Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 31 ... 61  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyLun 9 Juin 2008 - 13:34

Burlybunch a écrit:
la 11° n'est pas de trop puisqu'il m'est encore totalement inconnu Wink
Very Happy normalement il ne chante pas - en fait il est la 'version blanche de la côte ouest' de Miles Davis.. et tout comme des gens peuvent 'entendre' si M.Davis joue.. je peux tire après 3 secondes si on passe une chanson de Chet Baker.. à mon avis, personne ne pouvait s'y prendre avec cet instrument comme lui...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyLun 9 Juin 2008 - 17:34

Comme JDP nous parle de lui - faisons lui une place sur ce fil


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Ven 20 Avr 2012 - 9:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyLun 9 Juin 2008 - 17:38

Et si je parle de Summertime - je ne peux faire autrement que de donner le lien pour la version la plus sublime (à mon avis innocent ) qui existe de cette chanson:


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Ven 20 Avr 2012 - 9:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Jouer du jazz   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyLun 9 Juin 2008 - 19:03

Le jazz est donc une histoire qu'on écoute musicalement. Mais si on veut en savoir plus,
alors il faut lire des livres qui en parlent, des histoires du jazz, des études
comme celle de Jacques Réda ou de André Hodeir, des biographies ou des autobiographies.
Contrairement au film ça ne manque pas et c'est passionnant...
Des plantations de coton du Sud des Etats Unis, à la musique vocale puis, aux fanfares de la Nouvelle Orléans. Des bordels du quartier aux lanternes rouges de Storyville à leur fermeture...
Jusqu'à Chicago. Et là, le jazz en voit de belles, dans les boites de nuit de
la prohibition tenues par Al Capone et ses copains flingueurs.
On raconte que Sidney Bechet a attrapé des cheveux blancs le jour où un truand a sorti son flingue et s'est mis à tirer dans la boite...
Et qu'un cornettiste blanc, mort à 3O ans sut etre reconnu et admiré par
les noirs eux memes. Boris Vian disait de lui que lorsqu'il jouait on aurait
dit que de l'or pur jaillissait de son instrument...
Son nom : Leon Bismark Beiderbecke, dit Bix...innocent
Et ce n'est que le début. De quoi lire...
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Mordicus
Troll de Pastèque
Mordicus

Messages : 3259
Inscription le : 21/01/2008
Localisation : Minsk-les-Barriquettes

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyLun 9 Juin 2008 - 20:51


Contexte.
Un salon faussement cosy-jazzy.
Une soirée brumeuse. Une humeur de Troll.
Conversation entre une Trompette, une Cymbale et une Contrebasse :

- Putain j'adoooore le jazz, sort la Trompette.
- (aucune réponse des 2 autres instruments)
- Non mais c'est dément comment ça te vibre dans le corps, le jazz c'est vraiment La Musique du 21ème siècle.
- (Contrebasse entre en action). La musique du 21ème siècle ? Tu te fous de ma gueule ? Tu dis ça parce que c'est "trendy" d'aimer le jazz ou tu penses vraiment ce que tu dis ?
- (Cymbale, cool). Attend, je comprends, tu connais personne, t'essaies de te la jouer cool, tu dis "j'aime le jazz" et tout le monde te trouve cool. Normal.
- (Trompette, un peu flipéée). Non mais je le pense vraiment, je RESSENS la musique, je VIS cette musique, ces rythmes, ces moments, c'est trop MAGIQUE
- (Contrebasse). Bordel je vais gerber. Vite du Lorie.
- (Cymbale) Mouahah.
- (Trompette) Bande de béotiens.

J'y connais rien au jazz, je crois que j'aime même pas ça, sympa 5 minutes dans un ascenseur, mais les "ambiance soirée jazz dans un bar louche enfumé", j'ai la gerbouille vibrante rapidement.

Une sorte d'allergie.
(En fait sparce que je reconnais jamais le rythme j'crois. J'ai l'impression de m'y faire et dès que je fais style "Tiens je bats la mesure" hop ça change et je passe pour une grosse truffignole.

Et pis.
Sans rire.

Les Lourdos du Trendy qui font style "Je mets en évidence sur ma pile de CD quelques skeuds de jazz", moi ça me donne toujours envie de manger la table basse.

...

Ceci était un communiqué de l'Organisation "Les Gros Cons Aiment le Jazz Mais Ne Savent Pas Ce Que C'est Et l'Impose dans Toutes Les Soirées Merdiques des Trendy".
La reproduction de la conversation n'engage d'une Contrebasse Aigrie, une Cymbale Bourré et une Trompette ConCon.

_________________

Your tongue is a twist.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyLun 9 Juin 2008 - 21:08

hahaha, trop forte la pastèque rire

un collègue plus dans le truc que juste trendy et aux capacités d'écoute large m'avait soufflé ça pour m'amener vers cette musique pas facile d'approche (et comme beaucoup d'autres moisie des fois je suppose, question de goût évidemment comme on dit). donc :

Happy Apple


un truc de Fred Wesley aussi qui m'avait eu par surprise tellement en fait j'arrivais à l'écouter...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyLun 9 Juin 2008 - 21:24

Mordicus a écrit:
Ceci était un communiqué de l'Organisation "Les Gros Cons Aiment le Jazz Mais Ne Savent Pas Ce Que C'est Et l'Impose dans Toutes Les Soirées Merdiques des Trendy".
La reproduction de la conversation n'engage d'une Contrebasse Aigrie, une Cymbale Bourré et une Trompette ConCon.
rire
en Anglais on dirait 'good sport'

Je me rappelle.. j'avais.... ben j'étais jeune.. et je croyais que je serais 'cool' quand je dirais que j'aimais le Jazz - avec le résultat qu'un ami m'a offert un billet d'un concert - jazz... j'avais envie de pleurer.. c'était affreux.. terrible - du free jazz.. quelque chose où je me suis demandé pourquoi quelqu'un a inventé des notes, si ces meques étaient sur le plateau et faisaient de la musique comme si ils étaient en train d'accorder leurs instruments de musique... bon..
Moi je ne voulais plus être cool, le Jazz était terminé pour moi...

Jusque.. jusqu'au moment ou je suis allé pour la première fois dans un film de Woody Allen drunken
du BON Jazz.. de la musique à faire fondre le coeur.. ma passion pour ses films ET la musique était née. J'avais 16-17 ans.
Depuis ce moment j'adore toute sorte de Jazz - mais toujours pas celui que tu décris si joliment Wink
Citation :
En fait sparce que je reconnais jamais le rythme j'crois. J'ai l'impression de m'y faire et dès que je fais style "Tiens je bats la mesure" hop ça change et je passe pour une grosse truffignole.

Et tu vas pas me dire que tu n'aimes même pas
aime

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Ven 20 Avr 2012 - 9:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyLun 9 Juin 2008 - 21:40

Et est-ce que vous arrivez à rester insensible envers la voix du siècle qui a marqué cette musique plus qu'aucune autre femme du 'vocal jazz'??





_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Ven 20 Avr 2012 - 9:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyLun 9 Juin 2008 - 21:52

Une de mes citations préférées:

Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j'aime et je trouve ça amplement suffisant.
Boris Vian
Extrait de la revue Jazz Hot


pour Mordicus, ce serait plutôt sourire

Le jazz n'est pas mort, c'est juste qu'il a une drôle d'odeur.
Frank Zappa

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyLun 9 Juin 2008 - 21:53

Et pour terminer (seulement pour aujourd'hui Wink ) en toute beauté


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Ven 20 Avr 2012 - 9:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mordicus
Troll de Pastèque
Mordicus

Messages : 3259
Inscription le : 21/01/2008
Localisation : Minsk-les-Barriquettes

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyLun 9 Juin 2008 - 21:58

kenavo a écrit:
pour Mordicus, ce serait plutôt sourire

Le jazz n'est pas mort, c'est juste qu'il a une drôle d'odeur.
Frank Zappa

Huhu.
Joli.

_________________

Your tongue is a twist.
Revenir en haut Aller en bas
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyLun 9 Juin 2008 - 23:39

kenavo a écrit:
Mordicus a écrit:
Ceci était un communiqué de l'Organisation "Les Gros Cons Aiment le Jazz Mais Ne Savent Pas Ce Que C'est Et l'Impose dans Toutes Les Soirées Merdiques des Trendy".
La reproduction de la conversation n'engage d'une Contrebasse Aigrie, une Cymbale Bourré et une Trompette ConCon.
[/color]
rire
en Anglais on dirait 'good sport'

Je me rappelle.. j'avais.... ben j'étais jeune.. et je croyais que je serais 'cool' quand je dirais que j'aimais le Jazz - avec le résultat qu'un ami m'a offert un billet d'un concert - jazz... j'avais envie de pleurer.. c'était affreux.. terrible - du free jazz.. quelque chose où je me suis demandé pourquoi quelqu'un a inventé des notes, si ces meques étaient sur le plateau et faisaient de la musique comme si ils étaient en train d'accorder leurs instruments de musique... bon..
Moi je ne voulais plus être cool, le Jazz était terminé pour moi...

Jusque.. jusqu'au moment ou je suis allé pour la première fois dans un film de Woody Allen drunken
du BON Jazz.. de la musique à faire fondre le coeur.. ma passion pour ses films ET la musique était née. J'avais 16-17 ans.
Depuis ce moment j'adore toute sorte de Jazz - mais toujours pas celui que tu décris si joliment Wink
Citation :
En fait sparce que je reconnais jamais le rythme j'crois. J'ai l'impression de m'y faire et dès que je fais style "Tiens je bats la mesure" hop ça change et je passe pour une grosse truffignole.
C'est intéressant, je suis en train d'emprunter le parcours inverse, étant plutôt de l'autre côté parmi les amateurs de free jazz et de jazz électrique, de titres fleuves et complexes.
Simple question de parcours musical et de hasard. (et puis comme ça tout le monde aura des choses à découvrir ici Wink )
Je suis d'ailleurs arrivé jusque là par les formes les plus dérivées et hybrides du courant et ne sais pas encore jusqu'où j'irai, mais ça fait en tout cas un bout de temps que la musique n'avait pas suscitté autant de plaisir, d'émotion et de curiosité chez moi.

Bien avant ça, j'avais 10 ans, j'ai fait mes premiers pas en tant que musicien en me mettant à la trompette. Ce n'est pas d'avoir arrêté que je regrette - puisque je n'en avais encore aucun goût et que ça m'en aurait sans doute écarté - mais bien d'avantage de ne pas en faire aujourd'hui. Cet instrument en devient chez moi presque un fantasme aime


Un lien pour finir, un titre qui n'a pas de sens particulier à mes yeux, mais un groupe polonais que je suis en train de découvrir. Moderne mais pas alambiqué :)
Robotobibok - Gryzbiarz


et même - soyons gourmands - un deuxième.
Little Red Riding House Hit the Road de Robert Wyatt.
Loin du jazz mais une très jolie trompette (le sud africain Mongezi Feza) et un artiste que j'admire.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyMar 10 Juin 2008 - 12:51

Quelqu'un (Bix je crois) a évoqué le film Round Midnight (de Bertrand Tavernier... aime )

Le morceau qui donne son titre au film a été composé par :

Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyMar 10 Juin 2008 - 14:29

coline a écrit:
Quelqu'un (Bix je crois) a évoqué le film Round Midnight (de Bertrand Tavernier... aime )

Le morceau qui donne son titre au film a été composé par : Thelonius Monk
Merci pour Thelonius.. il faut qu’il soit sur ce fil.
Et puisque tout le monde est en train de faire de la publicité Wink – le sujet s’offre de parler d’un livre que je vous ai présenté chez les auteurs français – Thelonius est un des personnage principale de ce livre - ICI

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 EmptyMar 10 Juin 2008 - 21:51

Pour rester dans le ton, Monk par Baker avec

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty
MessageSujet: Re: Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire   Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire - Page 1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jouer du jazz, c'est comme raconter une histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 61Aller à la page : 1, 2, 3 ... 31 ... 61  Suivant
 Sujets similaires
-
» B comme bon
» Fumer comme un pompier
» LE SENS DES MOTS ou l’art de jouer avec les mots.
» Sujet de composition
» Quelle machine à pain choisir ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro…-
Sauter vers: