Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Bram Stoker

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Ven 14 Déc 2012 - 18:42

titete a écrit:
Finalement j'ai été particulièrement déçu par ce film même si quelques scènes sont esthétiquement réussies. A éviter.

C'est bien que le livre ne t'ai pas déçu, il ne vieilli pas lui, c'est le propre des vrais classiques. Merci pour ton commentaire.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Zombie
Plume timide
avatar

Messages : 13
Inscription le : 13/06/2016
Age : 38
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Lun 13 Juin 2016 - 15:21

Le dernier bouquin que j'ai reçu c'est une anthologie Bram Stoker chez Omnibus. Les notes biographiques en début de volume sont passionnante. J'avais envie de relire Dracula, j'en profite pour lire le reste de l'oeuvre de cet homme de théâtre que fut Stoker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-illegal.bandcamp.com/
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Lun 13 Juin 2016 - 15:44

J'ai lu Dracula, et une ou deux nouvelles aussi (je crois qu'il y en a une qui s'appelle Les Morts vont vite, ou quelque chose comme ça...?) mais je ne savais pas que Bram Stocker avait écrit pour le théâtre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Zombie
Plume timide
avatar

Messages : 13
Inscription le : 13/06/2016
Age : 38
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Lun 13 Juin 2016 - 16:19

Il n'a pas écrit pour le théâtre sauf une adaptation de Dracula. Il a travailler comme co-directeur du Lyceum à Londres. J'ai été un peu lire ce qui se dit sur Dracula dans le sujet concernant Bram Stoker sur le forum. J'avoue ne pas du tout être d'accord avec ce qui s'y développe plus ou moins. Dracula n'est absolument pas un roman d'amour, c'est le thème du combat du bien contre le mal absolu. Dracula n'a rien à voir avec tout l'imaginaire contemporain qui en fait une figure de séducteur. C'est un être diabolique ne montrant aucun sentiment. Je conseille à toutes les personnes qui l'on lu il y a longtemps de le relire. Enfin, si ce livre est romantique ce n'est pas au sens galvaudé d'aujourd'hui mais bien au sens baulérien. C'est un pure roman gothique. Le thème principal de ce livre est la mort et le combat contre le mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-illegal.bandcamp.com/
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Lun 13 Juin 2016 - 16:27

Chymère a écrit:
J'ai lu Dracula, et une ou deux nouvelles aussi (je crois qu'il y en a une qui s'appelle Les Morts vont vite, ou quelque chose comme ça...?) mais je ne savais pas que Bram Stocker avait écrit pour le théâtre...

C' est un bon titre ! innocent

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Lun 13 Juin 2016 - 16:38

Ah tiens, je n'ai jamais pensé à lire ces posts... (ou alors, je ne me rappelle plus... jemetate ).
Je suis d'accord avec Mister Zombie, dans l'absolu, Dracula n'est pas Edward Cullen... Laughing


Cela dit, dans le mythe du vampire, tel que présenté par Stocker (parce que c'est un mythe qui a beaucoup évolué : les vampires/morts mâcheurs et autres "revenants de corps" des légendes slaves étaient en fait plus proches des zombies), il y a tout de même une forme de tension sexuelle "corsetée" (comme l'étaient les mœurs à l'époque victorienne...), larvée, mais bel et bien présente. Je pense que c'est cela qui inspire cette idée de romantisme, que l'on a galvaudé pour nous le rendre plus "facile", parce que dans Dracula, le romantisme est sombre, morbide, voire carrément tordu... Laughing
Du coup, psychologiquement, Dracula est pour ainsi dire plus proche du mythe du serial killer, que du séducteur torturé, qui fait le mal parce qu'il est malheureux... jemetate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cliniou
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1116
Inscription le : 15/06/2009
Age : 47
Localisation : entre ici et ailleurs

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Lun 13 Juin 2016 - 16:39

Mister Zombie a écrit:
Il n'a pas écrit pour le théâtre sauf une adaptation de Dracula. Il a travailler comme co-directeur du Lyceum à Londres. J'ai été un peu lire ce qui se dit sur Dracula dans le sujet concernant Bram Stoker sur le forum. J'avoue ne pas du tout être d'accord avec ce qui s'y développe plus ou moins. Dracula n'est absolument pas un roman d'amour, c'est le thème du combat du bien contre le mal absolu. Dracula n'a rien à voir avec tout l'imaginaire contemporain qui en fait une figure de séducteur. C'est un être diabolique ne montrant aucun sentiment. Je conseille à toutes les personnes qui l'on lu il y a longtemps de le relire. Enfin, si ce livre est romantique ce n'est pas au sens galvaudé d'aujourd'hui mais bien au sens baulérien. C'est un pure roman gothique. Le thème principal de ce livre est la mort et le combat contre le mal.

Je trouve ton point de vue très intéressant, Mister Zombie.
Le mieux serait de ne pas hésiter à aller développer tout cela sur le fil en question. oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Lun 13 Juin 2016 - 16:51



"La récente découverte d'un journal intime appartenant à Bram Stoker a bouleversé ce qu'on croyait savoir du père de Dracula. Prises entre 1871 et 1881, ces notes captiveront aussi bien les inconditionnels de ce chef-d'oeuvre que les amateurs de littérature gothique. Méticuleusement retranscrit et étudié, ce texte offre un aperçu nouveau et intrigant de la nature complexe de l'auteur, de ses pensées et du développement de son style. Assistés par une équipe de chercheurs, Dacre Stoker et Elizabeth Miller ont habilement fait correspondre le contenu de cet ouvrage avec son travail ultérieur ; plus particulièrement Dracula. Curiosités, songes et anecdotes : la genèse d'un homme et d'un mythe fascinants."
"J' ai lu"

Un document qui interessera peut etre les amateurs de Bram Stoker.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Lun 13 Juin 2016 - 17:07

Est-ce que l'image 'romantique' du livre de Bram Stocker ne repose pas plutôt sur le personnage de Mina ?? Je pose la question parce que c'est ce qui me retient de lire le livre (le côté gnian-gnian de la fiancée) ; c'est en tout cas ce qui ressort pour moi des films vus (le Dracula de Coppola et le Nosferatu, fantôme de la nuit d'Herzog).

En revanche, ce que tu dis Chymère sur le personnage tordu voire préfigurant l'image contemporaine du serial killer, me fait bien envie...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Bram   Lun 13 Juin 2016 - 17:12

Je ne trouve pas que Mina soit un personnage "gnian-gnian"... c'est plutôt une battante, elle doit affronter le mal en elle-même. L'image de la pureté et de la blondeur est plutôt représentée par le personnage de son amie Lucy.
Mais en effet, il y a d'abord l'histoire d'amour entre Jonathan et Mina, c'est quelque part la seule "vraie" histoire d'amour aboutie. Ils sont un peu le couple qui se bat ensemble...
Et il y a le "trio" de garçons amoureux de la belle Lucy (j'ai un peu zappé les noms : il y a le docteur, le fiancé, et l'autre... Laughing ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Zombie
Plume timide
avatar

Messages : 13
Inscription le : 13/06/2016
Age : 38
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Lun 13 Juin 2016 - 17:49

shanidar a écrit:
Est-ce que l'image 'romantique' du livre de Bram Stocker ne repose pas plutôt sur le personnage de Mina ?? Je pose la question parce que c'est ce qui me retient de lire le livre (le côté gnian-gnian de la fiancée) ; c'est en tout cas ce qui ressort pour moi des films vus (le Dracula de Coppola et le Nosferatu, fantôme de la nuit d'Herzog).

En revanche, ce que tu dis Chymère sur le personnage tordu voire préfigurant l'image contemporaine du serial killer, me fait bien envie...

(Je ramène la conversation sur Dracula ici^^)

Mina dans le film d'Herzog n'est plus Mina mais Lucy tout comme la version de Murnau. Nosferatu d'Herzog est un hommage et une vision toute personnelle de Nosferatu de Murnau. D'ailleurs, la version de Murnau, interdite à l'époque par Florence Stoker, veuve de l'écrivain, est une version qu'on a sauvée. C'est une vision plus proche du roman que ne le sera plus tard, le premier film parlant, Dracula, 1931, de Tod Browning. La version de Browning est une adaptation de la pièce de théâtre (qui fut réalisée en premier lieu pas Stoker lui-même).
Le Dracula de Francis Ford Coppola est également assez éloignée du roman. Sa vision est plutôt proche de celle d'Herzog. Elle l'est bien plus du Dracula de 1979, réalisée par John Badham. Cette dernière version est également une adaptation théâtrale du roman.

En résumé, la version de Coppola est aussi proche sur certains aspects qu'éloignée du roman. Tout ce qui concerne l'histoire d'amour et le côté "love story" est une pure liberté prise par Coppola. Il fourvoie le spectateur en nommant sont film Bram Stoker's Dracula, ce que Badham n'avait pas l'outrecuidance de faire. La version d'Herzog de 1979 est un peu étrange, elle montre le comte comme un malade. Dracula est vu comme une victime, à l'inverse de la version de 1992 de Coppola, où il fait office d'un héros maudit.

Bref, les versions cinématographiques sont très éloignées du roman et de sa vision particulière. Il faut prendre la version de Coppola avec des pincettes et du recul, elle n'en reste pas moins une des meilleures adaptation du livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-illegal.bandcamp.com/
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Lun 13 Juin 2016 - 19:46

[fusionné les messages concernant Bram Stoker ici]

Merci pour la rigueur de ton intervention Mister Zombie et d'ouvrir la discussion sur d'autres films.

Après réflexion, je crois en effet que j'ai fait une confusion entre Lucy et Mina dans le film de Coppola, réduisant cette dernière à une femme faible, ce qui n'est en réalité pas vraiment le cas et encore moins le cas dans le film d'Herzog, où le personnage joué par Adjani sauve littéralement son chéri, en faisant de son corps et de son esprit un véritable barrage et une offrande à la folie désirante de Nosferatu. Il faudrait donc peut-être plutôt voir Mina du côté du sacrifice sublime que de la faiblesse ?

Arff, ça me donne envie de lire Dracula, tout ça !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mister Zombie
Plume timide
avatar

Messages : 13
Inscription le : 13/06/2016
Age : 38
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Bram Stoker   Mar 14 Juin 2016 - 11:42

Je suis dans la lecture du recueil Au-Delà Du Crépuscule (1882), je viens de l'entamer. On est très très loin du style macabre auquel nous a habitué l'auteur. Il faut replacer ce type d'histoires, des contes en l'occurrence, dans leur contexte: le recueil est destiné à son fils et il remet à plat tout le matériel qu'il a acquis durant son enfance (alité) auprès de sa mère (grande conteuse auprès du jeune Stoker).

En schématisant on peut se permettre de dire que ce recueil est à Stoker ce que son les Contrées du Rêve à Lovecraft.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-illegal.bandcamp.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bram Stoker   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bram Stoker
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [MONSTER HIGH] Les nouvelles venues ! (2012) (1re partie)
» Aude - Un gendarme percute un mur et trouve la mort.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature irlandaise-
Sauter vers: