Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Horace Walpole

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Horace Walpole Empty
MessageSujet: Horace Walpole   Horace Walpole Icon_minitimeLun 7 Juil 2008 - 19:42

Horace Walpole

Horace Walpole Horace10

L'auteur Horace Walpole (1717-1797), précurseur du roman noir, marquera de son influence de nombreux écrivains tels que Charles Robert Maturin (Melmoth), Matthew Gregory Lewis (Le moine) et Ann Radcliffe (Les mystères d’Udolphe).


« Le Château d’Otrante », paru en 1764, connaîtra dès sa publication un très grand succès. Si nous le lisons encore à notre époque, c’est avant tout en tant que roman précurseur du genre gothique et non pour ses qualités littéraires. En effet, ce roman est plus que surprenant et ne marque pas vraiment pour ses qualités intrinsèques. Véritable melting pot, le récit oscille tellement entre la fable, le roman de chevalerie, le conte de fée et le drame shakespearien qu’il finit par se transformer en véritable farce.


La farce étant par ailleurs présente dès le début du roman lorsque le jeune prince trouvera la mort le jour de son mariage écrasé et presque enseveli sous un gigantesque heaume, cent fois plus grand qu’aucun casque jamais fait pour un être humain et appartenant à une entité géante qui hantera à partir de ce jour les couloirs du château.


Les personnages ne brillent pas non plus par leur originalité ni par leur complexité : les gentils sont très gentils (les princesses Mathilde, Hippolite, Isabelle), les méchants sont très méchants (le Prince Manfred), le héros romantique aux valeurs chevaleresques est très romantique (Théodore).


Oui mais pourquoi lire ce roman alors ? Mais parce que nous retrouvons pour la première fois tout l’attirail que les futurs auteurs gothiques reprendront en améliorant les procédés : le château hanté, la tour noire, les cachots, les souterrains lugubres, les passages secrets, le cimetière, le monastère, les spectres, les fantômes et les prophéties.


Je pense que la lecture du récit « Le Château d’Otrante » de Horace Walpole s’impose avant tout à ceux qui veulent rendre hommage au précurseur du roman noir. Quant à moi, je l’ai trouvé assez amusant tout compte fait !


Début du roman :
Citation :

« Manfred, Prince d'Otrante, avait un fils et une fille : celle-ci, très belle jeune fille de dix-huit ans, s'appelait Mathilde. Conrad, le Prince héritier, de trois ans plus jeune, était un garçon sans originalité, maladif et d'un avenir médiocre. Il n'en était pas moins l'idole de son père qui n'éprouvait pas la moindre affection pour Mathilde ».
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Horace Walpole Empty
MessageSujet: Re: Horace Walpole   Horace Walpole Icon_minitimeLun 7 Juil 2008 - 19:58

D'après les souvenirs que j'ai de cette lecture, et on ne peut pas dire qu'ils fûrent particulièrement marquants, c'est comme tu le dis, c'est surtout un livre intéressant par l'influence qu'il eu plus que par son contenu lui-même. Cela semble très naïf, voir maladroit actuellement, on peut le trouver amusant au second degré. Et dire que ce fût un immense best seller de son temps et que les dames s'évanouissaient en le lisant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Horace Walpole Empty
MessageSujet: Re: Horace Walpole   Horace Walpole Icon_minitimeLun 7 Juil 2008 - 20:03

C'est exactement ça Arabella ! Nous avons vraiment du mal à croire que ce livre ait été perçu si terrifiant à l'époque tellement il semble naïf et enfantin à l'heure actuelle mais il demeure le premier du genre... donc il mérite nos hommages en tant que tel sourire
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Horace Walpole Empty
MessageSujet: Re: Horace Walpole   Horace Walpole Icon_minitimeLun 7 Juil 2008 - 20:39

Je l'ai à cause de ces raisons, je trouve toujours intéressant de lire ce type de livres très célèbres à une époque, et la moquerie est facile avec plus d'un siècle de distance, mais on peut aussi se demander comment les générations futures vont juger nos best seller, les Da vinci code, ou Millenium, ils vont aussi avoir du mal à comprendre comment on a pu se passioner pour cela.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Horace Walpole Empty
MessageSujet: Horace Walpole   Horace Walpole Icon_minitimeLun 7 Juil 2008 - 21:21

Vague souvenir de lecture. Dans le genre noir anglais je crois que Le Moine
de Lewis, surtout dans la traduction d'Artaud est préférable...
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Horace Walpole Empty
MessageSujet: Re: Horace Walpole   Horace Walpole Icon_minitimeLun 7 Juil 2008 - 21:34

Complètement d'accord Bix, Le Moine me semble aussi infiniment supérieur

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Horace Walpole Empty
MessageSujet: Re: Horace Walpole   Horace Walpole Icon_minitimeLun 7 Juil 2008 - 22:16

Arabella a écrit:
Je l'ai à cause de ces raisons, je trouve toujours intéressant de lire ce type de livres très célèbres à une époque, et la moquerie est facile avec plus d'un siècle de distance, mais on peut aussi se demander comment les générations futures vont juger nos best seller, les Da vinci code, ou Millenium, ils vont aussi avoir du mal à comprendre comment on a pu se passioner pour cela.
Plus de deux siècles se sont écoulés depuis l'apparition de ce court roman, ce qui est vraiment étonnant, vu le ton très moderne de cette oeuvre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Horace Walpole Empty
MessageSujet: Re: Horace Walpole   Horace Walpole Icon_minitimeLun 7 Juil 2008 - 22:18

bix229 a écrit:
Vague souvenir de lecture. Dans le genre noir anglais je crois que Le Moine de Lewis, surtout dans la traduction d'Artaud est préférable...
Le moine est un livre que je me suis promise de lire un jour ou l'autre... lui aussi est un classique dans son genre content
Revenir en haut Aller en bas
Max
Main aguerrie
Max

Messages : 381
Inscription le : 21/03/2014
Localisation : Toulouse

Horace Walpole Empty
MessageSujet: Re: Horace Walpole   Horace Walpole Icon_minitimeLun 12 Mai 2014 - 21:20

Terminé à l’instant Le château d’Otrante.
Dans la chouette édition Bouquins qui regroupe en deux volumes dix classiques gothiques.
Horace Walpole Romans_terrifiants_bouquins_robert_laffont1

Comme cela a été dit plus haut il y a longtemps, l'intérêt du Château d'Otrante réside surtout dans le fait qu’il est à l’origine d’un genre littéraire : le roman gothique/"terrifiant". Car d'un point de vue littéraire c'est pas forcément génial...
Mais bon, c'est un livre important.
Je cite un extrait de la notice biographique de mon édition :
Citation :
Le public, fatigué du rationalisme classique, attendait des œuvres qui lui apporteraient des thèmes nouveaux d’émotion. Walpole comprit ce besoin ; et, le premier, entreprit consciemment de le satisfaire. C’est à ce titre que Le château d’Otrante garde le plus vif intérêt.

...

Verdict ? Ben je suis très partagé. Je ne sais pas trop quoi en penser.
C’est un court roman en cinq parties très bizarre...

J’ai trouvé la première partie formidable. Vraiment. Ca démarre en trombe. Tout en rythme. Et le décor est planté en quelques pages à peine : les persos, le démarrage de l'intrigue, le château, son atmosphère. Tout est parfait à mon avis. J’étais donc content. Moi qui n’arrive plus à maintenir un effort de lecture de plusieurs heures, franchement, là, je me suis senti de lire le livre d’une traite. Et puis finalement j’ai décidé de me garder la suite au chaud pour aujourd’hui.
Et plouf ! le reste ne m’a plus plu !
En fait la construction du roman est très bizarre. Il y a beaucoup d’incohérences dans le récit, des transitions loupées. Quant aux personnages, ils sont brossés très superficiellement, ont des réactions inattendues (alors que justement leur caractère est un peu stéréotypé). Très très bizarre.

Mais d’un autre côté, malgré ces incongruités énormes, le récit déroule bien. C’est presque du théâtre en fait. Je qualifierais ce livre de roman à situations. Vraiment, c’est du théâtre. Et vu et lu sous cet angle, le texte prend un tout autre intérêt. Et puis à mon avis, c'est pas pour rien qu'il y a cinq parties...
Walpole fait d’ailleurs cet étrange aveu dans la préface à la première édition (il se fait passer pour le traducteur du texte, la vieille mode...)
Citation :
Il est à déplorer que l’auteur n’ait pas appliqué ses talents au genre littéraire qui leur convenait manifestement le mieux : le théâtre.

Enfin voilà, du coup, le roman, malgré de gros défauts, est très rythmé avec des rebondissements de partout. Il y a quelques scènes "d'épouvante" (pour l'époque...) pas trop mal, même si ça ne vaut pas du tout Ann Radcliffe dans le genre... Ah par contre la scène de poursuite dans la crypte est particulièrement réussie... Bref, ça se lit bien, même si sur la fin on tourne un peu en rond... avec des "nœuds" sentimentaux croisés cons...

Mais c’est surtout l’ouverture du livre que je retiendrai. La première partie. Je comprends la nouveauté pour l’époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Horace Walpole Empty
MessageSujet: Re: Horace Walpole   Horace Walpole Icon_minitimeMar 13 Mai 2014 - 10:07

tiens j'ai la même collection que toi, Max. Dans laquelle j'ai lu Le Moine de Lewis et Les élixirs du diable d' Hoffmann, je comptais lire un jour Melmoth mais pourquoi pas un détour par Walpole, qui a l'air de se lire vite sans être renversant... à voir...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Horace Walpole Empty
MessageSujet: Re: Horace Walpole   Horace Walpole Icon_minitimeMar 13 Mai 2014 - 18:15

J'ai lu aussi Le moine de Lewis et ton commentaire me donne bien envie de lire Walpole. En même temps si la deuxième partie est décevante, je vais peut-être le remettre à un peu plus tard..

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Horace Walpole Empty
MessageSujet: Re: Horace Walpole   Horace Walpole Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Horace Walpole
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: