Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Cormac McCarthy

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptyMer 26 Mar 2008 - 20:22

sentinelle a écrit:
Ce roman a des allures de grands classiques de la littérature : impérissable oui

Ce fut un grand choc littéraire pour moi...
Inoubliable!
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptyJeu 27 Mar 2008 - 13:32

coline a écrit:
Cormac Mac Carthy . La route
J'ai du mal à croire que vous ne vous soyez pas jetés plus massivement sur ce roman qui est en train de descendre dans les pages de notre forum.

C'est à dire que j'avais lu'De si jolis cheveaux' il y a déjà quelques années, un livre qui lui aussi avait reçu les meilleures critiques, qui avait été très primé, etc..., etc... et j'étais vraiment restée sur ma faim. C'était bien sans plus, et m'avait alors semblé sur-évalué. A vrai dire je m'étais ennuyée, et j'avais eu l'impression de lire une "imitation" - si l'on peut dire - de Steinbeck en moins bon bien sûr. Depuis, j'avoue que je n'avais jamais renouvelé l'expérience Cormac Mc Carthy. A revoir peut-être....

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptyJeu 27 Mar 2008 - 13:37

Je n'ai pas lu 'De si jolis chevaux', donc difficile de comparer jypeurien
Je ne peux que te conseiller d'essayer de lire un deuxième roman de cet auteur, parfois une rencontre n'a pas eu lieu pour diverses raisons mais cela vaut toujours la peine de ne pas rester sur ses premières impressions Wink
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptyJeu 27 Mar 2008 - 14:18

Je ne sais pas si nousavons commencé par le meilleur avec La route mais j'ai envie de lire d'autres ouvrages de Cormac Mc Carthy.
Revenir en haut Aller en bas
Le Bibliomane
Zen littéraire
Le Bibliomane

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptyDim 30 Mar 2008 - 19:29

"La Route"


Depuis combien de temps marchent-ils sur cette route ? Devant eux ils poussent un vieux caddie rempli d'objets nécessaires à leur survie : nourriture, couvertures... Autour d'eux tout n'est plus que cendres. Le monde que nous connaissons n'est plus. Il a disparu dans ce qui apparemment ressemble à un conflit nucléaire. Tout est calciné, il n'y a plus ni végétation ni animaux. Les jours sont courts, sous un ciel gris et bas que ne perce pas la lumière du soleil. Le froid s'est installé en un hiver perpétuel. Alors l'homme et son fils marchent vers le Sud, vers la mer. Là, peut-être trouveront-ils un peu plus de chaleur, un peu plus de lumière, quelque chose aussi qui puisse ressembler à une ébauche de civilisation ?

C'est leur voyage que nous décrit Cormac Mc Carthy dans ce très beau roman dépouillé à l'extrême. Pas de grands effets spectaculaires dans ce récit que l'on pourrait rapidement et distraitement ranger dans la catégorie Science-Fiction en oubliant que le texte de Mc Carthy est bien plus que cela et qu'il transcende les codes du genre.

À travers l'odyssée d'un homme et de son fils au sein d'un monde ravagé, c'est la condition humaine mise à nu qui nous est proposée ici. Tous les artifices de la civilisation ont disparu. Ne restent pour les survivants que quelques préoccupations devenues primordiales pour survivre dans cet enfer glacé : se protéger du froid et de l'obscurité, manger et éviter d'être mangé.
Voici donc ces hommes d'un futur plus ou moins proche contraints à renouer avec les instincts et les peurs de leurs lointains ancêtres de la Préhistoire. Les voici réduits à faire un choix, celui d'incarner le gibier et de garder en eux une étincelle d'humanité, ou de devenir des prédateurs et de renoncer à tout ce qui fait d'eux des êtres humains. Beaucoup ont opté pour cette seconde solution et l'homme et son fils devront se montrer extrêmement prudents pour échapper à l'anthropophagie des autres survivants.
C'est donc une humanité réduite à ses plus élémentaires besoins, à ses plus rudimentaires préoccupations qui nous est préentée ici par Cormac Mc Carthy, une humanité moribonde qui devra faire le choix entre l'auto-dévoration qui mènera inéluctablement à l'extinction finale, et la préservation de celles et ceux qui pourront assurer l'avenir de l'espèce.

L'homme et son fils se sont rangés du côté de la préservation de l'humanité contrairement à ceux qui ont fait le choix d'une satisfaction immédiate de leur appétit au détriment de l'avenir de tous. En cela, le roman de Mc Carthy est une métaphore de notre moderne société de consommation qui dévore peu à peu le monde en oubliant que c'est finalement son propre corps qu'elle ingère, et qu'à l'instar du bûcheron qui scie la branche sur laquelle il est assis, la chute sera fatale.

C'est aussi la métaphore du choix que chacun d'entre nous est appelé à faire un jour ou l'autre dans sa vie, celui de devenir un prédateur, (ceci de manière symbolique ou non) ou celui de préférer subir les injustices et la cruauté des autres plutôt que d'en devenir l'instigateur.

C'est donc de la condition humaine que nous parle Cormac Mc Carthy dans « La Route », un roman d'une sobriété et d'une concision extraordinaires, un testament, un cantique pour une humanité moribonde.

Cette odyssée d'un homme et de son enfant au milieu des cendres de la civilisation, dans un monde retourné à la barbarie, au sein d'une nature calcinée, apporte pourtant, dans cet univers de noirceur, un bref éclat de lumière et une vague lueur d'espoir. Le récit, lent et dépouillé, austère parfois, ainsi que les dialogues échangés entre le père et le fils, simples mais essentiels, apportent une dimension d'universalité à cette histoire et lui confèrent le statut d'un classique de la littérature.

Avec « La Route », Cormac Mc Carthy nous démontre une fois de plus qu'en littérature la qualité n'est pas nécessairement dans l'excès, la profusion et le clinquant, mais bien plutôt dans la simplicité, le non-dit et la sobriété. Un grand roman.
Revenir en haut Aller en bas
http://lebibliomane.blogspot.com/
Speedy
Envolée postale
Speedy

Messages : 187
Inscription le : 02/03/2007
Age : 63
Localisation : D'ici et d'ailleurs.

Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptyJeu 3 Avr 2008 - 22:36

J'ai été inspiré par le titre au départ, mais j'ai vite compris que cette route là n'était pas celle des grands espaces à la Kerouac, ni celle de la liberté ou de l'espoir. Ici l'Apocalypse a eu lieu et un type est condamné à errer vers un ailleurs incertain, obligé de tenir pour son fils.
Il y a une forte puissance évocatrice dans ce roman au point qu'on ne peut que se mettre dans la peau du héros. Une ambiance de fin du monde, des cendres, des hommes qui se mangent entre eux, le froid et le néant. L'homme redevenu animal.
Bien aimé le rapport père/fils et le regard naîf et lucide de celui-ci. Ca se lit vite et dans la hâte d'en connaître la fin.
Des images qui restent et des dialogues percutants. J'ai trouvé ce roman simple et pourtant très fort. J'espère que le film sera du même niveau.
Vraiment impressionnant!
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptyJeu 3 Avr 2008 - 23:28

Je me doutais que tu allais t'attendre à du Kerouac et non...effectivement, cela n'a rien à voir.

Ce que nous en disons peut paraître effrayant pour ceux qui ne l'ont pas encore lu. Et pourtant, personnellement, je ne peux qu'encourager à le lire...
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptyVen 4 Avr 2008 - 8:54

coline a écrit:
Ce que nous en disons peut paraître effrayant pour ceux qui ne l'ont pas encore lu. Et pourtant, personnellement, je ne peux qu'encourager à le lire...
Ca l'est, oui! Speedy m'a promis des surprises...
Ca a titillé ma curiosité tout ça! Je ne vais donc pas trop attendre pour le découvrir...miammiam
Revenir en haut Aller en bas
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptyJeu 10 Avr 2008 - 12:19

Complètement hypnotisée par cette déambulation du père et du fils. Je grelotte, je suis trempée,
il ne fait que pleuvoir, j´en ai plein les pieds de ce sol de cendres boueuses. Épouvantée par ce qui m´attend à la fin de la route, surtout pour l´enfant ( 10/11ans?).
J´avance dans la débâcle, Cormac me fait grâce des pourquoi et des comment. Plus le temps.
Mèmes les virgules ont disparu: les artifices c´etait bon pour avant, à l´époque des Happy-ends.
C´est magistral.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptyVen 11 Avr 2008 - 0:44

swallow a écrit:
C´est magistral.

Voilà l'adjectif qui convient...D'une épure torale...et magistral!
Revenir en haut Aller en bas
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptyVen 11 Avr 2008 - 19:40

Speedy avait dit:
Citation :
impressionnant!
C´est bien celà aussi.
Par contre, quand il dit:
Citation :
Ca se lit vite et dans la hâte d'en connaître la fin.
Je ne suis pas aussi courageuse que notre ami Speedy.
Le père tousse de plus en plus, la fièvre monte... et je crains le pire. J´y vais doucement, comme pour reprendre haleine entre un danger ecarté et un autre qui menace. Mais le pire serait toujours que cet enfant se retrouve SEUL sur cette route devenue cauchemardesque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptySam 12 Avr 2008 - 13:10

La lecture est angoissante ?
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptySam 12 Avr 2008 - 15:26

Stell_A a écrit:
La lecture est angoissante ?

Oui, elle l'est...Et fascinante à la fois...Stell_A, je ne suis pas fan de littérature angoissante mais ce livre est magnifique ...
Revenir en haut Aller en bas
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptyMer 16 Avr 2008 - 0:16

Stell_
Citation :
La lecture est angoissante ?

Oui, elle l´est, mais c´est tout comme dans la vie: l´angoisse provient de ce que l´on appréhende. Quand le pire des malheurs arrive, c´est en extrème douceur ( la mort du père). A peine quelques mots. Alors que l´on imaginait que ce moment serait atroce, insupportable, quand il se produit, un grand calme prend place, et l´ on se rend compte que redouter la douleur etait encore plus dûr que l´éprouver. Soulagement.
Un père essaie de liberer son enfant de ce sentiment de PEUR, de lui redonner CONFIANCE. Je crois qu´il y parvient et c´est très beau. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 EmptyMer 16 Avr 2008 - 13:46

Merci. Mais dans ces conditions pas pour moi en ce moment
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Cormac McCarthy - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cormac McCarthy
Revenir en haut 
Page 2 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: