Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Ôé Kenzaburô

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Scarabée
Envolée postale
Scarabée

Messages : 231
Inscription le : 14/05/2008
Age : 35

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeMer 14 Jan 2009 - 19:59

Merci beaucoup pour m'avoir conseillé. bonjour
Quand j'aime un auteur, je me donne à fond dans son oeuvre et j'ai bien envie de combler le vide avec Kenzaburo Oé. Je ne sais pas si quelqu'un a lu Notes de Hiroshima, Une famille en voie de guérison,Nostalgies et autres labyrinthes et autres oeuvres de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeMer 14 Jan 2009 - 20:57

The Valuk a écrit:
Quand j'aime un auteur, je me donne à fond dans son oeuvre et j'ai bien envie de combler le vide avec Kenzaburo Oé. Je ne sais pas si quelqu'un a lu Notes de Hiroshima, Une famille en voie de guérison,Nostalgies et autres labyrinthes et autres oeuvres de lui...

Moi aussi quand j'aime vraiment un auteur je veux tout lire de lui, et c'est le cas pour Kenzaburô Ôé. Je n'ai pas encore lu les livres que tu cites, le prochain que je lirai est Le jeu du siècle.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeMer 14 Jan 2009 - 22:48

Arabella a écrit:
The Valuk a écrit:
Quand j'aime un auteur, je me donne à fond dans son oeuvre et j'ai bien envie de combler le vide avec Kenzaburo Oé. Je ne sais pas si quelqu'un a lu Notes de Hiroshima, Une famille en voie de guérison,Nostalgies et autres labyrinthes et autres oeuvres de lui...

Moi aussi quand j'aime vraiment un auteur je veux tout lire de lui.

J'aime bien aussi faire comme vous... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeMer 14 Jan 2009 - 22:56

Il faudra donc vous procurer Tribu bêlante, disponible dans l'Anthologie de nouvelles japonaises contemporaines (chez NRF Gallimard ; dans le même volume, on trouve des nouvelles de Mishima, Inoué, Dazai, Endô, Kawabata, Kafu...). A noter que Kundera en parle dans son livre (essai en sept parties) Le rideau (voir page 87 de la version folio - dans ces essais, outre deux pages sur cette nouvelle, donc, Kundera parle de Ferdydurke, du Quichotte... il survole un peu tout ça, ce n'est pas très "pointu").

Il y a aussi Un "arbre à pluie" intelligent, qui a été publié dans un des Serpent à Plumes (qui comporte également notamment une nouvelle de Nakagami Kenji). Il faudrait que je le relise, je l'ai totalement oubliée, cette nouvelle...

Ah oui, et puis Le Centre de recherches sur la jeunesse en déroute dans l'anthologie "La jeunesse“ (Editions du Rocher) - là, je n'ai pas lu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Kenzaburo Oé   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeMer 14 Jan 2009 - 23:05

J' ai lu un certain nombre de livres de Kenzaburo Oé, mais presque toujours
avec difficulté, tellement sa noiceur est grande, corrosive et parfois intolérable... Sa lucidité et sa révolte impitoyables...
Je pense notamment à Comment survivre à notre folie.

Mais je l'admire aussi...


Dernière édition par bix229 le Mer 14 Jan 2009 - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeMer 14 Jan 2009 - 23:06

eXPie a écrit:

Ah oui, et puis Le Centre de recherches sur la jeunesse en déroute dans l'anthologie "La jeunesse“ (Editions du Rocher) - là, je n'ai pas lu...

Elle est vraiment bien cette nouvelle, la seule qui m'ait vraiment plu dans le recueil. Humour grinçant.
Revenir en haut Aller en bas
Angeline
Envolée postale
Angeline

Messages : 169
Inscription le : 31/10/2008
Age : 59
Localisation : Dans un livre.

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Fév 2009 - 15:31

j'ai terminé Kenzaburo Oé "une existence tranquille" le sujet sur la famille et la façon d'écrire assez bien mais j'ai eu du mal à aller jusqu'au bout, je me suis ennuyée............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarabée
Envolée postale
Scarabée

Messages : 231
Inscription le : 14/05/2008
Age : 35

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeSam 21 Mar 2009 - 14:05

LE JEU DU SIECLE

Voici un livre dont le début m'a immédiatement fasciné. L'univers Ôé happe tout de suite par son espèce d'atmosphère "glauque intimiste". C'est l'histoire d'un homme, Mitsusaburo, en crise qui démarre dans une fosse (sceptique), en "méditation". Son ami s'est suicidé, pendu, nu, le visage peint en rouge et un concombre dans l'anus. Le malaise est installé. Pourtant ce sera une perpétuelle descente aux enfers à travers les réminiscences d'un lourd passé qui remonte à loin (un siècle donc). A l'origine, une révolte paysanne dans une vallée isolé dans le Shikoku. Cette révolte fut menée par de la famille du narrateur, dans d'obscures circonstances. Le frère du narrateur, Takashi, a bien l'intention de revenir fouiller dans ce passé pour y accomplir un mystérieux projet, emportant avec lui Mitsu et sa femme, le couple étant en crise...
Bref, je n'ai pas envie de trop m'épancher, mais on retrouve les thème de Ôé: l'enfant abandonné, l'identité, la chute personnelle avant une certaine forme de rédemption... Ce qu'il y a de fascinant, c'est cette fiction qui flirte avec la vie de l'auteur (lui même venant d'une bourgade aux événements singuliers), donnant encore plus de force à l'oeuvre.
J'avoue, passée l'ambiance "attractive" du début, avoir mis du temps à réellement accrocher à l'histoire. J'ai dû mettre le tiers du bouquin à vraiment m'y mettre. Mais après, quelle claque! Un récit dramatique qui pend aux tripes, d'une redoutable efficacité et d'une rare psychologie, à mon avis.
Pas un livre très accessible donc, mais hautement recommandé si l'auteur plait. aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeSam 21 Mar 2009 - 16:40

Le jeu du siècle est dans ma PAL, ce sera pour moi le prochain de l'auteur que je vais lire. Merci pour ton commentaire.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeMer 29 Juil 2009 - 20:09

Le jeu du siècle




Le roman se présente sous la forme d’un récit fait par Mitsu. Il est dans un moment très difficile de sa vie : son meilleur ami vient de se suicider dans des conditions particulièrement choquantes, pendu dans une mise en scène effroyable, et le fils qui vient de lui naître est handicapé mental. Sa femme Natsuko et lui viennent d’ailleurs de la placer dans une institution spécialisée, et Natsuko sombre dans l’alcoolisme. C’est ce moment que choisi son jeune frère, Taka, pour revenir des USA. Une sorte d’antagonisme permanent paraît exister entre les deux frères, Mitsu remet en permanence en cause tous les propos, et la personnalité même de son frère. Mais dans un état d’abattement et d’impuissance, il se laisse manipuler, et amener avec sa femme et deux jeunes amis de Taka dans le village dont leur famille est originaire, sous le prétexte de la vente d’un pavillon qui appartient à la famille. Nous apprenons par bribes des éléments lourds du passé de la famille : la mort par lynchage d’un frère aîné, une révolte paysanne au XIX siècle pendant laquelle deux frères appartenant à la famille se sont opposés, les difficultés relationnelles entres les parents, la mort par suicide de leur sœur. Taka semble avoir eu des projets très précis en revenant dans le village, il s’identifie au frère de leur arrière-grand père, leader du mouvement paysan d’antan. Mitsu assiste aux événements en prenant le rôle de spectateur qui se refuse à toute action, quelles que soit la gravité de ce qui se passe, tout en critiquant et en prenant le contre-pied de son frère. La situation devient plus que tendue, car le village est dans une situation difficile et la violence ne demande qu’à se faire jour parmi les habitants.

Cela donne une image très sombre du Japon. Les personnages semblent avoir beaucoup de mal à se trouver, écrasés par un passé très lourd et omniprésent. La violence couve et ne cherche que l’occasion pour s’exprimer, permettant d’extérioriser toutes les frustrations. Le groupe est écrasant, ne pas y appartenir est terrifiant parce qu’on peut à tout moment être victime, y appartenir mène à conformisme et à l’absence de toute possibilité de se réaliser. La conscience collective est minée par toute une série de hontes pas surmontées dont il ne faut surtout pas parler, les massacres successifs, les massacres et horreurs perpétrés par les Japonais pendant la seconde guerre mondiale, mais aussi d’avoir perdu la guerre. Les choses difficiles et douloureuses que vivent les personnages semblent moins importantes que la honte qu’ils éprouvent devant le regard des autres. Le village est un lieu complètement étouffant et terrifiant, comme un cauchemar de l’enfance.

Ôé parvient vraiment à rendre tous ces personnages d’une façon très tangible, nous transmettre leurs angoisses et leurs peurs, leurs difficulté à donner du sens à ce qui leur arrive, tout englués qu’ils sont dans leurs honte, dans les souvenirs du passé qui les écrase et leur sentiment d’impuissance à changer quoi que ce soit dans leur vie. Il nous distille petit à petit les éléments concernant le passé, sans jamais être non plus complètement exhaustif dans les informations ; nous pouvons ainsi, tout comme les personnages du roman, nous construire notre propre interprétation, et explication. Et la fin reste ouverte. C’est une lecture sombre et troublante, une œuvre forte, qui laisse une trace durable.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeMer 29 Juil 2009 - 21:44

Ah, merci pour ton commentaire !
Il faudra que je lise un gros roman de Ôé... Il fait partie des rares auteurs pour lesquels écrire une critique n'est vraiment pas facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeJeu 30 Juil 2009 - 8:36

Oui, c'est un auteur dont il est très difficile de parler. C'est toujours très complexe, avec plein de thèmes qui se croisent, et qui se répondent d'un livre à l'autre, plein de scènes courtes et très fortes, dont on se demande le sens réel, beaucoup de personnages avec une incontestable densité. Alors difficile par quel bout prendre un commentaire et de quoi parler ou pas, parce qu'il est impossible de tout évoquer.
En tous les cas je vais continuer à le lire, en ce qui me concerne j'ai envie de textes courts, il faut dire que Le faste des morts m'avait terriblement impressionné.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeJeu 30 Juil 2009 - 15:09

Il me faudra le lire un jour Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeJeu 30 Juil 2009 - 21:30

Chatperlipopette a écrit:
Il me faudra le lire un jour Very Happy

Vu l'état de ta PAL, je redoute que ce ne soit pas pour bientôt. Sinon j'aurais offert de cercler. Mais cela aurait été de tout coeur bisous

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarabée
Envolée postale
Scarabée

Messages : 231
Inscription le : 14/05/2008
Age : 35

Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitimeMer 18 Nov 2009 - 16:42

Notes de Hiroshima

Il s'agit d'un essai traîtant de voyages répétés de l'auteur à Hiroshima. Il y mène une sorte d'enquête destinée à établir la vérité sur l'histoire de la bombe atomique. Ou plutôt, il y recueille des témoignages qui constituent une mémoire complétant l'histoire. Une histoire pas toujours reluisante de vérité.
Il est question de quantités de victimes menant une vie déplorable mais avec une forte dignité, comme le dit l'auteur.
Ôé dépeint ces portraits avec réalisme et grand humanisme. On sent son engagement et sa compassion.
Voir comment des gens dont la vie est fichue continuent de vivre la tête haute est une vraie leçon pour tous. Comme par exemple cet atomisé se sachant condamné mais qui se marie quand même, et dont l'épouse, après sa mort, se suicide. Ou encore ce médecin qui, lui même victime, s'attache sans relâche à aider son prochain...

Un document très intéressant sur cet événement majeur de l'histoire de l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Ôé Kenzaburô - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Ôé Kenzaburô   Ôé Kenzaburô - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ôé Kenzaburô
Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: