Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Donna Leon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Argantel
Envolée postale
avatar

Messages : 121
Inscription le : 30/06/2008
Age : 41

MessageSujet: Donna Leon   Lun 7 Juil 2008 - 15:32



Donna Leon, née en 1942 dans le New Jersey, a exercé plusieurs métiers comme guide de voyage à Rome, rédactrice publicitaire à Londres et enseignante de littérature, notamment en Suisse, en Iran et en Arabie saoudite et de 1981 à 1999 dans une base de l'armée américaine située près de la Cité des Doges. C'est ici qu'elle a commencé à écrire des romans policiers.

Son premier roman, Mort à la Fenice a été couronné par le prestigieux prix japonais Suntory, qui récompense les meilleurs suspenses.

Après Mort en terre étrangère (Calmann-Lévy, 1997), Un Vénitien anonyme, Le Prix de la chair (Calmann-Lévy, 1998), Entre deux eaux (Calmann-Lévy, 1999), Péchés mortels (Calmann-Lévy, 2000), Noblesse oblige (Calmann-Lévy, 2001), L'affaire Paola (Calmann-Lévy, 2002), Des amis haut placés (Calmann-Lévy, 2003), Mortes-eaux (Calmann-Lévy, 2004) et Une question d'honneur (Calmann-Lévy, 2005), Le Meilleur de nos fils (Calmann-Lévy, 2006), Dissimulation de preuves est le treizième roman policier qui met en scène le commissaire Brunetti.

Source : wikipedia.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://argantel.canalblog.com/
Argantel
Envolée postale
avatar

Messages : 121
Inscription le : 30/06/2008
Age : 41

MessageSujet: Re: Donna Leon   Lun 7 Juil 2008 - 15:33

Mort à la Fenice

Citation :
Présentation de l'éditeur : "Les amateurs d'opéra sont réunis à la Fenice de Venise où ce soir-là, Wellauer, le célébrissime chef d'orchestre allemand, dirige La Traviata. La sonnerie annonçant la fin de l'entracte retentit, les spectateurs regagnent leur place, les musiciens s'installent, les brouhahas cessent, tout le monde attend le retour du maestro. Les minutes passent, le silence devient pesant, Wellauer n'est toujours pas là... il gît dans sa loge, mort.

Le commissaire Guido Brunetti, aussitôt dépêché sur les lieux, conclut rapidement à un empoisonnement au cyanure. Le très respecté musicien avait-il des ennemis ? Dans les coulisses de l'opéra, Guido Brunetti découvre l'envers du décor."

Rien que de lire le 4ème de couverture, je savais que ce livre avait de grande chance de me plaire ! Car il se situe à Venise, ville que j'adore !

L'ambiance de la ville est parfaitement rendue, on retrouve ce labyrinthe de ponts et de petites rues où il fait bon se perdre, ce Venise peu touristique qu'on rêve de mieux connaître.

Les personnages sont très creusés, on assiste à de belles analyses psychologiques (du chef d'orchestre, de la cantatrice, ...). Le commissaire Brunetti est très "classe" et ses échanges avec son supérieur incompétent sont des petits bijoux d'humour.

Le suspens n'est pas haletant mais on suit avec plaisir le cheminement de l'enquête.

Le fait de voir Brunetti dans sa vie privé nous le rend proche et très sympathique et j'aime beaucoup le personnage altier de sa femme.

Ce livre est le 1er de cette "série". J'ai hâte de la continuer pour entrer un peu plus dans l'univers de ces personnages hauts en couleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://argantel.canalblog.com/
Chantal
Posteur en quête


Messages : 96
Inscription le : 02/02/2007

MessageSujet: Re: Donna Leon   Lun 7 Juil 2008 - 19:23

Je lis les aventures du commissaire Brunetti au fur et à mesure de leur sortie. L'énigme policière n'est souvent pas le plus important des les romans de D. Léon, mais sa vision de la société italienne, particulièrement Venise. Bien loin de la ville touristique et idéalisée par les étrangers, elle raconte la vie de ses habitants, dans le XXIè siècle. La composante italienne liée à la culture et ce qui en résulte est très importante. Le tout est accommodé de quelques petites sauces piquantes : la police, son fonctionnement, la secrétaire assez particulière, la vie de famille de Brunetti, les problèmes de sa femme avec ses étudiants (encore l'impact de cette culture italienne et la modernité).

J'apprécie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Donna Leon   Jeu 27 Mai 2010 - 13:54

Je viens de finir mort à la Fenice; en voici mon appréciation:


Avant de rentrer dans le vif du sujet, je voulais préciser les raisons qui m’ont poussée vers ce livre là. D’une part, l’envie de lire autre chose, et notamment du polar ; puis l’envie constante pour moi de
voyager avec pour cette fois- ci Venise la Sérénissime, et puis, un clin d’œil à mon goût prononcé pour l’opéra puisque l’action se situe à la Fenice de Venise.

Nous sommes à l’entracte d’une représentation de la Traviata à la Fenice de Venise .Le directeur artistique du théâtre, Fasini, vient annoncer alors que la représentation est sur le point de reprendre, que le Maestro Wellauer n’est pas en mesure de reprendre la baguette……. Et pour cause, son corps vient d’être découvert sans vie dans sa loge……..

L’enquête sera dirigée par le commissaire Brunetti. Ce dernier va non seulement nous emporter au cœur de la Sérénissime, mais aussi au cœur du milieu lyrique et de ses petits secrets.

J’ai bien aimé le commissaire Brunetti, qui finalement avant d’être un policier, est tout simplement un Homme comme les autres : il a une femme, des enfants, une vie banale, étends ses pieds sur la table basse du salon, se lève le matin pour faire le café…….bref, Donna Leon en fait un personnage humain attachant, qui mène son enquête avec le respect de l’autre et de la compassion.

J’ai aimé me promener dans les coulisses de la Fenice, et surtout dans Venise, avec la quelle l’auteur réussit à me réconcilier, dans la mesure, où mon unique séjour dans cette ville ne m’avait pas laissé le souvenir impérissable que tout séjour à Venise est sensé laisser…….

Donna Leon, dont c’est ici le premier thriller mettant en scène Brunetti, réussi à instaurer un suspens jusqu’au bout du livre. Je n’ai envisagé la conclusion qu’à la toute fin du livre et encore……..

Je retiens une grande classe dans cette enquête. En effet, il n’y a pas d’effusion de sang, pas de descriptions sordides, des dialogues et un style élégants. L’auteur ne base pas non plus son intrigue sur des personnages paumés, asociaux, dépravés, ou tout droit sortis des bas-fonds. Au contraire, Donna Leon, emmène son lecteur dans la bonne société Vénitienne, nous immerge dans
son esprit. Et c’est ce qui en fait un thriller pas tout à fait comme les autres,très agréable à lire.

Avec plaisir, je retrouverai le commissaire Brunetti pour de nouvelles aventures ; pas dans l’immédiat….j’ai d’autres auteurs à suspens à découvrir avant !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
swallow
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: DONNA LEON.   Jeu 27 Mai 2010 - 17:09

Je la lis aussi, parce que j´adore Venise, tout comme vous!
J´admire cette femme qui mène sa carrière avec sublime cohérence : ses manuscrits sont anglais ( puisqu´elle est américaine) et ses romans qui sont traduits en presque 30 langues ne le seront jamais en italien.
Ses livres feront le tour du monde, mais elle a choisi de vivre à Venise, et veut y vivre tranquille. Son autre passion étant l´Opera, elle peut aller á la Fenice ou à la Scala en incognito. Une écrivaine qui connait le prix de la liberté, de la discretion et de l´anonymat, en tout ce qui concerne sa vie privée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chouette
Posteur en quête
avatar

Messages : 86
Inscription le : 30/06/2010
Age : 65
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Donna Leon   Sam 10 Juil 2010 - 16:54

www.donnaleon.fr

Je termine avec plaisir "Une question d'honneur" :
Une jeune fille, Claudia, est poignardée dans son appartement. Elle était l'élève de Paola, l'épouse du commissaire Guido Brunetti. Le grand-père de Claudia avait été jugé pour crime commis durant la guerre 40-45, il était lié à un trafic d'oeuvres d'art. Envoyé à San Servolo, il y est mort...
Donna Leon nous balade à travers la Venise ignorée des touristes, les petites rues, la corruption, elle nous fait goûter cette délicieuse cuisine italienne car Paola qui apparaît comme un professeur de littérature et une intellectuelle est aussi une excellente cuisinière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Donna Leon   Jeu 15 Juil 2010 - 14:03

puisque ce fil est consacré à l'auteur et ses livres, la discussion sur la série télévisée va se poursuivre ici
Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
avatar

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Donna Leon   Sam 27 Juil 2013 - 13:07

je n'aime pas les policiers, mais les livres de Donna Léon me font voyager simplement..Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
Claudine Biblikerfot
Posteur en quête
avatar

Messages : 69
Inscription le : 06/07/2014
Age : 70
Localisation : Kerfot (Côtes d'Armor)

MessageSujet: Re: Donna Leon   Dim 6 Juil 2014 - 14:26

avez-vous lu "Donna Leon sans Brunetti", c'est très sympa, caustique à souhait par moment...des petites chroniques qui la raconte bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kerfot.fr
Steven
Zen littéraire
avatar

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 45
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Donna Leon   Lun 11 Avr 2016 - 11:18

L'affaire Paola

Première approche de cette auteure pour moi, sachant que je ne connais pas la série télé.

"Le commissaire Brunetti est sur la sellette : sa propre femme, Paola, est arrêtée après avoir démoli la vitrine d'une agence de voyage qu'elle suspecte de promouvoir le tourisme sexuel..."

S'en suit un crime, le meurtre du propriétaire de l'agence ; s'en suit une enquête plutôt plan-plan ; s'en suit un roman policier plutôt conventionnel où on retrouve des éléments très classiques : alliances, inimitiés, ressorts éculés...
Côté plutôt négatif, en aucun moment Paola n'est crédible dans son rôle de rebelle provocatrice que veut faire prendre conscience à la société italienne de certaines pratiques honteuses.
Côté plutôt positif, l'atmosphère de Venise, parfaitement rendue, très prégnante, qui, peut-être, déteint sur les personnages.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Donna Leon   Mar 12 Avr 2016 - 6:27

Steven a écrit:
Côté plutôt négatif, en aucun moment Paola n'est crédible dans son rôle de rebelle provocatrice que veut faire prendre conscience à la société italienne de certaines pratiques honteuses.
elle ne l'est pas non plus dans l'adaptation télé... tu peux donc laisser de côté cet épisode Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
avatar

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Donna Leon   Mar 10 Mai 2016 - 11:27

Steven a écrit:
L'affaire Paola

Première approche de cette auteure pour moi, sachant que je ne connais pas la série télé.

"Le commissaire Brunetti est sur la sellette : sa propre femme, Paola, est arrêtée après avoir démoli la vitrine d'une agence de voyage qu'elle suspecte de promouvoir le tourisme sexuel..."

S'en suit un crime, le meurtre du propriétaire de l'agence ; s'en suit une enquête plutôt plan-plan ; s'en suit un roman policier plutôt conventionnel où on retrouve des éléments très classiques : alliances, inimitiés, ressorts éculés...
Côté plutôt négatif, en aucun moment Paola n'est crédible dans son rôle de rebelle provocatrice que veut faire prendre conscience à la société italienne de certaines pratiques honteuses.
Côté plutôt positif, l'atmosphère de Venise, parfaitement rendue, très prégnante, qui, peut-être, déteint sur les personnages.

Un des premiers, on y compte en lires & on communique par fax!! dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
MartineR
Main aguerrie
avatar

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Donna Leon   Mer 26 Oct 2016 - 13:50


Brunetti entre les lignes
Citation :
Présentation de l'éditeur
En ce maussade lundi de printemps, le commissaire Guido Brunetti pensait n’avoir rien d’autre à faire que de lire des rapports, quand il reçoit soudain un appel fiévreux de la directrice d’une prestigieuse bibliothèque vénitienne. Plusieurs livres anciens et de grande valeur ont été endommagés, d’autres ont même disparu. Les employés soupçonnent un chercheur américain venu à plusieurs reprises consulter les livres, mais pour Brunetti, quelque chose ne colle pas.

Prenant l’affaire en main, le commissaire commence par enquêter sur les visiteurs réguliers de la bibliothèque et en conclut que le voleur n’a pas pu agir seul. Mais quand l’un des suspects est retrouvé mort chez lui, l’affaire prend une tournure beaucoup plus sinistre. Brunetti se retrouve immergé dans le monde sombre et secret du marché noir de livres antiques. Avec l’aide de son équipe, Isperetto Vianello et la Signora Elettra, il plonge dans l’esprit d’un voleur de livres, jusqu’à remettre en question sa conception de l’innocence et de la culpabilité et à dévoiler la terrible vérité.

Une plongée dans le monde des bibliothèques italiennes, du trafic de manuscrits, mais aussi des auteurs romains & helléniques. Les intrigues dans les familles de l'aristocratie vénitienne où on vit dans le quant-à-soi
De l'intrigue, peu à dire car personnellement je ne suis pas beaucoup, sauf si c'est énorme. Un bon moment de plaisir de lecture simple & agréable à Venise,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
oceanelys
Main aguerrie
avatar

Messages : 449
Inscription le : 21/06/2014
Age : 33
Localisation : Sud

MessageSujet: Re: Donna Leon   Mer 26 Oct 2016 - 21:32

Je me le note, il me tente celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creationsoceanelys-over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Donna Leon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Donna Leon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crème au citron de Donna Hay
» N°219 Seat Leon Cupra
» Reportage photos Bugaboo Cameleon
» A25 A47 Caporal Trésegnies
» nombre de places prises par la nacelle bebecar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: