Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Bram Stoker

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 69
Localisation : Picardie

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Mar 3 Fév 2009 - 20:09

Il me semble que dans le cas de Dracula et Frankenstein on a assisté,cas rarissime,à l'assassinat en bonne et due forme,des deux livres.Car on aura beau faire le mythe est devenu cinématographique,intégralement,définitivement,cruellement.Ce sont pourtant deux bons livres,très différents mais je crois que rien n'y fera.F. et D. c'est du cinoche et... c'est très bien aussi notamment chez Murnau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Queenie
...
avatar

Messages : 22888
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Mar 3 Fév 2009 - 21:01

Hum... Sont pas si morts que ça les livres puisqu'ils se vendent encore, c'est donc qu'ils se lisent. Puis se sont des morts-vivants tous les deux, alors y'a toujours une chance de résurrection !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Mar 3 Fév 2009 - 21:29

C'est vrai que l'imaginaire cinématographique a un peu tout balayé sur son passage. Imagine-t-on Frankenstein autrement qu'avec les traits de Boris Karloff ?
Mais cinématographiquement, les vampires l'ont largement emporté, et c'est normal : pour qu'un film marche, bien, il faut qu'il y ait des persos sexy. Un vampire peut l'être (par exemple David Bowie dans les Prédateurs), ou bien il a de la classe... D'un autre côté, Frankenstein (enfin, sa créature) là, euh... c'est moins vendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Pichnette13
Envolée postale
avatar

Messages : 171
Inscription le : 27/01/2009
Age : 30
Localisation : Tours-sur le canap'

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Mer 4 Fév 2009 - 10:56

Bellonzo a écrit:
Il me semble que dans le cas de Dracula et Frankenstein on a assisté,cas rarissime,à l'assassinat en bonne et due forme,des deux livres.Car on aura beau faire le mythe est devenu cinématographique,intégralement,définitivement,cruellement.Ce sont pourtant deux bons livres,très différents mais je crois que rien n'y fera.F. et D. c'est du cinoche et... c'est très bien aussi notamment chez Murnau.

Le côté livresque du mythe existe encore, et est très présent. On ne peut compter le nombre de livres qui reprennent ce mythe ou ses personnages pour en donner une variante ou une suite, ou creuser un peu plus un domaine. Même très récement, on a encore eu des livres inspirés directement de celui de Bram Stocker (A la recherche de Dracula, carnet de voyage de Jonathan Harker, Pascal Croci, Françoise-sylvie pauly, en 2007 par exemple), et comme dit Queenie, les livres de Bram Stocker et de Mary Shelley se vendent encore très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 69
Localisation : Picardie

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Mer 4 Fév 2009 - 13:13

Sur les ventes de Mary Shelley je ne serais pas aussi optimiste.Ou alors on ne fréquente pas les mêmes intérieurs.Mais le mythe perdure c'est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Mer 4 Fév 2009 - 20:59

eXPie a écrit:
C'est vrai que l'imaginaire cinématographique a un peu tout balayé sur son passage. Imagine-t-on Frankenstein autrement qu'avec les traits de Boris Karloff ?

Je trouve que Christopher Lee n'était pas mal non plus en Dracula, non ?

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Mer 4 Fév 2009 - 21:41

domreader a écrit:
eXPie a écrit:
C'est vrai que l'imaginaire cinématographique a un peu tout balayé sur son passage. Imagine-t-on Frankenstein autrement qu'avec les traits de Boris Karloff ?

Je trouve que Christopher Lee n'était pas mal non plus en Dracula, non ?
Oui, aussi, tu as raison ! Les autres se positionnent toujours en fonction de ces deux là, Christopher Lee et Boris Karloff, qu'ils essaient de leur ressembler ou bien de s'en éloigner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 69
Localisation : Picardie

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Mer 4 Fév 2009 - 21:45

Et lui alors?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Mer 4 Fév 2009 - 21:51

Et lui


_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Mer 4 Fév 2009 - 22:12

Bellonzo a écrit:
Et lui alors?

Max Schreck (s'il y en a un qui porte bien son nom...). Là, je vais m'en sortir par une pirouette : c'est Nosferatu, et ça n'a rien à voir avec le Dracula de Bram Stoker. D'ailleurs, Bram Stoker ne figure pas au générique (pour des questions de droits, si je ne me trompe pas).
Ah, Bela Lugosi... il m'évoque aussi les chefs-d'oeuvre d'Ed Wood dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Jeu 5 Fév 2009 - 23:26

je vous laisse un beau lien vers un post de Bellonzo sur un le film Ni dieux ni démons qui cause de la Créature... clic de doigts impatients !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Ven 28 Aoû 2009 - 14:06

Citation :
Sortie mondiale, courant octobre, de Dracula The Un-Dead, la suite du mythique Dracula signé par Bram Stocker en 1887. C’est l’arrière-petit-neveu de Stocker, Dacre Stocker, qui co-signe avec l’historien Ian Holt cette sequel, imaginée à partir de notes laissées par son aïeul.
Plus de détails ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
mystiquedu60
Posteur en quête
avatar

Messages : 54
Inscription le : 08/09/2009
Age : 23
Localisation : Dans l'oise

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Mar 8 Sep 2009 - 22:31

j'ai lus l'extrait de Dracula et suis en train de livre l'oeuvre entiére et j'aime vraiment beaucoup, j'ai vus le film de Coppola aussi que j'ai trouvé trés beau^^ j'aime vraiment beaucoup ce livre (pour l'instant mais je pense que cela restera de même jusqu'à la fin^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick Usher
Posteur en quête
avatar

Messages : 75
Inscription le : 23/10/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Dim 25 Oct 2009 - 15:37

eXPie a écrit:
Bellonzo a écrit:
Et lui alors?

Max Schreck (s'il y en a un qui porte bien son nom...). Là, je vais m'en sortir par une pirouette : c'est Nosferatu, et ça n'a rien à voir avec le Dracula de Bram Stoker. D'ailleurs, Bram Stoker ne figure pas au générique (pour des questions de droits, si je ne me trompe pas).

Effectivement c'est une pirouette, parce que si le nom de Bram Stoker ne figure pas ne figure pas au générique, le film a quand même était jusqu'a celui de Coppola l'adaptation la plus fidèle du roman, sinon Nosferatu est effectivement un pur chef d'oeuvre.

En ce qui concerne le débat Dracula/Frankenstein, j'ai aimé les deux livres, cependant je pense que au niveau de l'histoire et au niveau de l'écriture le roman de Stoker tient beaucoup plus la route que celui de Mary Shelley, qui est certes très travaillé, très poétique, très beau donc, mais un peut trop élégiaque, et un peu mou, et cela vaut pour toutes leurs autres écris, qui sont certes bien moins forts que les deux chefs d'œuvres précité mais tout de même intéressant, j'ai eut du mal a rentrer dans Le dernier des hommes de Mary Shelley alors que j'ai lu sans probléme Le joyaux des sept étoiles de Stoker.

Mais revenons a ce cher Bram, j'ai donc lu son génialissime Dracula, mais aussi Le joyaux des sept étoiles qui est certes un peu désuet mais tout de même très intéressant et qui rappelle Ligeïa de Poe (en beaucoup plus long).
Le repaire du vers blanc, je n'ai pas pu le terminer car je l'ai trouvé assez pénible.
Et il écris un très beau recueil de conte: Au delà du crépuscule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titete
Envolée postale


Messages : 136
Inscription le : 04/07/2012

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Ven 14 Déc 2012 - 17:12

J'ai fini il y a quelque temps le Dracula de Bram Stoker (en anglais). Le livre est une collection de journaux intimes, lettres, articles de journaux et retranscription d'enregistrement. Ceci permet notamment de suivre plusieurs histoires en même temps.

Au début on suit deux histoires :
Celle de Jonathan Harker qui part en Transylvanie chez Dracula pour lui montrer la maison qu'il vient d'acheter dans Londres.
Celle de sa femme Mina (qui l'attend) et son amie Lucie (qui se retrouve à devoir choisir un mari) qui sont restées à Londres.
Celle d'un directeur/docteur de clinique psychiatrique.

Puis ensuite tout se mélange, les personnages se retrouvent puis se séparent. Un seul but combattre Dracula ?
En fait, le roman est un peu plus complexe que cela. Pendant une grande partie du roman, les personnages ne savent pas contre quoi ou qui ils se battent parce que certains d'entre eux gardent des informations pour eux. Seul le lecteur a une vue d'ensemble et voit les personnages piétiner. On se rend compte tout au long du roman que les détails que chacun préfère cacher (souvent pour ne pas inquiéter les autres) sont en fait les indices primordiaux, ce qui pourrait permettre de régler la situation bien plus rapidement.

Étant rentré dans le livre, cette situation m'a tout de suite frustrée (dans le bon sens). On prie pour que les gens se parlent et j'avoue avoir ressenti un certain soulagement à chaque fois qu'un des personnages se décidait enfin à dire ce qu'il avait sur le cœur ou laissait échapper un détail qu'il ne jugeait pas important.
Le fait d'avoir accès au journal intime permet de connaitre les états d'âmes des personnages et Bram Stoker réussit, en choisissant bien l'ordre dans lequel il fait apparaitre ces extraits, à créer un suspense qui m'a fait dévorer certains passages.
Enfin, par le suspense mais aussi par les non dits (ou les choses non décrites mais laissées à notre imagination), les incompréhensions des personnages, par les lieux aussi, et l'omniprésence de la transmission du sang (il y a de très beaux symboles), la peur s'installe. En cela j'ai trouvé le livre très fin.

Cependant quelques détails peuvent chagriner. Les personnages sont malheureusement un peu superficiels (surtout les femmes assez caricaturales). Tout le monde est empli de bons sentiments. Ainsi Lucie est-elle la femme la plus pure au monde, tout le monde l'aime, est attentionné, elle refuse deux demandes en mariage ce qui n'empêche pas les demandeurs de rester ses amis, bien sûr, sans aucune arrières pensées ni frustration (mais de la tristesse si). On a donc aussi accès aux états d'âmes des personnages et parfois un peu trop. Certains passages sont un peu niais et surtout inutiles tant dans la construction de l'histoire, des personnages ou de l'atmosphère.

Mis à part ces petits défauts j'ai pris un réel plaisir à lire ce livre que je conseille à tous. Attention si vous entamez la lecture en anglais. Ce n'est globalement pas trop dur mais Bram Stoker fait parler, parfois, des pêcheurs et pour retranscrire leur façon de s'exprimer écrit en phonétique. A lire.


Ayant aimé le roman j'ai aussi regardé le film de Coppola qui est passé sur RTL 9. Le film est particulièrement raté. La première chose : les effets spéciaux ont extrêmement mal vieilli. Mais on dira que ce n'est pas grave si le film est bien. Coppola tente de coller au roman ce qui est une très mauvaise idée. Il décide en effet d'axer son film autour des scènes fortes du livre. Comme si une collection de scènes fortes faisaient un bon film. Tout l’intérêt du livre est dans sa longueur, c'est de là que provient le suspense. Les choses arrivent petit à petit et tout se met en place pierre par pierre. On perd ici toute la finesse dramatique du livre. D'autant que Coppola décide de montrer Dracula transformé en une sorte de chauve-souris ou de loup monstrueux ce qui, à mon sens, enlève beaucoup au mystère qui entoure le vampire.

Ajoutons que Les personnages sont encore plus caricaturaux que dans le livre (particulièrement Van Helsing qui est ridicule). Coppola fait le choix de présenter l'histoire sous la lumière de l'érotisme. Lucy devient alors une sorte de tentatrice dévergondée. Ce qui n'empêche pas le narrateur (ou un des personnages) de citer un passage du livre disant que c'est la personne la plus pure au monde. Enfin Mina se retrouve être je ne sais quelle réincarnation ou descendante de la femme de Dracula (Coppola s'éloigne du livre). Ceci donne lieu à une histoire d'amour horriblement cliché et inutile, en plus de faire paraître le mariage entre elle et Jonathan comme une sorte d'obligation sociétale.

Finalement j'ai été particulièrement déçu par ce film même si quelques scènes sont esthétiquement réussies. A éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bram Stoker   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bram Stoker
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [MONSTER HIGH] Les nouvelles venues ! (2012) (1re partie)
» Aude - Un gendarme percute un mur et trouve la mort.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature irlandaise-
Sauter vers: