Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ornela Vorpsi [Albanie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Ornela Vorpsi [Albanie]   Mar 22 Avr 2008 - 23:01



Ornela Vorpsi (née en 1968 à Tirana, Albanie) est une romancière, photographe, peintre et vidéaste. Elle a étudié les beaux-arts à Tirana puis, à partir de 1991, à Milan. Depuis 1997, elle réside à Paris.
Wikipédia


Bibliographie
2004 Le Pays où l'on ne meurt jamais,
2005 Buvez du cacao Van Houten!,
2007 Tessons roses,
2007 Vert venin,
2012 Ci-gît l’amour fou,
2014 Tu convoiteras,

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Jeu 13 Fév 2014 - 7:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Mar 22 Avr 2008 - 23:02

J’ai fait la connaissance d’Ornela Vorpsi avec son livre
Vert Venin

Citation :
Présentation de l'éditeur
Entre elle et les avions l'inimitié est totale : comment confier sa vie à une machine suspendue dans les airs ? Mais un ami au loin la réclame, elle vole à son secours, jusqu'à Sarajevo. Le cœur des Balkans s'ouvre à elle, ombreux et poussiéreux comme un souvenir d'enfance. La terre albanaise est proche, ce sentiment la chavire. Ici toute chose prend un goût autre, la pluie vous imprègne comme nulle part, les vieilles femmes ont une odeur de terre, avec une soupe elles peuvent guérir un moribond. Ce monde est stupéfiant de merveilles et de terreurs, on y est chez soi et étranger à soi-même. Comme dans la mémoire d'une vie imaginaire. Cet entre-deux suggère l'irréalité. L'ami malade a pris les devants. Bravant l'inexistence, il s'est enfermé dans son appartement, trois chiens accompagnent joyeusement son exil intérieur. Vert venin est comme un travelling de pensées et d'émotions, de rencontres et d'étonnements, d'images effleurées d'un regard, d'impressions et paroles transformées en secrets - une subtile mélodie apatride, vive et caustique, qui distille à plaisir le poison du voyage.
La lecture date, hélas, déjà d'un bout de temps et je ne pourrais plus donner mes sentiments d'après lecture.
Mais je me rappelle que j'étais spécialement ému par ses sentiments en ce qui concerne la vie en exil, le retour chez elle.. revoir les gens qui sont resté..
Et je m'avais promis de continuer la lecture de ses livres..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Mar 22 Avr 2008 - 23:03

…que j’avais naturellement oublié jusqu’au moment où Marie a pris comme signature le titre de son livre Wink
Buvez du cacoa Van Houten!

Citation :
Présentation de l'éditeur
J'ai découvert à seize ans dans les vers de Maïakovski un fait historique, une anecdote qui m'a marquée pour toujours. La société Van Houten, déjà réputée à l'époque pour l'excellence de son cacao (nous sommes en 1910), eut une idée macabre et géniale : acheter le dernier vœu d'un condamné à mort pour promouvoir sa sombre poudre. En guise de dernière volonté, l'homme face à la foule devait crier le slogan "Buvez du cacao Van Houten !". Sa famille recevrait en contrepartie une coquette somme d'argent la mettant pour quelque temps à l'abri du besoin. L'homme cria. Mon âme d'adolescente aussi. Bien des événements se sont produits depuis lors, mais la phrase "Buvez du cacao Van Houten !" demeure en moi comme une pierre dans les fondations d'une maison. Je ne pouvais donner un autre titre à ce livre dont les histoires ramènent toutes à cette boisson fascinante qu'est l'être humain, capable de se vendre jusqu'au dernier souffle. J'avais une promesse à tenir, gardée longtemps secrète : envers l'homme qui a crié, envers l'entreprise qui a acheté, envers l'humanité qui me peine.
13 nouvelles qui se jouent aussi bien en Albanie qu'en Italie ou France. Les sentiments jouent à nouveaux un rôle chez elle - celle de devoir choisir - quitter la patrie, sa famille, ses amis - tout ce qu'on connaît ou rester. Mais puisqu'on sait qu'Ornela Vorpsi a choisi de quitter son pays, on sait aussi comment ses protagonistes vont se décider.
Mais la vie est dure - et elle n'embellit pas les réalités qu'elle a sûrement aussi rencontré..

Je cherche encore le thé contre le dépaysement
est une de ces phrases clefs qui donnent un peu le son - bien qu'elle décrit avec une beauté et grâce ses personnages - on ne peut que tomber amoureux de toutes leurs particularités.

Dans le dur métier d'immigré, je n'ai pas réussi à oublier que j'étais le porteur de grands rêves

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Mer 23 Avr 2008 - 0:49

... arf...
c'est bizarre..
j'aime sa tête (ouais, super important pour un auteur... ça fait un peu nunuche comme reflexion)
j'aime les couv'
j'aime bien les titres aussi.
mais les résumés... et la mise en avant des sentiments...

t'aurais pas un extrait sous la main Kenavo ?

ou tout simplement me dire si tu penses que ça pourrait me plaire.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Mer 23 Avr 2008 - 3:54

Oui, ces petits textes sont beaux et durs
Un peu d'espoir maintenu quand même face aux désillusions si nombreuses. . Difficulté d'être un immigré. Rôle du hasard ( "Parfois, tout dépend de si peu. Tout dépend de ce que l'on appelle le hasard. Le hasard d'être né beau....." dit le héros de la nouvelle intitulée " De la beauté"..le hasard de mourir sans avoir eu le temps de vivre: Lolly, 27 ans ,était belle aussi, et Lolly est morte).
Et puis ce personnage de vieille femme qui s'en veut de ne pas être morte dans le temps imparti, alors que tant de jeunes meurent, et qui ne veut pas, par honte.., que l'on mette son âge dans la rubrique nécrologique.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Mer 23 Avr 2008 - 10:21

Queenie a écrit:
... arf...
c'est bizarre..
j'aime sa tête (ouais, super important pour un auteur... ça fait un peu nunuche comme reflexion)
j'aime les couv'
j'aime bien les titres aussi.
mais les résumés... et la mise en avant des sentiments...

t'aurais pas un extrait sous la main Kenavo ?

ou tout simplement me dire si tu penses que ça pourrait me plaire.
Tu as raison - elle a une tête à plaire, les couvertures sont classe.. et tu sais ce qui est marrant - en lisant j'ai dû penser - ce style conviendrait à Queenie - elle est aussi franche et sans ambages que notre petite reine Very Happy
Malheureusement j'ai ses livres maintenant pas sur moi - mais je vais les apporter demain pour te donner des extraits (et si tu veux - je peux te les envoyer via cerclage Wink )
Marie a écrit:
Oui, ces petits textes sont beaux et durs
Oui, tout à fait.. et ce qui fait 'peur' à Queenie, concernant les sentiments, je devrais plutôt dire - elle se montre clairement 'sensible' point de vue son statut d'immigré - mais sans divaguer dans des idées sentimentales.. elle est beaux et dur - non pas dans seulement dans ses textes mais aussi avec soi même Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Mer 23 Avr 2008 - 12:11

kenavo a écrit:
et tu sais ce qui est marrant - en lisant j'ai dû penser - ce style conviendrait à Queenie - elle est aussi franche et sans ambages que notre petite reine Very Happy

oh.

Citation :
mais sans divaguer dans des idées sentimentales.. elle est beaux et dur - non pas dans seulement dans ses textes mais aussi avec soi même Wink

ah.

Citation :
Malheureusement j'ai ses livres maintenant pas sur moi - mais je vais les apporter demain pour te donner des extraits (et si tu veux - je peux te les envoyer via cerclage Wink )

j'attends donc les extraits.


conciliabule t'es limite une bonne vendeuse Kenavo

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Mer 23 Avr 2008 - 12:32

Le peu que tu en écris suffit à attiser ma curiosité et désirer la lire. j'ai tourné autour d'un de ses ouvrages chez un bouquiniste...j'avais failli l'acheter..."Tessons roses"
D'ailleurs la couverture est très belle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Mer 23 Avr 2008 - 16:53

Queenie - les extraits sont pour demain - garanti Very Happy

Chatperlipopette a écrit:
Le peu que tu en écris suffit à attiser ma curiosité et désirer la lire. j'ai tourné autour d'un de ses ouvrages chez un bouquiniste...j'avais failli l'acheter..."Tessons roses"
D'ailleurs la couverture est très belle
Celui-là est le prochain que je vais lire d'elle. Mais on ne peut presque pas l'appeler 'livre' - quelques pages avec des textes et quelques unes de ses propres photos..
Je veux surtout encore lire Le pays où on ne meurt jamais et avec cette chronologie je crois que j'ai fait quelque chose que je n'ai encore jamais fait - lu le premier livre d'un auteur en dernier.. Peut-être je vais la re-découvrir tout à fait d’un autre côté Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Jeu 24 Avr 2008 - 10:54

Extraits de Vert venin

Vaut-il la peine de tout risquer dans le seul but de se rendre à Barcelone, à Kyoto, à Tirana ou ailleurs? de se rendre à Sarajevo, comme maintenant, afin de réconforter un ami triste ? Mirsad est triste parce que les Occidentaux ne comprennent pas notre vérité à nous autres gens de l’Est, de l’ex-Est. Parce que nous avons des vérités bien différentes des leurs, me répète-t-il au téléphone.

Est-il vraiment nécessaire d’aller réconforter l’ami qui va mal, qui vit enfermé chez lui depuis cinq mois, qui ne mange plus et ne boit plus, qui souhaite et ne souhaite pas mourir pour la seule raison que la littérature des pays tourmentés n’attire pas autant l’attention qu’elle le devrait ? Oui, c’est nécessaire, car Mirsad va vraiment mal. Il a besoin d’être entouré d’amis qui lui servent une soupe et prêtent l’oreille à ses gémissements.

Il est important d’être entouré quand on gémit ; lorsqu’on est seul, on cesse de gémir. L’exigence d’une autre oreille est propre au gémissement.

Il faut donc que j’aille à Sarajevo me transformer en oreille attentive.





Hier soir, il a éprouvé un moment de bonheur, une de ces sensations pour lesquelles il vaut la peine de vivre. Il a mangé du bon pain autant qu’il en voulait. Il s’est rempli les poumons de son odeur en pressant la mie contre son nez. Repu, il s’est glissé sous les couvertures : il régnait un froid humide, pénétrant, et seul comptait l’appel du lit. Pour lui et pour le pain, contre les parois de son estomac. Le chat s’est ajouté dans des ronrons à cette composition laconique.
Béatitude. Cinq ou sept minutes de pure béatitude pour Beni jusqu’à ce que le sommeil la lui vole. S’il avait pu mourir ainsi, au moment où le sommeil s’abat sur sa tête, incapable de suivre ses pensées ni même d’en avoir, il n’aurait pas dit non. Il a toujours rêvé de mourir en ces instants, luttant inutilement contre cette force qui l’attire vers la non-pensée, vers la liberté où rien ne blesse. Le problème, c’est le réveil. Non que Beni n’aime pas la vie. Il l’aime beaucoup, mais il est fatigué, voilà tout.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Jeu 24 Avr 2008 - 10:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Jeu 24 Avr 2008 - 10:56

Extrait de Buvez du cacao Van Houten
de la nouvelle Précipice

- Comment, ça ne te plaît pas ?
- Bof, à vrai dire, je n’y vois rien d’exceptionnel.
- Tu sais combien coûte un sac pareil ? continua-t-il
- Je ne sais rien, répondis-je, mais dis-le-moi si tu y tiens !
- Il coûte quatre cent cinquante euros !
A cet instant, j’éprouvai cette stupeur qu’il avait tant désirée voir plus tôt :
- Quatre cent cinquante euros pour ce petit sac ? Permets-moi de te le dire, Simone : pour ce petit sac insignifiant ?
- Mais c’est un Louis Vuitton !
Je venais de mettre les pieds en pays capitaliste, je n’avais jamais entendu parler de Louis Vuitton, je n’avais jamais vu un sac Louis Vuitton. Mon œil était vierge, ni contaminé par la publicité ni compromis par tout ce luxe que la maison Vuitton semblait dispenser depuis des décennies.
Donc pour moi, le petit sac n’était pas un Louis Vuitton comme pour Simone, c’était un petit sac quelconque. Aujourd’hui encore quand j’en vois un, je me demande : « Mais comment peut-on perdre la tête pour ce petit sac plutôt laid ? Où est cette beauté que je n’arrive pas à percevoir ? »

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Jeu 24 Avr 2008 - 11:19

j'aime cet humour! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Héri
Envolée postale
avatar

Messages : 193
Inscription le : 16/04/2008
Age : 25
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Jeu 24 Avr 2008 - 12:09

Joli ce petit passage, je le trouve tellement vrai !!

C'est vrai au fond, certains dépensent des centaines d'euros pour avoir un petit logo sur un bout de tissus... Quand on y pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://librheri.wordpress.com
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Lun 2 Mar 2009 - 0:06

Je ne suis pas complètement, à 100%, persuadée par les extraits, mais je tenterais quand même le plus vite possible, comme ça, je pourrais voir sur le long ce que ça donne.


Et ZyVa le Vuitton ça déchire la teuté ! Wesh Man, si tu GolRi avec Vuitton j'te pète le nez !
[C'était une réaction à vif d'un client venant de se procurer au noir un sac de contrefaçon Louis Vuitton]

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   Lun 2 Mar 2009 - 0:48

kenavo a écrit:
Extrait de Buvez du cacao Van Houten

- Quatre cent cinquante euros pour ce petit sac ? Permets-moi de te le dire, Simone : pour ce petit sac insignifiant ?
- Mais c’est un Louis Vuitton !

C'était pas cher pour un Vuitton... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ornela Vorpsi [Albanie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ornela Vorpsi [Albanie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: