Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Maxime Le Forestier

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeSam 31 Mai 2008 - 18:38

Maxime Le Forestier Shapei10

Jeudi 28 mai Le nouvel album de Maxime Le Forestier est sorti.
Son titre : Restons amants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeSam 31 Mai 2008 - 18:59

Maxime Le Forestier, j'ai dû collectionner à peu près tous ses disques...Depuis l'époque où je chantais avec lui à tue-tête :
Répétons-leur en attendant
Qu'ensemble on les emmerde
Entre quatorze et quarante ans.

...croyant alors dur comme fer que 40 ans c'était un âge de vieux...
Mon Dieu comme c'est loin tout ça!...


D'un disque à l'autre, je me suis toujours retrouvée dans ses textes et j'ai aimé fredonner ses airs...
C'est un peu un frère...
Je le retrouve sur ce dernier disque exactement comme je voulais qu'il soit aujourd'hui...Ses chansons me plaisent toujours autant... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeSam 31 Mai 2008 - 19:05

Catalogué hippie au début des années 70, baba cool chevelu et pacifique, Maxime Le Forestier a marqué les mémoires avec des chansons délicates remplies d’amour, de tendresse et d’une douce nostalgie.

« San Francisco », « Mon Frère », « L’Education Sentimentale », "La petite fugue"…

Importance des textes accompagnés à la guitare acoustique.
Emotion et ironie douce-amère…

Après quelques années de passage à vide, Maxime Le Forestier a su négocier un intelligent revirement de carrière en s’appuyant sur ses premiers amours, Georges Brassens surtout dont il a sorti plusieurs albums de reprises, et des courants musicaux encore peu exploités dans les années 80 comme la World Music.

En 1988, Maxime Le Forestier sort le titre « Né quelque part » dont le refrain, chanté en zoulou, et son message de paix et de tolérance, trouve rapidement un public. « Ambalaba », « Chienne d’Idée » (chanté en duo avec Vanessa Paradis), « L’homme au bouquet de fleurs », extrait de son album sorti en 2000 « L’Echo des Etoiles », sont autant de titres nouveaux qu’il a réussi, des années après ses premiers succès à faire aimer du grand public, avec toute la sincérité et l’authenticité que l’on peut lui reconnaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeSam 31 Mai 2008 - 19:18

Quelques textes de son dernier album: Restons amants

- L’ère étrange

Je fréquente une étrange ère
Entre deux siècles, alanguie
Dans son coeur j'ai mon pied à terre
C'est là que j'erre
Là que j'ai l'air
D'être en vie

Dans ses rêves, dans ses dérives
Dans ses déserts je l'ai suivie
Quoi qu'il lui arrive
Comprends que je suive

Elle s'inquiète, drôle d'époque
Si elle allait manquer d'air
Avec ses saisons qui débloquent
Et tous ces gens
Qui voient douc'ment
Monter la mer

Comme une gamine, elle s'amuse
En r'gardant passer les avions
L'inconscience infuse
Comprends que j'abuse


Même s'il n'est pas sûr que je l'aime
Rien d'elle ne peut plus m'étonner
Même désespéré, même trompé
Même si elle me fait pleurer
Ça m'fr'ait d'la peine d'envisager
La rupture
Comprends que ça dure

Je fréquente une ère étrange
Entre deux guerres étourdies
J'y vois plus de démons que d'anges
Tous assurés
Qu'ils ont les clés
Du paradis

Rendue par les hommes inhumaine
Au point que les dieux sont partis
Cette ère est la mienne
Comprends que j'y tienne


Restons amants

Qu’un jour les choses,
Le temps pas rose,
Les événements,
Nous imposent
La fin des sentiments

Qu’un jour se suivent
Les invectives,
Les égarements,
La dérive
Chacun, séparément

Quoiqu’il arrive
Restons amants

Restons amants des hôtels sombres
Des rendez-vous dissimulés
Où vont s’entrelacer les ombres
Au danger mélangé

Restons amants des plages vides
Où Novembre aime à nous jeter
Laissons frémir aux vents avides
Les lèvres dérobées

Même si les gares,
Si les regards
Indifféremment
Nous séparent
De plus en plus souvent

Même si se tiennent
Ta main, la mienne
Pour la fin des temps
Que nos vies deviennent
Celles de tous les gens

Quoiqu’il advienne
Restons amants

Restons amant des impatiences
Des minutes qui sont comptées
Des trésors de ruse et de science
Pour se retrouver

Restons amants des corps à corps
Des peaux qui savent où se trouver
Là sont les coeurs qui battent encore
L’un à l’autre mêlés
La petite mort,
L’éternité


Là-bas la Terre

Là-bas, la terre
C'est pas pour mes pieds
Là-bas, rien veut pousser
La terre
Faut la quitter

Là-bas, les pierres
C'est pas pour bâtir
Là-bas, rien veut tenir
Les pierres
C'est pour mourir

Rien qu'un jour sans peur
Et sans faim
Rien qu'un jour sans pleurs
Je demande presque rien
Rien qu'un jour sans peine
Et sans bruit
Rien qu'un jour, à peine
Un matin, que j'oublie
Et après, je pars

Là-bas, la terre
C'est pas pour mes pieds
Là-bas, rien veut pousser
La terre
Faut la quitter


Tell’ment je m’aime

Tell'ment je m'aime, oh, je m'offrirais des fleurs
Du parfum
Je m'prendrais par la main
Je voudrais mon bonheur

Tell'ment je m'aime. J'pass'rais bien tout l'été
Tout seul avec moi-même
Faudra-t-il que je m'aime
Pour ne pas me lasser

Tell'ment je m'aime, dès que quelqu'un m'approche
J'me fais des scènes
J'me fais les poches
J'me fais d'la peine
Des reproches
J'en arrive à m'tromper
Me mentir à moi-même

Je n'aime plus comme je m'aime
Je peux plus m'supporter
Tell'ment je m'aime,
Je voudrais pas m'fâcher


Tell'ment je m'aime,
Tell'ment je m'aime,
Me quitter

Tell'ment je m'aime, oh, c'est moi qui vais partir
Je ne reviendrai pas
Je penserai à moi
En regardant la mer

Tell'ment je m'aime, Tell'ment je m'aime,
Tell'ment je m'aime.


Empreintes

C'était ouvert
Je suis entré
La lampe était éteinte
J'ai visité
J'ai touché
J'ai laissé des empreintes
Mais j'ai rien emporté
Ni l'image, ni l'son
Ni le frisson
La peau dorée d'or fin
Ni le parfum
Ni les vins, ni les verres
Ni l'endroit ni l'envers
Ni les mots échangés

Les regrets se dégradent
Et les remords s'évadent
Quand le voleur s'est tant volé
J'ai tout laissé
Comme c'était
Tu peux rêver sans crainte
Le lit défait
L'oreiller
Excepté les empreintes
Je n'ai rien oublié
Ni l'image, ni l'son
Ni le frisson
La peau dorée d'or fin
Ni le parfum
Ni les vins, ni les verres
Ni l'endroit ni l'envers
Et nul n'y peut rien si

Les regrets se déforment
Et les remords s'endorment
Quand les désirs se sont tant fuis
Depuis, silence obstinant
Tu n'as pas porté plainte
Ou les agents négligents
N'ont vu ni mes empreintes
Ni le délit flagrant
Fée du logis
L'amnésie
Du plafond jusqu'aux plinthes
A tout frotté
Nettoyé
Effacé mes empreintes
Et rien ne s'est passé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeSam 31 Mai 2008 - 19:26

Envie de ré-écouter Maxime Le Forestier?...
clic... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K
Main aguerrie
K

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 46
Localisation : Belgique

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeDim 1 Juin 2008 - 0:11

J'aime beaucoup Maxime Le Forestier, autant le chanteur (que ce soit ses anciennes chansons ou les plus récentes, en particulier celles de l'album "Passer ma route") que l'homme, qui dégage une certaine sérénité qui me plaît bien. Ses chansons ont ce côté aigre-doux, tantôt tendres, tantôt ironiques, qui savent afficher, malgré leur douceur, une belle lucidité. Il ne s'est pas figé dans une attitude baba-cool autosuffisante. C'est un artiste qui reste à l'affût de ce qui se passe aujourd'hui, tout en réussissant à garder son équilibre.
J'espère que son nouvel album est réussi car L'écho des étoiles m'avait laissé sur ma faim (peut-être était-il trop accaparé par ses reprises de Brassens ?)

J'en profite pour mettre ici les paroles d'une de ses plus belles chansons

Mauve

La brume a des remords de fleuve
Et d'étang.
Les oiseaux nagent dans du mauve.
Les mots de ma plume se sauvent
Me laissant
Avec des phrases qui ne parlent
Que de tourments.
Vienne le temps des amours neuves.
La brume a des remords de fleuve
Et d'étang.

Je ne suis jamais qu'un enfant.
Tu le sais bien, toi que j'attends.
Tu le sais puisque tu m'attends
Dans une dominante bleue
Où le mauve fait ce qu'il peut.
La page blanche se noircit,
Laissant parfois une éclaircie,
Une lisière dans la marge
Où passe comme un vent du large.

La brume a des remords de fleuve
Et de pluie.
Les chansons naissent dans la frime
Et les dictionnaires de rimes
S'y ennuient.
Mes phrases meurent sur tes lèvres
Mais la nuit,
Elles renaissent toutes neuves.
La brume a des remords de fleuve
Et de pluie

Et le mauve sur ta paupière
Brille d'une étrange lumière
Où courent des ombres ephémères
Dans une dominante bleue
Où le mauve fait ce qu'il peut.
La page blanche devient bleue
Et le mauve meurt peu à peu.
Il ne reste plus dans la marge
Que la rosée du vent du large.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeDim 1 Juin 2008 - 3:21

K a écrit:
J'en profite pour mettre ici les paroles d'une de ses plus belles chansons

Mauve

aime

Il y a une chanson de lui assez peu connues que j'adore: Les lettres

Avril 1912, ma femme, mon amour,
Un an s'est écoulé depuis ce mauvais jour
Où j'ai quitté ma terre.
Je suis parti soldat comme on dit maintenant.
Je reviendrai te voir, d'abord de temps en temps,
Puis pour la vie entière.
Je ne pourrai venir sans doute avant l'été.
Les voyages sont longs quand on les fait à pied.
As-tu sarclé la vigne ?
Ne va pas la laisser manger par les chardons.
Le voisin prêtera son cheval aux moissons.
Écris-moi quelques lignes.

Hiver 1913, mon mari, mon amour,
Tu ne viens pas souvent, sans doute sont trop courts
Les congés qu'on te donne
Mais je sais que c'est dur, cinquante lieues marchant
Pour passer la journée à travailler aux champs,
Alors, je te pardonne.
Les vieux disent qu'ici, cet hiver sera froid.
Je ne sens pas la force de couper du bois
J'ai demandé au père.
Il en a fait assez pour aller en avril
Mais penses-tu vraiment, toi qui es à la ville,
Que nous aurons la guerre ?

Août 1914, ma femme, mon amour,
En automne au plus tard, je serai de retour
Pour fêter la victoire.
Nous sommes les plus forts, coupez le blé sans moi.
La vache a fait le veau, attends que je sois là
Pour le vendre à la foire.
Le père se fait vieux, le père est fatigué.
Je couperai le bois, prends soin de sa santé.
Je vais changer d'adresse.
N'écris plus, attends-moi, ma femme, mon amour,
En automne au plus tard je serai de retour
Pour fêter la tendresse.

Hiver 1915, mon mari, mon amour,
Le temps était trop long, je suis allée au bourg
Dans la vieille charrette.
Le veau était trop vieux, alors je l'ai vendu
Et j'ai vu le vieux Jacques, et je lui ai rendu
Le reste de nos dettes.
Nous n'avons plus un sou, le père ne marche plus.
Je me débrouillerai, et je saurai de plus
En plus être econome
Mais quand tu rentreras diriger ta maison,
Si nous n'avons plus rien, du moins nous ne devrons
Plus d'argent à personne.

Avril 1916, ma femme, mon amour,
Tu es trop généreuse et tu voles au secours
D'un voleur de misères
Bien plus riche que nous. Donne-lui la moitié.
Rendre ce que l'on doit, aujourd'hui, c'est jeter
L'argent au cimetière.
On dit que tout cela pourrait durer longtemps.
La guerre se ferait encore pour deux ans,
Peut-être trois ans même.
Il faut nous préparer à passer tout ce temps.
Tu ne fais rien pour ça, je ne suis pas content,
Ça ne fait rien, je t'aime.

Ainsi s'est terminée cette tranche de vie,
Ainsi s'est terminé sur du papier jauni
Cet échange de lettres
Que j'avais découvert au détour d'un été
Sous les tuiles enfuies d'une maison fanée
Au coin d'une fenêtre.
Dites-moi donc pourquoi ça s'est fini si tôt.
Dites-moi donc pourquoi, au village d'en haut,
Repassant en voiture,
Je n'ai pas regardé le monument aux Morts
De peur d'y retrouver, d'un ami jeune encore,
Comme la signature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeDim 1 Juin 2008 - 3:25

Je ne me rappelle plus s'il y en avait eu d'autre avant mais celui-ci avait cartonné:
Maxime Le Forestier 518pr110

C'est toute ma jeunesse... content

1. Mon Frère
2. Education Sentimentale
3. La Rouille
4. Mourir Pour Une Nuit
5. Marie, Pierre Et Charlemagne
6. Comme Un Arbre
7. Fontenay-Aux-Roses
8. Parachutiste
9. Je Ne Sais Rien Faire
10. San Francisco
11. Ca Sert A Quoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeDim 1 Juin 2008 - 3:42

Vidéos Maxime Le Forestier:

La fugue

San Francisco

Né quelque part

ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeLun 2 Juin 2008 - 18:50

K a écrit:
J'aime beaucoup Maxime Le Forestier, autant le chanteur (que ce soit ses anciennes chansons ou les plus récentes, en particulier celles de l'album "Passer ma route") que l'homme, qui dégage une certaine sérénité qui me plaît bien. Ses chansons ont ce côté aigre-doux, tantôt tendres, tantôt ironiques, qui savent afficher, malgré leur douceur, une belle lucidité. Il ne s'est pas figé dans une attitude baba-cool autosuffisante. C'est un artiste qui reste à l'affût de ce qui se passe aujourd'hui, tout en réussissant à garder son équilibre.
J'aime bien, la façon dont vous en parlez Coline et K!
un chanteur sympathique qui a su évoluer, très engagé jeune mais qui a su atteindre une belle sérénité qui se retrouve dans ses chansons...

Citation :
C'est toute ma jeunesse...
Moi aussi Coline! là nous nous rejoignons Very Happy
Ce disque pour moi évoque mes 17ans et tout ce qu'il y avait autour: révolte, rêve, amour, naîveté de la jeunesse...

Je me récitais tout l'album en boucle mais 'Mon frère', 'La rouille' ou 'Ca sert à quoi''étaient peut-être mes favorites aime
mais San Francisco aussi Wink

(je pourrais encore les réciter d'ailleurs! c'est fou ça!
...Et puis il était craquant non?
)

Interviewé par Denise Glaser Ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeLun 2 Juin 2008 - 22:17

Craquant, doucement rebelle, poète...
Je l'ai revu l'autre jour dans une émission ou aux infos (je ne sais plus), il me plaît toujours autant... content
On l'y voyait avec son grand ami Julien Clerc...et ces deux-là ont tujours été parmi mes préférés...... aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeLun 2 Juin 2008 - 22:19

Deux larmes

De blessure ancienne,
De chagrins cachés,
D'où viennent
Ces torrents asséchés,
Ces reflets amers
Sur tes joues salées ?
La mer,
T'y es jamais allée ?
Tu sais rien des blagues
Que disent en roulant
Les vagues
Aux cailloux des digues
Que tout ce boucan
Fatigue.
Tu sais rien des roches
Où les naufragés
S'accrochent
Et deviennent enragés.
Tu vois bien, la mer,
C'est pas ces torrents
Amers
Que tu creuses en pleurant.
Les blessures anciennes,
Les chagrins cachés
Reviennent
Et deux larmes ont coulé.
Quand tes joues sont fraîches
On dirait deux fleurs,
Deux flèches
Quand tes yeux sont ailleurs.
Tu sais rien des traces
Que l'eau ni le vent
N'effacent.
Tu sais rien des signes
Que l'encre et le sang
Dessinent.
T'as séché deux larmes.
Tu gardes en secret
Deux armes
Qui se rendront jamais
Et sauront défendre
Contre les faiseurs
De cendres
Le petit bois de ton cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeLun 2 Juin 2008 - 22:21

Je veux quitter ce monde heureux

Sourire aux larmes,
Trouver du charme
Au fond du soir pourri qui mène à la mort.
Viens ma dormeuse
Dans la berceuse
Que je te chanterai et que je cherche encore.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu.
Je veux quitter ce monde, heureux.

Pas de suicide,
Pas de morbide,
Pas l'ombre d'un regret ou d'un désespoir,
Pas l'ombre d'une
Tache à la lune,
D'un mauvais souvenir ou d'un plaisir au noir.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu.
Je veux quitter ce monde, heureux.

Quand la peinture
Sera nature,
Quand on verra fleurir aux murs en chaleur
Tous les délires
Des sans-écrire,
Des affamés de l'âme, des fous de la couleur.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu.
Je veux quitter ce monde, heureux.

Quand, dans ses tripes,
Un pauvre type
Aura enfin trouvé, taillé dans du bois
La chanson belle,
Universelle
Qui l'aura fait content, mais qui sera de moi.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu.
Je veux quitter ce monde, heureux.

Quand ne claironne-
Ra plus personne,
Au nom du bien, du mal, du roi ou de Dieu,
Qu'on pourra faire
Un tour de terre
Sans pleurer, sans vomir, sans se fermer les yeux.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu.
Je veux quitter ce monde, heureux.

Que je te touche,
Que je te couche
Et retrouver l'amour qu'on fait à quinze ans,
Alors ma tendre
Tu vas entendre
Pour la première fois, on peut faire un enfant.

Et puis quitter ce monde en regrettant un peu.
Et puis quitter ce monde, heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
monilet

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 70
Localisation : Essonne- France

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeLun 2 Juin 2008 - 22:24

Oui, notre jeunesse. Belle voix chaude et douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitimeLun 2 Juin 2008 - 22:25

Parmi mes préférées aussi...Le fil

C'est une douce habitude,
Avant de dormir,
Dans les nuits de solitude,
De se souvenir
Si chacun de nous demeure
Dans son lit d'exil
Que de se parler une heure
Ne tient qu'à un fil,

Un fil qui lie
Deux demi-sommeils qui s'ennuient
Près de l'autre et loin de son regard.
On parle enfin de son cafard

Et du mal qu'on prend à naître
Dans ce monde-là
Et du jour qui va paraître
Et qu'on ne veut pas,
Du frisson de ces nuits blanches
Qui vous fait le corps
Comme quand on fait la planche
Dans la mer du nord,

Du vent qui souffle,
Qui fait que les draps vous étouffent,
Qu'il fait chaud soudain dans ce pays
Et qu'on les pousse au pied du lit,

Qui nous fait enfin nous dire
Ce qu'on ne dit pas
Quand on fait l'amour et pire
Qu'on ne le fait pas,
Qui nous fait enfin nous tordre,
Loin de la pudeur,
Solitaires, fous, et mordre
Plaisir et douleur.

Alors défile
A travers les rues de la ville
Comme une onde qui fait dans le dos
Raz de marée dans un cours d'eau.

Ma mie ma correspondante,
A se tant parler,
Ma nocturne, mon amante,
On en oublierait
Qu'il n'est plus le moindre doute :
Par les temps qui courent
Y a des gens qui nous écoutent,
Le fil n'est pas sourd.
Il n'est pas de secret, même pour les amours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Maxime Le Forestier Empty
MessageSujet: Re: Maxime Le Forestier   Maxime Le Forestier Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Maxime Le Forestier
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Maxime Ginolin
» Maxime BERGER vu par Le Bien Public
» présentation de le forestier.
» Maxime Landry "Je suis fier d'être passé par cette grande école"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro… :: Chanson/Variété française-
Sauter vers: