Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Chantal Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Chantal Thomas   Sam 31 Mai 2008 - 9:39



Née en 1945 à Arcachon.
Spécialiste du XVIIIe siècle, avant tout historienne et essayiste, Chantal Thomas n'en multiplie pas moins les casquettes.
Elle enseigne dans de nombreuses université américaines, notamment à Yale et Princeton, est directrice de recherche au Centre National de Recherche Scientifique, collabore au Monde et à des productions de Radio France. Elle écrit des essais sur Sade, Casanova et Marie-Antoinette.
Elle est également l'auteur de récits plus personnels : 'La vie réelle des petites filles' et 'Comment supporter sa liberté'.
En 2002, elle obtient le prix Fémina pour son premier roman, 'Les Adieux à la Reine'.


Avec 'Souffrir' (2003), ' L'Ile flottante', 'Le Palais de la Reine' (2005) ou encore 'Chemins de sable' (2006), Chantal Thomas aborde des thèmes universels tels que la liberté, et construit un univers en subtil décalage avec la réalité, ce qui ne va pas sans séduire le public et la critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Sam 31 Mai 2008 - 9:53



Cafés de la mémoire
Edition Seuil -fev.2008-

Citation :

Chantal Thomas met en scène sa jeunesse, ses études, ses errances. C'est à Nice par une nuit de Carnaval, qu'elle commence son récit. Quelques huîtres, un verre de vin. L'oeil aux aguets pour observer ses voisins. Et tous les cafés de la mémoire resurgissent, cafés-vitrines, cafés secrets, café des spectres et café des artistes. Entre le temps de l'enfance à Arcachon, Bordeaux, puis Paris, se raconte l'histoire d'une jeune fille qui, exaltée par l'exemple de Simone de Beauvoir, veut devenir philosophe, s'inventer une vie noucvelle. Mais, très vite, c'est dans le grand livre du monde qu'elle va faire son apprentissage. Cette autobiographie librement menée se situe entre 1945 et 1969, entre la libération de la France et la démission du général de Gaulle, c'est dire qu'elle est aussi le tableau d'une génération, le récit du triomphe de la jeunesse, de son éclat d'insouciance et de fête.

"Il y a dans ces Mémoires sur le zinc, l'allégresse de Colette et la révolte de Beauvoir. Un savoureux cocktail."
(Jerome Garcin - Le Nouvel Observateur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Mar 3 Juin 2008 - 13:45

Dans Le Magazine Littéraire de Juin il y a une critique positive du nouveau livre de Chantal Thomas. Malheureusement l'article n'est pas en ligne - mais on attend toujours le reportage de notre envoyée spéciale Aériale qui a rencontré Madame Thomas miammiam

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Mar 3 Juin 2008 - 17:38

kenavo a écrit:
Dans Le Magazine Littéraire de Juin il y a une critique positive du nouveau livre de Chantal Thomas. Malheureusement l'article n'est pas en ligne - mais on attend toujours le reportage de notre envoyée spéciale Aériale qui a rencontré Madame Thomas miammiam

Ah merci de l'info Kenavo: j'irai l'acheter alors! Very Happy

Je viens de le finir et ce livre m'a fait penser (en mieux) aux Années d'Annie Ernaux. Comme elles, il retrace le parcours de cette si attachante auteure, l'acquisition de son indépendance durant ces mêmes périodes (notamment l'avant et après 68 mais de façon originale puisqu'en partant des cafés ces " lieux propices au rêve, où l'on apprend à vivre".
Des lieux avant tout de rencontres et d'apprentissage de la liberté...

On y croise des inconnus mais aussi des figures de la période Saint Germain comme Simone de Beauvoir (sa grande inspiratrice) et Sartre, tout un monde d'intellectuels, ou de pseudos, de simples quidams ou d'amours de jeunesse. Des rencontres qui vont marquer sa vie et la faire tendre vers une réelle indépendance grâce aussi à cette rencontre avec Barthes...

C'est donc un roman personnel autant qu'une réflexion plus générale sur ces époques qui ont scellé l'indépendance des femmes et le destin de Chantal Thomas. C'est surtout une plume délicate, sensible, drôle et tendre et qui parait lui ressembler pour le peu que j'ai pu l'approcher et l'écouter!
Une femme à l'émotivité à fleur de peau, tournée vers les autres et surtout généreuse, qui charme autant par sa simplicité et son naturel que par sa culture et l'aura qu'elle dégage.

Quelques photos de cette rencontre au Café de Turin à Nice, où débute le roman et organisée par mon libraire voilà quelques jours.



Dégustation de fruits de mer autour d'un verre de muscadet en toute simplicité . L'auteure nous a lu quelques passages de son roman. J'ai pû échanger quelques mots avec elle et lui dire combien son livre m'avait touchée.
conciliabule Je lui ai bien sûr parler de Parfums *...
Des moments passionnants!



* petite photo avec l'auteure sur le trombi innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Mar 3 Juin 2008 - 17:57

aériale a écrit:
Ah merci de l'info Kenavo: j'irai l'acheter alors! Very Happy
Si ce n'est pour ce texte que tu veux l'acheter - ne le fais pas - cela ne prend qu'une demie page - je peux t'envoyer une copie Wink

Mais à part cela, merci pour partager tes impressions de lecture.. et cette soirée avec nous Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Mar 3 Juin 2008 - 18:11

kenavo a écrit:
Si ce n'est pour ce texte que tu veux l'acheter - ne le fais pas - cela ne prend qu'une demie page - je peux t'envoyer une copie
Alors je veux bien Kenavo! Wink
J'ai hésité entre le Magazine littéraire et Lire ce mois-ci et j'ai pris le second jypeurien
J'espère surtout que je vous ai donné envie de le lire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Mar 3 Juin 2008 - 18:45

aériale a écrit:
Alors je veux bien Kenavo! Wink
C'est déjà fait Wink

aériale a écrit:
J'espère surtout que je vous ai donné envie de le lire!
comme ancienne tenancière d'un café Wink ce livre est sur ma LAL depuis sa sortie..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Mar 3 Juin 2008 - 19:01

kenavo a écrit:
aériale a écrit:
Alors je veux bien Kenavo! Wink
C'est déjà fait Wink
oula...woohoo
La fusée Kenavo à l'oeuvre! Merci à toi bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Mer 4 Juin 2008 - 9:02

Merci Aériale pour ce moment dans ce Café de Turin si bien fréquenté !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Dim 29 Juin 2008 - 15:04



Chemins de sable

Citation :
Présentation de l'éditeur
Ces pages sont nées d'une conversation avec Claude Plettner qui dura plus d'un an, au hasard des cafés. Elle fut menée comme on part dans l'inconnu par des chemins aléatoires, provisoires, alternant le risque de se perdre et l'euphorie de déboucher sur un paysage grand ouvert. Emergent seulement de ce long échange quelques éclats, précieux fragments d'un incessant va-et-vient entre parlé et écrit.
Le bonheur de cette promenade sans carte tient à l'imagination vive, à la sensibilité et à la belle érudition de Chantal Thomas jamais coupée de ses univers les plus personnels. Se dessine ici une topographie intime susceptible de parler à beaucoup, au fil de tours et détours par l'enfance, la plage, la lecture, le théâtre, l'école, la peur, la neige, Roland Barthes, les mystiques, les cafés, les villes où l'on passe et celles où l'un habite...


Extrait
Il y a cette idée d’une phrase unique qui s’étirerait tout au long de notre existence, une phrase qui durerait aussi longtemps que nous durons et parlons. Je pense souvent à cette phrase-existence – à ses pauses, ses ralentissements, ses tâtonnements, ses parenthèses, ses emballements à plusieurs voix, ses resserrements en monologues, ses passages par le rêve et pas des langues étrangères, ses étourdissements, ses phases de fatigue, d’appauvrissement, ses regains de richesse et d’énergie…
Ce texte comprend à une réflexion sur ma phrase-existence. Il est une façon de saisir quelque chose de ses origines et de ses modalités d’expression, de ce qui lui procure fraîcheur et vitalité et fait qu’elle a envie de continuer.



Le livre de Chantal Thomas a comme ‘sous-titre’ Conversation avec Claude Plettner.
Mais c’en est devenu un texte écrit. Les conversations ont été ‘retranscrit’ et on trouve donc des petits chapitres sur « tout et rien », tout comme des conversations entre amis peuvent tourner – mais puisque Chantal Thomas et Claude Plettner ont travaillé sur l’écrit de ses conversations, cela ressemble plutôt à des petits essais.. sur la journée idéale, la force de la lecture, imaginer le passé, le bassin d’Arcachon, Les départs de Corto Maltese…. et beaucoup plus.
Agréable lecture, bons moments à saisir, idées qui peuvent emporter plus loin.. je suis sous le charme de son style, de ses idées, du personnage de Chantal Thomas… (et de la couverture Very Happy )

Extrait
Chacun porte en soi le dessin de sa journée idéale.
[…]
La journée idéale pour moi est une journée de plage. Elle constituait le quotidien de mon enfance, un quotidien qui à se répéter ne s’est jamais banalisé.
J’aimais, au matin, le sentiment délicieux que la journée m’attendait et qu’elle ne ferait qu’un avec le contact du sable, le bonheur de l’eau, la couleur du ciel.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Dim 29 Juin 2008 - 15:11

Chantal Thomas. La critique de Télérama cette semaine:

L'essayiste et écrivaine Chantal Thomas a assurément mis beaucoup d'elle-même, de sa propre histoire, dans Cafés de la mémoire, roman d'apprentissage plus profond, plus grave que son titre ne le laisse supposer. Certes, à Nice, à Bordeaux, à Paris, à Venise, tantôt lieux de calmes méditations, tantôt refuges face aux brutalités de l'existence, des salles et des terrasses de cafés jalonnent l'itinéraire sentimental et intellectuel de Lisa, la narratrice. Leurs évocations scandent et articulent joliment ce récit, dont le motif central est un mouvement, une dynamique : celle d'une émancipation. A savoir : comment une jeune femme née dans les années 1950, du côté d'Arcachon, s'initia peu à peu à la vie, à la sensualité, à la lecture, à la solitude sereine, aux joies du travail intellectuel ; comment, dès l'adolescence, ses choix furent, en tous domaines et de farouche façon, dictés par un souci impératif d'indépendance - et le prix qu'il lui fallut payer pour cela.

Chantal Thomas écrivit naguère un merveilleux bréviaire, à lire et à relire sans fin : Comment supporter sa liberté (éd. Rivages, 1998), petit manuel à usage de ceux qui refusent la servitude volontaire. Dix ans plus tard, Cafés de la mémoire s'offre à lire comme une nouvelle déclinaison, infiniment vivante, incarnée et heureuse, de ce viatique.

Nathalie Crom
Telerama n° 3050 - 28 juin 2008

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Dim 29 Juin 2008 - 16:03

kenavo a écrit:
Agréable lecture, bons moments à saisir, idées qui peuvent emporter plus loin.. je suis sous le charme de son style, de ses idées, du personnage de Chantal Thomas… (et de la couverture!
Tes mots rejoignent ceux que je pourrais accoler au style de l'auteure pour ses Cafés de la mémoire Kenavo Very Happy
Cette femme sait comment nous embarquer dans son monde...et c'est ce qu'on appelle peut-être le charme, oui drunken

...

Merci à Coline pour avoir posté l'article! (pas eu le temps de le faire chut )
Citation :
Chantal Thomas écrivit naguère un merveilleux bréviaire, à lire et à relire sans fin : Comment supporter sa liberté (éd. Rivages, 1998), petit manuel à usage de ceux qui refusent la servitude volontaire. Dix ans plus tard, Cafés de la mémoire s'offre à lire comme une nouvelle déclinaison, infiniment vivante, incarnée et heureuse, de ce viatique
...je vous le conseille encore une fois Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Dim 29 Juin 2008 - 16:18

aériale a écrit:
Tes mots rejoignent ceux que je pourrais accoler au style de l'auteure pour ses Cafés de la mémoire Kenavo Very Happy
ce livre est sur ma LAL depuis sa sortie.. mais après la lecture de Chemins de sable il sera bientôt dans ma PAL Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Lun 30 Juin 2008 - 1:55

aériale a écrit:
Chantal Thomas écrivit naguère un merveilleux bréviaire, à lire et à relire sans fin : Comment supporter sa liberté (éd. Rivages, 1998), petit manuel à usage de ceux qui refusent la servitude volontaire.

C'est un titre qui me plaît...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne
Envolée postale


Messages : 139
Inscription le : 04/01/2008
Age : 33

MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Lun 30 Juin 2008 - 12:31

Quand j'ai vu le fil Chantal Thomas, j'ai pensé à la créatrice de vêtements, du coup je me demandais ce que ça venait faire en littérature. Mais je crois que ça s'écrit Thomass. Enfin bon, je viens de découvrir une nouvelle auteure! sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annepotter.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chantal Thomas   Aujourd'hui à 0:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Chantal Thomas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Damart : une collab' avec Chantal Thomas pour l'hiver 2016 /2017
» Ràl Nivea collection Chantal Thomass
» Le Havre: le cinéma peut rapporter gros.
» Thomas Gordon
» Thomas Fabius en garde à vue.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: