Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Wolfgang Büscher [Allemagne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Wolfgang Büscher [Allemagne]   Jeu 3 Juil 2008 - 17:40




Wofgang Büscher est né en Allemagne en 1951.

Journaliste à Die Zeit, il a publié de nombeux récits et reportages, couronnés de prix, notamment le prix Tucholsky.
Ses oeuvres ont été publiées en français par l'excellent éditeur : L'Esprit des Péninsules.

- Allemagne, Trois années Zéro. - 2 001

- Berlin-Moscou, un voyage à pied. - 2 005

- Allemagne, un voyage. - 2 006
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Wofgang Buscher   Jeu 3 Juil 2008 - 18:18

Wolfgang BUSCHER. - Allemagne, un voyage. - Paris : L'Esprit des Péninsules. - 2 006.

A pied, en car, en stop et en bateau, Wolfgang Buscher fait en 2 OO5 le tour d'un pays qui est le sien, l'Allemagne : 3 500 km environ.
Un pays qu'il croyait connaitre, mais qu'il ne connait pas et qui n'existe
que parcequ'il s'interesse à lui.
Dans ce pays, il y a, à l'est, un pays fantome l'ex RDA, et puis aussi les vestiges du nazisme, d'autant plus présents qu'ils sont occultés.
En le lisant, on a parfois l'impression qu'il ne se sent jamais aussi bien que
lorsqu'il est seul dans la nature, meme parfois s'il s'égare sur des chemins
qui ne mènent nulle part.
Ou alors lorsque, au cours d'une rencontre, quelqu'un le choisit pour lui faire don de quelques souvenirs, ou d'un témoignage capital dont il devient le gérant.
De temps en temps, il franchit -clandestinement- une frontière, comme pour s'assurer de son peu de réalité.
Buscher sait voir, écouter et observer. S'immerger dans la réalité de son voyage. S'effacer derrière les paysages et les personnages qu'il rencontre.
Et c'est sans doute pour cela qu'on a plaisir à l'accompagner.

"Ecouter les autres était devenu une mauvaise habitude -dont j'avais honte quand quelqu'un, en remarquant que sa conversation avait un témoin, me lançait un regard furieux ou désarmé.
J'étais aussi désarmé que lui ; c'était comme si je me réveillais en sursaut
d'un reve. Mais bientot je recommencais à écouter.
Sans etre envahi par la mauvaise conscience. Je n'étais qu'un esprit en
errance qui scrutait des ames et des lieux étrangers." P. 139

"La lumière venait de s'allumer lorsque j'arrivai à Franzensbad. J'allai à
l'Imperial et pris une chambre avec vue sur le parc.
L'hotel était très blanc, très calme. Une fontaine gargouillait, des voix basses me parvenaient du foyer mais en traversant les couloirs, les étages, en passant devant les colonnes et les pilastres blancs, je ne croisai ame qui vive.
Un téléphone sonna longuement dans une chambre sans que personne ne
réponde.
Le bar était ouvert, jetant un regard circulaire, je vis que j'étais seul.
Dans la vitrine réfrigérée, il y avait un rosé de Californie à coté d'un mousseux de Bohème, il y avait du Jagermeister et de la Tequila, des amandes salées et de la musique de variété irlandaise." P. 142.


Dernière édition par bix229 le Lun 4 Aoû 2008 - 16:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Wolfgang Büscher [Allemagne]   Jeu 3 Juil 2008 - 20:10

bix229 a écrit:
Buscher sait voir, écouter et observer. S'immerger dans la réalité de son voyage. S'effacer derrière les paysages et les personnages qu'il rencontre.
Et c'est sans doute pour cela qu'on a plaisir à l'accompagner.
J'aime bien les mots que tu emploies Bix content
Et je crois que c'est effectivement pour cela -il s'efface- que les extraits que tu as postés sont parlants...
On est aussi cet esprit en errance, accoudé derrière le bar à lorgner les amandes et le rosé californien en écoutant de cette musique irlandaise...

j'aime bien la façon qu'il a de capter une atmosphère drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Wolfgang Buscher   Jeu 3 Juil 2008 - 20:25

J'aime aussi les tiens Aériale, tu lis bien...

N'empeche que je regrette Rachel Cusk et la lecture contradictoire de son livre qui nous avait permis de nous amuser et d'amuser Kenavo...!
Mais je trouve que c'est une bonne façon de parler d'un livre qui en fait, ne nous interessait que modérement l'un et l'autre...Rolling Eyes
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Wolfgang Büscher [Allemagne]   Jeu 3 Juil 2008 - 20:31

bix229 a écrit:
N'empeche que je regrette Rachel Cusk et la lecture contradictoire de son livre qui nous avait permis de nous amuser et d'amuser Kenavo...
Twisted Evil
Vous allez certainement trouver d'autres livres pour discuter plus 'contradictoirement' là-dessus Wink
(tu n'as qu'à lire un Jean-Paul Dubois p.ex. et dire que tu n'aimes pas sourire )

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Wofgang Buscher   Jeu 3 Juil 2008 - 20:47

Ah Ah Dubois, je vois !

L'homme qui se voulait plus toulousain que Nougaro !Laughing
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Wolfgang Büscher [Allemagne]   Jeu 3 Juil 2008 - 22:05

bix229 a écrit:

N'empeche que je regrette Rachel Cusk et la lecture contradictoire de son livre qui nous avait permis de nous amuser et d'amuser Kenavo...!
Mais je trouve que c'est une bonne façon de parler d'un livre qui en fait, ne nous interessait que modérement l'un et l'autre...Rolling Eyes
Tout à fait Bix laugh
Et finalement on a nourri considérablement son fil alors qu'au départ je disais moi-même ne " même pas avoir envie d'en parler " Razz

Alors, écoute Kenavo, lis un Dubois...et je t'attends sur son fil miammiam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Wolfgang Büscher [Allemagne]   Jeu 3 Juil 2008 - 22:17

aériale a écrit:
Alors, écoute Kenavo, lis un Dubois...et je t'attends sur son fil miammiam
jemetate mais moi j'en ai lu un Dubois.. et fait le commentaire sur son fil.. c'est Bix qui devrait en lire et 'discuter' avec toi si vous n'êtes pas d'accord diablotin

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Wolfgang Buscher   Jeu 3 Juil 2008 - 22:23

Hé Ho, c'est un fil consacré à Wolfgang ici...

Quant à Dubois, j'ai déjà engagé des tractations secrètes. Chut !chut

A suivre...affraid
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Wolfgang Büscher [Allemagne]   Jeu 3 Juil 2008 - 22:32

kenavo a écrit:
jemetate mais moi j'en ai lu un Dubois.. et fait le commentaire sur son fil.. c'est Bix qui devrait en lire et 'discuter' avec toi si vous n'êtes pas d'accord diablotin
Ben oui.. c'est ce que je voulais dire laugh
J'ai pas du mettre l'intonation où il fallait...
C'était "écoute" dans le sens imprératif!

Bix 229 a écrit:
Quant à Dubois, j'ai déjà engagé des tractations secrètes. Chut
oui...
Bix me cherche...et va me trouver!
Je suis dans tous mes états...confused

Il m'a dit tout de go
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Wolfgang Büscher [Allemagne]   Jeu 3 Juil 2008 - 22:35

bix229 a écrit:
Hé Ho, c'est un fil consacré à Wolfgang ici...
laugh t'as tout à fait raison.. les racines doivent ramener les modératrices à la raison chut

donc - Wolfgang.. oui..je suis navrée jamais entendu - même pas quand tu as dis qu’il travaille chez la ZEIT – un journal dont j’ai le plus grand estime.. et que je compte parmi mes lectures hebdomadaires (surtout leurs suppléments littéraires sont les plus fiables dans la presse allemande – à mon avis..)
Je vais donc voir de le retrouver par là Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Wolfgang Buscher   Jeu 3 Juil 2008 - 22:37

J'ai écrit ça moi Aériale ???

J'ai dit que c'était trop facile de démolir. TOUT COURT.

Nimporte qui. Nimporte quoi. Nimporte quand. Nimporte où..

Non mais des fois !Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Wolfgang Büscher [Allemagne]   Jeu 3 Juil 2008 - 23:11

bix229 a écrit:
Nimporte qui. Nimporte quoi. Nimporte quand. Nimporte où..

Non mais des fois !Suspect
laugh
...J'aime bien quand il voit rouge Bix.

Sinon, ...Vous disiez? ah oui ...ce cher Wolfgang.
Je compte peut-être le lire, Bix.

(si tu lis Dubois)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Wolfgang Buscher   Lun 7 Juil 2008 - 23:28

Tu devrais le lire, Aériale. Sans blague... Je viens de terminer seulement
ce soir Allemagne, un voyage, et je voudrais rajouter un Post scriptum,
tellement je trouve ce livre interessant et n'ai pas l'impression de lui avoir rendu justice...
Je voudrais rajouter que ce livre est rempli de souvenirs, personnels ou non. De traces, de blessures non cicatrisées et occasionnées par la 2e
Guerre Mondiale.
Des bombardements insensées et injustifiables par les américains au cours de l'année 1945. Alors que la guerre était pratiquement gagnée, la plupart des grandes villes allemandes furent rasées, faisant des milliers de victimes civiles. Plus qu'à Hiroshima et Nagazaki.
De l'ile de Helgoland, que les Britanniques eurent l'idée délirante d'anéantir.
En 1947, 2 ans après la guerre, et les habitants ayant été exilés, 6700 tonnes de bombes furent déversées sur l'ile... Qui continua à flotter.
Les habitants furent autorisés à y retourner en 1952.
Buscher nous parle de fantomes, vivants ou non, du magnétique docteur
Mesmer qui passionna toute l'Europe.
De Wilhelm Cordier qui fonda une secte en Argentine, parcequ'il avait été
profondément écoeuré par la destruction de sa ville en 1945.
Et de mille autres choses. Souvent avec poésie. Jamais avec emphase.

"L'air sentait la mer lorsque j'arrivai à Leer. La ville ruisselait d'humidité, les réverbères, dans les ruelles, avaient un halo comme la lune par une nuit
brumeuse, la mer devait etre toute proche.
Dès que j'eus quitté la rue principale et ses rares passants, ses lumières, la certitude de me trouver ce jour de cette année à marcher dans ces rues s'évanouit.
Un visiteur du soir à l'époque d'Eichendorff ne se serait pas tenu autrement dans le silence de ces églises sombres. De temps à autre,
j'entendais des voix, des pas.
Au port des hommes s'affairaient bruyamment à leur bateau. Le son clair

d'une cloche me fit tressaillir. Je n'aurais pas été étonné de sentir tout à coup, provenant d'une niche, l'haleine de tabac acre d'un marin mort-vivant, condamné à errer sans trouver le repos."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Wolfgang Büscher [Allemagne]   Lun 7 Juil 2008 - 23:32

L'extrai que tu cite donne envie, et en plus le livre est disponible à la médiathèque, peut être que je vais me laisser tenter lors d'une prochaine visite.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wolfgang Büscher [Allemagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wolfgang Büscher [Allemagne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: