Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Anne Marie Garat

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeLun 23 Fév 2015 - 9:58

Je comprends très bien ce qu'exprime Dom, moi aussi je suis allée jusqu'au bout alors que le livre m'énervait et me faisait de plus en plus ricaner à la lecture...Quitte à sauter de plus en plus de passages. Mais une fois qu'on a passé la moitié, puis les trois quarts, on si dit qu'autant voir jusqu'au bout. Surtout si on le lit dans un moment de fatigue, comme cette lecture ne sollicite pas vraiment la réflexion, cela peut éventuellement passer. Et il y a une trame qui a sa cohérence, même si on peut ne pas y adhérer.

Mais c'est sûre que je ne recommencerai pas.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeMer 21 Oct 2015 - 18:43

La Source

Anne Marie Garat - Page 8 Index40

Parmi les thèmes récurrents au cœur des livres d'Anne-Marie Garat, ces personnages qui au premier regard se reconnaissent, se trouvent une affiné, comme si « Nous nous connaissions déjà ». C'est un peu ce qui se passe entre elle et moi, un auteur qui m'offre des histoires pour me toucher, un style pour m'emporter, et qui (sans qu'elle le sache) trouve en moi une lectrice qui l'écoute bercée et emportée. Et la suivrait quoi qu'il arrive.  

Citation :
Je crois que notre première rencontre fut de cette  sorte, qu'elle et moi, dans la surprise de notre collision au coin de sa maison, lors de cet échange si aventuré qu'il m'avait mise en gaieté, nous avons joué notre va-tout ainsi que dans les rencontres amoureuses, quand dès les premiers mots s'énoncent ce qui décide de l'avenir, fera souffrir ou rendra heureux, qu'on se remémore et répète avec nostalgie comme si quelque chose d'irréversible s'était tramé dans leur perfection initiale et oui, cette femme me plut dès que je la vis, dès que je me heurtais à elle et manquais de tomber dans ses bras, les mots que nous improvisions étaient une entrée en matière décisive, peut-être la clé qui m'ouvrait son cœur.

C'est une magistrale histoire transgénérationnelle, autour et à distance d'une vieille maison baroque à l'écart du village, avec des correspondances, des lei-motivs  et des variations, des trahisons, des fidélités et des vengeances , ceux qui partent et ceux qui restent . C'est raconté par Lottie l'ancienne servante devenue usufruitière, celle qui a entendu tous les secrets, compris tous les enjeux, trafiqué pour détourner le destin. Celle qui livre ( ou pousse à rechercher) les clés de ces destins complexes, de ces personnages enflammés, emportés par l'histoire du siècle. Face à elle, celle qui écoute c'est « Je », la narratrice, jeune universitaire en quête d’histoire rurale, croit-elle, qui comprend vite être plutôt revenue dans ce village où elle passa deux jours de son enfance, pour comprendre enfin son propre passé.

Lottie, un peu sorcière « artiste en menteries », s'amuse avec le récit , la mémoire, la vérité et  les jeux qu'ils nous procurent. Le paysage est là, splendide,  alternativement hostile et hospitalier, écrin sauvage des émotions de chacun.

Les temps, les lieux , les époques, les familles s'entremêlent dans un récit labyrinthique,  tumultueux, porté par le style fiévreux, foisonnant, parfois lyrique, d'Anne Marie Garat, ses mots précieux, ses  très longues phrases enjôleuses comme des vagues (lesquelles vagues peuvent submerger, je le conçois très bien).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeJeu 22 Oct 2015 - 10:51

j'aime déjà ton commentaire sur ce livre, alors je pense qu' il peut me plaire.

ma médiathèque en possède quelques uns, mais pas celui-ci trop récent et plus d'achat, donc il y a la trilogie, dans la pente du toit, l'amour de loin, les mal famés, la première fois, programme sensible ; lequel tu me conseilles ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeJeu 22 Oct 2015 - 11:34

Dans ceux que tu sites, je ne connais que la trilogie (ce qui me réjouit parce que je me dis que j'en ai encore beaucoup à lire). Alors si tu as le courage, lance-toi, mais ça fait quand même beaucoup de pages. Et je le redis,on peut tout à fait être totalement allergique à son style (n'est-ce pas Arabella?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeMar 24 Nov 2015 - 9:24

La source .

J'y suis rentrée confiante  , dans ce roman d'aspect plutôt engageant et d'une longueur raisonnable pour moi qui n'aime pas les pavés .
Une cinquantaine de premières pages pour me mettre dans l'ambiance commencent à me faire douter de mon choix ....Que nous raconte-t-elle ? On parle la même langue ? Bon , pas de doute , il faut que je m'accroche pour capter ce discours emberlificoté et rentrer dans l'histoire .....
Histoire qui , au fil des pages vous ensorcellle , captivante et mystérieuse ! Je sens que je deviens accro , comme avec une bonne série ! C'est qu'elle a plus d'un tour dans son sac cette magicienne des mots .....Alors emportée par le cours débordant d'une histoire trop longtemps contenue , je lâche mes défenses et sans réserve je me laisse glisser dans la narration ...
Je retrouve mon âme d'enfant , on navigue dans la chevauchée du temps ! J'adore cette Lottie qui raconte  ,  personnage principal du roman qui n'existe que dans les contes et les consciences collectives ....
Celle qui détient le savoir , la connaissance , le secret des familles ,
Celle qui détient le pouvoir de jouer avec le sens de l'hsitoire et d'offrir ce qui lui plait comme vérité , au gré de sa fantaisie de petite sorcière fantasque et irrévérencieuse ....Facétieuse au regard d'une longue vie de peines et de douleurs , c'est bien là une grande sagesse pour ne pas se noyer dans les tourments de la culpabilité et du regret ....
Choisir une parfaite inconnue pour offrir sa dernière vérité qui n'est peut-être que pur produit d'une imagination débridée , c'est aussi sa dernière liberté , une dernière audace !
Et comme le hasard chez Anne Marie Garat n'existe que pour se tourner vers la magie , il ne nous étonnera guère , à nous lecteurs , d'accepter que l'inconnue soit liée à cette toile baroque d'une histoire qui finit par se perdre dans des circonvolutions de plus en plus difficile à suivre ....Oui oui , elle exagère Anne Marie , elle n'en finit pas de finir !
Alors oui , Anne-Marie Garat j'aime votre audace , j'aime lire votre plaisir de jouisseuse des mots , votre imaginaire débridée , votre insolence dans cette écriture syncrétique charmeuse souvent , lourdingue et irritante après 300 pages ....L'inélégance affichée et revendiquée dans ce style baroque unique ! C'est peut-être bien ce qui m'a plu d'ailleurs  ! L'irritation que j'ai ressenti à certains moments de ce "trop ; c'est trop" , a sans aucun doute quelque chose de positif  ! C'est là votre talent et votre force !

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeMar 24 Nov 2015 - 9:32

merci Eglantine ! je note pour plus tard, quand j'aurais fait connaissance avec un autre de ces livres

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeMar 24 Nov 2015 - 10:03

Bédoulène a écrit:
merci Eglantine ! je note pour plus tard, quand j'aurais fait connaissance avec un autre de ces livres
Je ne serais pas étonnée que tu y trouves ton compte .
Elle se "la joue" à la Giono quelquefois et c'est réussi ....euh , à certains moments !  Wink
On dirait une gamine à qui on a donné un grand sac de mots et qui joue avec avec malice , intelligence , maladresse et appétit ! rire

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeMar 24 Nov 2015 - 11:40

églantine a écrit:
La source .

J'adore cette Lottie qui raconte  ,  personnage principal du roman qui n'existe que dans les contes et les consciences collectives ....
Celle qui détient le savoir , la connaissance , le secret des familles ,
Celle qui détient le pouvoir de jouer avec le sens de l'hsitoire et d'offrir ce qui lui plait comme vérité , au gré de sa fantaisie de petite sorcière fantasque et irrévérencieuse ....Facétieuse au regard d'une longue vie de peines et de douleurs , c'est bien là une grande sagesse pour ne pas se noyer dans les tourments de la culpabilité et du regret ....

Ca ne m'étonne pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeMer 25 Nov 2015 - 11:41

J'adore ton commentaire, mais ne suis pas bien sûre que ce soit pour moi...

Tu confirmes, Magali ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeMer 25 Nov 2015 - 14:17

Aeriale a écrit:
ne suis pas bien sûre que ce soit pour moi...

Tu confirmes, Magali ? Wink
Oh là là ,fuis Aériale ! Tu risquerais de m'en vouloir après !   Razz

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeMer 25 Nov 2015 - 14:20

églantine a écrit:
Aeriale a écrit:
ne suis pas bien sûre que ce soit pour moi...

Tu confirmes, Magali ? Wink
Oh là là ,fuis Aériale ! Tu risquerais de m'en vouloir après !   Razz

mdr2

Bon, celui là je le laisse donc! Pas plus mal, je commence de nouveau à avoir plein d'envies (et c'est bon )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeLun 1 Fév 2016 - 9:25

Quel(s) roman(s)!ou quel scénario!

Il faut passer difficilement le début, en se remettant dans le style d'A M Garat, vocabulaire très (trop) recherché, phrases longues, très longues, mais on est happé par ce labyrinthe d'histoires!

Puis on se laisse prendre!! Belle lecture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeLun 1 Fév 2016 - 9:45

je me réjouis que tu aies vaincu tes réticences initailes et que tu aies pu apprécier cette lecture, Martine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeLun 1 Fév 2016 - 9:50

Le site d'Anne Marie Garat: http://anne-marie-garat.com/biographie/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitimeSam 6 Aoû 2016 - 9:04

Tranquille

Anne Marie Garat - Page 8 Index31

Le père, éternel absent de l'enfance, s'est retiré à l'aube de la vieillesse, rongé par sa haine des hommes, loin de tout, dans une cabane alpine inaccessible, courant la montagne à perdre haleine pour mieux s'y perdre. Son fils, au coeur encore plein de rancune, s'y rend un jour porteur d'un message, et, en quelques heures d'un partage qui ne passe pas par les mots, malgré la rudesse des échanges, un voile de compréhension va subrepticement se soulever.
Leur vie n'en sera certes pas changée, mais leur coeur, si, sans doute.

Nature, berce-les doucement...
Dans cette nouvelle à l'économie généreuse, la montagne est resplendissante, le coeur des hommes meurtri. Il y a là une sobriété qui masque le pathétique d'une relation échouée, et un baume qui s'installe, enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




Anne Marie Garat - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Anne Marie Garat   Anne Marie Garat - Page 8 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Anne Marie Garat
Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Recherche Décès SAVARY Marie Rose > 1858 région FECAMP
» Pour Anne !!!
» Cerisy (50) CAILLY Marie
» Bon anniversaire Marie-Martine
» L'interview de Marie Noëlle Baechler (message aux parents & Proches)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: