Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Parler d’un livre que nous n’avons pas lu…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Parler d’un livre que nous n’avons pas lu…   Mar 20 Fév 2007 - 19:58

Comment doit-on le prendre?
http://www.telerama.fr/livres/B070116001619.html
Bayard un nouveau Desproge?
Citation :
Ed. Minuit>L'étude des différentes manières de ne pas lire un livre, des situations délicates où l'on se retrouve quand on doit en parler et des moyens à mettre en œuvre pour se sortir d'affaire montre que, contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible d'avoir un échange passionnant à propos d'un livre que l'on n'a pas lu, y compris, et peut-être surtout, avec quelqu'un qui ne l'a pas lu non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: Parler d’un livre que nous n’avons pas lu…   Mar 20 Fév 2007 - 22:42

Plutôt marrant son petit film mais le phénomène n’est pas nouveau…et pas limité aux livres… Very Happy

Oui, il n’est pas sans rappeler Desproge…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Tout ces livres que nous n'aurons pas lus...   Dim 25 Fév 2007 - 15:47

Je vais tomber dans le paradoxe en partant d’un livre que je n’ai pas lu et qui s’appelle « Comment parler des livres que l’on n’a pas lus » de Pierre Bayard.
Pierre Bayard est professeur à l’Université Paris-VIII et psychanalyste.

« Enseignant la littérature, je ne peux […] échapper à l’obligation de commenter des livres que, la plupart du temps, je n’ai pas ouverts. Il est vrai que c’est aussi le cas de la majorité des étudiants qui m’écoutent, mais il suffit qu’un seul ait eu l’occasion de lire le texte dont je parle pour que mon cours en soit affecté et que je risque à tout moment de me trouver dans l’embarras. »

En exergue de ce livre "culotté" dont la gageure est de faire l’éloge de la non-lecture (dans un livre qui n’intéressera que les bons lecteurs !), cette citation d’Oscar Wilde :

« Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. »

Allusion aussi dans ce livre à l’Homme sans qualités de Musil où le bibliothécaire de la bibliothèque impériale dit, paraît-il (je ne l’ai pas lu !:) ), connaître chacun des millions de livres dont est riche l’établissement : il n’en a lu aucun mais seulement les catalogues qui les décrivent !

Il y a tous les livres que nous avons lus…ceux que « croyons avoir lus »…ceux qui nous demeurent inconnus…

Notre ignorance est vaste ! Plus nous lisons et plus nous savons tout ce que nous aurions à lire.
Et puis que reste-t-il de nos lectures ?...
L’autre jour, j’écrivais ici, « Je lis trop, j’oublie trop »…

Il nous reste des lambeaux de nos lectures (un personnage, une scène, une image, un « climat »…)

« Il y a mille manières de rencontrer les livres et aucune n’est coupable : les feuilleter, en entendre parler, les imaginer, les rapporter à d’autres livres connus, du même auteur ou sur le même thème ou à d’autres écrivains qui les citent. Lectures hâtives, lectures partielles ou lectures par ouï-dire que nous amalgamons, plus ou moins consciemment à nos lectures réelles et dont le statut de vérité n’est guère moins solide que celui qui s’attache au souvenir hypothétique et fantasmé des lectures que nous avons réellement faites. Le paysage de la littérature est peut-être moins composé des livres lus et des livres à lire que de l’infinité des discours que nous ne cessons d’inventer autour d’eux. » (Pierre Lepape)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire


Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Parler d’un livre que nous n’avons pas lu…   Dim 25 Fév 2007 - 17:43

Il est évident que plus nous lisons plus nous prenons conscience de ce qui nous reste à lire...plusieurs vies n'y suffiraient pas!
Quand on sait que chaque rentrée littéraire amène sur les rayons des libreiaries près de 700 titres...il y a forcément plein de livres que nous n'aurons pas lus.
Je sais que le livre de Pierre Bayard fait couler beaucoup d'encre...je ne l'ai pas encore lu. Je le lirai (ou parcourerai?) si je le vois à la bibliothèque (mes finances font que je dois limiter les achats et donc je cible mes acquisitions Surprised ). Ce que je trouve délicieusement iconoclaste de sa part c'est d'avoir sérier les différentes attitudes...un vrai ravissement que de lire le sommaire! Mais doit-on vraiment en faire un sport de salon? Ce serait une erreur de prendre ce charmant guide littéraire au pied de la lettre, non? La culture ne doit pas être galvaudée même si les temps s'y prêtent...et surtout ne pas croire que seule la lecture des classiques font la personne cultivée, ne pas avoir lu tout Proust (faut du courage quand même...avoir eu celui de lire entièrement "A la recherche du temps perdu" c'est déjà bien!) n'est pas une tare, loin s'en faut.
En fait, le plaisir de lire est la richesse de tout un chacun quel que soit l'auteur...en cela je rejoins un des fils conducteurs dans "Odette Toulemonde".
C'est un peu un discours tout azimut....une participation à une discussion pour alimenter ....un moulin, une dispute ou une controverse? Non, simplement dire ce que je ressens à un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parler d’un livre que nous n’avons pas lu…   Aujourd'hui à 22:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Parler d’un livre que nous n’avons pas lu…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous l'avez demandé , nous l'avons mis en ligne
» Promenons nous dans les bois, pendant que la fée n’y est pas (Septembre 004)
» Le bonheur
» Grégory Charles "Pourquoi nous l'avons appelée Julia Skye"
» Ne nous fais pas entrer en tentation, mais délivre-nous du méchant. — Mat. 6:13.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: