Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Théodore Monod

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sentinelle
Zen littéraire


Messages : 9708
Inscription le : 20/07/2007
Localisation : Belgique

MessageSujet: Théodore Monod   Lun 21 Juil 2008 - 17:36



Théodore Monod est le troisième fils de Wilfred Monod, pasteur et théologien protestant dont l'influence spirituelle a beaucoup joué sur son fils.

Il entre au Muséum d'histoire naturelle dès 1922 puis y soutient sa thèse en 1926. Il découvre le continent africain grâce à deux missions de recherche, puis parcourt le Sahara occidental pendant plus d'un an : le zoologiste devient géologue, botaniste, archéologue, préhistorien...

En 1930, son service militaire le mène au Sahara algérien : ses recherches sont définitivement orientées vers une région du monde dont il est devenu un éminent spécialiste. Désormais, les voyages se succèdent.

En 1938, Monod est affecté à Dakar pour créer un institut de recherche. Sous son impulsion, l'Institut français d'Afrique noire devient un très grand centre scientifique. De 1953 à 1964, il parcourt 5200 km à pied et à dos de chameau à travers le Sahara occidental.

Il poursuit aussi ses recherches sur la faune marine : il est nommé directeur du laboratoire des pêches d'outre-mer au Muséum en 1942 puis élu à l'Académie des sciences en 1963. Considéré par ses pairs comme un des meilleurs spécialistes de poissons et de crustacés, Monod était aussi un écologiste chrétien antimilitariste et engagé. Il s'éteint à 98 ans.

Bibliographie

   * La Mort de la « Baleine rouge », Nouvelle historique (88 pages), 1929, éditée par Desclée de Brouwer en 2004.
   * Méharées, exploration au vrai Sahara, Je sers, Paris 1937, rééd. Actes Sud, 1989.
   * Livre des prières (tiers-ordre des veilleurs), Labor et Fides, Genève 1937.
   * L’Hippopotame et le Philosophe, 1942, rééd. 1946 non censurée, rééd. Actes Sud, 1993 (texte de 1946).
   * Bathyfolages, plongées profondes, Julliard, 1954, rééd. Actes Sud, 1991.
   * Les Déserts, Horizons de France, Paris 1973.
   * L’Émeraude des Garamantes, souvenirs d’un saharien, L’Harmattan, Paris 1984, rééd. Actes Sud, 2001.
   * Et si l’aventure humaine devait échouer, 1991, rééd. Grasset 2000.
   * Le Fer de Dieu. Histoire de la météorite de Chinguetti. avec Brigitte Zanda, Actes Sud, 1992.
   * Ballade de mes heures africaines, Babel, Mazamet 1993.
   * Désert libyque, Arthaud, 1994.
   * Maxence au désert, Actes Sud, Arles, 1995.
   * Majâbat Al-Koubrâ, Actes Sud, 1996.
   * Le Chercheur d’absolu, Le Cherche Midi, 1997.
   * Terre et Ciel, Babel, Entretiens avec Sylvain Estibal, Actes Sud, 1997.
   * Les Carnets de Théodore Monod,rassemblés par Cyrille Monod, Le Pré aux Clercs, 1997.
   * Paix à la petite souris, Desclée de Brouwer, 2001.
   * Tais-toi et marche…, Journal d’exploration El Ghallaouya-Aratane-Chinguetti, Actes Sud, 2002.
   * Dictionnaire humaniste et pacifiste, Essai, Le Cherche Midi, 2004.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livresque-sentinelle.blogspot.be/
sentinelle
Zen littéraire


Messages : 9708
Inscription le : 20/07/2007
Localisation : Belgique

MessageSujet: La mort de la Baleine rouge   Lun 21 Juil 2008 - 17:38

La mort de la Baleine rouge



Dans les nuits de l'Avent de l'an 810, deux formidables drakkars surgissent de la brume pour aborder, envahir, saccager et mettre à sac les côtes Normandes. Parmi les pillards, Harald aux dents bleues, à la tête de ses guerriers, son fils Hjalmal et son lieutenant Smirle, le renard des neiges. Ces vikings, à la réputation effrayante, avant tout connus pour leurs attaques surprises et leurs natures violentes, s'apprêtent à dévaster un paisible village des bords de Seine.

A la stupéfaction des habitants du village de Grand-Couronne, les vikings ne se précipitent pas pour commettre leur horribles desseins mais construisent un tertre et sortent de l'eau un bateau à la voilure couleur rouge sang, la « Baleine rouge ». Suite à la mort inopinée de leur roi Harald aux dents bleues, la coutume de ces fiers guerriers scandinaves veut qu'à sa mort, le corps du roi accompagné de ses armements et de ses chevaux soient brûlés dans son drakkar. Bouter le feu à la « Baleine rouge » permet à l'âme du défunt guerrier de rejoindre le Walhalla mais octroie également quelques jours de répits aux villageois, allés se réfugier à l'église du village en priant avec ferveur en cette période de noël leur Dieu tout puissant.

Le fils Hjalmal devenu roi à la mort de son père Harald aux dents bleues devra prendre la tête de ses hommes pour organiser le pillage qui aura lieu après avoir respecter le rituel qui accompagne les cérémonies funéraires de son défunt père. Mais il est las de cette vie de ripaille, las de cette sauvagerie, las de cette vie faite de violences sans fin. Il décide de s'enfoncer seul dans la forêt...


Célèbre naturaliste, explorateur, chercheur et professeur au Muséum national d'Histoire naturelle de Paris, Théodore Monod écrivit en 1929 - il a 27 ans à l'époque - cette longue nouvelle sous forme de conte de noël. Petit bijou longtemps resté inédit, cette première rencontre avec l'auteur fut une vraie réussite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livresque-sentinelle.blogspot.be/
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Théodore Monod   Lun 21 Juil 2008 - 17:51

J'aimais beaucoup Théodore Monod, marcheur infatigable, poète du
désert et anti nucléaire convaincu...
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature


Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: Re: Théodore Monod   Lun 21 Juil 2008 - 18:23

bix229 a écrit:
J'aimais beaucoup Théodore Monod, marcheur infatigable, poète du
désert et anti nucléaire convaincu...
colibri

Moi aussi je l'aime beaucoup. Je n'ai eu le temps que de lire Méharées jusqu'à présent - j'ai beaucoup aimé -, mais j'ai une anthologie de ses livres qui traîne dans ma PAL depuis longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Théodore Monod   Ven 27 Fév 2015 - 7:27


Un thé au clair de lune
Citation :
Présentation de l’éditeur
Hachi, un petit chameau parisien, découvre un jour qu'il a un cousin qui vit au Sahara et s'embarque pour un long voyage vers l'Afrique. Il en reviendra enchanté d'avoir rencontré de nouveaux amis.
En 1935, alors qu'il était en expédition dans le désert, le naturaliste et explorateur Théodore Monod envoie une lettre illustrée à sa fille de 4 ans. Ce conte, resté inédit, livre de nombreux détails sur la vie des animaux du désert : de l'antilope à l'autruche en passant par le fennec et la gerboise... Poétique et drôle, cette histoire est aussi une invitation à la curiosité et à la découverte des autres.

Un petit voyage au Sahara aux côtés de Hachi, issu de l’imaginaire de Théodore Monod. Réjouissant.

Accompagnés d’images un peu naïves mais qui ajoutent plein de charme à ce petit conte.

Comment ne pas souhaiter qu’on aurait eu un tel père qui aurait envoyé de telles lettres…

Un commentaire plus détaillé








_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Théodore Monod   Ven 27 Fév 2015 - 15:08

Bonne idée que le retour à Théodore Monod !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature


Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Re: Théodore Monod   Mer 2 Sep 2015 - 21:10

Le Chercheur d’absolu


Un livre magnifique dans sa première partie, comment dire, "universelle".
Puis, ensuite un ensemble de textes politiques, sur l'hitlérisme et l'asservissement de l'homme par l'homme.
Il serait effaré de l'actualité actuelle, qui n'est, pour beaucoup, qu'un remake des pires horreurs dont l'homme est capable.
Et pourtant...
On se dit que des gens comme T. M. ont existé.
Ils sont si peu nombreux à nous redonner confiance au genre humain, sans avoir besoin d'aucune justification divine ou humaniste.
Juste l'idée de la beauté du monde. De sa noblesse.


A lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature


Messages : 2673
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Théodore Monod   Mer 2 Sep 2015 - 21:28

tina a écrit:


A lire.

En effet ... Merci du rappel ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
tina
Sage de la littérature


Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Re: Théodore Monod   Jeu 3 Sep 2015 - 15:40

Parfois, je me demande si des bonshommes comme ça existent encore.

Si vous avez des noms... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Théodore Monod   Jeu 3 Sep 2015 - 16:50

Quelques noms me viennent à l' esprit :

Jean Rostand, Ferdinand Deligny, A.S. Neill (Libres enfants de Summerhill), Bachelard, Bertrand Russell, Giordano Bruno, Marie Curie,
Anna Harendt, Simone Weil, Stéphanee Hessel, Lucie Aubrac...
Et quelques autres, mais c' est vrai, il faut chercher...

Mais il y a quand meme beaucoup d' inconnus anonymes dont on n' entendra jamais parler.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature


Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Re: Théodore Monod   Ven 4 Sep 2015 - 12:14

En tout cas, tu me donnes déjà pas mal de pistes de lectures.
Merci !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Théodore Monod   Aujourd'hui à 2:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Théodore Monod
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» José Théodore à Boston?
» Décès de Gérard Théodore, Compagnon de la Libération
» Éphémérides
» Le Havre : une infirmière de l'hôpital Monod se suicide, elle met en cause ses conditions de travail.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: