Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Kuroyanagi Tetsuko

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeJeu 15 Mai 2008 - 21:33

Kuroyanagi Tetsuko Kuroya10

Kuroyanagi Tetsuko est née à Tokyo en 1933 d'un père violoniste de talent.
Elle est actrice, et surtout présentatrice d'un talk-show qui dure depuis 1975...
Elle a acquis une reconnaissance internationale grâce à un roman autobiographique, Totto-chan (1981). Depuis, elle met sa notoriété au service de nombre de bonnes causes (Unicef, WWF, etc.).
Ambassadrice de bonne volonté de l'Unicef pendant plusieurs années, elle est allée dans de nombreux pays pris dans des conflits (Afrique, ex-Yougoslavie...).
Elle s'investit également dans le théâtre pour les sourds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeJeu 15 Mai 2008 - 21:35

Totto-Chan, la petite fille à la fenêtre (Madogiwa no Toto-chan, 1981, 289 pages, Presses de la Renaissance, traduit par Olivier Magnani).
Egalement disponible en poche, chez Pocket.

Ce roman, qui se veut autobiographique, s'est vendu à plus de six millions d'exemplaires."Tout ce que j'y décris s'est réellement passé. Je n'ai rien inventé. Il m'a suffi de puiser dans mes souvenirs - et par chance, il m'en restait beaucoup", écrit Kuroyanagi dans sa postface (page 263).

L'histoire se déroule dans les années quarante à Tokyo. L'héroïne est une petite fille impulsive, imaginative, intrépide : elle se précipite à la fenêtre lorsqu'elle voit des musiciens de rue passer, ouvre et referme son pupitre sans arrêt... bref, elle ne tient pas en place, elle est insupportable mais ne s'en rend pas compte. Son comportement passe mal dans son école.
Citation :
"Si la mère de Totto-chan était tellement inquiète au moment de franchir le portail de ce nouvel établissement c'était parce que sa fille venait de se faire renvoyer de son école primaire... Et ce, dès la petite classe !" (page 14).
Eh oui, elle se fait renvoyer, mais n'en est pas consciente. Sa mère lui trouve donc une autre école, et là... ta-dam ! Elle arrive dans un établissement hors-norme de type "Cercle des Poètes disparus, section primaire".

Citation :
"Au début de la première heure, l'institutrice écrivait au tableau la liste des points à étudier dans toutes les matières au programme ce jour-là. « Allez-y, commencez par ce qui vous plaira », disait-elle ensuite. Les élèves commençaient donc par la matière de leur choix - celui-ci le japonais, celui-là le calcul - sans que cela pose le moindre problème. Ainsi, dans une même classe, un amateur de composition pouvait être occupé à rédiger son texte tandis que, juste derrière lui, un autre élève, féru de sciences physiques, essayait de provoquer quelque explosion en portant à ébullition le contenu d'un tube à essais au-dessus d'un brûleur. Cette méthode de travail était idéale pour les enseignants, car elle leur permettait de savoir précisément ce qui les intéressait, la façon dont ils s'y intéressaient, leur façon de voir les choses, leur personnalité - en un mot, de mieux les connaître."(pages 42-43).

L'histoire est nimbée de bonheur, de la joie simple d'un monde disparu. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil :
Citation :
"- Les enfants, dit alors [leur institutrice], vous avez bien travaillé, ce matin. Qu'aimeriez-vous faire, cet après-midi ?
Avant même que Totto-chan n'ait eu le temps de réfléchir, tous les autres élèves s'écrièrent :
- Une balade !
[...]
De chaque côté du cours d'eau se dressaient, en un couloir interminable, d'immenses cerisiers, en pleine floraison quelques jours plus tôt encore. Et tout autour, à perte de vue, s'étendaient des champs de colza en fleur. Aujourd'hui, la rivière a disparu sous un remblai et chaque parcelle de terrain est envahie par les H.L.M. et les magasins, mais à l'époque, Jiyû-ga-oka n'était constitué, en grande partie, que de champs.
- Nous allons au Temple de Neuf Bouddhas ! dit la fillette au lapin sur sa robe.
Elle s'appelait Sakko-chan.
- L'autre jour, près de l'étang du temple, j'ai vu un serpent ! expliqua-t-elle ensuite. Et il paraît qu'une étoile filante est tombée dans le vieux puits.
En marchant, chacun parlait de tout et de rien. D'innombrables papillons virevoltaient sous le ciel bleu." (pages 54-55).
L'institutrice profite de la sortie pour expliquer aux enfants une foule de choses sur les fleurs, les papillons, etc., preuve que l'on peut joindre l'utile à l'agréable, et que l'on peut enseigner autrement que de manière purement théorique devant un tableau noir.

Les réactions de Totto-chan sont décrites avec une fraîcheur naïve, ce qui n'empêche pas la Kuroyanagi Tetsuko d'aujourd'hui de percer, au-delà des années, les motivations profondes de ce type d'enseignement.
Le directeur, sorte de Robin Williams nippon en plus théoricien,
Citation :
"reprochait à l'éducation contemporaine, trop axée sur les mots, d'avoir rendu les enfants incapables de percevoir la nature de façon instinctive, d'entendre Dieu leur parler à l'oreille, en un mot, de ressentir l'inspiration divine.
« Une grenouille qui saute dans un étang : qui n'a jamais assisté à pareille scène ? Pourtant, seul Bashô a pu écrire :

Le vieil étang
Une grenouille plonge
Le bruit de l'eau !

Et avant Watt et Newton, qui dans le monde entier n'avait jamais vu de la vapeur s'échapper d'une bouilloire ou une pomme tomber d'un arbre ? »
Le directeur rappelait alors la célèbre formule : « Rien n'est plus à craindre en ce monde que d'avoir des yeux incapables de voir la beauté, des oreilles incapables d'apprécier la musique, un esprit incapable de saisir la vérité et un coeur incapable de s'enflammer ». C'est là sans doute ce qu'il cherchait à éviter en incluant la rythmique au programme de l'école.
Totto-chan, quoi qu'il en soit, était heureuse au plus haut point de pouvoir courir et sauter dans tous les sens, pieds nus, comme Isadora Duncan, et avait bien du mal à croire que cela faisait aussi partie des leçons de la journée !" (pages 111-112)


Un livre vraiment très sympathique, plein de bons sentiments sans être niais (et pourtant, il m'en faut peu pour m'énerver, je crois), une petite fille très kawaiiii qui se met dans des situations impossibles (dès qu'elle voit un journal traîner par terre, elle saute dessus... sans savoir ce qu'il cache !), bref une bonne alternative à la morosité ambiante et à tous les livres truffés de psychopathes, et pervers en tous genres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeJeu 15 Mai 2008 - 21:53

Citation :
une petite fille très kawaiiii
Un petit développement, stp? Qu'est ce donc qu'une petite fille kawaiiii?

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeJeu 15 Mai 2008 - 22:37

"mignonne", quoi. C'est le style "mignon".

Tu vois un truc mignon dans une devanture, une peluche, tu t'exclames en prenant ton air le plus stupide : "kawaiiiiii" ; alors, tu fais très couleur locale.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Kawai ("Les Occidentaux trouvent souvent le kawaii intrigant, car les Japonais l'emploient dans une variété de situations où il semble incongru, apportant l'expression d'une frivolité ou d'un manque de maturité qui serait déplacé dans le contexte occidental (par exemple, dans les publications gouvernementales, les annonces des services publics, de l'armée, des compagnies aériennes...). [...] "Dans les mangas et anime, les personnages kawaii ont toujours de grands yeux, et fréquemment un petit nez et une petite bouche. La couleur rose, des expressions de visage enfantines et une collection d'accessoires peuvent parfaire le personnage.")

Hello Kitty, tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 2:04

Cute..
Il me manque vraiment beaucoup de vocabulaire de base! Mais je note, merci!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 9:42

Je note aussi ce titre, merci Expie de nous faire découvrir tant d'auteurs, féminins en particulier!

Je pense aussi que ce genre de bouquin est une bouffée d'air frais, qui peut changer de notre ration habituelle de psychopathes à poil dur.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 12:50

Auteurs féminins... ce roman est en partie autobiographique, il n'a donc pas nécessité beaucoup d'imagination !
laugh Hé hé, ça m'a échappé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Héri
Envolée postale
Héri

Messages : 193
Inscription le : 16/04/2008
Age : 27
Localisation : Yvelines

Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 16:12

J'ai trouvé ce livre vraiment joli et frais. Mais j'avoue que durant plusieurs chapitres je me suis un peu ennuyée ! Je ne sais pas pourquoi, pourtant les personnages sont vraiment mignon, l'école est vraiment intéressante et originale. Mais bon... Je ne sais pas pourquoi, certains chapitres m'ont moins intéressé que d'autres.

Petit point n'ayant pas beaucoup de rapport, mais j'aime beaucoup la couverture du livre ! content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://librheri.wordpress.com
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 18:57

Héri a écrit:

Petit point n'ayant pas beaucoup de rapport, mais j'aime beaucoup la couverture du livre ! content

Ah oui : Kuroyanagi Tetsuko Totto-10

Tu dis (sur ton blog, je suis allé voir !) : "J’ai eu un peu de mal à croire à cette école parfaite, même si l’auteur confirme que ce livre provient de ces propres souvenirs, Tetsuko Kuroyanagi ayant fréquenté Tomoe."

C'est vrai qu'elle est parfaite, l'école ; mais j'ai pris cela comme la perfection des souvenirs, de ceux dont on ne retient que les bons côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Héri
Envolée postale
Héri

Messages : 193
Inscription le : 16/04/2008
Age : 27
Localisation : Yvelines

Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 19:00

Merci d'être passé sur mon blog honte

Oui maintenant que tu le dis, cela doit venir de là tu as raison, de cette idéalisation de l'enfance et des souvenirs qui s'y rattachent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://librheri.wordpress.com
Invité
Invité



Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 19:04

Hé ben, un livre autobiographique qui idéalise l'école, c'est assez rare pour être noté laugh . Habituellement c'est au pire un sombre enfer au mieux un purgatoire glauque.

Héri, j'ai rajouté ton blog à mes favoris. Wink
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 19:08

Héri a écrit:
Merci d'être passé sur mon blog honte

Eh bien, tu es une sacrée lectrice !
Moi, encore, je pourrais me le permettre, je ne fais que travailler. Mais toi, "humble lycéenne"... si ça se trouve, elle est rudement chouette, ton école, aussi ! sourire
incroyable, on ne va pas arrêter de dire du bien de l'école et des profs, ça va faire plaisir à Nezumi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Héri
Envolée postale
Héri

Messages : 193
Inscription le : 16/04/2008
Age : 27
Localisation : Yvelines

Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 19:13

Merci Nezumi. J'espère que tu y trouveras quelques idées de lectures... content Et que tu ne verras pas trop les fautes d'orthographes...

Mon école est chouette... C'est un sujet à creuser Very Happy
Je m'éclipse avant d'avoir à répondre plus précisement....

rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://librheri.wordpress.com
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 21:52

Le kawaïïï hônnetement je ne le sens pas, je dois préférer les psychopathes pervers chut

Sympa ton site Héri, je n'ai pas l'impression que l'ait présenter dans la rubrique de nos sites personnels, n'hésites pas à le faire, cela pourrait inciter d'autres parfumés à aller faire un petit tour.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héri
Envolée postale
Héri

Messages : 193
Inscription le : 16/04/2008
Age : 27
Localisation : Yvelines

Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitimeVen 16 Mai 2008 - 21:59

Le Kawaii ? Je crois que tu as dis ce que c'étais sur un autre fil mais j'avoue que je ne me souviens pas bien, c'est en gros le tout beau tout mignon non ? Si c'est ça, je peux comprendre que cela ne plaise pas, la preuve a force je me suis ennuyée Very Happy

Merci Arabella, mais mon premier but n'est pas vraiment de montrer mon blog, tant mieux si certains parfumés le découvre et l'apprécie. Enfin je verrais, peut-être qu'un jour je le présenterais. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://librheri.wordpress.com
Contenu sponsorisé




Kuroyanagi Tetsuko Empty
MessageSujet: Re: Kuroyanagi Tetsuko   Kuroyanagi Tetsuko Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Kuroyanagi Tetsuko
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: