Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 José Ensch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: José Ensch   Ven 20 Juin 2008 - 12:00




27.10.1942 Luxembourg - 04.02.2008 Luxembourg
Professeure de langues et lettres au Lycée Robert-Schuman de Luxembourg, José Ensch s'est consacrée à la poésie de langue française.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: José Ensch   Ven 20 Juin 2008 - 12:00

Citation :
José Ensch
Née au Luxembourg, il y a un peu plus de 60 ans, en plein milieu de la guerre.
Le hasard. dans son enfance fragile où l'absence du père se fait sentir, lui fait rencontrer, au cœur d'une famille d'adoption, la langue française.
Ne dit-elle pas « J'ai trouvé un salut dans la langue française: elle m'a sauvée, c'est ma patrie et je n'ai pas fini de lui hommage »
José Ensch lui rend aujourd'hui hommage de la meilleure façon qui soit, puisqu'elle a emprunté les chemins de la poésie.
Bien qu'elle ai commencé à publier tardivement en 1982 et qu'elle renie 90% de ce qu'elle a publié, José Ensch est aujourd'hui une figure majeure de la poésie francophone et luxembourgeoise.
Elle figure dans des anthologies de poésie française.
Elle collabore à des revues poétiques.
Elle est traduite en beaucoup de langues.
Elle est membre de l'institut Grand Ducal de Luxembourg, Section des Arts et Lettres.
Source: ICI

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: José Ensch   Ven 20 Juin 2008 - 12:04

Le grand pan de mur jaune. (In memoriam José Ensch)

José Ensch ressemble à la ville où elle est née en 1945. Comme la cité, elle est à la fois elle-même - comme la ville derrière ses fortifications longuement louées par Goethe dans Campagne de France - et très ouverte sur l’autre. L’identité est l’antonyme du repli et son « repli » n’était qu’une manière d’introspection. Son identité: un essaim aux quatre coins de la culture.
Lectrice impénitente, José Ensch est à l’écoute des bruissements du monde et même de ses vacarmes. Chez elle, la quête du sens s’accompagne d’une vertigineuse conscience du non sens. Mais il y avait toujours le bonheur d’être là, si près d’un café, d’une fleur ou de tout autre mot contenant le son [f].
Longtemps, j’ai trouvé auprès d’elle le mot qui fait admettre qu’il y a pourtant du sens. Aujourd’hui, je reprends ses mots, un à un, je les décortique et cherche un je-ne-sais-quoi derrière chaque syllabe. Cela tient de Goethe, de Hugo, d’Eluard, d’Aragon et surtout d’Edmond Dune et de José Ensch. Dans ses recueils L’Arbre, Ailleurs…c’est certain, Le Profil et les ombres ou L’Aiguille aveugle, les mots sont comme investis d’une autre signification. Cela va de l’abeille qui n’est plus ni son miel, ni son essaim, ni son désir de fleur mais désir de profondeur au vin qui n’est plus ni sa couleur, ni son ivresse, ni sa bonification mais un autre nom possible de l’écriture en passant par le bleu qui peinturlure son univers et qui n’est ni la couleur du ciel, ni la celle de la campanule ni même celle du bleuet mais celle de l’harmonie sonore. Longtemps j’ai discuté avec José Ensch jusqu’à ce point jadis désigné par Vigny où seul le silence est grand. Dans l’immensité de ces instants de silence, je pensais à La Passante de Baudelaire. Je t’ai aimée comme le font les étrangers. De loin, sans espoir, très mal ou alors intransitivement, comme dit Rilke. De très loin, très mal et avec maladresse. Pourtant, c’est en te lisant que j’ai eu la révélation de la proximité entre distance et proximité. Tu insinues que la distance n’est rien. A ta demande, j’ai intégré dans mon dictionnaire l’entrée « mort». Un jour, nous avons posé sur la table nos déshérences, nos soifs et la certitude que tout concourt à notre fin.
Tout était prévisible, depuis ce poème sur la déshérence :
Ma déshérence, mon héritage, mon partage du rien
mon territoire désolé sous l’éternelle bruine
mon château fort qui claudique vers la nuit
une nuit de taille moyenne parfois
sinon insupportable (Le Profil et les ombres)
Je m’apprête à me rendre au Luxembourg pour la dixième fois. Les eaux calmes du Grund, l’Alzette sous le pont antique, le grand pan de mur jaune, cet essaim de jeunes lycéennes et le noir que tu aimes porter seront comme une preuve de ta présence.
Jalel El Gharbi
(15/02/2008)

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: José Ensch   Ven 20 Juin 2008 - 12:04


Susy Thix-Prüm

Susy Thix-Prüm a fait des illustrations pour le dernier recueil de poèmes de José Ensch – L’aiguille Aveugle – dont je vais citer des poèmes sur ce fil dès que j’ai reçu mon exemplaire.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: José Ensch   Ven 20 Juin 2008 - 12:17

Très belle couverture...
Et l'envie de découvrir sa poésie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: José Ensch   Ven 20 Juin 2008 - 15:07

J’ai profité de ma pause de midi pour acheter le livre de José Ensch L’aiguille Aveugle

coline a écrit:
Très belle couverture...
En fait, ce n’est pas la couverture du livre – les illustrations de l’artiste Susy Thix-Prüm se trouvent dans le livre – et je vais profiter de mettre quelques unes sur ce fil avec les poèmes – parce que dans le livre elles sont en noir et blanc Wink


coline a écrit:
Et l'envie de découvrir sa poésie...
Au plaisir d'aider à découvrir:

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Ven 20 Juin 2008 - 23:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: José Ensch   Ven 20 Juin 2008 - 15:08



Ni ce noir dans le feu
ni ce miel sous la cendre
non plus l’attente d’un retour

Chavirent au loin
mes et pleins océans
qu’un astre mort attire vers l’au-delà

Ici les ombres portent le jour
elles ont la forme d’un croissant
mais aucun cri ne descelle
les fontaines murées à l’insu du roi

Quelles béances où se jeter
gueules de loup, calices en fleur
brasiers si clairs où règne
le sort des ombres
leurs questions
muettes vers le haut

Le ciel s’émiette
sur une couronne embrasée
L’oiseau avale son propre vol
dans les coulées trop bleues

Ô la robe remontée des eaux
leur œil cyclope dans les fauves miroirs
tendus par le temps
leurs ailes tant multipliées

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: José Ensch   Ven 20 Juin 2008 - 15:09



Qui est le fils de l’homme
quand les roses déclinent
et que la nuit ne ferme plus

Le phare fidèle
continue à balayer la peau du ciel
avec la même application

Tu es né ce soir ou ce matin
dans tes habits de deuil
une épée à ton flanc

Regarde bien, si tu ne les trouves
les mots, tous, ont émigré
sous les feuilles lasses
et tu les cueilleras à genoux

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: José Ensch   Ven 20 Juin 2008 - 15:09



Cette chambre est trop petite
Il faudrait mille ciels pour ceux-là
sous leurs cils de soleil
le noir dans leur vide béant

La main tient le reflet d’une rampe
elle porte des éclats de mémoire
comme des grains de blé égarés
des images qui fuient
le labeur de lumière
et ces phares au sommet des phalanges
lasses des poussées géantes

Que volent en éclats ces nuits
qui montent en eux
et cherchent le parchemin de la peau
son innocence trouée de bleu
vaste comme des continents inconnus

Quelqu’un s’arrête dans son cri
et sa voix se perle de regrets
de fleurs absurdes et si belles
qu’elles ne peuvent que mourir
dans la chambre où se mêlent
les souffles épars

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: José Ensch   Ven 20 Juin 2008 - 22:39

Merci Kenavo...
Je vais m'y pencher à tête reposée...Là je viens de lire et (est-ce parce que je suis fatiguée?) ses poèmes m'ont paru assez hermétiques...
Les illustrations sont très belles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: José Ensch   Ven 20 Juin 2008 - 22:57

coline a écrit:
...Là je viens de lire et (est-ce parce que je suis fatiguée?) ses poèmes m'ont paru assez hermétiques...
Puisque je viens seulement d'avoir le livre ce midi, je n'ai pas pris le temps de les choisir soigneusement.. si je trouve un moment calme, je vais en copier d'autres Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: José Ensch   Ven 20 Juin 2008 - 22:59

kenavo a écrit:
coline a écrit:
...Là je viens de lire et (est-ce parce que je suis fatiguée?) ses poèmes m'ont paru assez hermétiques...
Puisque je viens seulement d'avoir le livre ce midi, je n'ai pas pris le temps de les choisir soigneusement.. si je trouve un moment calme, je vais en copier d'autres Wink

Tu as choisi le livre parce que tu connaissais le poète ou pour le découvrir?
Ce doit être un bel objet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: José Ensch   Ven 20 Juin 2008 - 23:07

coline a écrit:
Tu as choisi le livre parce que tu connaissais le poète ou pour le découvrir?
pour découvrir.. lors de sa mort début d'année nos médias étaient plein de cette nouvelle, j'ai dû avouer que je la connaissais à peine de nom. J'ai dû constater qu'elle avait un certain nom dans le monde de la poésie - et je vivais à quelques pas d'elle et ne le savais pas. Donc.. je 'parcours' le monde avec des auteurs des quatre coins de la terre.. mais néglige ceux qui vivent à côté.. de là est né mon désir de découvrir son œuvre.. et maintenant ce dernier recueil est paru, je me suis dit que c'est le bon moment Wink
coline a écrit:
Ce doit être un bel objet...
C'est une petite maison d'édition luxembourgeoise qui s'est spécialisée côté poésie

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: José Ensch   

Revenir en haut Aller en bas
 
José Ensch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réaction à l'Éditorial de Mme Josée Boileau...
» Joséphine de Beauharnais
» Trés beau poëme de Marie José GAECHTER
» Hubert Pineault et Joséphine Dubé
» Ministre de l'agriculture - José Beauvais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: