Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Maupassant Guy (de)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Camille19
Main aguerrie
Camille19

Messages : 484
Inscription le : 24/06/2009
Age : 29

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeVen 28 Mai 2010 - 1:38

bix229 a écrit:


Avec Le Horla, Maupassant dépasse une littérature, bien écrite mais qui sacrifie trop à un certain
pittoresque.
Dans Le Horla, Maupassant est touché par la folie et ses visions relèvent du cauchemar et de
l' halluciantion. C' est fort !

C'est vrai. Mais je trouve qu'il s'illustre autant dans un genre que dans l'autre. J'adore le style de Maupassant, je trouve qu'il est bon romancier, mais avant tout un excellent novéliste (ça se dit ? scratch ). Les nouvelles autres que le Horla ne sont pas toujours pittoresques, et je trouve qu'elles sont souvent très puissantes, et de par leur style, et de par leur cruauté. Enfin moi, je suis fan respect

Arabella a écrit:


En fait j'ai lu quelque part que ce livre était pour Maupassant une façon de démontrer "la nullité d'une classe social". Et c'est vrai que Jeanne mais aussi ses parents sont inconsistants, sans volonté ni but dans la vie. Ils ont hérité de naissance de quoi vivre dans l'aisance, ils ne font que perdre petit à petit, par bêtise et faiblesse leurs biens, mouvement qui s'accélère encore avec Jeanne. Ils n'ont aucune utilité sociale, n'apportent pas grand chose aux autres, et leur vie est d'un vide quasi effrayant. Et je ne trouve aucune tendresse ni humanité dans les descriptions que Maupassant en fait, à aucun moment je n'ai eu envie de m'identifier dans aucun des personnages, je n'ai rien reconnu qui m'aurait fait dire que j'aurais pu éprouver le même genre de sentiments, ou me comporter de cette façon, ou réagir à l'identique. Et j'ai eu la sensation que l'auteur était aussi complètement à l'extérieur des personnages qu'il décrivait. Mais évidemment ce n'est que mon avis.

Justement, l'expression "nullité d'une classe sociale" peut aussi nous faire interpréter Une vie comme la description de tout un milieu qui pèse sur un personnage et l'empêche de se réaliser dans quelque domaine que ce soit ? Enfin, même si Maupassant avait pour but de critiquer le personnage en lui-même, l'important c'est aussi l'interprétation qu'on en a. Il faudrait en fait que je le relise, mon souvenir est trop flou pour que je puisse parler de l'intention de l'auteur en connaissance de cause. Mais je me rappelle que j'avais trouvé cette pauvre Jeanne touchante (mais j'ai tendance à être quelqu'un de très empathique (trop ? Rolling Eyes )).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeVen 28 Mai 2010 - 7:55

Camille19 a écrit:
Justement, l'expression "nullité d'une classe sociale" peut aussi nous faire interpréter Une vie comme la description de tout un milieu qui pèse sur un personnage et l'empêche de se réaliser dans quelque domaine que ce soit ? Enfin, même si Maupassant avait pour but de critiquer le personnage en lui-même, l'important c'est aussi l'interprétation qu'on en a.
Je vois bien ce que tu veux dire : je veux bien que la société l'empêche de se réaliser, mais pour ça, il faudrait d'abord qu'elle essaye de se réaliser dans un domaine ou l'autre, mais elle ne fait rien, ne tente rien, voudrait juste autre chose sans savoir quoi.
Dans l'édition folio, l'introduction explique que les trois générations (parents de notre héroïne ; celle de notre héroïne ; celle de son fils) correspondent à trois étapes de l'évolution de la société, qui tend vers l'affairisme et la volonté de gagner de l'argent en faisant des coups (je caricature, bien sûr). Là, je veux bien.

Ensuite, effectivement, le style, etc., c'est propre à l'appréciation de chaque lecteur !

J'avais lu Le Horla et ses autres nouvelles fantastiques il y a longtemps, il faudra que j'en relise, et que j'en lise tout court.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Orientale
Agilité postale
Orientale

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 66
Localisation : Syldavie

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeVen 28 Mai 2010 - 8:39

Je crois qu'on est presque tous d'accord que l'heroine d'"Une vie" - Jeanne a le destin de la claase dont elle est originaire - une classe qui est sur le point de s'affaibrlir socialement, ainsi que de se comprometttre. Je ne sais pas si cela a ete le but de l'auteur - je pense plutot qu'e son don d'observateur lui a fait decrire la realite a travers les evenements et les personnage du roman.
Je prefere Maupassant decrivant le singulier, l'inhabituel, l'irreel,je prefere ses vision et ses hallucinations. J'aime beaucoup les titres cites par Bix, ainsi qu'un recit tres court qui s'appelle "Sur l'eau".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeVen 28 Mai 2010 - 9:09

En fait ce qui me gêne dans cette critique de classe sociale chez Maupassant c'est qu'il force le trait, et que les personnages sont du coup très caricaturaux, Jeanne en particulier. J'ai beau réfléchir, je ne trouve rien de positif en elle, elle n'a à aucun moment un sursaut, un effort de révolte, un intérêt pour quelque chose. L'auteur pousse à bout une logique, cela manque de nuances, une personne n'est pas que le reflet de sa classe sociale, de son milieu, alors que dans le roman cela tourne à la démonstration. Et Maupassant regarde cela de l'extérieur, sans sympathie, comme s'il n'y mettrait rien de lui-même; il dissèque ses personnages, pousse jusqu'au bout son pré-supposé de départ. Cela manque de subtilité, de complexité et de dissonance. Enfin pour moi.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeVen 28 Mai 2010 - 9:39

Arabella a écrit:
Et Maupassant regarde cela de l'extérieur, sans sympathie, comme s'il n'y mettrait rien de lui-même; il dissèque ses personnages, pousse jusqu'au bout son pré-supposé de départ. Cela manque de subtilité, de complexité et de dissonance. Enfin pour moi.

Dans l'introduction de la version Folio, il était noté que le mari de Jeanne a pas mal de traits de Maupassant lui-même... et il nous présente ce type-là comme pas sympathique, c'est amusant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
LunaStella
Envolée postale
LunaStella

Messages : 224
Inscription le : 11/04/2010
Age : 25
Localisation : Lyon

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeVen 28 Mai 2010 - 20:33

Moi aussi j'avoue qu'en lisant Une Vie , je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Madame Bovary de Flaubert . Cependant , je pense que le personnage d'Emma est beaucoup plus profond , qu'on a plus accès à son intérorité qu'à celle de Jeanne et que c'est une femme plus forte , qui prend des initiatives ,contrairement à Jeanne qui est tout le temps passive à tout ce qui se passe dans sa vie .

Mais ma nouvelle préférée de Maupassant reste La Cheveulure . Il se dégage ne atmosphère tellement étrange , déroutante .. Bien plus que dans le Horla . Bien sûr tout cela n'engage que moi .

La chevelure est une nouvelle fantastique écrite par Maupassant en 1884.C’est une nouvelle très brève, à l’atmosphère étrange et envoûtante, qui met en scène trois personnages : le narrateur, qui tient un discours rationnel sur les évènements, le « fou », ou prétendu tel, qui a raconté dans un journal intime avoir eu des relations avec une revenante, et le médecin, qui lui tient un discours médical. Le fou est entré en possession d’une chevelure féminine, d’une grande beauté. Il en est devenu obsédé, jusqu’à croire que la morte lui était apparue, et est devenue sa maîtresse. Le journal est lu par le narrateur, sans que ce dernier fasse partie de l’action, sauf à la fin, en tant que témoin.

Pour moi cette nouvelle diffère des autres nouvelles fantastiques qu'il a écrites ; elle a produit un effet sur moi que je n'ai jamais ressenti en lisant d'autres livres ,et elle me plaît particulièrement. Mais je ne saurait dire exatement pourquoi elle me plaît et quel était ce sentiment à la fin de ma lecture .C'est vraiment frustrant jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeVen 28 Mai 2010 - 22:44

LunaStella a écrit:
Pour moi cette nouvelle diffère des autres nouvelles fantastiques qu'il a écrites ; elle a produit un effet sur moi que je n'ai jamais ressenti en lisant d'autres livres ,et elle me plaît particulièrement. Mais je ne saurait dire exatement pourquoi elle me plaît et quel était ce sentiment à la fin de ma lecture .C'est vraiment frustrant jypeurien
Elle doit te toucher pour une raison ou une autre... ou peut-être sans raison !
Il faudra vraiment que je les (re)lise, ces nouvelles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
moinonplus
Envolée postale
moinonplus

Messages : 225
Inscription le : 15/09/2009
Age : 28

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeDim 30 Mai 2010 - 18:26

J’ai assisté aujourd’hui à une conférence
sur Guy de Maupassant et son séjour en Algérie animée par l’éditeur Marc Wiltz.
Celui-ci a repris les textes de cet auteur (articles de presse, chroniques,
nouvelles…) jamais édités auparavant dans un livre intitulé Sur les chemins de
l’Algérie Editions Magellan et Cie, et qui seras disponible bientôt. L’ouvrage
contient donc toutes les impressions de l’auteur et le charme que lui inspire
le sahara. Il nous livre tout ce qu’il ressent et découvre par son exploration
et ses voyages en ce pays.


On y découvre un amour passionnel (pour le soleil, les femmes, le sable…).
Tout est retracé d’une manière sublime avec le souci du détail L’écriture est
parfois sensuelle, d’autres fois pittoresque ou documentaire (quand il s’agit
de parler de la civilisation par exemple), et ceci forme une fresque magique,
un tableau rebondissant en impressions palpables.

Rien n’est laissé au hasard, chaque mot a son poids et sa portée. On a l’exemple
du soleil, que l’auteur rapproche au feu, et en découle par la suite tout un
lexique de vénération, pour montrer toute son ardeur…Une description forte et
profonde en images (couleurs, vêtements, corps, habitations…etc.), qui va la
beauté et nous la transmet d’une manière formidable.






L’écriture est simple, et se déploie sur tous les horizons, mais riche
en signification, comme un pilier qui creuse au fond des choses. Guy de
Maupassant constate, observe, et rapporte, sans prise de position. C’est par là
même le charme de son écriture qui s’abstient de tout jugement en considérant
et scrutant tout ce que l’œil perçoit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibliophile
Envolée postale
Bibliophile

Messages : 299
Inscription le : 09/07/2010
Age : 25
Localisation : 76

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeJeu 31 Mar 2011 - 19:27

Bonjour à tous, j'aurais aimé vous demander (pour confirmation) si Boule de suif est bien une nouvelle?
Parce que j'ai emprunté un livre au CDI (ça y est le bac blanc est fini alors je peux relire :) et dedans il y a La moustache, Un bonheur... ce sont donc aussi des nouvelles?

Et puis je viens commenter Bel Ami (l'on m'a dit de venir le faire et puis avec le temps j'ai oublié...). Et pourtant c'est un livre qui me reste en mémoire! J'ai de merveilleuses expériences avec les livres classiques (je garde un souvenir infaillible de Zola avec Le bonheur des dames) et pourtant ceux-ci ne me disaient vraiment rien. Je regrette vraiment de ne pas m'y être attelé plus tôt. Mais je me réjouis d'avoir pris ce livre dans ma bibliothèque juste avant de partir à Dieppe, pour lire un peu dans la voiture.

Bel Ami
que dire? D'une que l'écriture est simple, descriptive, avec de jolies phrases parfaitement construites... (attention, Maupassant n'était pas n'importe qui ^^).
Je vous laisse imaginer que j'ai adoré Bel Ami puisque je tente l'expérience avec un autre livre.
Ce Georges Duroy j'aurais aimé le connaître pour du vrai! Il a l'air si captivant (lol) Et puis toutes ces femmes qui paraissent si fortes, mais qui sont si faibles.

J'ai vraiment adoré, pour conclure, me jeter à corps perdu dans cette lecture. Ce fut un véritable plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliophile.skyblog.com
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeJeu 31 Mar 2011 - 19:30

Boule de suif est bien une nouvelle, Maupassant a d'ailleurs écrit pas mal de nouvelles, y compris dans le domaine fantastique.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibliophile
Envolée postale
Bibliophile

Messages : 299
Inscription le : 09/07/2010
Age : 25
Localisation : 76

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeJeu 31 Mar 2011 - 19:42

Merci pour la réponse! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliophile.skyblog.com
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeJeu 31 Mar 2011 - 20:17

Je préfère les nouvelles de Maupassant à ses romans. Bonne lecture Searchxme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibliophile
Envolée postale
Bibliophile

Messages : 299
Inscription le : 09/07/2010
Age : 25
Localisation : 76

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeJeu 31 Mar 2011 - 20:18

Ah d'accord. Je te dirais ça quand j'en aurais lu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliophile.skyblog.com
Bibliophile
Envolée postale
Bibliophile

Messages : 299
Inscription le : 09/07/2010
Age : 25
Localisation : 76

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeMer 6 Avr 2011 - 22:01

Odrey je viens de finir le recueil de nouvelles de Maupassant et je ne saurais dire ce que je préfère de ses romans ou de ses nouvelles. Bel ami m'a peut-être paru moins dur moralement que ses nouvelles... Enfin Maupassant reste toujours un de mes préféré, Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliophile.skyblog.com
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitimeVen 19 Aoû 2011 - 20:57

Une Vie
Maupassant Guy (de) - Page 5 97822512

"Une Vie est un roman admirable ; ce n'est pas seulement le meilleur roman de Maupassant, mais peut-être même le meilleur roman français après Les Misérables de Hugo." Léon Tolstoï

"La vie, voyez-vous, ça n'est jamais si bon ni si mauvais qu'on croit" (Rosalie, servante puis partenaire d'infortune de Jeanne)

Maupassant Guy (de) - Page 5 1867pl10

Une brise légère et continue, venant du large, effleurait et ridait la surface de l'eau. La voile fut hissée, s'arrondit un peu, et la barque s'en alla paisiblement, à peine bercée par la mer.
On s'éloigna d'abord. vers l'horizon, le ciel se baissant se mêlait à l'océan. Vers la terre, la haute falaise droite faisait une grande ombre à son pied, et des pentes de gazon pleines de soleil l'échancraient par endroits. Là-bas, en arrière, des voiles brunes sortaient de la jetée blanche de Fécamp, et là-bas, en avant, une roche d'une forme étrange, arrondie et percée à jour avait à peu près la figure d'un éléphant énorme enfonçant sa trompe dans les flots. c'était la petite porte d'Étretat.
Jeanne, tenant le bordage d'une main, un peu étourdie par le bercement des vagues, regardait au loin ; et il lui semblait que trois seules choses étaient vraiment belles dans la création : la lumière, l'espace et l'eau.


Vous êtes nombreux à avoir déjà commenté ce roman et je vais juste ajouter quelques impressions. Certains ont rappelé l'émouvante banalité quotidienne de cette vie sans relief et d'autres ont regretté le manque de complexité psychologique des personnages...

Pour ma part j'ai trouvé ce roman splendide. Il ne s'agit pas vraiment d'un roman psychologique mais d'un tableau ou plutôt d'une succession de peintures naturalistes, impressionnistes ou luministes qui dessinent la silhouette à la fois forte et fragile d'une femme qui ploie sans jamais rompre sous les évènements heureux et tragiques d'une existence ordinaire. Une silhouette qui s'immerge dans des paysages et des espaces changeants dont la lumière, les couleurs, les formes, le relief, sont minutieusement décrits par touches délicates dans un style limpide et reflètent les états d'âme de cette femme. Ce sont ces tableaux qui montrent son univers intérieur et en disent plus que toute psychologie alors même qu'elle semble en surface lisse, passive et résignée face aux coups du sort, seulement animée de son amour pour son fils. Des tableaux qui décrivent un clair de lune sur les terres d'un manoir normand en bord de mer, les reflets des rayons du soleil sur l'eau que traverse une embarcation, les couleurs aveuglantes des paysages corses, mais aussi la pénombre d'une maison vide, d' un jardin d'Automne...

Une vie ce sont ces images, ces objets, ces lieux qui nous restent en mémoire quand tout a disparu autour de nous et qui portent en eux le souvenir et l'essence même des êtres que nous avons aimés ou rencontrés sur notre route, et surtout de notre propre identité. Et lorsque Jeanne se retrouve seule et déracinée en quittant sa maison, perdant tout repère, elle devient comme son vieux chien fidèle, Massacre, qui erre dans des espaces vides et dénués de sens en attendant la mort. Cette dernière partie du roman est magnifique. Mais Maupassant n'a pas voulu faire un mélodrame et plutôt que de terminer sur la mort de cette femme et sur le désespoir de l'échec d'une vie, il apporte au contraire une dernière lueur qui va réveiller Jeanne pour quelques temps encore. L'image de ce point noir d'un train qui entre en gare est le dernier tableau qui redonne des couleurs à un univers devenu terne et vidé de sa substance. Une vie ce sont aussi ces variations de l'intensité lumineuse que l'on projette autour de soi.

A distance ce roman prend une ampleur bouleversante et j'en retiens un kaleidoscope de sensations purement picturales qui en font un chef d'oeuvre.

Maupassant Guy (de) - Page 5 02_ham10

Alors elle se mit à rôder par la grande demeure vide. Elle regardait, sur les murailles, des taches familières à ses yeux. Elle s'arrêta devant un petit trou creusé dans le plâtre par le baron qui s'amusait souvent, en souvenir de son jeune temps, à faire des armes avec sa canne contre la cloison quand il passait devant cet endroit.
Dans la chambre de petite mère elle retrouva piquée derrière une porte, dans un coin sombre, auprès du lit, une fine épingle à tête d'or qu'elle avait enfoncée là autrefois (elle se le rappelait maintenant), et qu'elle avait, depuis, cherchée pendant des années. Personne ne l'avait trouvée. Elle la prit comme une inappréciable relique et la baisa.
Elle allait partout, cherchait, reconnaissait des traces presque invisibles dans les tentures des chambres qu'on n'avait point changées, revoyait ces figures bizarres que l'imagination prête souvent aux dessins des étoffes, des marbres, aux ombres des plafonds salis parle temps.
Elle marchait à pas muets, toute seule dans l'immense château silencieux, comme à travers un cimetière. Toute sa vie gisait là dedans.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Maupassant Guy (de) - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Maupassant Guy (de)   Maupassant Guy (de) - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Maupassant Guy (de)
Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: