Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Albert Cossery [Egypte]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeVen 21 Déc 2012 - 8:50

Mendiants et orgueilleux

Voila ! A fini ! et très content encore une fois de cette lecture conseillée par Aeriale.

L'histoire ne m'a pas intéressé plus que cela car elle est secondaire selon moi dans cette oeuvre. Les péripéties s'enchainent de manière quasi-absurde sans fil chronologique précis ni concordance entre les différents évènements. J'ajouterais même que l'élément pertubateur arrive comme une cheveu sur la soupe et cela m'a d'ailleurs rappelé Sukkwan Island au niveau de l'effet de surprise. Récit trés bien mis en scène par le fait de suivre plusieurs personnages à la première personne et ce, successivement. Il n y a pas de liant hormis les personnages qui se connaissent. Du coup c'est un effet agréable car on est transporté d'un point de vue à un autre sans jamais trouver cela compliqué et dérangeant. Ajoutons à cela une fin magnifique avec un dialogue entre Gohar et Nour El Dine qui restera vraiment gravé dans mes souvenirs de par sa précision dans les mots et la clarté des arguments et des sentiments.

Les personnages sont vraiment le coeur de ce roman. Ce sont des personnalités très travaillées avec des descriptions de leurs pensées et de leur caractère très précises voire minutieuses. Nous ne faisons pas que suivre ces personnages, nous finissons par les connaître réellement, à nous prendre d'affection ou de dédain pour eux. Il est rare que des livres ayant d'aussi nombreux passages de description des troubles d'un personnage et de sa façon d'être ne laissent de place à l'ennui dans certains passages. Là ce n'est jamais le cas et c'est un peu logique, dés le début cela nous est annoncé : les personnages ne sont présentés que par leur manière de réfléchir et ce à la première personne donc si l'on accroche les dix premières pages alors le reste sera d'une grande fluidité également.
il est agréable de constater leurs nuances et surtout leurs défauts, leurs failles. Elles sont énervantes mais l'on se prend de compassion et même d'estime par la façon qu'ils ont de les assumer et presque de les revendiquer. Il ne s'agit pas d'un orgeuil déplacé mais d'un sentiment de révolte paisible qui a pour cause leur marginalisation extrême.

Le style est magnifique, non par le vocabulaire qui même s'il est riche reste simple ce que j'apprécie personnellement mais surtout par le rythme des phrases. C'est un rythme tranquille, reposant, agréable à suivre, continuellement paisible ce qui contraste avec le manque liant entre les évènements.
Les dialogues sont plein d'une emphase qui fait sourir et qui m'a rappelé certains dialogues platoniciens avec moultes courbettes et compliments. Les interrogations du policiers font elles-mêmes penser à l'ironie socratique où Gohar serait le meilleur des sophistes sans allusion péjorative.

Un ouvrage superbe que j'avais envie de relire dés que je l'eus fini. Je pense d'ailleurs que je le referais dans quelque temps pour y découvrir de nouvelles choses. Je suis vraiment gâté en ce moment au niveau littéraire cela fait décidément beaucoup de bien.

Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeDim 24 Juil 2016 - 17:09

-La violence et la dérision-

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 4174y310


Dans une ville qui pourrait être du proche Orient, dirigée par un personnage ubuesque, un petit groupe de réfractaires combat avec leurs seules armes disponibles: L' humour et la dérision. Imitant les mendiants pourchassés, par de faux mannequins, faisant circuler des tracts vantant outrageusement les mérites du gouverneur, et lançant même l'idée d'une statue à son effigie, ces dissidents sèment le rire à la place de la violence, tout en dénonçant l'absurdité du système.

Ce roman est présenté comme une sorte de conte. Le lieu et l'époque ne sont pas précisés, on pourrait transposer cette morale en tout temps et toute latitude, les fous remplaçant d'autres fous, les tyrans étant interchangeables et usant le pouvoir pour asseoir leurs désirs de puissance, et non le bien être du peuple. Une constatation aisément vérifiable si l'on considère l'actualité, les personnages servant de supports à sa théorie et restant davantage des figures que des êtres complexes, mais l'idée de l'imposture est bien là!

Encore un moment de pur plaisir avec Cossery, même si celui ci n'est pas mon préféré. Peu importe, il faut lire ou relire Albert Cossery, il nous aide à mesurer l'ineptie et l'incohérence du monde, avec cet humour si particulier :-)

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeDim 24 Juil 2016 - 21:53

Ce livre me plairait certainement, je note, merci Aériale !

je relève ce que tu dis "Une constatation aisément vérifiable si l'on considère l'actualité"

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeLun 25 Juil 2016 - 6:02

merci pour ton commentaire Aériale, toujours contente de voir qu'on continue de lire Albert Cossery
même si tu n'as pas autant aimé que d'autres, je te suis dans ta conclusion

Aeriale a écrit:
il faut lire ou relire Albert Cossery, il nous aide à mesurer l'ineptie et l'incohérence du monde, avec cet humour si particulier
bonjour

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeLun 25 Juil 2016 - 15:59

Je crois que Cossery a toujours eu ses fidèles. Qui continuent à transmettre leur admiration et leur fidélité.
Henry Miller était un grand admirateur de Cossery. Je crois meme qu' il le connaisait personnellement.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeMar 26 Juil 2016 - 12:02

Bédoulène a écrit:
Ce livre me plairait certainement, je note, merci Aériale !

je relève ce que tu dis "Une constatation aisément vérifiable si l'on considère l'actualité"

A coup sûr, il est pour toi, Bédoulène!

kenavo a écrit:
merci pour ton commentaire Aériale, toujours contente de voir qu'on continue de lire Albert Cossery
même si tu n'as pas autant aimé que d'autres, je te suis dans ta conclusion

Aeriale a écrit:
il faut lire ou relire Albert Cossery, il nous aide à mesurer l'ineptie et l'incohérence du monde, avec cet humour si particulier
bonjour

Non, je l'ai aimé quand même, hein! Cossery apporte beaucoup de sagesse à la vision des choses, il y ajoute cette forme d'ironie que j'aime tant! Et je n'oublie pas qu'on l'a découvert grâce à toi ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeMer 27 Juil 2016 - 5:32

Aeriale a écrit:
Et je n'oublie pas qu'on l'a découvert grâce à toi ;-)
bisous

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeMar 2 Aoû 2016 - 15:51

La violence et la dérision

je suis assez tiède sur cette lecture. Premier sentiment le regard de ces hommes sur les femmes me contrarie vivement (que ce soit leurs critiques sur le physique ou la mentalité, et plus Karim qui se sert et ne paie pas).

Ces personnages ne me sont pas sympathiques et peut-être que l' auteur étend aussi la dérision sur eux ? L'ex-révolutionnaire qui joue devant le commissaire jusqu'à s'abaisser, j' ai trouvé cela assez méprisable, Heykal (l'initiateur des actions contre le gouverneur) assez trouble, Urfy semble lui mériter la compassion.

La dérision serait-elle, comme dans cette fable, une arme efficace contre le gouvernement ? Je pense que les politiques se ridiculisent tous seuls assez bien.

L'auteur se prononce donc pour la non violence.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeMar 2 Aoû 2016 - 20:26

je n'ai pas lu ce livre, cela ne semble pas être son meilleur...
dommage que ta découverte de cet auteur n'était pas à la hauteur... tu pourrais trouver certainement plus de plaisir dans d'autres oeuvres de lui Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeMer 3 Aoû 2016 - 11:06

certainement je ferai une autre tentative sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeVen 5 Aoû 2016 - 9:58

Bédoulène a écrit:
je suis assez tiède sur cette lecture. Premier sentiment le regard de ces hommes sur les femmes me contrarie vivement (que ce soit leurs critiques sur le physique ou la mentalité, et plus Karim qui se sert et ne paie pas).

Ces personnages ne me sont pas sympathiques et peut-être que l' auteur étend aussi la dérision sur eux ? L'ex-révolutionnaire qui joue devant le commissaire jusqu'à s'abaisser, j' ai trouvé cela assez méprisable, Heykal (l'initiateur des actions contre le gouverneur) assez trouble, Urfy semble lui mériter la compassion

Je pense qu'il se rapporte à une mentalité propre à leur culture, difficile à concevoir pour nous occidentaux, c'est certain.

Quant aux personnages, ils usent aussi de la fourberie et de la dérision, chacun grugeant l'autre, et cela renforce l'idée de dérision!

Je crois qu'il ne faut pas chercher de moralité au sens propre dans ce récit, aux allures de fable. Ils sont là pour personnifier un point de vue, mais ils restent imprécis, sans que l'on puisse s'identifier. C'est peut être aussi ce qui a rendu ma lecture moins marquante que pour Mendiants et orgueilleux par ex, ce manque d'humanité, même voulu. Mais l'humour et la malice de Cossery sont bien là ! Tente un autre peut -être, Bédoulène?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeVen 5 Aoû 2016 - 11:39

Les fainéants de la vallée fertile

Les déboires d'une famille cairote qui a fait de la paresse son art de vivre :
Quelle curieuse famille que celle-ci, qui élève sommeil et mollesse au rang d'art de vivre suprême. Le père, le vieux Hafez qui "avait toujours maintenu autour de lui une ambiance d'oisiveté éternelle", ne sort plus de sa chambre depuis belle lurette, et cherche à se marier malgré son grand âge et une hernie énorme qui déforme son corps. L'oncle Mustapha fait trembler la maison par ses soupirs profonds et sans appel. "J'aime tes soupirs ; c'est comme si le monde entier s'ennuyait avec toi", lui dit son neveu Rafik.
Ce dernier, "le seul être lucide de toute sa famille" a choisi le sommeil comme un refuge. Pour garder sa vie de fainéant, il a renoncé à épouser Imtissal, la jolie prostituée, lui brisant le cœur - et le sien par la même occasion. Quant à son frère aîné, Galal, "cela fait sept ans qu'il dort, et qu'il ne se réveille que pour manger".
Dans cette maison assiégée par le sommeil, Serag, le cadet de la famille, cherche à sortir de sa léthargie. Il se rend chaque jour sur le chantier d'une usine en construction dans l'espoir de pouvoir y travailler un jour. "Serag avait entendu dire que les hommes travaillaient, mais c'était seulement des histoires qu'on racontait. Il n'arrivait pas à y croire complètement. Lui-même n'avait jamais vu un homme travailler."
Avec un humour féroce et une plume alerte, Albert Cossery nous plonge dans cet univers rongé par le sommeil. Avec grâce et virtuosité, il fait vivre des personnages qu'il dit inspirés de sa propre famille. Des situations surréalistes qui tiennent le lecteur bien éveillé… jusqu'à la dernière page de ce merveilleux livre. (amaz.fr)

REMARQUES:
Non, il s'agit probablement pas d'une façon de juger une vie léthargique comme on se l'imagine parfois pour le Proche Orient ? Peut-être plutôt comme un clin d'oeil vers cet empire occidental qui ne consiste qu'en efficience et actionisme.
Cossery décrit d'une façon loufouque, drôlatique un monde avec d'autres perspectifs : pourvu qu'on échappe au faire, pourvu qu'on puisse se consacrer à l'essentiel : le sommeil. Sachant de sa propre vie à Paris, de ses entretiens sur la place de la fainéantise dans la vie, nous comprenons que l'auteur ne se moque pas cyniquemment de ses personnages, mais y est attaché.

J'ai pris très grand plaisir de faire connaissance de l'auteur et j'espère explorer encore d'autres œuvres !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeVen 5 Aoû 2016 - 13:17

merci Aériale pour ta réponse, il faut que je m'habitue à ne pas réagir, peut-être, en occidentale dentsblanches c'est difficile en ce qui concerne les femmes notamment.

j'ai dejà commencé Mendiants et orgueilleux qui m'accroche bien mieux.

merci Tom Léo tes remarques vont m'aider à plus de compréhension.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeVen 5 Aoû 2016 - 23:05

Eh bien j'ai terminé "mendiants et orgueilleux"

Bien que l'écriture permette une lecture fluide et que j'ai apprécié les premières pages, les portraits saisissants que fait l'auteur, je me retrouve dans le ressenti de Topocl.
A part Gohar et ses amis je n'ai pas l'impression que beaucoup d'habitants de ce quartier voient dans leur misérable vie de quoi rire. Et peut-être que sans l'aide du hachisch Gohar et Yéghen y trouveraient moins d'intérêt, moins de paix.
Quant au meurtre, il est traité avec beaucoup de négligence ; parce qu'il s'agit d'une femme ? d'une prostituée ? Gohar n'éprouve pas de remord.

L'auteur traite la misère avec une désinvolture sidérante.

Certaines anecdotes m'ont bien sur fait sourire (les votes au bénéfice de l'âne, le couvre-lit qui change de lit, la séduction de l'homme-tronc...). Je remarque une nouvelle fois que l'auteur ironise sur le révolutionnaire, il n'aime pas les idéalistes.

je précise que je ne regrette pas cette lecture, l'auteur m'intéresse malgré tout (je deviens maso ?) mais je ne comprends pas  cette insouciance. Cossery se moque-t-il du lecteur ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitimeVen 5 Aoû 2016 - 23:16

J'aime bien suivre vos échanges. Un auteur qui me tente et à découvrir un jour prochain.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Albert Cossery [Egypte]   Albert Cossery [Egypte] - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Albert Cossery [Egypte]
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Einstein, Albert
» COUP D'ETAT OU REVOLUTION EN EGYPTE!!!!!!
» Alpa : Yacht Royal Albert II
» Le regard d'un animal à grandes oreilles
» Dalida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: