempêtes.
Ce nouvel épisode est essentiellement centré sur cet épisode de sa vie.
Et pour faire bonne mesure, Indridason, y rajoute la disparition d'une certaine Mathildur en 1942 et jamais retrouvée.
Erlendur "profite" de ses vacances, seul, pour interroger le passé. Un passé rempli de fantômes, un passé blême qui a laissé les protagonistes hébétés dans un sentiment de tristesse insondable.
J'admire l'auteur pour l'exploit de nous raconter avec si peu de moyens cette double histoire et je lui décerne au passage la palme du polar le plus triste de l'histoire du polar pour ce roman.

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyVen 31 Mai 2013 - 15:29

Hiver arctique

Reykjavik, un soir de la mi-janvier. Alors que la nuit et le froid enveloppent la ville, un petit garçon de 10 ans et d’origine thaïlandaise est retrouvé mort au pied de son immeuble, poignardé. Le quartier est en émoi et l’équipe du commissaire Erlendur sur les lieux.

L’origine asiatique de la victime laisse craindre un crime raciste. Même si les tensions intercommunautaires restent isolées en Islande, elles existent tout de même et ne diffèrent en rien de celles qu’on peut observer partout ailleurs : l’impréhension et la peur de l’autre. Mais Erlendur, Elinborg et Sigurdur Oli le répètent : ce n’est qu’une piste parmi d’autres. Les trois policiers mènent l’enquête entre le quartier de l’enfant et l’école de celui-ci (école qui, apprend-t-on, fut également celle du très secret Sigurdur Oli).

Une enquête lente, bien menée et dans laquelle la psychologie des personnages tient une place prépondérante. Car, comme à son habitude, Erlendur tient bien davantage de Maigret que du fougueux inspecteur Harry. Ours, solitaire, bourru, Erlendur est opiniâtre et avance pas à pas dans l’obscurité arctique. Et toujours obsédé par les disparitions inexpliquées et traumatisé par celle de son jeune frère alors qu’il était enfant.

Je lis une nouvelle fois Arnaldur avec un réel plaisir. Grâce à lui, je renoue avec le charme de ce pays magique aux noms de lieux absolument imprononçables.

Quel dépaysement !

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyVen 31 Mai 2013 - 16:55

C'est marrant, je suis en pleine lecture de ce livre également.
Histoire simple apparemment, et pourtant, quelque chose de magique.
Rien de spectaculaire mais on se laisse guider...
Le parallèle avec Simenon, que je relis en ce moment aussi*, est plus que pertinent.


*Le nègre
Revenir en haut Aller en bas
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyVen 28 Juin 2013 - 15:16

La cité des jarres
 
Un vieil homme est retrouvé assassiné chez lui, le crane en morceau. Erlendur et son équipe sont sur place. Ils découvrent rapidement que la victime n’était pas un ange : le disque dur de son ordinateur est rempli de films porno parmi les plus sordides. Ambiance…
Alors qu’il passe le bureau de Kolberg au peigne fin, notre Maigret scandinave découvre une photo de la tombe d’une fillette décédée trois décennies plus tôt à l’âge de quatre ans. L’atmosphère déjà bien lourde se dégrade encore lorsque l’enfant est identifiée et que la brigade criminelle eut reconstitué la brève existence de celle-ci : conçue à la suite du viol de sa mère par Kolberg, elle mourut dans sa quatrième année, emportée par une tumeur cérébrale.
Sordide ! Conforme à ce que la quatrième de couverture laissait craindre. Et pourtant, cette première enquête traduite en français est passionnante. Les nerfs d’Erlendur sont soumis à rude épreuve : cette enquête l’affecte profondément et titille sa fibre paternelle. Il ne cesse de s’inquiéter pour sa propre fille Eva Lind, toxicomane. Mais la force extraordinaire de cet ours solitaire, obstiné, intuitif et usé par des années de métier protège le lecteur : le commissaire fait le dos rond, encaisse les coups à notre place, les digère et en restitue une version étonnamment sobre des événements, décrits avec une grande froideur et beaucoup de distance par l’auteur. Une écriture simple et alerte que j’ai trouvé particulièrement intelligente donnant une certaine légèreté à l’insoutenable.
Une enquête très bien menée, parfaitement crédible mettant en scène des personnages complexes, bigarrés survivant dans une Islande omniprésente. Certainement mon livre préféré parmi les cinq déjà lus de cet auteur.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyVen 28 Juin 2013 - 20:32

La vogue des polars islandais, c'est quelque chose de bien mystérieux... c'est ludique, je suppose, dans un pays où le nombre d'homicides est à peu près de 1 par an... (et encore, certaines années, il n'y a même pas un seul homicide). Du coup, c'est plutôt de la SF, non ?
Bon, on me dira que c'est un prétexte pour décrire autre chose. Sans doute...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptySam 29 Juin 2013 - 9:02

Je comprends mieux pourquoi dans "Etranges rivages", Erlendur se passionne pour une affaire qui remonte à 1942...

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyDim 30 Juin 2013 - 18:23

Harelde a écrit:
La cité des jarres
Une enquête très bien menée, parfaitement crédible mettant en scène des personnages complexes, bigarrés survivant dans une Islande omniprésente. Certainement mon livre préféré parmi les cinq déjà lus de cet auteur.
Et hop, dans la LAL !

eXPie ne fais pas le rabat-joie ! rire 
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyDim 30 Juin 2013 - 19:42

Kannskia a écrit:
Harelde a écrit:
La cité des jarres
Une enquête très bien menée, parfaitement crédible mettant en scène des personnages complexes, bigarrés survivant dans une Islande omniprésente. Certainement mon livre préféré parmi les cinq déjà lus de cet auteur.
Et hop, dans la LAL !

eXPie ne fais pas le rabat-joie ! rire 
Disons que ça n'est pas mauvais, mais ce que je ne comprends pas, c'est le nombre de récompenses qu'il a obtenu. En regardant toutes ces récompenses, je m'étais attendu à quelque chose de vraiment bien, alors qu'il écrit juste (pour moi, bien sûr) des livres lisibles, mais pas beaucoup plus.
Le livre suivant, La Femme en vert (Prix Clé de verre du roman noir scandinave, Grand prix des lectrices de Elle... etc.) est pour moi typique d'une histoire qui aurait présenté à peu près aucun intérêt si elle avait été racontée dans l'ordre chronologique, du coup l'auteur nous la rapporte par morceaux.

Ça dépend de chacun, bien sûr : par exemple, l'évocation de la vie privée du commissaire m'a semblé pleine de clichés (sa fille, ah la la ! elle est en compétition avec la fille de Jack Bauer), alors que d'autres lecteurs le percevront différemment, ce qui change bien sûr l'intérêt qu'on peut y porter. Mais, je me répète, avec tant de récompenses, je m'attendais à quelque chose d'autrement plus marquant.

Autre mystère : les deux premiers romans du cycle d'Erlendur (donc, avant La Cité des Jarres) ne sont toujours pas traduits.

Euh... Harelde parle d'une "Islande omniprésente". C'est quand même assez normal pour un livre qui se passe en Islande, non ? intense reflexion
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyLun 1 Juil 2013 - 5:05

Je ne connais pas la fille de Jack Bauer, qu'est ce qu'elle a?
Il y une dimension dans ces pseudos polars, qui m'importe beaucoup. C'est l'aspect feuilletonesque..Je me demande d'ailleurs , puisque il y a de moins en moins de lecteurs, si les séries télévisées n'ont pas remplacé les feuilletons, ces histoires interminables dont on attendait l'épisode suivant avec hâte.Et les grandes sagas, les livres qui n'en finissent pas et on aime que ça ne finisse pas si on aime les personnages qui y évoluent.  En tout cas, pour moi, si. La série des Erlendur, c'est un feuilleton. Et pour cela, il faut les lire dans l'ordre . L'intrigue policière, en elle-même , je l'oublie dès que le livre est refermé. Ce que je n'oublie pas, c'est le thème central. Igor en a parlé, c'est la perte , le mystère de la disparition et la culpabilité d'Erlendur. Cliché peut être, mais moi ce cliché me touche. Et finalement, ce n'est pas si banal d'avoir lâché la main de son frère dans une tempête de neige, et de porter toute sa vie le poids de cette disparition.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyLun 1 Juil 2013 - 7:57

Marie a écrit:
Je ne connais pas la fille de Jack Bauer, qu'est ce qu'elle a?
Il y une dimension dans ces pseudos polars, qui m'importe beaucoup. C'est l'aspect feuilletonesque..Je me demande d'ailleurs , puisque il y a de moins en moins de lecteurs, si les séries télévisées n'ont pas remplacé les feuilletons, ces histoires interminables dont on attendait l'épisode suivant avec hâte.Et les grandes sagas, les livres qui n'en finissent pas et on aime que ça ne finisse pas si on aime les personnages qui y évoluent.  En tout cas, pour moi, si. La série des Erlendur, c'est un feuilleton. Et pour cela, il faut les lire dans l'ordre . L'intrigue policière, en elle-même , je l'oublie dès que le livre est refermé. Ce que je n'oublie pas, c'est le thème central. Igor en a parlé, c'est la perte , le mystère de la disparition et la culpabilité d'Erlendur. Cliché peut être, mais moi ce cliché me touche. Et finalement, ce n'est pas si banal d'avoir lâché la main de son frère dans une tempête de neige, et de porter toute sa vie le poids de cette disparition.
La fille de Jack Bauer, pour moi, c'est une tête à claques. Bon, la comparaison avec la fille du commissaire Erlendur est sans doute exagérée, mais elle aussi, dans les deux livres que j'ai lus, elle cumule un peu. Pour la culpabilité, j'en ai eu un peu marre du commissaire (ou inspecteur...) qui traîne sa culpabilité (si j'en ai eu marre, c'est bien sûr parce que je ne suis pas entré dans l'histoire, que je n'ai pas ressenti d'empathie pour les personnages, sinon c'est sans doute ça, au contraire, qui m'aurait fait m'y attacher ; je lis très peu de romans policiers, mais j'ai vu un paquet d'adaptation ciné, et on a sans cesse ce type de schéma, l'enquêteur avec son trauma...).
Mais je crois que tu as raison, ces livres qui se suivent (pas pour l'intrigue, mais pour ce qu'il y a autour), et l'intérêt qu'on peut y porter, c'est similaire aux séries télé. Du coup, l'ordre est important...

Finalement, si Indriðason avait parlé des mêmes thèmes dans des livres qui n'auraient pas relevé du genre policier, il n'aurait vraisemblablement pas été traduit, et même s'il l'avait été, il aurait été lu par beaucoup moins de gens (combien ne lisent que des romans policiers ?)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyLun 1 Juil 2013 - 9:54

eXPie a écrit:
Marie a écrit:
Je ne connais pas la fille de Jack Bauer, qu'est ce qu'elle a ?
La fille de Jack Bauer, pour moi, c'est une tête à claques.
Et le mot est faible ! hs 

Bon ce que tu dis me fait réfléchir Marie, il faudrait peut être que je commence par le commencement...
Revenir en haut Aller en bas
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 EmptyLun 1 Juil 2013 - 9:55

Ah ben je viens d'aller voir la biblio en page 1 et La Cité des jarres est le premier donc je n'ai rien à changer. rire

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Arnaldur Indridason [Islande]   Arnaldur Indridason [Islande] - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Arnaldur Indridason [Islande]
Revenir en haut 
Page 14 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: