Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 31 ... 61  Suivant
AuteurMessage
Mordicus
Troll de Pastèque
Mordicus

Messages : 3259
Inscription le : 21/01/2008
Localisation : Minsk-les-Barriquettes

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Juin 2008 - 21:58

kenavo a écrit:
pour Mordicus, ce serait plutôt sourire

Le jazz n'est pas mort, c'est juste qu'il a une drôle d'odeur.
Frank Zappa

Huhu.
Joli.

_________________

Your tongue is a twist.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Juin 2008 - 23:39

kenavo a écrit:
Mordicus a écrit:
Ceci était un communiqué de l'Organisation "Les Gros Cons Aiment le Jazz Mais Ne Savent Pas Ce Que C'est Et l'Impose dans Toutes Les Soirées Merdiques des Trendy".
La reproduction de la conversation n'engage d'une Contrebasse Aigrie, une Cymbale Bourré et une Trompette ConCon.
[/color]
rire
en Anglais on dirait 'good sport'

Je me rappelle.. j'avais.... ben j'étais jeune.. et je croyais que je serais 'cool' quand je dirais que j'aimais le Jazz - avec le résultat qu'un ami m'a offert un billet d'un concert - jazz... j'avais envie de pleurer.. c'était affreux.. terrible - du free jazz.. quelque chose où je me suis demandé pourquoi quelqu'un a inventé des notes, si ces meques étaient sur le plateau et faisaient de la musique comme si ils étaient en train d'accorder leurs instruments de musique... bon..
Moi je ne voulais plus être cool, le Jazz était terminé pour moi...

Jusque.. jusqu'au moment ou je suis allé pour la première fois dans un film de Woody Allen drunken
du BON Jazz.. de la musique à faire fondre le coeur.. ma passion pour ses films ET la musique était née. J'avais 16-17 ans.
Depuis ce moment j'adore toute sorte de Jazz - mais toujours pas celui que tu décris si joliment Wink
Citation :
En fait sparce que je reconnais jamais le rythme j'crois. J'ai l'impression de m'y faire et dès que je fais style "Tiens je bats la mesure" hop ça change et je passe pour une grosse truffignole.
C'est intéressant, je suis en train d'emprunter le parcours inverse, étant plutôt de l'autre côté parmi les amateurs de free jazz et de jazz électrique, de titres fleuves et complexes.
Simple question de parcours musical et de hasard. (et puis comme ça tout le monde aura des choses à découvrir ici Wink )
Je suis d'ailleurs arrivé jusque là par les formes les plus dérivées et hybrides du courant et ne sais pas encore jusqu'où j'irai, mais ça fait en tout cas un bout de temps que la musique n'avait pas suscitté autant de plaisir, d'émotion et de curiosité chez moi.

Bien avant ça, j'avais 10 ans, j'ai fait mes premiers pas en tant que musicien en me mettant à la trompette. Ce n'est pas d'avoir arrêté que je regrette - puisque je n'en avais encore aucun goût et que ça m'en aurait sans doute écarté - mais bien d'avantage de ne pas en faire aujourd'hui. Cet instrument en devient chez moi presque un fantasme aime


Un lien pour finir, un titre qui n'a pas de sens particulier à mes yeux, mais un groupe polonais que je suis en train de découvrir. Moderne mais pas alambiqué :)
Robotobibok - Gryzbiarz


et même - soyons gourmands - un deuxième.
Little Red Riding House Hit the Road de Robert Wyatt.
Loin du jazz mais une très jolie trompette (le sud africain Mongezi Feza) et un artiste que j'admire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeMar 10 Juin 2008 - 12:51

Quelqu'un (Bix je crois) a évoqué le film Round Midnight (de Bertrand Tavernier... aime )

Le morceau qui donne son titre au film a été composé par :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeMar 10 Juin 2008 - 14:29

coline a écrit:
Quelqu'un (Bix je crois) a évoqué le film Round Midnight (de Bertrand Tavernier... aime )

Le morceau qui donne son titre au film a été composé par : Thelonius Monk
Merci pour Thelonius.. il faut qu’il soit sur ce fil.
Et puisque tout le monde est en train de faire de la publicité Wink – le sujet s’offre de parler d’un livre que je vous ai présenté chez les auteurs français – Thelonius est un des personnage principale de ce livre - ICI

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeMar 10 Juin 2008 - 21:51

Pour rester dans le ton, Monk par Baker avec

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeMar 10 Juin 2008 - 21:58

Burlybunch a écrit:
C'est intéressant, je suis en train d'emprunter le parcours inverse, étant plutôt de l'autre côté parmi les amateurs de free jazz et de jazz électrique, de titres fleuves et complexes.
Excuses-moi.. je n'ai pas encore répondu à ton message - tellement Coline m'a ébloui avec Thelonius Very Happy
J'en ai toujours fait des 'essais' de rentrer dans ce genre du Jazz.. jusqu' présent - j'ai pas fait de grands progrès Wink

Burlybunch a écrit:
Simple question de parcours musical et de hasard. (et puis comme ça tout le monde aura des choses à découvrir ici Wink )
Tout à fait d'accord enthousiaste

Depuis quelques années je dois aussi dire que je ne prends plus autant de temps pour vraiment 'écouter' la musique - ce qu'il faut vraiment faire avec certains genres ... mais je n'abandonne pas l'espoir d'y arriver à nouveau un de ces jours Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeMar 10 Juin 2008 - 21:58

Burlybunch a écrit:
Pour rester dans le ton, Monk par Baker
avec Well, You Needn't Wink
aime

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Jouer du jazz   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeMar 10 Juin 2008 - 22:22

Ella Fitzgerald ?

Moi c'est plutot Billie Holiday, Nina Simone et Etta James...

Dis moi, Kenavo, dans la liste de chanteurs de blues que j'ai mise, tu ne

connais personne où tu n'as pas encore abordé la question...

Tu sais ces vieux chanteurs-là, c'est vraiment comme les grands écrivains

du Sud profond, ils ne vieillissent pas. Le blues, c'est un état d'ame, pas

seulement de la musique.
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: jouer du jazz   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeMar 10 Juin 2008 - 22:40

Quelques musiciens de jazz moderne, pour ceux qui apprécient un peu ce genre de musique. Ou plutot quelques saophonistes au hasard :

Art Pepper, saxo alto

Lee Konitz, idem

John Coltrane, saxo tenor et soprano et un morceau fabuleux Ole, avec notamment Freddie Hubbard, Mc Coy Tyner, Elvin Jones.
Et un autre, Alabama, un blues poignant, qu'il avait enregistré, je crois après l'assasinat de Martin Luther King.
Un dernier, My favorite things avec Eric Dolphy, saxo alto, notamment.

Pour terminer, pour ce soir, avec les saxos :
Ornette Coleman, saxo alto, et un morceau aussi que tout auditeur non
sectaire peut apprécier, Lonely woman, avec le fabuleux bassiste Charlie
Haden...

Un rajout consacré à Miles ce soir puisque tu l'aimes, Kenavo.

Dans les Sketches of Spain, 3 morceaux intitulés The pan piper, Saeta et Solea...
Et c'est ainsi que le jazz est grand !
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeMar 10 Juin 2008 - 22:46

bix229 a écrit:
Ella Fitzgerald ?
J'aime -presque- toutes les voix féminins du Jazz.. mais elle sera toujours ma reine :heart:

bix229 a écrit:
Moi c'est plutot Billie Holiday, Nina Simone et Etta James...:

rien de plus beau que de te faire plaisir (et à moi aussi Wink et espérons-le aussi à d'autres Very Happy )

Billie Holiday - Strange Fruit

Nina Simone - My baby just cares for me

Etta James - At last

bix229 a écrit:
Dis moi, Kenavo, dans la liste de chanteurs de blues que j'ai mise, tu ne connais personne où tu n'as pas encore abordé la question...
Tu sais ces vieux chanteurs-là, c'est vraiment comme les grands écrivains du Sud profond, ils ne vieillissent pas. Le blues, c'est un état d'ame, pas seulement de la musique.
Excuses-moi - j'ai dû ne pas voir cette liste.. ou je ne me rappelle plus où tu l'as mis.. tu peux me les rappeler.. et on va les intérgrer dans ce fil Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Ven 20 Avr 2012 - 9:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JDP
Main aguerrie


Messages : 301
Inscription le : 04/09/2007
Localisation : Belgique

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeMer 11 Juin 2008 - 12:21

Kenavo, puis-je me risquer...Dans le jazz, les grandes voix sont féminines et les grands solistes instrumentaux sont masculins, dans le principe du moins. Aie, aie... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.quenovel.be/pageactujuin.htm#Unpremierroman
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeMer 11 Juin 2008 - 13:19

JDP a écrit:
Kenavo, puis-je me risquer...Dans le jazz, les grandes voix sont féminines et les grands solistes instrumentaux sont masculins, dans le principe du moins. Aie, aie... Embarassed
aucun risque, JDP - tu as tout à fait raison!!

et tout de suite une preuve Wink

Cassandra Wilson - Children of the night
Je l'ai déjà vue en live, elle est woohoo

et de l'autre côté

Oscar Peterson - You look good to me drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Ven 20 Avr 2012 - 9:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeMer 11 Juin 2008 - 13:24

bix229 a écrit:
John Coltrane, saxo tenor et soprano et un morceau fabuleux Ole, avec notamment Freddie Hubbard, Mc Coy Tyner, Elvin Jones.
Fabuleux, très accessible, et dénichable partout pour pas cher (mais n'ai rien trouvé pour vous le faire écouter)
Autre album souvent justement encensé, A Love Supreme (écouter Acknowledgment)

bix229 a écrit:
Pour terminer, pour ce soir, avec les saxos :
Ornette Coleman, saxo alto, et un morceau aussi que tout auditeur non
sectaire peut apprécier, Lonely woman, avec le fabuleux bassiste Charlie
Haden...
Suis en train de le découvrir, "Lonely Woman" est ici

bix229 a écrit:
Un rajout consacré à Miles ce soir puisque tu l'aimes, Kenavo.

Dans les Sketches of Spain, 3 morceaux intitulés The pan piper, Saeta et Solea...
Et c'est ainsi que le jazz est grand !
colibri
Kind of Blue mis à part, c'est surtout celui-ci qui me transporte aime aime
Album hypnotique et lunaire, le thème titre, composé par Zawinul, est une merveille de sensibilité.


Un morceau à l'ambiance très proche, Shuggie Otis - Freedom Flight.
drunken

Décidement, j'aime beaucoup ce fil cheers


Dernière édition par Burlybunch le Mer 11 Juin 2008 - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeMer 11 Juin 2008 - 15:42

Patricia Barber de Chicago (elle a été si gentille de venir deux fois au Luxembourg - et j'y étais les 2 fois.... )



(elle joue du piano, écrit ses chansons - et si elle s'y met à jouer elle le fait façon Glenn Gould.... drunken alala...je veux avoir un concert de Jazz tout de suite Very Happy )


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Ven 20 Avr 2012 - 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitimeMer 11 Juin 2008 - 22:46

Autre morceau, autre jazz
Romano, Sclavis & Texier (& Le Querrec) avec "Annobon" (en 95 sur Carnet de Routes drunken )

Album souvenir si l'on peut dire, de deux voyages (l'un en Afrique centrale l'autre en ~ de l'ouest) commentés par une chronique photographique quotidienne de Guy Le Querrec.
Très bel album.


Dernière édition par Burlybunch le Mer 11 Juin 2008 - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire
Revenir en haut 
Page 2 sur 61Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 31 ... 61  Suivant
 Sujets similaires
-
» Schiavone: "Comme le bon vin"
» B comme bon
» un jour comme les autres apres tout...
» Fumer comme un pompier
» Pour jouer au scrabble en ligne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro…-
Sauter vers: