Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Agnès Desarthe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Agnès Desarthe    Mer 4 Juin 2008 - 17:55



Pour la biographie je vous renvoie ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Agnès Desarthe    Mer 4 Juin 2008 - 17:57

Depuis longtemps je souhaitais me lancer dans la lecture d'histoires pour les grands qui commencent ou qui savent déjà lire. Je me suis lancée dans la lecture d'un livre écrit par Agnès Desarthe et illustré par Anaïs Vaugelade :
Les frères chats


Tony et Mario voient un jour leur quartier déserté par les souris: un cauchemar pour tout félin qui se respecte! En effet, ils peuvent regarder les matches de foot à la télé, lire leur journal ou un livre, paresseusement installés sur une chaise longue, mais plus question de chasser les souris, leur sport favori! Tony a une idée géniale: les souris vivent dans des trous donc pour en trouver à nouveau, il faut faire des trous! Mais où? Ah, oui, mais bien sûr....le golf avec ses trous doit regorger de gentilles familles de souris! Belle idée, seulement le golf n'est accessible qu'aux chiens. Qu'à cela ne tienne! Tony trouve une solution: se déguiser en chien! Et le voilà parti à la conquête des greens. Hélas, il faut montrer patte de chien avant d'entrer sur le green. Tony, loin de se décourager quitte les lieux, prétextant un rendez-vous chez le coiffeur (il a trouvé un déguisement de caniche), ni vu ni connu (eh oui, le flair canin n'est qu'une vaste supercherie!). le lendemain, il revient ganté d'une patte de chien, signe son adhésion et hop, le voilà sur le green vert, troué où dorment des dizaines de souris bien dodues. Quel festin en perspective! En attendant, Tony joue pour donner le change....il a un swing parfait, ses balles parviennent toujours au but et les pars défilent sous les yeux admiratifs des golfeurs. A la fin du parcours, Tony est la star du club! Et les souris? Ce sera pour le lendemain. Hélas, attiré par ses exploits, un reporter de "Téléchien matin" vient le harceler, l'empêchant de fureter à la recherche de son festin de souris. Le troisième jour arrive, Tony part dès le lever du jour décidé à attraper la première souris dans le premier trou du parcours. Affamé par ses trois jours de diète (afin de se régaler avec le produit de sa chasse), le pauvre Tony perd patience et se retrouve dans une situation bien embarassante!
Une histoire plaisante, amusante, joliment illustrée en bleu et blanc par A.Vaugelade, qui aborde le thème des idées reçues pouvant fausser le regard que l'on porte sur l'Autre. Un sujet sérieux décliné sous les rires provoqués par les facéties et les ruses de Tony le chat. Un petit roman idéal pour les enfants qui commencent à lire tout seuls!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Agnès Desarthe    Mer 16 Juil 2008 - 19:13

Dur de dur


Un garçonnet, Sébastien, part, pour la première fois en colonie de vacances. Il rejoint la troupe dans le train...il est le plus petit de la bande. Pourtant il a quand même huit ans, voire douze dans sa tête et sa mère lui dit souvent qu'il a un sens de la répartie bien à lui. C'est le départ, il faut être courageux et ne pas montrer combien on préfèrerait rester auprès de sa maman.
L'arrivée n'est pas très engageante: visite des dortoirs et surtout, surtout inventaire du contenu de la valise "Sors tes affaires, une par une. A chaque affaire, tu me dis le nom et la quantité. (...) Je voyais bien qu'elle allait noter tous les habits que j'avais emportés, mais je ne voyais pas à quoi ça pourrait bien lui servir puisque mes habits étaient là. Quand on fait une liste de choses, c'est une liste de choses qui manquent, comme pour aller faire les courses, pas une liste de choses qui sont déjà là. Mais bon, j'avais pas envie qu'elle me traite encore de petit coquin devant les autres, alors j'ai commencé. - Mon tee-shirt bleu avec un Mickey, quantité: un - Tous les mecs se sont marrés." (p 28 et 29)
Qu'il est difficile d'être le plus petit dans un groupe de grands et de se faire intégrer parmi eux. Sébastien se morfond jusqu'au jour où Fabien, le chef de la bande des garçons, lui demande s'il est déjà sorti avec Elodie la mono. Sébastien retourne dans tous les sens la question pour répondre que oui, il est déjà sorti avec elle (lors des promenades ou la fois où elle l'a puni et sorti, en lui tirant l'oreille, du réfectoire). Et un défilé d'enfants commence: c'est à qui voudrait avoir le plus de détails sur ses "sorties" avec Elodie, même les filles, telle que Marion "préado de douze ans", ravie de constater qu'il est "précoce"!!! Sébastien est heureux, la colo est super cool, il s'est enfin in-té-gré! Et c'est le soir de la boum que les choses se gâtent: Elodie et la directrice de la colo ne sont pas du tout mais alors pas du tout contentes d'apprendre que Sébastien est sorti plusieurs fois avec Elodie! Résultat: punition sévère, pas de boum et surtout, Sébastien dormira tout seul dans le couloir! Bien entendu, les autres gamins font comme s'ils ne le connaissaient pas car la directrice a dit: "C'est très mal ce que tu as fait, Sébastien. Très, très mal." Sébastien a envie de pleurer mais "Je me suis retenu. Elles seraient trop contentes, Elodie la saucisse, et cette directrice pourrie. J'allais être très brave, en béton, un dur de dur, comme disait mon père. Et puis surtout, j'avais envie de comprendre ce qui m'arraivait. Ce n'était pas possible que je sois puni pour rien." (p 62). Est-ce à cause des tomates farcies qu'il a recrachées ou du demi-pain au chocolat trouvé par terre et mangé ou encore à cause du yaourt entre les deux yeux? Rien ni fait et Sébastien pleure dans le noir parce qu'il ne comprend pas ce qui lui arrive!
Mais comment comprendre, lorsque l'on est petit, que certains mots peuvent être graves et blessants pour les adultes?
Quelques années plus tard, un jour d'hiver, Sébastien a treize ans et va rejoindre Marion, une camarade de classe qu'il aime beaucoup. Sur le banc du jardin public, il comprend enfin, ce que signifie "sortir avec quelqu'un"!
"Dur de dur" est un texte émouvant et tendre. Agnès Desarthe montre bien comme il est difficile de grandir et de saisir la véritable portée de certains mots. Elle montre aussi combien la méchanceté, innocente souvent, d'un groupe peut faire souffrir, combien des mots de "grands" dans la bouche de "petits" peuvent être dangereux. Elle montre enfin qu'il est beaucoup plus beau de découvrir, au moment adéquat, le sentiment le plus doux qui soit: l'amour et le frisson des baisers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agnès Desarthe    

Revenir en haut Aller en bas
 
Agnès Desarthe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "seins" de agnès rosentiehl
» Agnès a disparu
» Agnès : 11/01/2012 : Agnès monte à Paris
» Agnès Sorel : De la demoiselle de Fromenteau à la Dame de Beauté
» [46] LOT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature jeunesse (par auteur, illustrateur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: