Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Joseph Conrad

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptySam 12 Mar 2016 - 20:38

oui, Gide.
Revenir en haut Aller en bas
Juie
Espoir postal


Messages : 18
Inscription le : 14/04/2016

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Je relis « Youth », une nouvelle de Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptySam 16 Avr 2016 - 15:31

Youth

Le début : “This could have occurred nowhere but in England, where men and sea interpenetrate, so to speak –the sea entering into the life of most men, and the men knowing something or everything about the sea, in the way of amusement, of travel, or of bread-winning.”  

Le ton est donné, c’est une histoire de bateau ivre, de navigation pénible et de tempêtes qui n’en finissent pas, et même un peu de « badluck ». C’est une de mes thérapies livresques, je me l’auto-prescris chaque fois que je ne sens plus mon moral au beau fixe ; que j’ai l’impression de faire du sur-place malgré les efforts consentis. Ça me recharge un peu.

Mais ce livre à mon sens déçoit un peu vers la fin, parce qu’à force d’obstacles qui n’en finissent pas on a le sentiment que l’auteur prend un malin plaisir à tyranniser ses personnages, alors même qu’ils mériteraient un happy end, ou du moins une fin qui ne rendrait pas totalement futile les souffrances et les obstacles bravées avec endurance et stoïcisme tout au long de cet enfer marin.

Pour la petite histoire, Joseph Conrad parlait parfaitement Français, langue qu’il affectionnait du reste, mais il aurait préféré écrire en Anglais parce qu’il voulait rentabiliser sa plume. Eh oui, il est encore aujourd’hui plus facile pour un écrivain doué de vivre de son art en écrivant en Anglais qu’en Français : potentiel de lecteurs plus important, prix littéraires prolifiques et mieux dotés, entre autres avantages.

Merci de votre attention.

Julie des Montagnes
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptySam 16 Avr 2016 - 16:05

Ayant lu ou relu la plupart des livres de Conrad, j' en recherche de moins connus. Par exemple Un sourire de la fortune. - Circé Poche.
Ma dernière acquisition...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptySam 16 Avr 2016 - 16:57

tu l'as acheter ? ou tu vas ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptySam 16 Avr 2016 - 17:47

Bédoulène a écrit:
tu l'as acheter ? ou tu vas ?
Je l' ai et je ne vais pas tarder à le lire vu qu' il est court... Ou peut etre Inquiétude, des nouvelles aussi. Comme Faulkner, Conrad est un excellent nouvelliste !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptyLun 18 Avr 2016 - 9:57

Oh oh oh... je n'ai jamais lu de nouvelles de Conrad et Youth a l'air de ressembler à Typhon écrit l'année suivante... A chaque fois que je pense à Conrad, j'ai envie de relire Au cœur des ténèbres mais je songe aussi de plus en plus à faire quelques lectures autour du Congo (Conrad, Gide, van Reybrouck...). jemetate

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptyLun 18 Avr 2016 - 12:58

shanidar a écrit:
Oh oh oh... je n'ai jamais lu de nouvelles de Conrad et Youth a l'air de ressembler à Typhon écrit l'année suivante... A chaque fois que je pense à Conrad, j'ai envie de relire Au cœur des ténèbres mais je songe aussi de plus en plus à faire quelques lectures autour du Congo (Conrad, Gide, van Reybrouck...). jemetate  
Tu as même Les Flamboyants de Patrick Grainville. Et plein d'autres. C'est une bonne idée !

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptyLun 18 Avr 2016 - 13:38

C'est noté, merci Marko (peut-être une bonne manière de redonner une chance à Grainville...) !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Juie
Espoir postal


Messages : 18
Inscription le : 14/04/2016

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptyLun 18 Avr 2016 - 21:56

Bonjour Shanidar

Je te recommande Youth, que je n'ai lu qu'en Anglais; trouvé dans un vieux receuil de nouvelles intitulé "The world one hundred best short stories"...
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptyMar 19 Avr 2016 - 9:40

Juie a écrit:
Bonjour Shanidar

Je te recommande Youth, que je n'ai lu qu'en Anglais; trouvé dans un vieux receuil de nouvelles intitulé "The world one hundred best short stories"...

Merci Juie... un petit tour à la médiathèque s'impose ! (et pourquoi pas en anglais...)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptyVen 13 Mai 2016 - 23:26

Lord Jim

Conrad est un auteur qui compte énormément pour moi, et Lord Jim m'apparait comme un ouvrage marquant et souvent bouleversant. Le dispositif littéraire est un pari risqué, mais l'effet de distanciation créé est poignant dans une dimension presque tragique. Conrad s'empare de l'intériorité de Jim alors que celle-ci reste paradoxalement inaccessible, car son parcours est toujours évoqué à travers un écho lointain, un miroir, comme l'évocation d'un souvenir.

De la description minutieuse d'une humiliation à la promesse fragile d'une rédemption, Lord Jim transcende une sensation de vide pour chercher un sens, et la poursuite d'un idéal permet d'échapper à l'angoisse d'un échec, en fuyant une déception inconsolables. Les descriptions du narrateur Marlow, patientes et étirées, retardent sans cesse une tension dramatique pour représenter des failles, des absences. Et Lord "Tuan Jim", dans la poursuite d'un absolu, représente à la fois une icône inapprochable et le portrait d'une humanité au bord d'un précipice, d'une déchéance, confrontée à sa perte.
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptySam 14 Mai 2016 - 7:23

merci Avadoro, pas lu encore mais j'y songe !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
ArturoBandini
Sage de la littérature
ArturoBandini

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 33
Localisation : Aix-en-Provence

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptySam 14 Mai 2016 - 9:05

Bédoulène a écrit:
merci Avadoro, pas lu encore mais j'y songe !

Oui, tente le coup, c'est vraiment puissant comme roman.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptySam 14 Mai 2016 - 12:41

promis !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 EmptyDim 5 Juin 2016 - 20:03

Joseph Conrad - Page 13 Conrad10

Le jour meme où il aborde à l' Ile Maurice, le capitaine d' un trois mats est invité à un repas somptueux qu' un négociant lui offre en s' invitant sur son
propre bateau.
Le négociant, un nommé Jacobus, est un filou qui accueille ainsi les capitaines fraichement débarqués. A tous, il offre ses service et leur propose tout
ce qu' on peut  proposer avec de l' argent.
D' abord furieux, le capitaine finit pas s' habituer au personnage, se disant qu' après tout il est là pour faire du commerce et que Jacobus lui facilitera la
tache.

Le capitaine est jeune et vif, le commerçnt habile, expérimenté et rusé. Il a dans sa maison une fille de dix huit ans qu' il cache à tous et qui vit dans un
jardin magnifique.
Si l' on se demande qu' elle est l' intrigue de ce roman, on peut dire qu' elle se dessine le jour où Marcus introduit délibéremment le capitaine auprès de
sa fille et l' autorise à la voir seul à seule.

Et si l' on s'interroge sur le motivations de Jacobus, je vous dirai qu' il veut écouler un stock de sept tonnes de pommes de terre. Vous ne me croirez pas,
et vous aurez tort. Enfin, je ne sais pas vraiment...
Sinon que c' est un marché trés étrange...

Mis inopinément en présence l' un de l' autre, les deux jeunes gens stupéfaits ne savent comment se comporter. La fille est agressive, mal embouchée.
Aux question du jeune homme elle  répond avec désinvolture : "sais  pas, m' en fous". Mais plus elle le rabroue et plus il en redemande  !
Les seuls moments où ils se rapprochent vraiment, c' est quand  leur corps s' exprime à leur place.
Il faut  dire que la fille est belle et très sommairement vétue. Et le jeune homme frustré et exaspéré tombe amoureux. Enfin, disons qu' il la  désire
impérativement.

"Je parlais avec volubilité, jovialité, persuasion, tendresse : je parlais d' une voix étouffée. Le premier venu aurait perçu le murmure suppliant
d' un amoureux. A chaque fois que je marquais une pause, plein d' espoir, répondait un profond silence.
C' était comme offrir de la nourriture à une statue assise." P. 79

"Je regardais la fille. C' était ce pour quoi je venais chaque jour ; perturbé, honteux, fougueux ; trouvant dans son voisinage une sensation à
nulle autre pareille, à laquelle je m' abandonnais avec crainte, auto-dérision, et plaisir profond, comme si c' eut été un vice secret destiné à précipiter ma perte."
P. 90


Je n' en dirai pas plus. Mais n' allez surtout pas penser que cette histoire est bassement matérielle. Meme si les motivations du commerçant semblent
telles. Ce serait faire injure à la subtilité de Conrad.
Conrad fait partie de ces auteurs qui, comme Henry James, suggère plus qu' il ne dit. Et en dit parfois plus qu' il sait.
Et ce récit est en fait plein d' arrières plans, de zones d'ombre, de non dits, de questions. Ce qui laisse librement place à l' imagination du lecteur.
Voilà une histoire psychologiqement déroutante, complexe, par moments cruelle et sensuelle. Au style superbe.
Peu connue dans l' oeuvre de Conrad, elle gagne vraiment beaucoup à etre connue,

J' ajouterai seulement que cette histoire est en grande partie autobiographique comme La ligne d'ombre.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Dim 5 Juin 2016 - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Joseph Conrad - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Joseph Conrad   Joseph Conrad - Page 13 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph Conrad
Revenir en haut 
Page 13 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joseph Brocart
» Arrestation du Prophète Joseph Mukungubila le Jeudi 15 mai 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: