Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Francis Scott et Zelda Fitzgerald

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Francis Scott et Zelda Fitzgerald   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeVen 6 Avr 2012 - 22:25

sylvain- a écrit:
F.S.Fitzgerald à venir en Pleiade ?

ça c'est une superbe nouvelle ! cheers

Oui, mais la date de parution n'est pas encore arrêtée (2013 ?).
En avril 2012, c'est Pierre Drieu la Rochelle ; puis, en mai, c'est Jules Verne (Les Enfants du capitaine Grant – Vingt mille lieues sous les mers ; L'Île mystérieuse – Le Sphinx des glaces...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
sylvain-
Envolée postale
sylvain-

Messages : 129
Inscription le : 29/05/2011

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Francis Scott et Zelda Fitzgerald   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeVen 13 Avr 2012 - 20:21

eXPie a écrit:
sylvain- a écrit:
F.S.Fitzgerald à venir en Pleiade ?

ça c'est une superbe nouvelle ! cheers

Oui, mais la date de parution n'est pas encore arrêtée (2013 ?).
En avril 2012, c'est Pierre Drieu la Rochelle ; puis, en mai, c'est Jules Verne (Les Enfants du capitaine Grant – Vingt mille lieues sous les mers ; L'Île mystérieuse – Le Sphinx des glaces...).

je suis très content pour JULES VERNE cheers

Après DUMAS il était temps de rendre hommage à ce fantastique conteur.

même si moi, de mon coté, je ronge mon frein et attends toujours la publication du Volume 3 des oeuvres complètes de STEVENSON colere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Francis Scott et Zelda Fitzgerald   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeJeu 7 Juin 2012 - 20:08

Gatsby le Magnifique

Première impression : une tragédie antique transplantée au 20è siècle.

2è impression : un style fabuleux, fluorescent, ah quel grand écrivain !

3è impression : il faut être très fort pour perforer la carapace d'indolence des richards oisifs, pour leur trouver finalement un coeur palpitant et sensible. FSF sait le faire.

Total : un héros mystérieux et à plaindre. A t-il eu raison de "devenir riche" pour reconquérir sa dulcinée ?

Et elle : n'aurait-elle pu avoir plus de recul par rapport à ce clinquant autour d'elle, qui semble l'emprisonner ?

La question est de savoir si Daisy aime Gatsby autant que celui-ci se l'imagine. Je ne le crois pas.
Il est resté sur un amour fort de jeunesse, sans doute magnifié par le temps et l'éloignement tandis qu'elle a continué sa petite vie de nantie fermée à tout sauf à son nombril.

Un beau livre, mais qui porte une sorte de fugacité intrinsèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Francis Scott et Zelda Fitzgerald   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeJeu 7 Juin 2012 - 20:32

Et bientôt la version de Baz Luhrmann au cinéma! J'espère qu'il ne l'aura pas rendu trop kitsch...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Sage de la littérature
Esperluette

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Francis Scott et Zelda Fitzgerald   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeJeu 7 Juin 2012 - 21:21

Tiens il faudrait que je relise Gatsby pour plein de raisons, je crois.
A ma grande honte, je ne connais que la version dans laquelle Robert Redford interprète Gatsby, et je ne sais pas si je pourrais en voir une autre ! Je ne saurais même pas expliquer pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: accordez-moi cette valse   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeMar 18 Sep 2012 - 10:10

Accordez-moi cette valse

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Accord10

Je n'aurais probablement jamais lu ce livre sans l'existence de Parfum, et sans être tombée dessus à une brocante. Pas certaine que ce soit le type de littérature qui me touche.

L'histoire, en elle-même, me plait : histoire d'une jeune fille dans une famille où elle a du mal à s'intégrer. Sa sœur, parfaite, jolie, féminine, et qui épouse exactement l'homme qu'il faut, elle la trouve pénible, banale, trop conventionnelle.
Son père, un juge renommé, est trop sérieux, rigide, distant. Il est une sorte de modèle étouffant. Des liens qu'elle cherche à défaire.
Sa mère laisse faire, tout en brodant dans un coin, ou en cuisinant ailleurs.

Alors qu'Alabama veut tout et tout de suite. Veut être attirante, objet des convoitises, se laisse courtiser par plusieurs hommes à la fois (des soldats en permission), et finis par jeter son dévolu sur David. David l'artiste peintre. Quelques années de petites misères, puis il connaîtra le succès. Ils iront main dans la main, terriblement amoureux (à tel point que les autres les jalousent sans les comprendre), de soirées en galas. Mondains mais authentiques.
Et puis... pendant un séjour dans le Sud de la France, Alabama craque pour un aviateur. Une fêlure dans le couple. Une échappée à Paris, pour essayer de fuir... sans parvenir à se reconstruire.


L'écriture est étrange. Ça virevolte beaucoup. Passe d'un sujet à un autre sans repère visuel. Aucun retour à la ligne, saut de paragraphe ou de page. Du coup, l'attention du lecteur est perturbée, bringuebalée.
J'ai trouvé que c'était proche de la danse, justement (rapport au titre du livre). Avec des à-coups, des balancés, des coupures, et des envolés.
Il y a de très belles phrases qui touchent forcément, mais qui passent... presque éthérée tant tout est survolé au final.

Ensuite Alabama, à Paris, pour s'occuper, pour se martyriser, pour avoir quelque chose à elle, rien qu'à elle, se met à la danse classique. L'écriture devient plus structurée, plus linéaire. Le récit s'écoule facilement. Mais il devient répétitif - comme ses répétitions de danse.

Le personnage d'Alabama se détruit petit à petit. Ne devient plus qu'un corps, une obsession.

Je reconnais la qualité de ce livre, ses thèmes, son style, mais je n'arrive pas à être totalement prise par le récit. Quelque chose de trop distancé peut-être. Trop stylisé.

Il me reste 100 pages, sans savoir où Zelda Fitzgerald m'emmène. J'ai le pressentiment que ça va très mal finir.
Et quelques phrases à piocher pour vous en donner des extraits.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Francis Scott et Zelda Fitzgerald   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Sep 2012 - 19:12

Fini.

Je pense qu'il ne m'en restera pas grand chose dans les semaines qui vont venir. Peut-être l'odeur de la sueur d'une danseuse qui danse et danse et danse, à se perdre.

Il y a vraiment de très beaux moments. Et d'autres... soit on s'y perd, soit on s'y ennuie.

Ce qui me "rassure" : dans la préface et la postface (lues toutes deux une fois fini le roman) ils soulignent que ce livre est surtout intéressant pour le côté intimité de F.S Fitzgerald, le parallèle avec son propre livre paru quelques années plus tard et qui reprend la même histoire mais sous son regard à lui (Tendre est la nuit).
Ils précisent que l'écriture de Z. Fitzgerald est décousue, qu'on sent poindre quelqu'un qui ressent l'écriture, a un don, un bout de talent, mais pas plus (soit parce qu'elle était malade - schizophrène - soit parce que c'est "comme ça").

Pour les fans de Fitzgerald et ceux qui aiment toujours en savoir un peu plus sur la "vraie" vie des auteurs (Kenavo ça devrait te plaire pour cet aspect, c'est sûr). Pour les autres... une curiosité, un divertissement. Je ne crois pas qu'on puisse être transporté par ce livre en tout cas (mais je peux me tromper).

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Francis Scott et Zelda Fitzgerald   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Sep 2012 - 19:22

Exemple de ce style qui se cherche (?) :

Citation :
- Mon pauvre David. Qu'allons-nous faire ?
- Je n'en sais rien. Sérieusement, Alabama (David alluma une cigarette d'un air rêveur), mon travail n'avance pas comme je le voudrais. Je commence à végéter. J'ai besoin d'un nouveau stimulant émotionnel."
Alabama le regarda avec froideur.
"Je vois." Elle se rendait compte qu'elle avait sacrifié à jamais son droit d'être offensée par de tels propos sur l'autel glorieux d'un été provençal. "Tu pourrais suivre l'ascension de M.Berry Wall dans les colonnes du Paris Herald ? suggéra-t-elle.
- Ou me goinfrer de clair-obscur.
- Si tu parles sérieusement, David, je crois qu'il avait été entendu entre nous que nous ne nous mêlerions jamais de nos affaires respectives.
- Parfois, poursuivit David en faisant un coq-à-l'âne, ton visage ressemble à une âme perdue dans la brume d'une lande écossaise.
- Évidemment, nous n'avions pas pensé à la jalousie dans nos calculs, poursuivit-elle.
- Écoute, Alabama, interrompit David. Je me sens dans un état terrible. Crois-tu que nous allons pouvoir tenir le coup à cette soirée ?
- Je veux montrer ma nouvelle robe, décréta-t-elle résolument.
- Et moi j'ai un vieux complet que je voudrais finir d'user. Tu sais, quand même, on ne devrait pas y aller. On devrait penser à nos obligations envers l'humanité." Les obligations, pour Alabama, étaient un complot et un filet tendu par la civilisation pour piéger et paralyser son bonheur et entraver la marche du Temps.
"Es-tu en train de faire un sermon ?
- Non, je veux voir à quoi ressemblent les soirées chez Dickie. La dernière qu'elle a donnée n'a pas rapporté un sou aux œuvres de bienfaisance quoiqu'on y ait refusé du monde. La duchesse de Dacné a coûté à Dickie trois mois de séjour en Amérique, à force d'allusions bien placées.
- Ses soirées sont comme toutes les autres. On ne fait que s'asseoir et attendre l'inévitable qui est la seule chose à ne jamais se produire."

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Francis Scott et Zelda Fitzgerald   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeJeu 20 Sep 2012 - 13:32

Un autre (et après je mets Tendre est la nuit dans ma LAL!)

Citation :
Quand l'homme n'est plus le gardien de ses vanités et de ses convictions, il n'est plus rien du tout, pensa-t-elle. Rien ! Il n'y a rien qui gît sur le lit - mais c'est mon père, et je l'ai aimé. Sans son désir je n'aurais jamais vécu, pensa-t-elle. Peut-être sommes-nous tous que les figurants d'un théâtre très expérimental de libre arbitre organique. Il n'est pas possible que je sois le but même de la vie de mon père... Mais il se peut, par contre que tout ce que je suis capable d'apprécier de son esprit si fin soit le but de la mienne.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Francis Scott et Zelda Fitzgerald   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeLun 18 Mar 2013 - 14:22

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Gatsby10
Gatsby le magnifique.


Y'a des classiques, on recule toujours avant de les lire. Juste parce qu'ils sont classiques, connus, reconnus, et avec une couche de poussière sous laquelle peut se cacher trop de vieillotteries... En tout cas, c'est ce qui me fait souvent hésiter avant de lire un classique, et puis un jour, on m'en met un dans les mains, et il y a quelques temps, c'était Gatsby, et c'était une bonne idée !


Déjà, il est court. Pas de panique de phrases à rallonge ampoulées dans un univers trop éloigné de mœurs trop dépassées. Ensuite Fitzgerald a un talent pour mettre le lecteur à l'écart des choses tout en le guidant doucement dans les aléas de son histoire. Donc : pas de pathos, pas de mièvrerie, pas de sentimentalisme. Pour une histoire qui tourne essentiellement autour d'un amour tragique, c'est un coup de maître !

Je me suis accrochée à cette histoire, je les ai suivis, sentant que ça allait forcément mal finir. L'impression de voir les robes tournoyer autour de moi, les lumières scintiller, les corps se frôler, entendre l'alcool dans les verres, les rires et les bruits de toasts. Au cœur des fêtes, observatrice. Comme le personnage narrateur.

C'est une belle histoire, qui glisse toute seule, que j'ai lu avec un plaisir simple et captivé à la fois. Évidemment que ça ferait un bon film (plus rien d'étonnant désormais de savoir qu'il existe déjà des adaptations et que Baz Luhrmann s'attaque à la prochaine).

Je retrouve aussi l'univers dont parlait Zelda (épouse de Francis) dans son propre livre, mais ici, le livre a un ton doux, mélancolique, suranné, et élégant. Jamais un mot plus haut que l'autre, pas de crise. Des phrases justes sur les sentiments, sans débordement.

(Plus qu'à trouver Tendre est la nuit)


_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Francis Scott et Zelda Fitzgerald   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeLun 18 Mar 2013 - 15:07

... Les nouvelles peut etre aussi. Un diamant gros comme le Ritz, par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Francis Scott et Zelda Fitzgerald   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeLun 18 Mar 2013 - 17:04

bix229 a écrit:
... Les nouvelles peut etre aussi. Un diamant gros comme le Ritz, par exemple ?

Pourquoi pas.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: GATSBY, le passé.   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeMar 28 Mai 2013 - 21:20

La dernière phrase de The Great Gatsby, de Francis Scott Fitzgerald, pourrait bien être l'une des plus belles de la littérature américaine? «So we beat on, boats against the current, borne back ceaselessly into the past» («C'est ainsi que nous nous débattons, comme des barques contre le courant, sans cesse repoussés vers le passé»).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Francis Scott et Zelda Fitzgerald   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeMar 28 Mai 2013 - 21:45

J'ai une autre traduction (les cahiers rouges- Grasset)


"Et nous luttons ainsi, barques à contre-courant, renvoyés sans fin au passé."

Pour moi c'est la plus belle phrase en littérature tout court.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: EL GRAN GATSBY.   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitimeMar 28 Mai 2013 - 22:36

Merci pour ta traduction-Grasset, Darkanny. Mon exemplaire est en espagnol, avec très belle préface de 8 pages de Vargas Llosa sur ce roman.
"Así seguimos, golpeándonos, barcas contracorriente, devueltos sin cesar al pasado".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Francis Scott et Zelda Fitzgerald   Francis Scott et Zelda Fitzgerald - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Francis Scott et Zelda Fitzgerald
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Scott Pilgrim vs the world
» Collision destroyer USS Fitzgerald avec un navire marchand !
» Présentation
» La chronologie des jeux The Legend of Zelda
» Un joueur de 33 ans qui s'en vient de la ECHL et donne une correction a John Scott

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: