Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Cormac McCarthy

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Onuphrius
Main aguerrie
Onuphrius

Messages : 551
Inscription le : 29/10/2010
Age : 30
Localisation : Seine-Maritime

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeMer 10 Aoû 2011 - 17:18

bulle a écrit:
J'aime mieux pas la connaître finalement. intense reflexion
Oui, c'est finalement mieux comme ça rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo
Envolée postale
Theo

Messages : 259
Inscription le : 30/07/2011
Age : 48
Localisation : Région parisienne

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeMer 10 Aoû 2011 - 19:12

Onuphrius a écrit:
bulle a écrit:
J'ai aussi lu " La route" un livre très puissant et oui on pourrait dire un chef d’œuvre.
Tout à fait d'accord. Comme toi je l'ai trouvé très puissant !

Et pour réconcilier Theo et ses amis : un chef-d’œuvre peut être glauque Twisted Evil Le passage du nourrisson grillé dans la forêt est assez glauque ^^

euh oui d'autant que je l'ai lu enceinte What a Face
Mais disons que n'est pas ce qui me paraît le plus saillant.
Le film était glauque parce que le bouquin est en fin de compte assez inadaptable (malgré performance des acteurs)
Mais je trouve que même s'il y a des scènes horribles, il y a quelque chose de lumineux dans ce livre, le père et le fils qui portent " le feu" dans le chaos, qui avancent dans l'horreur vaille que vaille. J'ai trouvé que c'était un beau livre et que glauque ne le caractérisait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeMer 10 Aoû 2011 - 22:15

Theo a écrit:
Mais je trouve que même s'il y a des scènes horribles, il y a quelque chose de lumineux dans ce livre, le père et le fils qui portent " le feu" dans le chaos, qui avancent dans l'horreur vaille que vaille. J'ai trouvé que c'était un beau livre et que glauque ne le caractérisait pas.
Tiens, parler de glauque, ça me rappelle que sur France Info, dans une chronique, il était dit que "glauque", à la base, c'était une jolie couleur, le vert de la mer, le bleu-vert je crois ; c'est la couleur des yeux de Vénus (normal), c'est dire. Ce n'est que progressivement que c'est devenu un truc pas beau.
On peut voir la teinte exacte (à condition d'avoir un moniteur bien réglé) ici.

Ca n'a rien à voir avec le fil, mais ce n'est pas grave, enfin je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeMer 10 Aoû 2011 - 22:35

eXPie a écrit:
Theo a écrit:
Mais je trouve que même s'il y a des scènes horribles, il y a quelque chose de lumineux dans ce livre, le père et le fils qui portent " le feu" dans le chaos, qui avancent dans l'horreur vaille que vaille. J'ai trouvé que c'était un beau livre et que glauque ne le caractérisait pas.
Tiens, parler de glauque, ça me rappelle que sur France Info, dans une chronique, il était dit que "glauque", à la base, c'était une jolie couleur, le vert de la mer, le bleu-vert je crois ; c'est la couleur des yeux de Vénus (normal), c'est dire. Ce n'est que progressivement que c'est devenu un truc pas beau.
On peut voir la teinte exacte (à condition d'avoir un moniteur bien réglé) ici.

Ca n'a rien à voir avec le fil, mais ce n'est pas grave, enfin je crois.

Rien à voir, mais intéressant !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo
Envolée postale
Theo

Messages : 259
Inscription le : 30/07/2011
Age : 48
Localisation : Région parisienne

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeMer 10 Aoû 2011 - 23:06

je plussoie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeLun 16 Jan 2012 - 17:48

La route

L’ouvrage était en ma possession depuis longtemps. Souvent je l’ai pris en mains, aussi souvent je l’ai reposé parce qu’il me faisait peur…Mon sixième sens, cette fois-ci , ne m’a pas trahie.
Dans un paysage de désolation, un homme et son fils marchent…. On ne sait pas où, on ne connait pas leur prénom, on ne sait pas quand… bref, on ne sait rien.
Un livre en noir et blanc, et avec toutes les nuances que donnent le mélange du noir et du blanc…mais plus proche du gris foncé que du gris clair.
Je me suis retrouvée face à une écriture dépouillée, des dialogues lapidaires aussi secs que peuvent être les coups de trique !!! Un style surprenant, déroutant, qui a vite montré ses limites, en laissant un ronron lancinant qui finit par lasser.
Le texte est à l’avenant : pas de chapitres, tout juste quelques lignes de séparation, pour ne pas faire trop " gros paquet", des dialogues à peine distincts de la narration.
Dépressifs et dépressives, fuyez !!! La seule issue sera pour vous le placard à balai pour vous y pendre. Il n’y a aucun espoir, aucun échappatoire, aucune issue…Rien….
Je me suis sentie étouffée, prisonnière ; J’ai eu l’impression d’être enrôlée dans une aventure où chaque jour se suivent et se ressemblent : se réveiller, trouver de quoi manger, s’abriter, dormir. J’ai cru lire à chaque fois la même chose…
Que dire de la relation entre le père et le fils ? Ils s’aiment…la belle affaire !!! Situation normale, surtout en temps de crise…on se serre les coudes. Et puis un père…ça aime son fils, forcément ; rien de drôle là-dedans. Rien de prenant dans ce livre à ce sujet-là…
Le livre me faisait peur… son succès planétaire aussi…et de cela je me méfie. Mon sixième sens avait raison…ce livre ne m’a pas plu, ne m’a pas touchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeLun 16 Jan 2012 - 22:35

mimi54 a écrit:
La route


Que dire de la relation entre le père et le fils ? Ils s’aiment…la belle affaire !!! Situation normale, surtout en temps de crise…on se serre les coudes. Et puis un père…ça aime son fils, forcément ; rien de drôle là-dedans. Rien de prenant dans ce livre à ce sujet-là…

Je ne suis pas certaine qu'en situation de crise aussi extrême (la civilisation et presque toute vie ont disparu) les gens se sert forcément les coudes. Je me souviens avoir lu le récit d'un ethnologue qui avait passé un an dans une tribu africaine (c'est dommage, je ne me rappelle plus où) qui avait été sédentarisée de force, forcée de se mettre à l'agriculture (sur une terre difficilement cultivable) par son gouvernement. Ils étaient en train de crever de faim (ils mangeaient des cailloux pour calmer leur crampes d'estomacs) et il n'y avait pas de solidarité. C'était la loi du plus fort. Si un vieux trouvait un peu de nourriture, on lui faisait des croches-pieds et on lui prenait sa nourriture jusque dans sa bouche.
Par ailleurs, non, un père n'aime pas forcément son fils (je connais un tas de gens qui n'ont pas été aimé par leurs parents). Et combien même, cet amour aurait pu être mis à mal ai vue des circonstances. La lueur d'espoir dans ce roman vient justement de ce qui lie ce père et son fils. Sinon, oui, le livre est très sombre. L'écriture est très froide mais je trouve qu'elle colle bien à cette ambiance de faim du monde. Je l'ai trouve vraiment belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeLun 16 Jan 2012 - 22:40

Bien entendu que tous les pères n'aiment pas leurs fils....mais dans ce livre, cet amour ne m'a pas semblé si extraordinaire que les lecteurs veulent bien le dire....
Cette écriture m'a très vite lassée et si je l'ai trouvée comme sortant du lot, ce n'est pas forcément dans le bon sens...pour moi, en tout cas.

Un livre qui n'a rien remué chez moi et dont le succès m'a laissée incrédule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeLun 16 Jan 2012 - 22:51

mimi54 a écrit:
La route

Je me suis sentie étouffée, prisonnière ; J’ai eu l’impression d’être enrôlée dans une aventure où chaque jour se suivent et se ressemblent : se réveiller, trouver de quoi manger, s’abriter, dormir. J’ai cru lire à chaque fois la même chose…
Que dire de la relation entre le père et le fils ? Ils s’aiment…la belle affaire !!! Situation normale, surtout en temps de crise…on se serre les coudes. Et puis un père…ça aime son fils, forcément ; rien de drôle là-dedans. Rien de prenant dans ce livre à ce sujet-là…


Ce n'est pas tant cet amour-là qui est exceptionnel que les circonstances dans lesquelles il se vit...Roman d'atmosphère avant tout...On ne peut pas dire qu'on puisse s'y trouver à l'aise...Mais cette atmosphère d'apocalypse est pour moi très bien rendue par le style . Les mots comptés si bien choisis justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeLun 16 Jan 2012 - 23:21

Voilà, Coline. C'est ce que je voulais dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petitepom
Envolée postale
petitepom

Messages : 155
Inscription le : 25/06/2012
Age : 53
Localisation : Corrèze

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeLun 27 Aoû 2012 - 12:41

La route
J’y ai retrouvé le même univers que dans « le journal d’Anna Blume » de Paul Auster ou « moi qui n’ai pas connu les Hommes » de Jacqueline Harpman ou encore « Le dernier Homme » de Margaret Atwood.
Le lecteur suit un personnage à travers un paysage dévasté mais il ne sait pas le Pourquoi, c’est à chacun de trouver les réponses dans certaines phrases clés. Là, nous avons un Homme et son fils qui suivent une route vers le Sud pour échapper au froid, la catastrophe date de plusieurs années, puisqu’ils évoquent le première, la nature est recouverte de cendre, ce qui suggère que le feu est responsable de cette destruction, enfin, nous savons qu’aucun animal (à part l’Homme) n’a survécut, L’homme et son fils rencontre d’autres personnes qui sont présentés comme une menace.
Afin de survivre, le petit garçon doit dépendre et obéir à son papa, le lien qui s’est noué entre eux est très fort, mis en avant par les dialogues qu’il échangent, adoucis par une naïveté dans les réponses de l’enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitepom.wordpress.com
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeMer 23 Oct 2013 - 14:21

Un débat passionnant qui s'étale sur 14 pages tout de même. bravo


Cormac McCarthy - Page 14 The-ro10« Du temps en sursis et un monde en sursis et des yeux en sursis pour le pleurer. »

coline a écrit:
Mes pauvres mots ne sauront jamais traduire l’hommage que je voudrais rendre à ce magnifique roman.
Coline tu es surprenante, je ne t'imaginais pas apprécier un tel livre. Comment a-t-il atterri entre tes mains ?


Le Bibliomane a écrit:
Avec « La Route », Cormac Mc Carthy nous démontre une fois de plus qu'en littérature la qualité n'est pas nécessairement dans l'excès, la profusion et le clinquant, mais bien plutôt dans la simplicité, le non-dit et la sobriété. Un grand roman.
Oui c'est ça la force de ce livre : sa dense simplicité (entre autres).

McCarthy n'a conservé que l'essentiel. On ne s'attarde pas sur les causes, de toutes façons, il est trop tard. On est dans la survie, la faim, le froid ; dans la sauvegarde de la foi et du feu, celui qu'on allume et celui qui nous illumine de l'intérieur. Difficile de ne pas quitter des yeux la lumière dans un monde en dégradé de gris, il en ressort une dimension spirituelle indéniable et un cheminement aux allures de cauchemar sans espoir de réveil. Je comprends l'étouffement ressenti par certains à la lecture mais aussi votre refus de quitter la Route, c'est une situation inextricable...

Personne ne veut être ici et personne ne veut partir.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeSam 26 Oct 2013 - 19:28

Je l'ai lu cette semaine, à mon tour. La poésie de certains passages est assez ébouriffante, et, disséminées çà et là, les gouttes d'humanité, ces larmes qui perlent sur le visage de l'enfant devant la monstruosité ambiante, ont la pureté de l'espoir, et la fraîcheur du réconfort.
Une belle peinture de l'homme, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unmotbleu
Sage de la littérature
unmotbleu

Messages : 1329
Inscription le : 08/03/2013
Age : 60
Localisation : Normandie Rouen

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeSam 26 Oct 2013 - 19:53

Sullien a écrit:
Je l'ai lu cette semaine, à mon tour. La poésie de certains passages est assez ébouriffante, et, disséminées çà et là, les gouttes d'humanité, ces larmes qui perlent sur le visage de l'enfant devant la monstruosité ambiante, ont la pureté de l'espoir, et la fraîcheur du réconfort.
Une belle peinture de l'homme, en tout cas.
Ton commentaire est très beau.
Il m'a donné envie de remonter le fil et de lire ce livre.
Merci.

_________________
unmotbleu

"J'approuve par lassitude, je contredis par impatience." Jean ROSTAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitimeDim 27 Oct 2013 - 19:14

Heyoka a écrit:
coline a écrit:
Mes pauvres mots ne sauront jamais traduire l’hommage que je voudrais rendre à ce magnifique roman.
Coline tu es surprenante, je ne t'imaginais pas apprécier un tel livre. Comment a-t-il atterri entre tes mains ?
content Voici la réponse:
coline a écrit:
La route...je le veux sans attendre...
Je n'en entends que des échos plus qu'élogieux.

Grande discussion hier soir sur Cormac Mac Carthy...des gens en qui j'ai toute confiance m'ont dit qu'il fallait tout lire de Cormac Mac Carthy...et depuis son premier livre...notamment L'obscurité du dehors, Méridien de sang, Suttree ...
Et si, tu vois, Heyoka, j'arrive moi-même à me surprendre quelquefois...et j'aime ça!Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Cormac McCarthy - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Cormac McCarthy   Cormac McCarthy - Page 14 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Cormac McCarthy
Revenir en haut 
Page 14 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: