Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Pierre Magnan

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Magnan   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitimeMer 6 Juin 2012 - 17:48

merci nezumi, je vais attendre un peu alors... (par respect pour ma PAL).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Magnan   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitimeMer 6 Juin 2012 - 18:18

Ma lecture est vraiment très très ancienne. j'ai le souvenir qu'on retrouvait la même atmosphère, les mêmes personnages, presque la même histoire par moment, que c'était donc plaisant mais que c'était tellement les mêmes que ça n'apportait pas grand chose en dehors du plaisir, réel quand même de retrouver tout cela
Mais le temps qui passe peut jouer des tours et nous n'avons pas tous la même sensibilité...Ca, c'est sûr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Magnan   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitimeMer 6 Juin 2012 - 18:25

j'ai tellement aimé la Maison assassinée que je vais donc sans doute lire la suite histoire de retrouver cette atmosphère si particulière au roman. D'ailleurs, je trouve Constance un peu sévère lorsqu'elle évoque l'adaptation du roman et le jeu de Bruel. Je me souviens d'avoir été très imprégnée par l'ambiance noire du film (que j'ai vu avant de lire le livre), beaucoup aimé la prestation de Bruel, sa voix lézardée correspondant bien à ce qu'il finit par infliger à la maison, la voix aussi d'Anne Brochet, cette vocalise miraculeuse qui sourd d'elle comme d'une minuscule source et puis les 'gueules' des autres acteurs, en particulier celle cassée de Yann Collette... un film qui m'a beaucoup marquée...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Magnan   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitimeMer 6 Juin 2012 - 20:04

Vous posez la bonne question car moi aussi j'aimerais retrouver l'ambiance de la Maison assassinée.
Visiblement ce ne sera pas avec Le Sang des Atrides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Magnan   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitimeJeu 14 Juin 2012 - 17:23

Le Secret des Andrônes
1980

Le commissaire Laviolette se trouve à Sisteron (Alpes de Haute-Provence) pour le festival des Nuits de la Citadelle quand il assiste à un spectacle aussi tragique qu'inattendu: Jeanne, l'aide-soignante de Rogeraine Gobert, tombe du haut de la citadelle. Pour le commissaire, il est vite évident qu'il ne s'agit pas d'un suicide, surtout quand il se met à enquêter dans l'entourage de la belle, riche et impérieuse Rogeraine, dont le passé de résistante comporte plus que sa part d'ombre, à commencer par l'accident qui l'a clouée dans un fauteuil roulant. Mais l'investigation va être difficile, les Sisteronais opposant au commissaire un silence feutré mais obstiné...

J'avoue que j'ai été un peu déçue par les toutes premières pages, je ne retrouvais pas l'atmosphère qui m'avait charmée autrefois... Mais très vite j'ai été captivée par cette intrigue policière mystérieuse à souhait qui plonge des racines tortueuses dans le passé, à l'image de la vieille glycine poussant dans la Longue Andrône (rue en escalier couverte) de Sisteron et qui joue un rôle très important dans l'histoire.

Pierre Magnan - Page 2 26891510
source de l'image

L'atypique commissaire Laviolette va avoir besoin de toute son imagination (et en sera aussi la victime!) pour découvrir la vérité et l'identité de l'assassin, fantôme couvert d'un antique ciré noir de facteur. Et Magnan n'a pas son pareil pour décrire le silence habité des vieilles pierres, les quatre saisons de la belle mais âpre nature des environs de Sisteron, les assassins sans visage...Cela m'a donné envie d'ajouter d'autres de ses romans que je ne connais pas encore à mes lectures de l'été!
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Magnan   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitimeVen 15 Juin 2012 - 8:55

merci pour ce commentaire Nezumi, oui ajoute à ta liste "le château hanté"

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Magnan   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitimeVen 15 Juin 2012 - 10:22

Ce sera fait, merci pour le conseil!
Revenir en haut Aller en bas
majeanne
Main aguerrie
majeanne

Messages : 466
Inscription le : 05/06/2008
Age : 59
Localisation : le Grand Sud

Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Magnan   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitimeSam 16 Juin 2012 - 10:28

Tout à fait d'accord avec Bedoulène.
Je l'ai lu il y a peu avec grand plaisir.

Je suis une inconditionnelle de Magnan.
Je dois avoir lu tous ses polars plus "La maison assassinée" et la suite, "La folie Forcalquier"................. au fil des ans.
Je suis ravie par l'atmosphère qu'il crée, sa prose poétique, son vocabulaire riche et ce Sud que j'aime tant.

J'ai pris grand plaisir aussi aux adaptations télévisées de certains de ses polars sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Laure du bout du monde   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitimeSam 20 Avr 2013 - 7:31

Laure du bout du monde

Originale : Français, 2006

CONTENU :
Une enfance toute en pauvreté et richesse (d'un autre ordre) ; dans la Provence des années 50, début 60...

Quatrième de couverture :
«- Qu'est-ce que ça veut dire aimer ? - Je l'ai lu dans un livre, dit Laure.- À la maison, depuis que je suis né, personne, tu entends bien ? personne ! n'a jamais prononcé ce mot. Le mot aimer et le mot tendresse n'ont jamais fait souche ici. Le bonheur, ajouta le grand-père, c'est une distraction de riches !Voici ce qu'on pense du sentiment à Eourres quand Laure naît. Cette phrase du livre est comme une fiche d'état civil pour Laure qui pèse 750 grammes à sa naissance. Pas plus qu'Eourres on ne peut l'inventer parce que seul ce pays pouvait permettre cette naissance. Il est impossible de concevoir, si on ne les a pas vus, ces montagnes, cette géologie démentielle, ce chaos de la fin des temps ou de leur début. Songez au silence, à l'isolement, mais songez à l'obstination de Laure qui à trois ans demande à apprendre à lire et à six conduit le troupeau. Songez à cette petite fille perdue dans ce pays sans grâce qui veut échapper non pas à sa condition mais à son ignorance de la vie. Songez à tout ce qu'elle va devoir braver si elle y parvient.» Pierre Magnan.

REMARQUES :
C'est vraiment au « bout du monde », à Eourres (ici), quelque part dans la solitude de la Provence, que Laure est né bien trop tôt. Elle passait pour mort et ce n'est pas à ces propres parents dans leur manque d'energie et de volonté (leur forme de pauvreté?!) qu'elle doit sa vie, mais plutôt à sa grande-mère energique, et quelques tantes de grande cœur. Et c'est peut-être aussi un signe avant-curseur pour ces quatorze premières années de sa vie, racontée ici par Pierre Magnan : des épreuves fortes, des conditions de vie dures dans un environnement de pauvreté et de misère, le travail précoce dans les champs de lavende et comme bergère... ET au même moment la présence de certains « aides » extérieurs, comme des présences bienfaisantes.

Mais à coté de ces influences extérieures il y a chez cette fille grandissante une volonté de vie indomptable, une curiosité pour tout, pour le savoir au point qu'elle va réussir là où certains ne voient que de peine perdue : à l'école. Et elle va pouvoir continuer, travailler durement pour financer aussi sa part dans les dépenses dans les vacances.

Oui, être de lumière elle est, pour certains autour d'elle, présence apaisante qui de temps en temps sème la paix, met des gens ensemble par son regard d'innocence et sans préjugés. Fille née un Dimanche de Pâques.

Mais elle ne restera pas sans tâches, cette enfance : des accidents, des incompréhensions et puis, comme jeune fille précoce, très tôt l'expérience avec une certaine animalité du genre masculin qui la persécute... Aussi la mort la touche dans ses environs, un possible handicap, des paroles mauvaises sur elle...

Voilà que ce roman se meut entre un réalisme dur et sans concession, la description d'un environnement souvent hostile, ET, d'un autre coté, un niveau de conte, de magie. Ici ces deux éléments se retrouvent (comme dans beaucoup de contes?!).

L'auteur cadre ce roman dans la nature splendide, mais dure, de la Provence tant aimée. Il est, comme dans les policiers nombreux qu'il a écrit, un écrivain de sa région. Même si ici il écrit « autrement ». Mais à quoi cela tient ? Qu'est-ce qui l'a motivé ? Cela me semble comme un dédicace à la volonté de vivre de (certaines) femmes, vouées à un certain avenir, mais s'arrachant à force de volonté et d'obstination ! Ainsi, dans une façon discrète, le roman est aussi écrit de la perspectif d'une femme de village.

Malgré le petit avertissement de Majeanne, de mon coté:
Chapeau devant ce roman fin, entre réalisme et magie. Cela donne envie de découvrir Pierre Magnan dans ses autres œuvres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Magnan   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitimeSam 20 Avr 2013 - 8:15

Donc, Magnan n' a pas écrit que des policiers. Intéressant, car ses policiers, c'était déjà plutôt bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Magnan   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitimeSam 20 Avr 2013 - 14:05

topocl a écrit:
Donc, Magnan n' a pas écrit que des policiers. Intéressant, car ses policiers, c'était déjà plutôt bien!

Oui, et tout le monde qui m'en a parlé de Pierre Magnan l'associe justement plutôt avec ces policiers. C'est maintenant par hasard que je suis tombé d'abord sur ce livre là, mais je ne le regrette pas! Pour moi cela me rappelle un peu un Ramuz, ou un Giono, dans leurs enracinements!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Magnan   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitimeSam 20 Avr 2013 - 20:35

tom léo a écrit:
Laure du bout du monde


C'est un peu loin dans mon souvenir mais l'atmosphère me rappelle un autre roman de Pierre Maignan, La naine.

Topocl a écrit:
Donc, Magnan n' a pas écrit que des policiers. Intéressant, car ses policiers, c'était déjà plutôt bien!
Il m'avait été très agréable de lire aussi La maison assassinée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Magnan   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Avr 2013 - 9:52

Ah oui, la maison assassinée, c'est un grand souvenir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




Pierre Magnan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Pierre Magnan   Pierre Magnan - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Magnan
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» film: pierre bourdieu: la pensée en mouvement
» SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON
» pierre-enfant-martyr
» Énigme 163 - La filature Levavasseur de Fontaine-Guérard à Pont-Saint-Pierre (27)
» Pierre Curie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: