Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Kaikô Takeshi

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Kaikô Takeshi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kaikô Takeshi   Kaikô Takeshi - Page 3 Icon_minitimeMer 9 Juil 2014 - 22:31

Ariane SHOYUSKI a écrit:
Et n'as-tu jamais lu "les ténèbres d'un été" alors ?
Non, pas encore... Ma PAL "littérature japonaise" est assez conséquente (en plus, à cause de travaux sur une station de métro, j'avais profité du beau temps, il y a quelques jours, et je me suis retrouvé devant Junku... du coup, j'y suis entré, mais je n'en suis pas ressorti les mains vides...  rire
Il y a des bouquins de tous petits éditeurs que je ne connaissais absolument pas (Lucie éditions, par exemple, qui a publié "L'Art culinaire au Japon").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
Ariane SHOYUSKI

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

Kaikô Takeshi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kaikô Takeshi   Kaikô Takeshi - Page 3 Icon_minitimeVen 11 Juil 2014 - 19:25

J'ai réfléchi sur Kaïkô et ses "Ténèbres d'un été".

C'est vrai qu'on ne pourra pas facilement aimer ce personnage principal quand on ne le connaît pas.
C'est un gros fainéant qui dort tout le temps. En plus il est assez autoritaire et veut donner son avis à toutes les choses catégoriquement. Et quand on ne peut pas aimer ce personnage, on ne pourra pas vraiment entrer dans ce roman.

Pour la plupart (?) des japonais, il n'y avait pas ce problème, (au moins pour ceux qui aimaient la littérature), car il était très connu.

Déjà quand j'étais petite, ma mère disait en allumant la télé après le dîner, "tiens, il y a une émission de Kaïkô ce soir !"
Et je voyais dans l'écran un gros monsieur qui ressemblait à un ballon ou Humpty Dumpty au bord d'un fleuve avec une canne à pêche. C'était peut-être en Alaska, ou en Amazon ou en Chine.

Monsieur entre dans l'eau avec sa canne.
Ma mère le critique méchamment en rigolant,
"C'est la fin pour un écrivain quand il commence à parler tout le temps de la nourriture ! En plus il a encore grossi celui-là !".
J'écoute vaguement la conversation de mes parents en grimpant sur les épaules de mon père.
Monsieur parle dans l'écran sur le poisson qu'il veut absolument pêcher ce jour-là.
Ma mère continue à dire la méchanceté sur lui.
"C'est nul ce qu'il fait. ah làlà, voilà il a encore raté ! En plus il dit de mauvaises excuses. c'est nuuul !".
Mais elle enregistre cette émission. Mon père essaie de le défendre légèrement.
Je suis sur les épaules de mon père et tire ses cheveux.
Je m'ennuie et commence à parler d'autre chose. Et ma mère crie,
"Chut ! j'entends rien ! Il explique sa quintessence de la pêche. Tu comprends ?"
Je ne comprends pas du tout. Je commence à mettre mon doigt dans l'oreille de mon père.
Ma mère recommence à râler,
"Ah, pourquoi tourne-t-on un documentaire de 2h juste pour ce pêcheur-fainéant-nul ? C'est inadmissible, non ? ah làlà, il ne dit que des conneries !"
Je mets mon doigt dans sa narine cette fois-ci. Mon père me dit calmement,
"Arrête, s'il te plaît".
Au bout d'une heure et demie, ma mère crie,
"Ouah ! Regarde ça ! Bravo ! Il a réussi !"
Un énorme poisson brille dans l'écran.
Je descends de ses épaules et vais devant la télé. C'est énorme.
"Oh !"
Ma mère me crie,
"Dégage ! je vois rien !"
Un grand sourire de l'écrivain en gros plan. Ma mère a l'air émue et m'explique,
"Tu sais, c'est très très rare ce poisson. Un poisson légendaire. On ne peut vraiment pas facile à le pêcher, tu comprends ? Il est un vrai artiste celui-là. Et tu dois aller te coucher maintenant. Il est déjà très tard".
L'écrivain relâche le poisson dans l'eau à la fin en disant "adieu" sinon il le mange en grillant au rivage avec l'équipe de tournage.
C'était comme ça mon enfance.


Dernière édition par Ariane SHOYUSKI le Dim 13 Juil 2014 - 0:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Kaikô Takeshi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kaikô Takeshi   Kaikô Takeshi - Page 3 Icon_minitimeVen 11 Juil 2014 - 20:52

Il y a bien un contexte incompréhensible aux non Japonais.  rire 

Un documentaire de deux heures sur un écrivain, vous étiez gâtés au Japon.....

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Kaikô Takeshi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kaikô Takeshi   Kaikô Takeshi - Page 3 Icon_minitimeVen 11 Juil 2014 - 22:17

Elle est extra ton histoire d'enfance, tu as un don pour raconter.  rire 
Amusant de constater comme, au Japon comme ailleurs, on regarde des émissions qu'on trouve pourtant nulles ! Wink
Et sinon, parlait-il un peu de littérature, en attendant que le poisson morde à l'hameçon ?
Revenir en haut Aller en bas
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
Ariane SHOYUSKI

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

Kaikô Takeshi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kaikô Takeshi   Kaikô Takeshi - Page 3 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 0:27

Merci Arabella, Armor.

Arabella a écrit:
Un documentaire de deux heures sur un écrivain, vous étiez gâtés au Japon.....

Oui, un documentaire de 2h, mais juste une ou deux fois par an.
Je suppose maintenant qu'un directeur ou réalisateur de cette chaîne auraient été le grand admirateur des oeuvres de l'écrivain.
A l'époque, il était très populaire, (je crois) et considéré comme un grand écrivain de genre Modiano, Le Clézio, Quignard sinon qui ?
C'était donc facile de fabriquer une émission sur lui. En plus le producteur et le réalisateur ont eu une bonne réputation grâce à ça. Les entreprises qui la soutiennent pouvaient aussi donner une bonne image - notamment SUNTRY (fabricant de whisky) qui a soutenu aussi le film "Lost in translation" de Sofia Coppola, car l'écrivain était d'abord un publicitaire de ses whisky quand il était jeune.

Armor-Argoat a écrit:
sinon, parlait-il un peu de littérature, en attendant que le poisson morde à l'hameçon ?

Je ne sais pas ce qu'il racontait en pêchant. J'étais trop petite. Mais je suis sûre qu'il a abordé plein de sujets différents - surtout la littérature.
Je pense que l'équipe de tournage l'a suivi une ou deux semaines pour ramasser des scènes intéressantes pour les téléspectateurs de l'émission de 2h. S'il ne disait vraiment pas des choses intéressantes, on aurait rapidement changé la chaîne. Les téléspectateurs sont très cruels pour cet aspect, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Kaikô Takeshi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kaikô Takeshi   Kaikô Takeshi - Page 3 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 1:13

Ariane SHOYUSKI a écrit:

A l'époque, il était très populaire, (je crois) et considéré comme un grand écrivain de genre Modiano

Sauf qu'il serait plus difficile de demander à Modiano de parler pendant deux heures.  dentsblanches 
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Kaikô Takeshi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kaikô Takeshi   Kaikô Takeshi - Page 3 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 7:47

Avec un tournage de quelques semaines, il serait possible sans doute d'arriver à deux heures.  rire 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
Ariane SHOYUSKI

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

Kaikô Takeshi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kaikô Takeshi   Kaikô Takeshi - Page 3 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 17:00

Merci Armaor, Arabella.

Oui, j'ai vu Modiano trop stressé devant le caméra. Il bégayait devant F. Busnel.
Ça se voyait qu'il était quelqu'un de très timide. Pauvre.
Mais sans cette timidité, il n'aurait pas été un grand écrivain, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Kaikô Takeshi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kaikô Takeshi   Kaikô Takeshi - Page 3 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 19:48

Merci pour tes souvenirs d'enfance, Ariane, c'est très intéressant ! J'aime beaucoup le cri de victoire, la façon dont tu racontes tout ça !


Concernant Modiano, Bernard Pivot, à l'époque d'Apostrophe-Bouillon de Culture, était un des rares présentateurs à parvenir à lui faire dire des phrases qu'on comprenait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
Ariane SHOYUSKI

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

Kaikô Takeshi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kaikô Takeshi   Kaikô Takeshi - Page 3 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 22:46

Merci eXPie.

Modiano est donc comme ça depuis toujours... Il est mignon tout de même.
J'aime des gens timides.

J'ai déjà entendu parler cette fameuse émission de Bernard Pivot. C'est dommage que je ne puisse plus la regarder. Pourquoi ne repasse-t-on pas de vieilles mais bonnes émissions comme celles-là ? "Un siècle d'écrivains" aussi, je n'ai vu que quelques-uns presque par hasard.
Quand j'étais étudiante au Japon, mon prof de français m'a prêté une cassette d'"Apostrophe" ou "Bouillon de culture". Mais j'étais encore débutante en français. Je n'ai rien compris le contenu. Je me suis contentée de repérer juste le visage de quelques écrivains célèbres.

J'ai une petite épisode sur monsieur Pivot.
C'était encore au début de mon séjour en France. Je suis allée chez un dentiste pour me faire soigner un dent troué. Comme mon dentiste a soudain commencé à parler sur monsieur Pivot, j'ai été étonnée car je ne lui ai pas dit que j'aimais la littérature. Je lui ai donc demandé, "Parlez-vous de fameux bouillon de la culture ?" "Pourquoi avez-vous deviné que j'aime la littérature ?"
Il a éclaté de rire et ne pouvait plus continuer à me soigner.
En effet il voulait juste m'expliquer sur ses soins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Kaikô Takeshi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kaikô Takeshi   Kaikô Takeshi - Page 3 Icon_minitimeDim 13 Juil 2014 - 23:27

Ariane SHOYUSKI a écrit:
J'ai une petite épisode sur monsieur Pivot.
C'était encore au début de mon séjour en France. Je suis allée chez un dentiste pour me faire soigner un dent troué. Comme mon dentiste a soudain commencé à parler sur monsieur Pivot, j'ai été étonnée car je ne lui ai pas dit que j'aimais la littérature. Je lui ai donc demandé, "Parlez-vous de fameux bouillon de la culture ?" "Pourquoi avez-vous deviné que j'aime la littérature ?"
Il a éclaté de rire et ne pouvait plus continuer à me soigner.
En effet il voulait juste m'expliquer sur ses soins.
 rire 
Et Pivot, en Russe, c'est la bière (пиво)!
Ça a plein de sens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




Kaikô Takeshi - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kaikô Takeshi   Kaikô Takeshi - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Kaikô Takeshi
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: