Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 V.S. Naipaul

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeSam 26 Avr 2008 - 14:31

naipaul - V.S. Naipaul Naipau10

Sir Vidiadhar Surajprasad Naipaul, plus connu sous la signature V. S. Naipaul, né le 17 août 1932 à Chaguanas à Trinité-et-Tobago, est un écrivain britannique lauréat du prix Nobel de littérature en 2001.
source: wikipedia

Bibliographie

1964 Une maison pour Monsieur Biswas,
1971 Un drapeau sur l'île,
1981 Crépuscule sur l'islam : voyage au pays des croyants,
1981 Guérilleros,
1982 À la courbe du fleuve,
1983 Dis-moi qui tuer,
1985 Mr. Stone,
1989 L'Inde brisée,
1989 Le Retour d'Eva Peron,
1989 Une virée dans le sud,
1991 L'Énigme de l'arrivée,
1992 L'Inde : un million de révoltes,
1994 Le Masseur mystique,
1994 La Traversée du milieu,
1994 Miguel Street,
1995 Un chemin dans le monde,
1998 Dans un État libre,
1998 Jusqu'au bout de la foi,
2000 Semences magiques,
2001 La Moitié d'une vie,
2001 Pour en finir avec vos mensonges,
2011 Le Masque de l’Afrique. Aperçus de la croyance africaine,



en ce moment je lis The mimic men, livre de 1967.
Et je vous avoue, le livre pue la haine et de l'être humain en général et des tous en particulier. Il m'a fait penser à Celine, tellement le protagoniste de ce roman est dedaigneux des gens, de son pays natal, de sa famille, de tout et de n'importe quoi.
Il est très loin de cette ironie, voire sarcasme, sain d'un Tackeray, ou Fielding, ou Swift, ou Sterne. Et je reste dans l'anglophonie. C'est la haine en état pur.
Les spécialistes du in-between doivent se régaler avec ce roman. Qui me donne pourtant des crises de gastrite.
Auteur donc recommendable à tous ceux qui, cherchant des bonnes raisons d'haïr encore plus la vie sur la Terre, manquent d'inspiration.
Les quelques photos de l'auteur jeune encore et des dégoutants détails sur le journal de sa première épouse me portent à croire qu'il y a quelques traits autobiographiques dans le protagoniste.
Comme je venais de finir Case à Chine, de Raphaël Confiant, le mauvais caractère du "héros" de Naipaul saute aux yeux et désespère un moine en pierre.
Je me demande la raison du Nobel. Il faudrait sans doute lire autres livres de sa plume...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeDim 27 Avr 2008 - 21:17

Désolée, Amapola, ce n'est pas un auteur qui me passionne, mais je ne

l'ai pas vu tel que tu le décris, du moins dans ses nouvelles consacrées

à l'ile des Caraibes où il a vécu .

Je crois que ça s'appelle Le drapeau sur l'ile et Miguel street.colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeLun 28 Avr 2008 - 2:58

Oui... il me faudra lire autres livres à lui pour faire un jugement "juste". Pour le moment son "héros", peut-être son Roquentin, comment le savoir sans lire autres choses? me donne la nausée. Son petit Bardamu hindo-antillais... j'aimerais euh... le faire disparaître. Quelle créature répugnante...
:silent:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeMer 18 Juin 2008 - 21:19

A la courbe du fleuve


Un récit à la première personne, fait par Salim, dont la famille d'origine indienne est installé depuis un certain temps en Afrique. Mais l'Afrique change, et Salim le pressent, et décide de quitter la région côtière où sont installés les siens et va vivre dans un autre pays, à l'intérieur des terres. Il observe tous les soubressauts du continent, entre décolonisation, révolutions, dictatures, guerres éthniques. Il n'est qu'un observateur, qui subit, qui n'anticipe même pas vraiment ce qui arrive et qui nous livre un tableau assez catastrophique et dépourvu d'espoir du devenir du continent et au-delà de la nature humaine en général, et de la planète en cours de mondialisation. C'est sombre, pessimiste mais en même temps terriblement juste.

Un livre sans concessions, caractérisé par un style élégant, mais sans fioritures, dépouillé tout en restant subtil. Cette lecture me donne envie de continuer à explorer l'univers de l'auteur, tout en me faisant soupçonner que ce dernier peut manquer de chaleur humaine.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeSam 17 Oct 2009 - 17:56

Un chemin dans le monde


Le sous titre du live est « histoires ». Donc pas un roman, pas des mémoires ou un journal, mais des récits imbriqués les uns dans les autres, qui se répondent et se rejoignent d’une façon ou d’une autre. En partie l’auteur se met à la première personne et se raconte. Rien de vraiment intime, ni systématique. Il évoque comme en passant certains moments de sa vie. Son arrivée émerveillée à Port of Spain, ce que cette ville a suscité en lui. Un petit job avant de partir faire ses études en Angleterre. Une rencontre avec un écrivain connu, alors qu’il débutait l’écriture. Et puis il parle d’autres personnes, inconnues ou un peu célèbres. Cela peu paraître décousu, mais en fait V.S. Naipaul reconstruit la mémoire du pays dans lequel il est né, et qui a beaucoup changé depuis sa naissance. Et la mémoire d’une personne, les éléments qui ont façonné sa personnalité, commence bien avant sa naissance. La découverte de l’île par Colomb, les guerres entres les Espagnols et les Anglais, les soulèvements d’esclaves, et toutes les personnes qui y ont participé, sont des éléments constitutifs de la personnalité de l’auteur, de même que les événements qu’il a vécu. On ne peut se débarrasser du passé, faire comme se les générations passées n’existaient pas. Ou alors à ses risques et périls, car il ressurgit toujours sous une forme ou une autre.

Livre troublant, noir, car l’auteur n’a guerre une vue optimiste de la nature humaine, labyrinthe complexe, dans lequel on se perd par moments. Mais qui procure une réflexion féconde, et laisse une véritable trace dans l’esprit du lecteur qui s’y aventure. Même si je trouve que l’avant dernier récit, ou « histoire » qui concerne Miranda est un peu trop long.

Extrait
Citation :
En tant qu’employé suppléant aux écritures, ma tâche consistait à faire des copies des actes de naissance, de mariage et de décès. Les gens qui avaient besoin de ces certificats venaient à la Maison Rouge et se mettaient d’accord avec l’un des « documentalistes » indépendants qui attendaient le client à l’entrée du service, près des panneaux d’affichage. Munis d’une date plus ou moins approximative, les documentalistes utilisaient ensuite un formulaire tamponné pour se faire communiquer divers volumes des registres ; les coursiers du service leur apportaient, du caveau où l’on gardait les archives tel ou tel volume épais, à la lourde reliure, plus large que haut, le documentaliste s’installait dans la première salle, devant une longue table en bois ciré, et entreprenait sa recherche. Dans ce bureau, dont les hautes fenêtres donnaient sur les pelouses de la Maison Rouge, les arbres et les grilles en fer forgé de Woodford Square, il régnait une atmosphère inattendue de salle de classe, avec de grands élèves noirs adultes ou même d’âge mûr, assis côte à côte à la longue table, parfois toute une matinée durant, comme sous l’effet d’un envoûtement qu’ils auraient subi à l’école, occupés à tourner l’une après l’autres les pages très larges de très gros livres.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeMer 15 Sep 2010 - 19:16

Dans un état libre


Il s’agit d’un ensemble de cinq textes, quatre plutôt courts, et un texte « central », qui porte justement le titre « Dans un état libre », d’une centaine de pages, qui constitue le cœur de l’œuvre.

L’action de ce texte central se passe en Afrique, dans un pays dont le nom n’est pas donné, cela pourrait être une multitude de pays, un pays générique en somme. Deux Britanniques expatriés, un homosexuel et une femme mariée, doivent rentrer ensemble de la capitale à la Résidence, enclave réservée aux gens comme eux, qui se trouve dans le Sud du pays. Mais un coup d’état vient t’intervenir et perturbe leur voyage, même s’ils font tout pour tenter de pas voir ce qui se passe, rester neutres et en dehors des soubresauts du pays. Ils se racontent l’un à l’autre, leurs raisons d’être là, et croisent la route de quelques personnes.

Le style sec, dépouillé à l’extrême, sans trace de sentimentalisme, allant à l’essentiel, rend ce texte incroyablement intense, incandescent et glacé à la fois. Il n’y a ni bons et méchants, mais simplement des êtres humains, qui ont une capacité infinie de faire de la terre un enfer pour eux-mêmes et leurs semblables. Conditions sociales, historiques, certes, mais au-delà une disposition éternelle du fonctionnement humain.

C’est pessimiste et noir, mais en même temps tellement juste qu’il est difficile de lâcher ce texte, qui procure un étrange plaisir de lecture.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeDim 17 Mar 2013 - 9:42

Je viens de parcourir le fil de Naipaul et j'avoue ne pas parvenir à me faire une idée claire ...
Si quelqu'un passe dans les parages, je suis en attente d'autres commentaires pour forger le mien ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeDim 17 Mar 2013 - 11:52

Je ne sais pas trop ce qui te manque pour te forger une opinion. C'est pour ma part un auteur que d'apprécie. Mais il n'est pas fait pour plaire à tout le monde. Un style très dépouillé, un peu clinique. Et une vision très noire des rapports humains. Une vision de la décolonisation qui en a choqué certains. Sans doute due à sa propre histoire : issu de la population d'origine indienne venue avec les Anglais dans les îles de Caraïbes, qui trouve difficilement sa place dans la société après l'indépendance. Dans les deux romans que j'ai lu, il creuse des sociétés post coloniales, en insistant sur les antagonismes, et une sorte de déliquescence. Avec une certaine froideur et détachement.

Pour ma part je suis sensible à la vision certes noire, mais en même temps dépouillée, qui n'essaie pas d'être rassurante ni lénifiante, aucun bon sentiment, juste une réalité sombre.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeDim 17 Mar 2013 - 19:47

merci du commentaire ...
qui m'a aidé dans ma réflexion !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeDim 17 Mar 2013 - 20:06

Et quel est le résultat de ladite réflexion ? dentsblanches

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeDim 17 Mar 2013 - 20:47

Que tu as bien vendu Naipaul ... dentsblanches
Je pense ajouter à ma LAL Dans un état libre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeDim 17 Mar 2013 - 20:59

Enfin quelqu'un qui a envie de le lire. cheers

Mais j'ai la nette sensation que ta LAL est encore pire que ma PAL, et que la lecture n'est pas forcément pour bientôt. rire

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeDim 17 Mar 2013 - 22:02

Arabella a écrit:
Enfin quelqu'un qui a envie de le lire. cheers


Naipaul, je l'ai découvert cette année avec l'Inde,, pavé de 665 pages dans lequel il interroge longuement des Indiens de tous horizons avec une réelle volonté de comprendre en profondeur les enjeux sociaux, religieux et culturels de l'Inde de la fin des années 80. Un pays encore largement tourné vers son passé et ses traditions mais engagé dans l'inexorable processus de la mondialisation.
En résulte un ouvrage fort intéressant, même si il écriture relativement neutre de l'auteur manque un peu de chair à mon goût. Mais l'intelligence avec laquelle les thèmes sont abordés m'a permis d'avaler ce pavé sans une once d'ennui.
J'ai deux autres de ses livres dans ma bibliothèque, et je suis particulièrement tentée par l'un de mes rares achats impulsifs, Une maison pour Monsieur Biswas, qui semble allier avec bonheur vision désespérée de la société et humour salvateur.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeDim 17 Mar 2013 - 22:38

Tu n'avais pas parlé de ta lecture sur ce fil, cela m'a donc échappé. Cela semble intéressant, l'Inde, même si la longueur peut faire réfléchir. Et cela pose bien les questions sur l'identité dans notre monde complexe, lorsque j'avais cité Naipaul dans ma liste indienne cela avait provoqué un étonnement, mais les thèmes indiens, liés à son origine, reviennent très souvent. Sans doute d'une autre façon que pour quelqu'un qui serait né en Inde. C'est pour cela que son livre, peut être intéressant, à la fois un regard de l'intérieur et de l'extérieur.

Et je n'ai pas en ma possession Une maison pour Monsieur Biswas, mais deux autres titres. Si tu le lis et que ton commentaire est convaincant je pourrais l'emprunter en bibliothèque, je l'ai même croisé l'autre jour (mais j'ai résisté de façon héroïque). Quitte à l'acheter s'il m'enchante. (parce que là il ne sera pas dans la PAL). Cool

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitimeDim 17 Mar 2013 - 22:54

Armor-Argoat a écrit:
Une maison pour Monsieur Biswas, qui semble allier avec bonheur vision désespérée de la société et humour salvateur.
Ah oui, il m'attend aussi sagement dans ma PAL...
J'avais lu son premier livre, Le Masseur Mystique, que j'avais vraiment bien aimé (bon, ça s'essouffle un peu vers la fin, mais ça reste très réjouissant).
L'ordre indiqué dans le premier post n'est pas l'ordre d'écriture, mais de parution en français, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




naipaul - V.S. Naipaul Empty
MessageSujet: Re: V.S. Naipaul   naipaul - V.S. Naipaul Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
V.S. Naipaul
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: