Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Patrick Kermann

Aller en bas 
AuteurMessage
bertrand-môgendre
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 63
Localisation : ici et là

MessageSujet: Patrick Kermann   Dim 25 Mai 2008 - 22:35

Patrick Kermann est né à Strasbourg, en 1959,
se donne la mort le 29 février 2000.
Il consacre trois livrets à l'opéra, du Diktat, la blessure de l'ange, (ou les brides d'une histoire qui fut ou ne fut pas), vertiges (une création basée sur le monolinguisme consensuel d'un chœur qui se trouve devant l'impossibilité de traduire par une seule voix, la peur d'être au monde de chaque individu).

Il réalise une installation sonore A ayant pour thème "La naissance des mondes à venir", et traduit trois textes Electre d'Euripide, le festin de Thyeste de Sénèque, Un déjeuner allemand roman de Thomas Bernhard.

Il écrit des pièces de théâtre (douze), très vite classées dans la catégorie contemporaines .
Il compose un véritable travail littéraire en utilisant la langue comme un matériau malléable, vivant, jusqu'à pouvoir rendre corps aux morts qu'il réanime.
[
i]«la langue est toujours celle d'un corps rythmique, une langue étrangère qui ne dit pas le monde mais sa distance irréconciliable au monde».[/i]

Kermann défini son théâtre ainsi :
Le théâtre est le territoire de la mort, ce lieu rituel où les vivants tentent la communication avec l'au-delà. Sur scène, dans une balance incessante entre incarnation et désincarnation, matériel et immatériel, visible et invisible, apparaissent des fantômes qui portent la parole des morts, pour nous encore et tout juste vivants.

Kermann a bénéficié d'une résidence à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon (1996), d'une bourse de commande du ministère de la Culture (1998), d'une bourse Beaumarchais (1999), d'une bourse de commande d'oeuvre lyrique (1999, avec Daniel Lemahieu, Du diktat), et a bénéficié en 1999-2000 d'une bourse d'année sabbatique du Centre national du livre.

Son théâtre :
Naufrage
De quelques choses vues la nuit.
The Great Disaster (tragédie maritime pour 2201 personnages et 3177 petites cuillères)
Les Tristes Champs d'Asphodèles
La Mastication des morts (oratorio in progress)
Suaires (les petites morts et la Dolence des vivants)
Thrène
Merci
Leçons de Ténèbres
On the road
Prédelle Divertissement orphique
Seuils
Prédelle - divertissement orphique
Le Jardin des reliques (pièce inachevée)

Ses textes sont publiés par Phénix-Editions, I'lnventaire et Lansmann.


Dernière édition par bertrand-môgendre le Dim 25 Mai 2008 - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Patrick Kermann   Dim 25 Mai 2008 - 23:10

Nous avons monté et joué La mastication des morts...
Un grand souvenir!...

Patrick Kerman de retour dans son village de Moret-sur-Raguse se souvient du passé , des ragots, des histoires. C'est sa visite au cimetière qui lui donne l'idée.
"'La Mastication des Morts" se compose de plus de 200 épitaphes comportant le nom, le prénom, les années de naissance et de décès et une histoire, une anecdote, une pensée, une réflexion. Les morts commencent à mastiquer, les morts commencent à dialoguer.
Et on trouve comme chez les vivants les philosophes comme Sophie Languit ("Je ne suis pas morte, je repose, nuance"), les fatalistes comme Louisette Nadin ("De toute façon, j'avais assez vécu à raccomoder mes misères"), les hédonistes comme Gisèle Delput ("Ci je gis, Gisèle Delput qui fit le bonheur de son époux et de ses trois amants"), les râleurs comme Louisa Grangean ("Oh pourriez pas vous taire un peu, y'en a qui dorment") ou les obsédés comme Frédéric Barret ("Mourant bandant, mort turgescent") bref, les morts sont bien en vie.
C'est drôle, c'est extrêmement drôle, c'est jubilatoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Patrick Kermann   Dim 25 Mai 2008 - 23:16



Patrick Kermann

Bibliographie:
Naufrage
Suaires
Seuils
A, Merci
De quelques choses vues la nuit (
Les Tristes Champs d'Asphodèles (
Thrène
La Mastication des morts
Leçons de Ténèbres
The Great Disaster

Livrets d’opéra : La blessure de l’ange et Du diktat.

Il traduit également des ouvrages d’esthétique, des romans et du théâtre : Un déjeuner Allemand de Thomas Bernhard, Electre d’Euripide, et Le festin de Thyeste de Sénèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bertrand-môgendre
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 63
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: Patrick Kermann   Dim 25 Mai 2008 - 23:48

la mastication des morts de Patrick KERMANN

Editeur : Lansman (7 mai 2002)
Collection : Nocturnes theatre
Langue : Français
ISBN-10: 2872822690

Les morts ont le sommeil léger
Ils conspirent dans les fondations
Et ce sont leurs rêves qui nous étranglent.

Heiner Müller, Germania 3, cité par Patrick Kermann en ouverture de sa préface à La mastication des morts.

Mon commentaire.
L'auteur, de par sa dextérité à manipuler la langue sous toutes ses formes, réussit ce tour de force, d'une part de donner vie, une deuxième vie, aux morts de ce petit village imaginaire, et d'autre part l'espace d'un instant seulement, de leur donner la parole unique, la parole à leur image, la parole individuelle.
Cette masse d'individus mangés ou non par les vers, se démarque chacun leur tour, en enfilant leur costume d'acteur éphémère.

L'écriture change, se recueille devant chaque tombe, pour en extraire la "substantifique moelle".
De l'humour, de la dérision, des interrogations ouvertes, car seuls les morts en connaissent les réponses.
A vous de vous y intéresser, pas de top près tout de même, vous risqueriez d'y prendre goût et de ne plus revenir.
Un beau ballet bruyant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Patrick Kermann   Dim 25 Mai 2008 - 23:58

Tu l'as vu ou tu l'as lu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bertrand-môgendre
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 63
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: Patrick Kermann   Lun 26 Mai 2008 - 11:42

lu et vu les deux le même soir. Belle démonstration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Patrick Kermann   

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrick Kermann
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation Patrick
» activites pour la St- Patrick
» Patrick Swayze pèse moins de 50 kilos
» Daniel Lavoie, Patrick Fiori et Garou...
» Le général Patrick de Rousiers nommé president du comité militaire de l'Union Européenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Théâtre, spectacles-
Sauter vers: