Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Lewis Carroll

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bibi
Espoir postal


Messages : 16
Inscription le : 18/04/2008
Localisation : Rhone-Alpes

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeDim 8 Juin 2008 - 14:28

carroll - Lewis Carroll Lewisc10

Citation :
Né Charles Lutwidge Dogson, troisième fils d'un pasteur, il passe sa jeunesse dans le Yorkshire et aime monter des spectacles de marionnettes. En 1851, il entre à l'université d'Oxford et y obtient un diplôme de mathématiques. Il continue sa carrière comme enseignant à l'université et est ordonné diacre en 1861. En plus de ses travaux pédagogiques sur les mathématiques, il écrit des nouvelles dans le magazine 'The Train' sous le pseudonyme de Lewis Carroll. C'est en 1865 qu'il publie son oeuvre la plus célèbre 'Alice au Pays des Merveilles', récit surréaliste ayant pour héroïne une petite fille. Il lui donne une suite en 1872. Egalement photographe, ses sujets favoris sont des petites filles déguisées en fée. La société victorienne s'offusque de cet intérêt, ne sachant voir dans Alice un conte moderne élevant l'enfant au-delà de la mièvrerie, capable de saisir le ridicule des adultes et la prison de leurs conventions. Initialement destinées à la jeunesse, les oeuvres de Carroll ont, depuis, su conquérir les grandes personnes qui ne cessent d'y découvrir des messages cachés.
source evene


BiBi lit et relit Lewis Caroll. Non seulement Alice au Pays des Merveilles mais aussi la Chasse au S(n)ark... où excelle l'Homme à la Cloche qui rappelle furieusement à BiBi le Petit Nikos.

La Chasse au Snark : c’est le titre d’un recueil de huit chants écrits par Lewis Caroll, mathématicien et génial père d’Alice. Le Héros chasseur est l’Homme à la Cloche : il a embauché des francs-tireurs qui courent après… après… Nul ne le sait.

Le Héros va. Il va et il vient. Il pourrait être tantôt Snake (Serpent), Snail (Escargot), tantôt Shark (Requin). En huit chants, il va nous faire tourner en bourrique et le pauvre (é)lecteur ne saura jamais ce qui est chassé. L’Homme à la Cloche, tout investi d’honneurs, part donc à la chasse et - même s’il perd souvent la face ces derniers temps - il ne veut absolument pas perdre sa… place.

Toute ressemblance de ces personnages fictionnels avec des personnes réelles ne saurait être que pure coïncidence. Mais BiBi confond un peu tout : le Réel et l'Imaginaire... Et s'il doit ajouter son grain de sel et sa graine de folie aux Travaux de Lewis, voilà ce qu’il écrirait sans déflorer les huit têtes de chapitres de Monsieur Caroll :

1. Le Débarquement : Mai 2007.

2. Le Discours de l’Homme à la Cloche : “Bell! Bell! Bell! Elle n’est pas Bell ?”

3. Le Récit du Boulanger : “En attendant le Pain quotidien/ Marchez à la baguette/Pour ne ramasser/ Que les miettes”

4. La Chasse : Monsieur Hortefeux a déjà fait l’Ouverture.

5. La leçon donnée au Castor : “Cassetor pauvre Con!”

6. Le Rêve de l’Avocat : “Rêve réalisé : d’avocat, il devint Président”.

7. Le Destin du Banquier : son Ami le Banquier vit et finira au Paradis (fiscal).

8. La Disparition : Au premier ? Au second quinquennat ?

ange Pour ceux qui veulent un autre son de cloche... joie voyez BiBi


Dernière édition par animal le Dim 8 Juin 2008 - 15:29, édité 2 fois (Raison : ajout infos auteur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensezbibi.com
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeDim 8 Juin 2008 - 14:59

nous aurons peut être des nouvelles de notre Snark à nous cat

pioché sur wikipedia :
Citation :
Ainsi, toute signification satisfaisante que l’on peut trouver dans mon livre, je l’accepte avec joie comme étant la signification de celui-ci. La meilleure que l’on m’ait donnée est due à une dame … qui affirme que le poème est une allégorie représentant la recherche du bonheur. Je pense que cela tient admirablement à bien des égards – en particulier pour ce qui concerne les cabines de bains : quand les gens sont las de la vie et ne peuvent trouver le bonheur ni dans les villes ni dans les livres, alors ils se ruent vers les plages, afin de voir ce que les cabines de bains pourront faire pour eux ».
en tout cas apparemment tout le monde n'y lit effectivement pas la même chose rire

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Tics
Posteur en quête
Miss Tics

Messages : 92
Inscription le : 03/06/2007
Age : 45
Localisation : Bordeaux

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeMer 11 Juin 2008 - 22:58

J'ai d'excellents souvenirs de De l'autre côté du miroir qui rompt complètement avec les souvenirs de la Alice de notre enfance Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://misstics.canalblog.com
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeMer 3 Déc 2008 - 0:32

Je cite Michel Tournier dans Les vertes lectures...

Il faut rappeler l'étrange passion que nourrisait Lewis Carroll pour les petites filles. Selon une formule très dansson style, il déclarait: "J'adore les enfants à l'exception des petits garçons." Ses meilleurs heures, il les passait avec unevéritable cour de fillettes de moins de dix ans. a un ami qui lui demandait si ces éternelles bambines dont il s'entourait ne l'excédaient pas quelquefois, il répondit: "Elles sont les trois quarts de ma vie" mentant pudiquement sur ce quatrième quart qui leur appartenait sans doute aussi. Toujours soucieux de nouvelles conquêtes, il se déplaçait rarement sans une mallette de jouets et de poupées destinés à affriander la petite fille de ses rêves au cas où il l'aurait rencontrée dans l'omnibus ou dans un jardin public. l tenait salon au milieu de ses petitesamies dont les parents étaient absolument exclus.[...] Parmi les jeux rituelsde sa cour, Carroll plaçait une séance de photographie qui constituait en quelque sorte la prestation obligatoire de son harem miniature. Lui-même, d'une main tremblantede joie, désahabillait ses adulées pour les déguiser en Chinoises, en Turques, en Grecques ou en romaines."

jemetate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeMer 3 Déc 2008 - 7:50

coline a écrit:
Parmi les jeux rituelsde sa cour, Carroll plaçait une séance de photographie qui constituait en quelque sorte la prestation obligatoire de son harem miniature. Lui-même, d'une main tremblantede joie, désahabillait ses adulées pour les déguiser en Chinoises, en Turques, en Grecques ou en romaines."[/i]

jemetate

Et voici Alice Liddell, déguisée en mendiante, photographiée par Lewis Caroll en 1858 :
carroll - Lewis Carroll Alice_10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 51

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeMer 3 Déc 2008 - 8:07

J'adore les textes de Lewis Caroll à en posséder plusieurs éditions d' "Alice au pays des merveilles" (en V.O comme traduits). Le texte est déstabilisant, terrifiant lors de certains passages: un bébé se transforme en cochon et Lewis Caroll de nous décrire la transformation... Folie, mort, inconscient... On s'y noierait facilement.
Oui oui Coline, autant se concentrer sur les textes, plutôt déviant le comportement de l'auteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Scarabée
Envolée postale
Scarabée

Messages : 231
Inscription le : 14/05/2008
Age : 35

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeMar 10 Nov 2009 - 12:32

J'ai adoré lire Alice au pays des merveilles, on y rencontre des choses différentes du dessin animé. C'est presque plus loufoque mais aussi plus sombre. Miam.
Par contre des éléments du dessin animé n'apparaissent pas dans le livre, et vice versa.
Les conversations sont succulentes d'absurde (le chenillon, le lièvre de mars et le chapelier toqué).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeSam 4 Déc 2010 - 1:20

eXPie a écrit:
coline a écrit:
Parmi les jeux rituelsde sa cour, Carroll plaçait une séance de photographie qui constituait en quelque sorte la prestation obligatoire de son harem miniature. Lui-même, d'une main tremblantede joie, désahabillait ses adulées pour les déguiser en Chinoises, en Turques, en Grecques ou en romaines."[/i]

jemetate

Et voici Alice Liddell, déguisée en mendiante, photographiée par Lewis Caroll en 1858 :
carroll - Lewis Carroll Alice_10

On m'a raconté aujourd'hui que Lewis Caroll aurait (?) voulu demander Alice Liddell en mariage tellement il était tombé amoureux d'elle (elle avait 10 ans) et qu'on l'aurait considéré aujourd'hui comme un pédophile. Il a écrit Alice pour la distraire tout en nourrissant son roman de fantaisies surréalistes inspirées paradoxalement par sa passion des mathématiques et des échecs (il était professeur de mathématiques et apparemment très doué dans ce domaine). On peut effectivement a priori le lire de multiples façons et c'est à la fois un parcours initiatique qui joue des inversions et du non sens et un jeu de piste ésotérique, rigoureusement écrit, à décrypter. J'ai envie de le relire et d'en découvrir davantage sur ces multiples dimensions. Il existe une édition en anglais avec les illustrations originales qui propose en même temps quelques pistes d'analyse en marge... Je vais essayer de la trouver mais il me semble que ce doit être celle-là: Alice's Adventures in Wonderland and Through the Looking Glass

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeSam 4 Déc 2010 - 8:39

Je viens de lire le dernier livre illustré par Rebecca Dautremer, qui est en fait Alice..
carroll - Lewis Carroll 515ahs10
texte que j'aime, illustrations trop jolies.. mais la maison d'édition a aussi choisi de mettre cette photo en dernière page du livre.. pour montrer peut être que R.Dautremer a gardé la similitude avec la vraie Alice, jusqu'à présent je ne la connaissais qu'en blonde.. mais cette photo fait drôle dans un livre "pour enfants"
cela laisse une impression mitigée...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeSam 4 Déc 2010 - 11:32

kenavo a écrit:
Je viens de lire le dernier livre illustré par Rebecca Dautremer, qui est en fait Alice..
carroll - Lewis Carroll 515ahs10
texte que j'aime, illustrations trop jolies.. mais la maison d'édition a aussi choisi de mettre cette photo en dernière page du livre.. pour montrer peut être que R.Dautremer a gardé la similitude avec la vraie Alice, jusqu'à présent je ne la connaissais qu'en blonde.. mais cette photo fait drôle dans un livre "pour enfants"
cela laisse une impression mitigée...

Il y a aussi le livre illustré par Mervyn Peake qui doit être pas mal:
carroll - Lewis Carroll 51abfa10

Et je pense que le livre annoté dont on m'a parlé doit être celui-là:
carroll - Lewis Carroll 51dnag10




_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeSam 4 Déc 2010 - 13:54

J'ai vu que Marilyn Manson travaillait depuis quelques années à un film, Phantasmagoria, s'inspirant de la vie et des fantasmes de Lewis Carroll et qui devrait sortir en 2011 ... Les images et vidéos entre-aperçues sur le net semblent à la fois hyper "arty" et esthétiques en même temps que très morbides (forcément), loin de Disney ou de Tim Burton et plus proches de David Lynch (avec lequel il avait travaillé au moment de Lost Highway sur un projet qui n'a pas vu le jour. "Inland Empire" est d'ailleurs une sorte de variation sur le thème de la traversée du miroir). Encore un qui envisage l'univers de Lewis Carroll comme potentiellement rempli d'allusions perverses déguisées, faisant subir à Alice des épreuves effrayantes et scabreuses avec une certaine cruauté. ça me semble a priori en partie réducteur mais c'est vrai qu'en repensant à certaines scènes des deux livres on peut par exemple faire grossièrement le lien entre Alice et les "délires" graphiques d'Henry Darger avec ses petites filles affrontant des épreuves fantasmagoriques très équivoques. Mais chez Lewis Carroll il me semble y avoir bien d'autres dimensions. Chacun sa vision... Il a le mérite d'avoir créé un mythe qui alimente l'imaginaire de bien des façons.

J'ai trouvé cet article très intéressant sur l'influence d'Alice dans l'imaginaire français: Lewis Carroll dans l'imaginaire français: la nouvelle Alice Par Marie-Hélène Inglin-Routisseau

carroll - Lewis Carroll Poster13 carroll - Lewis Carroll Phanta10 carroll - Lewis Carroll N3327611

carroll - Lewis Carroll Lilyco10


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeSam 4 Déc 2010 - 15:01

Tout ce qu' on sait sur l' homme Lewis Carroll importe peu, ou meme pas du tout, surtout quand les
psychanalystes y vont de leur analyse.
Quant aux artistes et chorégraphes qui se sont interessé à l' oeuvre de Carroll, ils nous interessent
uniquement dans la mesure où ils apportent quelque chose de personnel et d' inventif à leur propre lecture.
Je veux dire que ce qui essentiel dans Lewis Carroll, c' est la lecture personnelle que chacun fait
d' Alice à tous les ages de la vie.
Et moins il en sait, plus son plaisir sera proche de de celui d' Alice Liddell et de ses copines
écoutant Lewis Carroll leur racontant des histoires pour leur plaisir, tout en canotant sur la Tamise.

La magie d' un livre, de tous les livres, tient au fait qu' on découvre quelque chose qu' on est le seul
à imaginer et à percevoir. Et ce rapport à la lecture n' est jamais aussi magique que celui de
l' enfant hors de tout contexte, sinon celui que son imagination suscite.

Je crois bien que c' est après le miracle des toutes premières lectures que nous courrons tous.
Celles qu' on nous a faites et celles que nous ferons nous memes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeSam 4 Déc 2010 - 17:33

bix229 a écrit:
La magie d' un livre, de tous les livres, tient au fait qu' on découvre quelque chose qu' on est le seul
à imaginer et à percevoir. Et ce rapport à la lecture n' est jamais aussi magique que celui de
l' enfant hors de tout contexte, sinon celui que son imagination suscite.

C'est évident et ça n'est pas incompatible avec le désir ultérieur de découvrir d'autres aspects d'une oeuvre qu'on a déjà lue de nombreuses fois. Et ce qu'en pense une petite fille, un analyste, ou toute personne s'intéressant à ce livre est le bienvenu... L'enrichissement vient aussi de la confrontation entre sa propre perception et celles des autres. C'est valable pour la plupart des créations artistiques. Se contenter de son propre regard peut se suffire à soi-même mais risque de ne nous laisser qu' une perception bien restrictive de la pensée d'un artiste. A chacun son désir.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: a   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeSam 4 Déc 2010 - 17:52

Moins il y a d' influences autour d' une lecture, et moins il y a des risque d' interférences entre le livre et soi.
Et c' est mieux pour le livre et pour soi.
C' est pour cela que les lectures enfantines sont tellement essentielles.
Le lecteur adulte est loin de ces lectures "innocentes", mais il reste essentiel que sa lecture soit spontanée dans la mesure du possible.
Loin d' un consensus auquel on a du mal à échapper.
Mais l' adulte a la possibilité et parfois le bonheur de partager ensuite ses impresssions avec d' autres lecteurs, adultes ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitimeSam 4 Déc 2010 - 18:09

Bien sûr qu'on rêve tous de retrouver la magie des lectures d'enfance, mais ce n'est vraiment pas la seule façon d'avoir du plaisir en lisant. Parce que c'est un peu illusoire de s'imaginer que l'on va redevenir un enfant et retrouver les mêmes sensations, et ne rechercher que ce genre de plaisir régressif dans la lecture me paraît très limitatif. Un jour on grandit et on peut aussi lire et y trouver du plaisir en tant qu'adulte, certes un plaisir différent, mais pas forcement moindre, un plaisir qui passe par une structuration plus intellectuelle de la lecture. Et avoir des connaissances sur le livre, l'auteur, l'époque, les courants littéraires, et tout autre éléments peut contribuer au plaisir de la lecture. Soi et le livre, mais aussi le livre et le monde, soi et le monde. Ne pas s'enfermer sur ces impressions spontanées uniquement, sur sa propre subjectivité, mais essayer d'aller plus loin.

Mais il y a autant de lectures que de lecteurs, et considérer la sienne comme la seule légitime n'est guerre défendable. Si certains ne veulent rien savoir de l'auteur ni de l'époque, c'est leur droit, mais ce n'est qu'une approche parmi d'autres. Ni pire ni meilleure.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




carroll - Lewis Carroll Empty
MessageSujet: Re: Lewis Carroll   carroll - Lewis Carroll Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lewis Carroll
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» DANIEL DAY-LEWIS
» Euphy La Tombe, à ton service.
» Jonathan Lewis [Fiche terminée]
» Le monde de Narnia (Clive Staples Lewis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: