Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Stephen King

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Cali
Espoir postal
Cali

Messages : 28
Inscription le : 26/08/2007
Age : 33
Localisation : Belgique

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeVen 31 Aoû 2007 - 15:50

Alors je ne connais pas bien Stephen King car de lui je n'ai lu que "Le Singe" et "Ca".

Mais en meme temps je connais bien car mon copain est fan, et il me raconte toujours ses lectures, sa vie etc...

Enfin bref, sur ce que j'ai lu, je dois bien avouer que son style est très spécial...
Je le trouve très cru, peut etre un peu trop pour moi...

Je ne sais pas...

En tout cas, "Le Singe" ne m'a pas du tout plu !
Je n'aimais ni l'ambiance, ni l'histoire.

Par contre j'ai vraiment adoré "Ca".
Mais j'ai eu beaucoup de mal à me plonger dans ce livre !
Forcément j'aime beaucoup les romans historiques alors passer de romans historiques à Stephen King c'est pas facile

J'aime beaucoup les ambiances dérageantes, et la j'ai été comblée !

Je ne sais pas si un jour je relirai un Stephen King...

En tout cas j'aime beaucoup les adaptations cinématographiques de ses livres...

Shinning, Fenetre Secrete...

Bref...

Meme si je n'aime pas trop et en ne connaissant pas vraiment bien, je dois bien avouer que c'est un grand auteur...
Du moins pour le fantastique flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animedisney.forumactif.com
Ludo28
Envolée postale
Ludo28

Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 45
Localisation : Maisons-Laffitte

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeLun 15 Oct 2007 - 20:34

Oui, je pense que l'on peut considérer Stephen King comme un écrivain américain au sens propre et cela même si ces histoires sont horriffiques ou fantastiques.

Il y a finalement toujours une descriptions pertinente de la société américaine, que son style fait imperturbablement ressortir (personnages manichéens, récit teintés de pudibonderie mais où les références sexuelles sont toujours présentes),.

Sa force à mon sens c'est le soucis du détail la description du milieu populaire...

Et puis toujours beaucoup de thèmes récurrents (les écrivains, la féminité sous toutes ses formes).

J'aime beaucoup moins ses livres écrits sous le pseudo de Richard Bachman, d'ailleurs je trouve les tyle différent, ce qui me rappelle l'intrigue qu'il met en place dans "La part des ténèbres".

Mes préférés sont ces pavés: "Ca" et "le fléau".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
Sophie

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 43
Localisation : Tahiti

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeLun 15 Oct 2007 - 21:29

Marie a écrit:
J'ai bien aimé certains livres de Stephen King. Misery et Dolores Claiborne, et d'autres. Mais dès que cela commence à sortir des tombes, que les personnages se liquéfient, etc, là, je ne peux plus!
La Tour sombre, c'est quel genre, Le Bibliomane?
Et qu'expose t'il, dans son livre sur l'écriture,Lise?

Jamais lu de Stephen King, mais comme je me suis inscrite à un swap fantastique, je l'ai mis en souhait.

Comme toi, tout ce qui est outre-tombe me passe au-dessus de la tête mais je crois savoir qu'il n'a pas fait que ça.
Je serais intéressée de lire son livre sur l'écrivain (dont j'ai oublié le titre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Cannelle
Envolée postale
Cannelle

Messages : 245
Inscription le : 20/09/2007
Age : 80
Localisation : Belgique

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Oct 2007 - 8:56

Les Stephen King... il y a à boire et à manger...
J'ai bien aimé ses premeirs romans, tels : Cujo, Christine, Simetierre. ...mais j'ai arrêté avec les "séries" . Dont je ne sais même plus le nom !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo28
Envolée postale
Ludo28

Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 45
Localisation : Maisons-Laffitte

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Oct 2007 - 9:30

Cannelle a écrit:
Les Stephen King... il y a à boire et à manger...
J'ai bien aimé ses premeirs romans, tels : Cujo, Christine, Simetierre. ...mais j'ai arrêté avec les "séries" . Dont je ne sais même plus le nom !

A part "la tour sombre" il n'y a pas de série à proprement parler, maintenant "the dark tower" se révèle comme un projet extrèmement ambitieux qui se veut de donner une cohérence à tout un univers qui est celui de Stephen King et qui se situe dans le maine, à plus ou moins grande distance d'une ville dont la récurrence n'est plus à prouver à savoir Castle Rock.

Je me permet de rebondir sur cette histoire d'outre tombe... Car au final, le fantastique, l'horreur sont utilisé ni plus ni moins que comme des métaphores dans l'oeuvre de Stephen King, qui est à mon sens avant tout un portrait trés détaillé de la vie américaine dans les années 60- 70- 80.

@ Sophie: c'est quoi un "swap fantastique"?
Le personnage de l'écrivian est omniprésent chez King (il s'amuse ni plus ni moins qu'à s'incarner dans chacun de ces romans (d'ailleurs ça me fait marrer à chaque nouveau roman lorsque je lis ("c'est son roman le plus personnel- Les écrivains sont des egocentirques qui ne font que parler d'eux d'une façon où d'une autre selon moi) maintenant le moins d"outre tombe" est sans doute "Misery", j'aime aussi beaucoup "Sac d'os" (avec une histoire de fantome), et "la part des ténèbres" (Un écrivain se retrouve face à face avec son pseudonyme "démoniaque").


Dernière édition par le Mer 17 Oct 2007 - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
Sophie

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 43
Localisation : Tahiti

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeMer 17 Oct 2007 - 4:09

Ludo28 a écrit:
Cannelle a écrit:
Les Stephen King... il y a à boire et à manger...
J'ai bien aimé ses premeirs romans, tels : Cujo, Christine, Simetierre. ...mais j'ai arrêté avec les "séries" . Dont je ne sais même plus le nom !

A part "la tour sombre" il n'y a pas de série à proprement arler, maintenant "the dark tower" se révèle comme un projet extrèmement ambitieux qui se veut de donner une cohérence à tout un univers qui est celui de Stephen King et qui se situe dans le maine, à plus ou moins grande distance d'une ville dont la récurrence n'est plus à prouver à savoir Castle Rock.

Je me permet de rebondir sur cette histoire d'outre tombe... Car au final, le fantastique, l'horreur sont utilisé ni plus ni moins que comme des métaphores dans l'oeuvre de Stephen King, qui est à mon sens avant tout un portrait trés détaillé de la vie américaine dans les années 60- 70- 80.

@ Sophie: c'est quoi un "swap fantastique"?
Le personnage de l'écrivian est omniprésent chez King (il s'amuse ni plus ni moins qu'à s'incarner dans chacun de ces romans (d'ailleurs ça me fait marrer à chaque nouveau roman lorsque je lis ("c'est son roman le plus personnel- Les écrivains sont des egocentirques qui ne font que parler d'eux d'une façon où d'une autre selon moi) maintenant le moins d"outre tombe" est sans doute "Misery", j'aime aussi beaucoup "Sac d'os" (avec une histoire de fantome), et "la part des ténèbres" (Un écrivain se retrouve face à face avec son pseudonyme "démoniaque").

Merci pour toutes ces explications.

Un swap c'est un échange entre personnes qui possèdent un blog ou qui commentent régulièrement.
En fait, c'est dans le cadre d'une "communauté" internet; un organisateur choisit un thème ou pas et chaque participant s'engage à envoyer un colis à son binôme, tiré au sort par l'organisateur.
Pour le swap fantastique, on s'engage à envoyer un livre de fantasy, Science-fiction ou fantastique et un à-côté.
Pour plus de détails sur ce swap, c'est ici:
http://swapsfff.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Hindie
Posteur en quête
Hindie

Messages : 87
Inscription le : 01/12/2007
Age : 45
Localisation : Belgique

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeDim 9 Déc 2007 - 17:54

J'aime beaucoup Stephen King.
Cujo, Simetierre, ...
Et puis j'ai aussi bien aimé le livre qu'il a écrit pour sa fille "Les yeux du dragon". Bon, ok, c'est pour la 'jeunesse', même c'est quand même pas mal du tout :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
katleen
Espoir postal
katleen

Messages : 44
Inscription le : 24/02/2008
Age : 40
Localisation : gilly belgique

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeDim 24 Fév 2008 - 20:26

Moi j'ai beaucoup aimé Carrie,Christine ,Charlie et running man.
Mais pas du tout Jessie sinon j'ai aussi lu un gros recueuil de nouvelles écrites par lui et j'avais beaucoup apprécié mais je n'ai rien lu d'autre de lui pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://katleen19.skyrock.com
K
Main aguerrie
K

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 46
Localisation : Belgique

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeLun 3 Mar 2008 - 20:50

Comme Leiloune le disait, je considère King comme un écrivain à part entière, quel que soit le genre dans le lequel il a choisi de se distinguer. Le fait qu'il s'agisse de fantastique, d'horreur, de thriller, est finalement secondaire.
Son talent réside d'abord pour moi dans sa faculté de rendre très vivants ses personnages et son petit monde. Grâce à son sens du détail, la justesse de ses dialogues, la connaissance des lieux et des gens qu'il décrit. Tout cela est très immersif pour le lecteur, qui a vraiment le sentiment d'être avec les personnages. C'est cet aspect-là - plus que ses histoires ou ses thèmes qui, par comparaison, sont assez banals - qui m'a intéressé à l'époque où je le lisais régulièrement. C'est aussi, je pense, ce qui explique son succès et... nombres d'adaptations ciné ratées. Car le cinéma ne peut pas rendre compte de ce sens du détail. Par exemple, un roman comme "Jessie" - où ce sens du détail est poussé au plus loin - ne pourra jamais être adapté.
Bien sûr, en dehors de ces considérations de style, King me dérange par sa mentalité puritaine propre à l'Amérique profonde, son manichéisme naïf, ses références religieuses et son conservatisme. Question de culture.

Tant que j'y suis, j'en profite pour parler d'un petit roman, passé plutôt inaperçu, qui tranche avec sa production habituelle : Colorado Kid. Ce n'est évidemment pas ce qu'il a fait de mieux et il apparaîtra assez anecdotique comparé à ses meilleures réussites mais comme on le mentionne rarement (et que c'est le dernier que j'ai lu de lui), autant en profiter.

Pour commencer, ce petit roman de Stephen King n'est pas un King comme les autres.
L'auteur lui-même le dit dans sa postface : "certains aimeront, d'autres détesteront, il n'y aura pas de juste milieu."
On peut aussi affirmer qu'il n'est pas nécessaire d'apprécier King pour apprécier Colorado Kid.
Mais qu'a donc de si différent ce roman ? se demanderont ceux qui ne l'ont pas lu (et c'est surtout à eux que je m'adresse). Sa brieveté, d'abord (152 pages), fort éloignée des briques que l'auteur de "Carrie" a l'habitude de livrer. Mais ce n'est qu'un détail.
Son contenu ?
Le problème, c'est qu'il est difficile d'en rendre compte sans détruire ce qui fait justement sa singularité.
Alors, que dire ?
Hé bien, qu'il s'agit d'un roman policier, un roman à énigme, où deux journalistes reviennent sur une affaire criminelle qui a eu lieu de nombreuses années auparavant, pour l'édification (et les beaux yeux ?) d'une charmante stagiaire. Une sombre histoire qui a débutée par la découverte d'un cadavre inidentifié sur une plage du Maine. S'ensuit un exposé très détaillé de l'enquête, des indices trouvés, des hypothèses. Et puis... et puis, je suis obligé de m'arrêter là, par peur d'en dévoiler trop.
Mais vous êtes prévenu : ne vous attendez pas à un whodunit classique à la Agatha Christie. Colorado Kid risque peut-être de vous décontenancer, vous irriter, voir vous plonger dans une colère noire. Et j'ai l'impression d'en avoir déjà trop dit.
A déconseiller, en tout cas, aux esprits "carrés" qui ne verront dans cette curiosité qu'une perte de temps.

Quant à savoir si, moi, j'ai aimé... Disons que j'ai été tiraillé entre la perlexité et le rire, ce dernier prévalant néanmoins sur l'autre car je suis beau joueur (mais oui...)

Ecriture est effectivement très intéressant, autant dans sa première partie autobiographique (où l'on peut trouver des indices qui expliquent sa vocation pour l'horreur) que pour la seconde qui se révèlera utile pour les écrivains en herbe mais pas seulement car il est toujours intéressant (et rare), même pour le simple lecteur, de se pencher un peu sur ce processus logique et pourtant étrange qu'est l'écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Tics
Posteur en quête
Miss Tics

Messages : 92
Inscription le : 03/06/2007
Age : 45
Localisation : Bordeaux

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeDim 9 Mar 2008 - 11:35

Stephen King... Que dire ? Ce n'est pas un "grand auteur" mais il en a conscience et le reconnaît volontiers. Il se lit bien, il sait transmettre quelques unes de ses névroses avec art. J'en ai aimé certains, je me suis tout de même lassée. Mais j'ai aimé son auto-biographie, sa pugnacité, son histoire et ses débuts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://misstics.canalblog.com
Le Bibliomane
Zen littéraire
Le Bibliomane

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 19:22

"La Tour Sombre"

Je ne vais pas vous mentir en vous donnant à croire que j'ai lu les 4000 pages de « La Tour Sombre » en quelques jours.
Non, cet immense cycle romanesque signé Stephen King, je l'ai lu en pointillés, en alternance avec d' autres lectures, sur une période d'un an et demi et c'est avec une certaine satisfaction (mais aussi avec soulagement) que je viens d'en clore le 7ème et dernier tome.

S'il existe et s'il restera une oeuvre emblématique illustrant la carrière de romancier de Stephen King, il se pourrait bien que celle-ci soit justement « La Tour Sombre », vaste épopée qui renferme en elle-même toutes les caractéristiques et toutes les influences de cet auteur.
De plus, ce cycle romanesque peut s'apparenter à l'oeuvre de toute une vie étant donné qu'il a fallu à Stephen King environ trente ans pour la mener à son terme.

C'est en effet à l'âge de vingt-deux ans, dans les années 70, que l'auteur commence à rédiger ce qui deviendra le premier tome de la série paru en 1982 : « Le Pistolero » et c'est en 2005 que sera édité le dernier opus.
C'est en fait dès l'âge de dix-neuf ans que, après avoir lu « Le Seigneur des Anneaux » de Tolkien, qu'il décide lui aussi d'entreprendre la rédaction d'une oeuvre monumentale et épique en rapport avec son propre imaginaire ainsi qu'à ses influences littéraires et cinématographiques.
Le point de départ de son récit est un poème de Robert Browning (1812-1889) : « Le chevalier Roland s'en vint à la tour noire » mais on trouvera au cours du roman de multiples influences dont, bien évidemment « Le Seigneur des Anneaux » mais aussi « Le magicien d'Oz » de L. Frank Baum, « Alice au pays des merveilles » de Lewis Carroll, les romans du Cycle Arthurien ainsi que « Les sept samouraïs » de Kurosawa et les westerns-spaghetti de Sergio Leone. Tout ceci sans oublier les multiples références que fait Stephen King à sa propre production romanesque dont, entre autres, « Salem » et «Le fléau ».

C'est donc un énorme melting-pot que nous livre Stephen King avec « La Tour Sombre », une sorte de chaudron de sorcière dans lequel il finira par se mettre lui-même en scène, revenant sur un épisode dramatique de sa vie, survenu en 1999 et au cours duquel il faillit être tué au bord d'une route du Maine, renversé par un chauffard.

Mais de quoi nous parle donc Stephen King dans « La Tour Sombre » ?
Avant tout, il nous emmène sur les traces d'un pistolero : Roland Deschain de Gilead, personnage moitié cow-boy, moitié chevalier médiéval qui se met en quête de la mystérieuse tour sombre, bâtiment servant de pivot et de moyeu central de multiples univers parallèles (dont le nôtre), univers voués à l'extinction si la tour entre les mains du Roi cramoisi, magicien aux multiples identités qui ne cessera de s'opposer au dessein du héros.
Pour accomplir sa quête, Roland va s'adjoindre trois comparses qu'il va venir chercher dans notre univers, et plus particulièrement dans le New-York des années 60 , 70 et 80.

Ce sera en tout premier lieu Jake Chambers, un jeune écolier de 11 ans qui va mourir renversé par une voiture (il a été poussé par un individu malfaisant du nom de Jack Mort) et se retrouver ainsi propulsé dans le monde de Roland.
C'est ensuite Eddie Dean, un jeune héroïnomane, convoyeur de drogue au service d'un baron de la pègre, qui sera sauvé de justesse par Roland et deviendra, bon gré mal gré, l'un de ses plus fidèles compagnons.
Et c'est enfin Odetta Holmes/Detta walker, une jeune femme noire des années 60, fille d'un richissime dentiste et fervente militante des droits civiques de la population noire américaine.
Lors de son enfance, Odetta a été frappée en pleine tête par une brique tombée d'un immeuble (brique lancée par un certain Jack Mort, encore lui!) et depuis la personnalité d'Odetta s'est scindée en deux. Par moments elle devient Detta Walker, un furie qui ne s'exprime que par la haine. Odetta est handicapée et se déplace en fauteuil roulant depuis qu'elle a eu les jambes coupées après avoir été poussée (par devinez-qui ?) sous les rails du métro de New-York.

Voici donc nos trois personnages propulsés dans les Terres Perdues, le monde de Roland, un monde post-apocalyptique qui tient du western, du moyen-âge et de Mad Max. Ils vont ainsi devenir les compagnons du pistolero et l'aideront à poursuivre sa quête, affrontant de terribles dangers et rencontrant de multiples personnages et créatures plus inquiétants les uns que les autres au cours d'un périple qui les menera, peut-être, jusqu'au pied de la tour sombre.

Le roman commence par cette phrase : « L'homme en Noir fuyait à travers le désert...et le Pistolero le suivait... ». Impossible, après avoir lu ces quelques mots, de s'en tenir là et le lecteur est immédiatement happé par le récit, prêt à ingurgiter les 7 tomes du cycle et à suivre les pas du chevalier Roland sur près de 4000 pages pleines de rebondissements et d'aventures palpitantes.

Pourtant, j'avouerai pour ma part que si j'ai été emballé par les premiers tomes de la série (surtout par « Magie et Cristal », j'ai commencé à ressentir un certain essoufflement à partir des « Loups de la Calla » et j'ai été légerement déçu par un final assez conventionnel.
Mais il faut bien reconnaître que ce récit, qui doit beaucoup à l'improvisation de l'auteur, a le mérite de tenir debout malgré les multiples directions dans lesquelles il nous entraîne.

« La Tour Sombre » ne sera donc pas pour moi le chef-d-oeuvre du King, la somme de pages du roman n'ayant que peu à voir avec la qualité narrative mais il n'empêche que ce récit mérite quelques semaines de lecture pour en apprécier la prouesse romanesque, ainsi que la construction anarchique (mais cependant d'une redoutable efficacité) qui font de l'ensemble une oeuvre palpitante et atypique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 19:29

Citation :
Je ne vais pas vous mentir en vous donnant à croire que j'ai lu les 4000 pages de « La Tour Sombre » en quelques jours.
Non, cet immense cycle romanesque signé Stephen King, je l'ai lu en pointillés, en alternance avec d' autres lectures, sur une période d'un an et demi et c'est avec une certaine satisfaction (mais aussi avec soulagement) que je viens d'en clore le 7ème et dernier tome.

Et pour les faignasses dans mon genre : y'a une adaptation bd dont les dessins en tout cas sont alléchants et qui squattent des cm de ma biblio



Stephen King - Page 2 Tourso10

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 19:33

La tout sombre est une série que j'ai abandonnée en cours de route après le quatrième tome si mes souvenirs sont bons, Magie et Cristal, que le Bibliomane a au contraire bien apprécié jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Oreiller
Posteur en quête
Oreiller

Messages : 57
Inscription le : 08/09/2008
Age : 28
Localisation : Bretagne

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 21:07

Queenie a écrit:
Citation :
Je ne vais pas vous mentir en vous donnant à croire que j'ai lu les 4000 pages de « La Tour Sombre » en quelques jours.
Non, cet immense cycle romanesque signé Stephen King, je l'ai lu en pointillés, en alternance avec d' autres lectures, sur une période d'un an et demi et c'est avec une certaine satisfaction (mais aussi avec soulagement) que je viens d'en clore le 7ème et dernier tome.

Et pour les faignasses dans mon genre : y'a une adaptation bd dont les dessins en tout cas sont alléchants et qui squattent des cm de ma biblio



Stephen King - Page 2 Tourso10
Sauf que non, la BD ne couvre que le quatrième tome, c'est certes mon préféré mais c'est loin d'être suffisant.

Sinon La Tour Sombre est un de mes cycles de fantasy préférés même si la qualité des tomes est plutôt irrégulière, j'ai bien plus aimé les tomes 2, 3, 4 et 7 que les autres.
Bon après c'est sur que c'est un gros pavé mais c'est certainement ce que King a fait de plus interressant, melting pot ambitieux mais réussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Sep 2008 - 22:07

je passe rapido parce que je suis tombé là dessus en consultant l'article de wikipedia:

Citation :
Stephen King a lui-même demandé à ce que ce livre ne soit plus édité, choqué par les différentes tueries survenues dans différentes écoles américaines et principalement celle de Littleton, Colorado. Dans un documentaire diffusé en France sur Arte, il a indiqué que le fait de retirer ce livre n'empêchera pas une telle tragédie de se reproduire, et continue en disant que ce n'est pas un disque de Metallica ou de Marilyn Manson, ni l'un de ses romans, qui conduisent un jeune à la violence, mais que cela peut être un élément "potentialisant". Il justifie ainsi sa volonté de retirer "Rage" du marché.

Rage (publié en tant que Richard Bachman) je l'ai lu il y a... j'étais au collège ou au lycée, je ne sais plus. Assez efficace parce qu'exprimant bien les frustrations peut être, des mécanismes. Ces trucs sur lesquels il est assez doué King (à défaut d'être varié peut être, mais je ne connais pas assez en fait pour le dire).

Citation :
Un beau jour de mai, Charles Decker, lycéen, tue sans préavis sa professeur de mathématiques, et prend le reste de sa classe en otage. Il oblige ses camarades à raconter la haine qu'ils éprouvent envers n'importe qui, n'importe quoi...

c'est un de mes meilleurs souvenirs de l'auteur que je préfère de toute façon quand il évite le fantastique. Je lui attribue une certaine justesse. Bien qu'on puisse discuter des ressorts de ce type de bouquin, et de la justesse qui va avec, je ne sais pas trop quoi penser d'un retrait... compréhensible et en même temps l'impression que c'est détourner le regard. une sorte de pensée pour le jeune qui trouve des mots pour ce qui se promène dans sa tête quand il lit ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Stephen King - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stephen King   Stephen King - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Stephen King
Revenir en haut 
Page 2 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tu iras en enfer (Stephen Leather)
» Sea King
» Anthony O. Harper & ft. Stephen Amell
» Yi king - Patrimoine de l'humanité
» La pomme de terre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: