Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Louise Bourgeois

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeMar 29 Avr 2008 - 16:19

LOUISE BOURGEOIS
Louise Bourgeois Louise10
Elle tient sous son bras, sa sculpture Fillette, 1968. qui a la forme d'un pénis. Evidemment, symboliser une Fillette par un pénis amène pas mal de questionnement, et positionne le spectateur dans une situation étrange et assez ambivalente.. voir malsaine.

Fragments de la présentation fourni au musée Beaubourg.

Née à Paris en 1911, vivant à New York depuis 1938.

Entre deux mondes, entre deux langues, entre féminin et masculin, ordre et chaos, organique et géométrie.
Sa sculpture, hybride, témoigne de ce va-et-vient des pôles opposés, de ce dédoublement.
LB rejoint les mythes universels, donnant une version à la fois obscène et dionysiaque de la figure maternelle.

"Tout mon travail des cinquante dernières années, tous mes sujets, trouvent leur source dans mon enfance. Mon enfance n'a jamais perdu de sa magie, elle n'a jamais perdu son mystère, ni son drame."

A l'âge de 11ans, LB dessine les parties manquantes des tapisseries que restaurent ses parents.

Son père, coureur de jupons, introduit dans la maison sa maîtresse, une jeune Anglaise engagée comme gouvernante auprès des enfants. Cette double trahison, qui met en péril l'équilibre familial, perturbe profondément la jeune Louise, qui se sent manipulée par les adultes. Une faille s'ouvre.


LB ne put véritablement développer sa carrière artistique qu'à New York. Comme si la distance et le puritanisme américain constituaient un antidote aux pulsions érotiques et au poids de la famille.

Ses premières oeuvres sont des dessins et des gravures, dont les thèmes émergent sont la naissance, l'enfance, la maternité, l'autoportrait et surtout la "Femme-Maison".
Associant le corps et l'architecture, l'organique et le géométrique, la malléabilité et la rigidité, cette figure symbolise sa structure psychique, et constitue la matrice de l'oeuvre à venir.

(Cell, 1990-1993 : maquette de la maison familiale à Choisy-le-Roi, surplombée d'une guillotine)
La Maison : construction verticale s'élevant de la cave au grenier, elle symbolise l'enfermement domestique mais aussi la puissance de l'imaginaire. LB se représente souvent volant ou tombant, avec sa longue chevelure, entre les cheminées sur le toit de sa maison. La terrasse de cet immeuble, dont elle fait son atelier, est pour elle l'espace de la création et de la liberté.


Années 1950 : LB a le mal du pays, ses amis et sa famille lui manquent. Elle sculpte alors sur sa terrasse-atelier des sortes de totems, de fétiches en bois, dont la présence l'accompagne.
Louise Bourgeois Lb210

Dès l'origine, elle pratique la sculpture comme un exorcisme : en transposant sa douleur et son sentiment d'impuissance sur un objet matériel, elle donne forme à son angoisse pour mieux la maitriser, ou, plutôt pour la faire passer de son propre corps vers un autre corps.
"J'ai adopté cet endroit en plein air, et j'ai recréé tous les gens que j'avais laissés en France. Ils étaient massés les uns contre les autres ; ils représentaient tous les gens dont je n'aurais pas admis qu'ils me manquaient. Je ne l'aurais pas admis, mais le fait est qu'ils me manquaient terriblement."

Les "personnages" sont de deux types : taillés directement dans le bois ou construits par accumulation de morceaux récupérés, grossièrement taillés et superposés sur une tige centrale.
Certains tendent vers le figuratif : on reconnaît une tête, des bras. D'autres sont complètement abstraits. (Memling Dawn - Mortise - The blind leading the blind)

(ça m'a pas mal rappelé les sculptures de Giacometti)


Années 1960 : LB abandonne le bois (trop rigide et périssable) pour le plâtre et le latex (souples, malléables, liquides).
Création de sculpture en spirales, de tours, de nids, de tanières, de labyrinthes. L'organique prend une dimension palpable.

Le Nid est l'image de la maison originelle, "la Tanière, 1962" est la métaphore d'un lieu d'isolement, de retraite partielle.
"La tanière est une recherche d'intimité et une échappatoire. Il y a donc ce problème de tourner encore et toujours sur soi-même ; la peur d'être piégé est devenu le désir du piège."

Les formes de ses oeuvres semblent réalisées depuis l'intérieur, comme des demeures construites par le corps pour le corps, résultant d'une poussée interne, d'un modelage intérieur.
Les organes servent à exprimer des émotions fortes : le coeur, les viscères, la cage thoracique sont autant d'autoportraits de l'artiste, qui explore son intériorité.
Les sculptures des années 1960 sont les oeuvres les plus violentes, les plus repoussantes, les plus dérangeantes que Louise Bourgeois ait réalisées.

Les "paysages", composés de bulbes, de monticules, de "champignons", massés les uns contre les autres révèlent une nature anthropomorphe, où les creux et les bosses ont une forte connotation sexuelle : mamelles, seins, phallus.
Louise Bourgeois Bourge10


Les années 60 sont une période très fortement marquée par l'érotisme, au cours de laquelle l'artiste expérimente diverses formes et matériaux, et où non seulement les organes sexuels, mais tout le corps et son intérieur sont convoqués pour suggérer la complexité des sentiments humains, le trouble du désir, empreint de peur et de fascination.

En 1973, son mari meurt brusquement. Elle affronte alors le passé et aboutit à une liquidation des figures paternelles. "The destruction of the father", 1974, rassemble mamelles et phallus dans un festin cannibale.
Louise Bourgeois Louisa10
Louise Bourgeois Contre10 (représentation de son père, elle a cherché à "l'humilier" en lui rajoutant des éléments féminins)

Années 80. Exploration d'une nouvelle voie : le corps en morceaux, démembrement castrateur. Yeux creusés dans le marbre, jambes en caoutchouc suspendues, bras ou pied sortant d'une sphère.

Années 90 : Les Cells : thème de la Maison qui revient en force : structures autour de laquelle tout s'organise. Métaphores du corps, dialogues entre intérieur et extérieur, contenant et contenu, les "Cellules", lieux à demi-clos, dans lesquels le spectateur ne peut pénétrer, sont des chambres magiques, des lieux de mémoire où se déroule une cérémonie secrète qui rejoue, pour l'exorciser, une souffrance ancienne, un "Passage dangereux".
Théatralisation de sa mémoire : Red Room (Childs) et Red Room (Parents).
Louise Bourgeois 4147110

L'araignée. Figure maternelle, la tisseuse par excellence.
"Parce que ma meilleure amie était ma mère, et qu'elle était aussi intelligente, patiente, propre et utile, raisonnable, indispensable qu'une araignée."
Louise Bourgeois _4240810


Les pièces de tissus.
Ultime matériau, souple et léger, mou et doux, facile à travailller chez soi, il renvoie au métier de sa mère et à ses souvenirs d'enfance.
Le vêtement est pour le corps une seconde peau, il en épouse les formes et reflète l'esprit, enveloppant dans ses plis le parfum d'un temps précis, d'une mode, d'un âge de la vie. L'habit est aussi une protection, une Femme-Maison architecturée et modelée.
Louise Bourgeois fait l'inventaire de ses anciens vêtements, reliques inertes mais néanmoins chargées des émotions de la vie, et les suspend à des arbres métalliques.
Louise Bourgeois Louise11

Elle coud, rembourre, emmaillote toutes sortes de figures, de petites ou de grandes dimensions, et donne forme à des couples, des étreintes, des arcs hystériques, à des têtes criant et à des piliers qui rappellent les "Personnages".
La fascination pour le sexe et pour le cycle de la vie et de la mort est de plus en plus explicite, mais ces sujets sont toujours envisagés avec une pointe d'humour et d'ironie.
La tapisserie de ses souvenirs se tisse et se retisse, dans un éternel recommencement.

L'oeuvre de Louise Bourgeois est une lutte constante contre la dépression, l'angoisse, la peur de ne plus être aimée, d'être abandonnée; le travail artistique est une réparation, une "restauration". Au cours de ces dernières années, le thème de la famille revient de façon répétitive et obsessionnelle, qu'il s'agisse des relations mère-enfant, père-enfant, de l'accouchement (The reticent child, 2003), ou des traumatismes liés à la promiscuité (Seven in bed, 2001). Louise Bourgeois Louise12

Elle se consacre de plus en plus au dessin et à la gravure.
Des dessins abstraits, répétitions de lignes et de spirales.
Des dessins figuratifs, principalement sur le thème du corps maternel et du nourrisson.
D'une certaine manière, elle revient à ses thèmes fondateurs du début.

L'artiste est toujours, au fond d'elle-même, une enfant qui revit des émotions, la peur, l'angoisse, et leur donne une forme. La puissance et la radicalité de sa démarche tiennent en partie à cette volonté de rupture avec le passé, sans cesse détruit et reconstruit.

"Il faut abandonner son passé tous les jours, ou bien l'accepter, et on n'y arrive pas on devient sculpteur."

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeMar 29 Avr 2008 - 16:25

Je ne connaissais pas tellement Louise Bourgeois, j'avais vaguement entendu son nom de-ci de-là. Et puis sur Arte ils l'ont mise à l'honneur lorsque l'expo est arrivée à Beaubourg. Les images m'ont totalement convaincues que cette expo était pour moi !

et je n'ai pas eu tort.
Même si, ça m'a un peu glacé le sang à deux-trois reprises.

Des oeufs partout, des corps complètement déformés, souffrant, des oeuvres organiques qui m'ont vraiment mise mal à l'aise. C'était incroyable, et j'ai un peu retrouvé mon souffle en sortant. Je ne pensais pas que ça me toucherait autant.
Elle massacre le corps de la femme, le corps conventionnel de la petite famille bourgeoise, elle fait ressortir le sang, la peur et la douleur.

c'est une expérience ... troublante que d'avoir été à cette expo.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeMar 29 Avr 2008 - 17:50

Merci Queenie de ce cet apport d'informations sur Louise Bourgeois...
J'avoue cependant qu'elle me subjugue un peu moins que Camille Claudel...content
La violence de leurs existences les ont conduites toutes deux à leur puissance créatrice...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeSam 12 Déc 2009 - 11:48

Louise Bourgeois : l'araignée, la maîtresse et la mandarine

Louise Bourgeois 19172610

Citation :
Une incursion dans l'univers de Louise Bourgeois, dont l'oeuvre protéiforme traverse les 20e et 21e siècles.[...]
L'artiste lève le voile sur ses secrets d'enfance, source de ses traumatismes, qui se reflètent dans ses sculptures et ses installations, dont la caméra explore la troublante magie.

Seulement 4 copies. A vos marques... prêts... Raté ??

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeSam 12 Déc 2009 - 11:52

Je l'avais vue en vrai cette araignée géante dans le hall central de Beaubourg l'an dernier, ça m'avait impressionnée , évidemment il y avait des japonais qui se faisaient photographier entre les pattes , c'était assez drôle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeMar 29 Déc 2009 - 18:53

Queenie a écrit:
Louise Bourgeois : l'araignée, la maîtresse et la mandarine

Louise Bourgeois 19172610

Citation :
Une incursion dans l'univers de Louise Bourgeois, dont l'oeuvre protéiforme traverse les 20e et 21e siècles.[...]
L'artiste lève le voile sur ses secrets d'enfance, source de ses traumatismes, qui se reflètent dans ses sculptures et ses installations, dont la caméra explore la troublante magie.

Seulement 4 copies. A vos marques... prêts... Raté ??

Très bon documentaire qui laisse la parole à Louise Bourgeois.

Elle parle de l'art comme de l'agressivité. S'emparer de quelque chose, d'une matière, et le tordre, importance de déformation, destruction de l'objet qui devient une spirale.

Obsession de l'abandon, du passé, des souvenirs d'enfance qui font souffrir.
Du mélange masculin-féminin.

Être artiste pour se connaître soi-même ... et être heureux.

Un film pour découvrir son univers, ou redécouvrir, et l'entendre surtout.

Une Louise comme ça, ça ne se rate pas.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeMar 29 Déc 2009 - 18:56

darkanny a écrit:
Je l'avais vue en vrai cette araignée géante dans le hall central de Beaubourg l'an dernier, ça m'avait impressionnée , évidemment il y avait des japonais qui se faisaient photographier entre les pattes , c'était assez drôle

Elle est étrange son araignée.
Louise Bourgeois considère que c'est une image rassurante, parce qu'elle est stable, qu'elle peut s'en prendre plein dans la tronche, qu'on peut la secouer, elle tient toujours. Elle est solide. C'est l'image maternelle, celle vers laquelle elle tendait.

Pour moi, ces araignées sont toujours un peu flippantes... Pourtant elle ne parle pas de ça. Pour elle c'est protecteur, et ça utilise un fil qui part d'on ne sait où pour un but inconnu, sans fin. Tendu. Qui sert à quelque chose (elle faisait une démo avec l'une des araignées, son fil servait à éteindre-allumer la lumière).

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeMar 2 Mar 2010 - 14:23

Ben mince alors! J'avais raté ton super fil et je vois que le documentaire vient de passer au Melies à Villeneuve d'Ascq... Il ne me reste plus que le DVD à venir. Je suis bien d'accord avec toi: Cette Louise, il ne faut pas la rater!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeMar 1 Juin 2010 - 7:27

Au revoir Louise! Tu nous manqueras!

Citation :
NEW YORK (AP) — Elle était un des plus grands artistes français connue pour ses araignées géantes: Louise Bourgeois est morte lundi à New York à l'âge de 98 ans.

Connue pour son travail autour de la naissance, la sexualité et la mort, l'artiste française qui vivait aux Etats-Unis depuis la fin des années 30, a travaillé jusqu'à la fin de sa vie, avant d'être victime d'une crise cardiaque samedi soir, a annoncé Wendy Williams, directrice de son studio. Elle est morte lundi au centre médical Beth Israel de Manhattan, où elle habitait.

L'artiste a eu une forte influence sur les jeunes artistes, travaillant avec toute sorte de matériaux sur les thèmes du corps humain, masculin et féminin, la colère et même le meurtre. Influencée par le surréalisme, et des sculpteurs modernistes comme Alberto Giacometti et Constantin Brancusi.

Son travail n'a été connu du grand public que sur le tard, avec une rétrospective de son oeuvre en 1982 au musée d'Art moderne de New York alors qu'elle avait déjà 70 ans.

En 2001, des milliers de touristes ont découvert ses "araignées" exposées sur la place du Rockefeller Center à New York .

Entre 2007-08, une rétrospective a été présentée au musée Georges Pompidou puis au musée Guggenheim de New York.

Dans de nombreux entretiens, Louise Bourgeois évoque son enfance et ses traumatismes comme source principale de son inspiration, notamment l'aventure entre son père et la préceptrice anglaise engagée pour s'occuper d'elle. "J'ai toujours détesté cette femme (...) Mon travail parle souvent de meurtre", avait-elle déclaré au "Washington Post".

Née à Paris en 1911, elle a quitté la France pour New York en 1938 après avoir étudié à l'Académie des Beaux-Arts. Elle a épousé l'historien de l'art américain Robert Goldwater et était devenue citoyenne américaine en 1955.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeMar 1 Juin 2010 - 7:42

Snif.

Louise Bourgeois Louise10

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeMer 2 Juin 2010 - 11:31

Louise Bourgeois Louise10

Musée Guggenheim, Bilbao 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeMer 2 Juin 2010 - 11:38

Et quand elle était venue se balader aux jardins des tuileries :

Louise Bourgeois Tuiler10

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeMar 8 Juin 2010 - 14:22

Queenie ne manquera pas l'installation de Louise Bourgeois au centre Pompidou de Metz avec la citation dont elle dit qu'elle est la seule chose importante qu'elle ait pu déclarer:

Art is a Guaranty of Sanity

Louise Bourgeois 10-bou10

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitimeMar 8 Juin 2010 - 17:52

Marko a écrit:
Queenie ne manquera pas l'installation de Louise Bourgeois au centre Pompidou de Metz avec la citation dont elle dit qu'elle est la seule chose importante qu'elle ait pu déclarer:

Art is a Guaranty of Sanity

Louise Bourgeois 10-bou10

Oh ! Chouette !
Hâte Hâte Hâte !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zenobie
Plume timide


Messages : 12
Inscription le : 13/05/2010
Age : 70
Localisation : île-de-france

Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Louise Bougeois , Repose en Paix.   Louise Bourgeois Icon_minitimeDim 27 Juin 2010 - 0:51

c'est à Chicago, il y a 25 ans qu'on m'a parlé la première fois de Louise Bourgeois, mes amis américains étaient étonnés qu'elle ne soit pas connue à Paris ... personne n'est prophète en son pays, c'est bien connu; & puis il y eut quand même la superbe exposition à Beaubourg, on commença à grincer des dents ... mais on en parlait un peu; elle nous quitte et je ne m'en fais plus pour elle; elle mettra moins longtemps à être reconnue que Camille Claudel grâce à internet, sûrement: son oeuvre est unique, sa vie exemplaire, une grande dame du XXème siècle que les marchands du temple vont bientôt se disputer, et les bleu-blanc-rouge se l'approprier ... la France la reveut déjà , et les USA ne la lâchent pas ; un peu comme Picasso en son temps: jeté de son Espagne en sa jeunesse, ayant travaillé en France, il est espagnol? français?
nous, on s'en moque un peu, le génie n'a pas de patrie, il est universel, éternel alors puissiez-vous tous reposer en Paix et merci d'avoir existé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Louise Bourgeois Empty
MessageSujet: Re: Louise Bourgeois   Louise Bourgeois Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Louise Bourgeois
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Louise Bourgeois
» des mains par Louise Bourgeois
» quelque photos d'un paras qui est a bord du louise marie
» Louise - Gérard Berliner
» « What soldiers do », de Mary Louise Roberts, aux éditions University of Chicago Press.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Peinture, photographie… :: Photographes, Sculpteurs-
Sauter vers: