Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Louis Calaferte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18132
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Dim 26 Fév 2012 - 10:24

Merci à toi Chris, on t'en sera toujours reconnaissante. C'est chouette que l'on puisse coller la découverte d'un bouquin à un nom, j'aime bien quand cela m'arrive (J'ai plein d'exemples ici mais celui-ci fait partie des images fortes)

La personnalité de Calaferte m'a tellement marquée que je suis allée chercher sur google des interviews de lui. J'en ai trouvé un très touchant. Il y apparait tel qu'on l'imagine: sans détour, un peu secret, malicieux. Et son regard brille d'une intelligence qui capte d'emblée.

Regardez ICI!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chrisdusud
Sage de la littérature


Messages : 2082
Inscription le : 20/04/2008
Age : 48
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Dim 26 Fév 2012 - 18:39


Quand je vois des interviews d'écrivains, comme celle ci, je suis toujours frappée par cette dichotomie. L'écrivain est toujours un super héros et ne peut pas ressembler à un être tout à fait normal. C'est d'ailleurs sa conclusion, qu'il admet un peu gêné, dans l'entretien. ÇA devait être un très gros bosseur, il a été très prolifique. Ca amène forcement à une forme de rigueur qui transparait dans l'apparence. Il était beau ce mec....
Bravo pour la recherche Aériale!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22906
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Dim 26 Fév 2012 - 19:40

Je cliquerais sur le lien dès que j'aurais un vrai bout de cerveau disponible !

On va relancer les ventes de Calaferte !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19337
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Dim 26 Fév 2012 - 20:15

Ou les emprunts dans les bibliothèques. rire

Il est semble-t-il très présent avec beaucoup de titres.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile


Messages : 15828
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Dim 26 Fév 2012 - 20:28

Arabella a écrit:
Ou les emprunts dans les bibliothèques. rire

Il est semble-t-il très présent avec beaucoup de titres.
Oui, je vais peut-être commencer par là...

_________________
"Si vous mettez une personne dans l'obscurité,
vous la forcez à inventer les couleurs."
- Bo Carpelan, La Cour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18132
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Lun 27 Fév 2012 - 9:42

chrisdusud a écrit:

Quand je vois des interviews d'écrivains, comme celle ci, je suis toujours frappée par cette dichotomie. L'écrivain est toujours un super héros et ne peut pas ressembler à un être tout à fait normal. C'est d'ailleurs sa conclusion, qu'il admet un peu gêné, dans l'entretien. ÇA devait être un très gros bosseur, il a été très prolifique. Ca amène forcement à une forme de rigueur qui transparait dans l'apparence. Il était beau ce mec....
C'est marrant, je ne le vois pas comme un gros bosseur, plutôt un type très doué pour qui écrire était vital sous peine de se flinguer. Et sa rigueur semble faire partie de lui, elle correspond à ses idées. C'était plutôt quelqu'un d'intransigeant, qui ne donnait pas son amitié facilement (il le dit d'ailleurs) Pas le genre à faire des compromis... Et c'était un très bel homme bien d'accord!

Queenie a écrit:
On va relancer les ventes de Calaferte !
Yessss cheers

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Lun 27 Fév 2012 - 9:57

Bon bah je viens également de finir l'ouvrage sujet au lobbying outrancier de chris et d'aeriale lol.
Je ne vais vraiment pas être original par rapport aux critiques précédentes donc je donnerai juste un avis succinct.
Septentrion est un excellentissime récit, plein de vie avec un rythme que j'ai particulièrement aimé. En effet j'ai ressenti une écriture par saccade presque musicale tant le jeu des phrases courtes et des phrases longues est harmonieux. Les descriptions de situations ou de lieux sont riches mais pas exagérées et laissent la part belle aux pensées de l'auteur qui possède un cynisme assez jubilatoire.
Pour ce qui est du côté "hot" du roman je ne l'ai pas trouvé choquant mais comme je le disais quand on a lu sade on est peu choqué par le reste. Ce qui est surprenant c'est que le rythme du récit varie selon la situation sexuelle décrite. Rapide et saccadé quand la situation s'enflamme ou lascif et lent quand la situation est plus érotique que sexuelle. C'est du moins l'impression que ca m'a laissé et c'est je pense pour cela que cela peut paraître choquant. un sentiment d'intimité s'empare de nous et l'on se pense concerné par la situation à cause du rythme imposé qui nous accompagne.
Le style est magnifique, clair mi-courant-mi familier par endroits, soutenu et presque poétique dans d'autres. cela fait du bien une telle richesse de vocabulaire.

Un excellent livre qu'il serait dommage de louper.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...


Messages : 22906
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Lun 27 Fév 2012 - 10:24

C'est chouette de se sentir de plus en plus à coller aux fesses de ce Calaferte !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chrisdusud
Sage de la littérature


Messages : 2082
Inscription le : 20/04/2008
Age : 48
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Lun 27 Fév 2012 - 14:46

[quote="Aeriale"]
Citation :
C'est marrant, je ne le vois pas comme un gros bosseur, plutôt un type très doué pour qui écrire était vital sous peine de se flinguer.
Oui. Dans septentrion, il est comme ça. Ecrire est une nécessite absolue. La façon dont il décrit cette obsession, comment elle évolue dans l'histoire et devient vitale m'a éblouie.
Maintenant, je crois que Calaferte devait être aussi (et forcément) en plus de doué, un grand bosseur. Les deux se rejoignent pour moi.

Queenie a écrit:
On va relancer les ventes de Calaferte !
Yessss



Kierkegaard a écrit:
Bon bah je viens également de finir l'ouvrage sujet au lobbying outrancier de chris et d'aeriale lol.
Je ne vais vraiment pas être original par rapport aux critiques précédentes donc je donnerai juste un avis succinct.
Septentrion est un excellentissime récit, plein de vie avec un rythme que j'ai particulièrement aimé. En effet j'ai ressenti une écriture par saccade presque musicale tant le jeu des phrases courtes et des phrases longues est harmonieux. Les descriptions de situations ou de lieux sont riches mais pas exagérées et laissent la part belle aux pensées de l'auteur qui possède un cynisme assez jubilatoire.
Pour ce qui est du côté "hot" du roman je ne l'ai pas trouvé choquant mais comme je le disais quand on a lu sade on est peu choqué par le reste. Ce qui est surprenant c'est que le rythme du récit varie selon la situation sexuelle décrite. Rapide et saccadé quand la situation s'enflamme ou lascif et lent quand la situation est plus érotique que sexuelle. C'est du moins l'impression que ca m'a laissé et c'est je pense pour cela que cela peut paraître choquant. un sentiment d'intimité s'empare de nous et l'on se pense concerné par la situation à cause du rythme imposé qui nous accompagne.
Le style est magnifique, clair mi-courant-mi familier par endroits, soutenu et presque poétique dans d'autres. cela fait du bien une telle richesse de vocabulaire.

Un excellent livre qu'il serait dommage de louper.

Ici personne ne l'a trouvé choquant. Certains pensent, comme moi au départ, que ça pourrait être choquant mais finalement personne ne l'est. C'est le signe que le livre est bien compris.
Très heureuse que tu l'aies aimé!



Queenie a écrit:
C'est chouette de se sentir de plus en plus à coller aux fesses de ce Calaferte !

Genial ! un bon coup de projo de ta part et ça decolle !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chrisdusud
Sage de la littérature


Messages : 2082
Inscription le : 20/04/2008
Age : 48
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Lun 27 Fév 2012 - 14:55

Un réponse proposée par Calaferte dans l'Aventure interieure sur la censure de Septentrion :

Citation :
« (…) on a censuré mon troisième livre, Septentrion, sous prétexte de pornographie. J’y ai cru à l’époque, c’était en 1963 (…) quand il a été republié, vingt ans après sa parution, par les soins de Gérard Bourgadier aux Editions Denoël, je me suis aperçu qu’à son égard régnait toujours la même hostilité de la presse. J’ai l’impression qu’il a plutôt été censuré pour son contenu anarchisant, libertaire. (…) il n’y a rien de plus dangereux qu’un homme profondément anarchisant ; avec tout le contenu religieux et intellectuel qui peut composer sa pensée, sa réflexion. Vis-à-vis des pouvoirs, je m’inscris dans la catégorie des hommes, sinon dangereux, du moins à tenir à distance. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature


Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 38

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Lun 27 Fév 2012 - 19:08

Ouais, c'est super cet engouement pour Calaferte. Je pense qu'il va pas tarder à devancer Musso dans les ventes. Tout ça grâce à la chaine de lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chrisdusud
Sage de la littérature


Messages : 2082
Inscription le : 20/04/2008
Age : 48
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Lun 27 Fév 2012 - 19:53

odrey a écrit:
Ouais, c'est super cet engouement pour Calaferte. Je pense qu'il va pas tarder à devancer Musso dans les ventes. Tout ça grâce à la chaine de lecture.

Piouuu qui l'aurait cru...Mais il nous manque une personne bien infiltrée dans les réseaux parisiens. Tu peux assurer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature


Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 38

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Lun 27 Fév 2012 - 21:24

Je vais voir ce que je peux faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chrisdusud
Sage de la littérature


Messages : 2082
Inscription le : 20/04/2008
Age : 48
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Lun 27 Fév 2012 - 22:36

odrey a écrit:
Je vais voir ce que je peux faire.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19337
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Lun 19 Mar 2012 - 20:29

Septentrion

Plus ou moins autobiographique, le roman raconte la vie d’un encore jeune homme qui travaille en tant qu’ouvrier tout en voulant devenir écrivain. Révolté contre la société, il exprime sa détestation et son mépris, survit misérablement et trouve un exutoire, enfin il essaie, dans le sexe.

Je comprends le projet de l’écrivain, je peux comprendre que l’on soit sensible à son univers, sans toutefois embarquer vraiment. Le style, qui mélange vocabulaire cru et en même temps à d’autres moments au contraire des mots recherchés et une structure de phrase précieuse, m’a paru par moments un peu fabriqué. Le livre ne raconte finalement que peu, on est plus dans un monologue, dans lequel l’auteur exprime son dégoût, sa détestation, sa détresse, et pour ce faire dénigre à peu près tout son environnement, et cela finit par être un peu répétitif à force, même si à certains passages cela fait mouche. J’ai trouvé particulièrement longue la partie consacrée à Nora. J’ai bien apprécié le début de la troisième partie, celle où il s’installe chez Gaubert, c’était assez drôle (dans le genre jeu de massacre), mais après à mon avis cela s’enlise un peu. Il y a un côté pathétique chez ce type qui veut être écrivain, qui au nom de cette vocation juge le monde entier de façon impitoyable et qui n’arrive pas à écrire, cela peut être touchant, ou ressembler à une pose. J’ai pensé et l’un et l’autre, à différents moments.

A lire et à se faire sa propre opinion.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louis Calaferte   Aujourd'hui à 5:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Louis Calaferte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'histoire de petit Louis
» changement de lit pour Louis ?
» Bléville - Rue Aristide Briand > Rue Louis Ganne
» Zabeth, André Louis
» Louis Beuve, Lettres à des amis aurevilliens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: