Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Lloyd Jones [Nouvelle-Zélande]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Lloyd Jones [Nouvelle-Zélande]   Mar 29 Avr 2008 - 16:04




Biographie

Né en 1955, Lloyd Jones est un romancier maintes fois primé dans sa Nouvelle-Zélande natale. Il a atteint une consécration internationale avec Mister Pip, vendu dans quinze pays et sélectionné pour le prestigieux Man Booker Prize.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Sam 10 Nov 2012 - 18:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Lloyd Jones [Nouvelle-Zélande]   Mar 29 Avr 2008 - 16:08



Citation :
Résumé :

Depuis l’arrivée des soldats sur l’île de Bougainville, il ne reste qu’un seul Blanc dans le village où habite la jeune Matilda. Il s’appelle M. Watts, porte un nez de clown, promène sa femme dans un chariot et s’improvise maître d’école. Chaque leçon commence par la lecture à voix haute d’un chapitre des Grandes Espérances, écrit par l’un de ses amis, M. Dickens.

Alors que les échanges de tirs résonnent dans les montagnes, Matilda et ses camarades se passionnent pour les aventures vieilles d’un siècle d’un petit orphelin surnommé Pip, dans une ville appelée Londres, dont les contours leur semblent bientôt plus réels que leur région à feu et à sang. À leur tour, quelques adultes du village poussent la porte de l’école et viennent raconter leurs propres histoires, pour transmettre aux enfants la sagesse des anciens.

Mais dans une île ravagée par la guerre, l’imagination ne protège pas toujours de la folie des hommes.


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Lloyd Jones [Nouvelle-Zélande]   Mar 29 Avr 2008 - 16:33

Il me reste encore 60 pages à lire de ce livre. Je vais donc revenir un peu plus tard pour faire mon commentaire sur ce fil.
Mais Domreader a déjà terminé et va sûrement nous parler de ses impressions de ce livre drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Lloyd Jones [Nouvelle-Zélande]   Mer 30 Avr 2008 - 18:53

Mister Pip
Lloyd Jones

Michel Lafon – Avril 2008 – 264 p


Je reviens d'une belle lecture dont j'aimerais vous faire part....

A Bougainville, une île du Pacifique sud dans l’archipel des Iles Salomons, la guerre civile a éclaté et deux partis s’affrontent : les troupes officielles et l’armée révolutionnaire. C’est à partir d’un village de pêcheurs perdu le long de la côte que nous entrons dans le récit et plus particulièrement à travers les yeux de Matilda, une toute jeune fille. Depuis que la guerre a éclaté, les mines de cuivre ont fermé, les blancs sont partis, les écoles ont aussi fermé leurs portes. Quelques hommes du village, dont le père de Matilda sont partis travailler en Australie, d’autres, plus jeunes sont allés grossir les rangs des troupes révolutionnaires. Le village vit au ralenti et pour occuper l’esprit des enfants, pour éloigner le spectre de la violence, Mr. Watts le seul blanc qui est resté s’improvise instituteur. Il n’y a plus de livres de classe, et pour captiver son auditoire Watts choisit de leur lire un chapitre par jour de ce merveilleux roman de Dickens ‘Les Grandes Espérances’. Mr. Watts est aussi surnommé Pop Eye à cause de ses gros yeux globuleux, c’est un original qui parfois se promène avec un nez rouge de clown et promène sa femme Grâce sur un chariot à roulettes.

Tout de suite, les élèves rentrent dans l’histoire, trop heureux de fuir une réalité pesante. Les aventures de Pip accaparent leurs pensées, ils racontent ses aventures à leurs parents le soir comme s’il s’agissait d’un personnage réel. Cela va même jusqu’à créer des polémiques dans la communauté villageoise, en particulier entre Mr. Watts et la mère de Matilda un peu jalouse de l’emprise de l’homme sur sa fille. Le héro de Dickens ‘Pip’ devient donc le ‘sauveur spirituel’ de la communauté en détournant leurs esprits de la misère. C’est ce rôle que lui reprochent plusieurs membres très religieux du village. Mais Watts, athée, ne se laisse pas entraîner dans ces controverses et fait preuve de beaucoup de tolérance tout en conservant ses convictions.

Toutefois, lors de l’irruption des troupes dans le village, Pip le sauveur deviendra celui qui les perdra tous, celui qui obligera les véritables personnalités des uns et des autres à se dévoiler – pas toujours sous leur meilleur jour – mais la rédemption est toujours possible….j’en ai déjà trop dit.

Ce roman magnifique alterne le charme de la vie simple du village et la terreur toujours inhérente à la guerre civile et à la barbarie des troupes. Il est à la fois léger et grave.

Léger quand nous participons au défilé des parents du village qui viennent chacun leur tour contribuer aux cours en donnant une leçon sur un thème qu’ils connaissent bien. Je ne résiste pas à l’envie de vous donner quelques exemples de ces cours : de la façon de tuer une pieuvre en donnant un coup de dent juste au dessus des yeux, de la couleur bleue, ou encore des rêves brisés balayés par le vent, de la préservation de l’innocence, de l’observation de la marche des crabes pour savoir le temps qu’il fera, de la cuisson d’une tortue, et surtout…de l’existence du diable.

Le livre devient plus grave quand il aborde la trahison, la lâcheté, la violence et le sadisme, mais aussi l’héroïsme….n’hésitez pas, partez à Bougainville avec Matilda pour guide, vous en reviendrez sonnés, charmés et conquis.

PS: ce livre avait été sélectionné pour la shortlist du le Booker Prize 2007.
Je ne peux inclure d'extraits puisque je n'ai que le texte en VO mais kenavo pourra peut-être le faire si elle a le texte français?

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Lloyd Jones [Nouvelle-Zélande]   Mer 30 Avr 2008 - 19:08

Merci domreader pour ce très jolie aperçue d'un livre qui a exercé le même charme sur moi.
domreader a écrit:
Le livre devient plus grave quand il aborde la trahison, la lâcheté, la violence et le sadisme, mais aussi l’héroïsme….n’hésitez pas, partez à Bougainville avec Matilda pour guide, vous en reviendrez sonnés, charmés et conquis.
drunken oui.. et je vois que j'ai bien fait de te laisser la priorité de poster - je n'ai plus besoin de faire beaucoup plus Wink

domreader a écrit:
PS: ce livre avait été sélectionné pour la shortlist du le Booker Prize 2007.
Je ne peux inclure d'extraits puisque je n'ai que le texte en VO mais kenavo pourra peut-être le faire si elle a le texte français?
Very Happy Kenavo lit -si possible- dans la langue de l'auteur.. ici c'était possible.. donc jypeurien
Mais - on va faire de la publicité pour ce livre et trouver des Parfumés qui vont ajouter des extraits (Marie a en tout cas déjà noté Twisted Evil )

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Lloyd Jones [Nouvelle-Zélande]   Mer 30 Avr 2008 - 20:01

Merci kenavo (et bonnes vacances !!)

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Lloyd Jones [Nouvelle-Zélande]   Lun 19 Mai 2008 - 12:03

Mister Pip

J'ai failli oublier de donner mes impressions de lecture pour ce livre, tellement le temps passe vite et j'avais cru que je l'avais déjà fait avant de partir en vacances Wink
Domreader en a fait déjà tout le travail. Il ne me reste plus que de vous dire que j'ai eu les mêmes expériences et que ce livre est un vrai petit bijou dont je suis contente d'avoir fait la découverte.
Ayant vu que Marie et Sophie ont parlé lors de leurs achats de ce livre, j'espère qu'il trouvera d'autres Parfumés pour s'enthousiasmer Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Lloyd Jones [Nouvelle-Zélande]   Mer 10 Déc 2008 - 19:32

Qu'espérais-je, alors? Un peu d'espoir, à vrai dire, mais d'une nature particulière: je savais que les choses pouvaient changer parce que c'était arrivé à Pip.
Tout d'abord, il était invité par la riche miss Havisham à venir jouer aux cartes chez elle, avec sa fille adoptive, Estella. Je ne l'ai jamais vraiment aimée, cette Estella, et je peux avouer aujourd'hui que j'en étaisjalouse. Sarah Pocket, la moqueuse, m'était tout aussi antipathique. Je me réjouissais toujours lorsqu'il était temps de prendre congé de Miss Havisham.
De grandes espérances nous apprenait qu'un destin basculait parfois du jour au lendemain. Pip avait entamé sa quatrième année d'apprentissage auprès de Joe Gargery et il était à présent plus âgé que moi. Mais c'était sans importance. Il restait un ami fidèle, un compagnon dont je me souciais et auquel je pensais beaucoup..


J’ai rencontré M. Dickens et ce n’est pas lui, ai-je murmuré derrière la corde qui empêchait les visiteurs de s’approcher de trop près.
Un homme à côté de moi a souri en regardant ailleurs. Je n’ai pas tenté de le convaincre, mais si je l’avais fait, voilà ce que je lui aurais dit :
Je lui aurais dit que mon Dickens à moi avait une barbe, un visage émacié et des yeux qui donnaient l’impression de vouloir lui sortir de la tête. Il allait pieds nus, lui, et portait une chemise sans boutons, sauf pour les grandes occasions – quand il nous faisait la classe par exemple. Là, il revêtait un costume.
Je me suis aperçue très récemment que je ne l’avais jamais vu avec une machette. Son arme à lui, c’étaient les histoires.


Je crois que Domreader et Kenavo ont tout dit sur ce très sympathique roman , un réel hommage à Dickens et à la littérature !
Vraiment un bon moment de lecture.
A partager, je peux le cercler!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Lloyd Jones [Nouvelle-Zélande]   Mer 10 Déc 2008 - 19:34

Marie a écrit:
Vraiment un bon moment de lecture.
A partager, je peux le cercler!
enthousiaste ah oui.. c'est un très bon moment qu'on passe avec ce livre Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lloyd Jones [Nouvelle-Zélande]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lloyd Jones [Nouvelle-Zélande]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Normands et la Nouvelle Zélande.
» Les noms de villages burlesques
» Royal New Zealand Navy - Marine de Nouvelle Zélande
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: