Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Duong Thu Huong [Vietnam]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Jeu 3 Fév 2011 - 20:09

Noémie a écrit:
Antoine Audouard,un de mes auteurs préférés
tiens, un fil qui manque encore parmi nos auteurs Cool si tu as le temps un de ces jours Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Jeu 3 Fév 2011 - 20:16

C'est pour lui que je t'avais posé la question des conditions pour ouvrir un fil,kenavo !! Wink je vais le faire très bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Jeu 3 Fév 2011 - 20:16

cheers chouette

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibliophile
Envolée postale
avatar

Messages : 299
Inscription le : 09/07/2010
Age : 25
Localisation : 76

MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Ven 4 Mar 2011 - 13:44

Est-ce que quelqu'un aurait la gentillesse de me conter (en MP, évidemment) la fin de Terre des oublis? Je l'ai commencé mais voilà, je n'arrive pas à le finir. Cependant, j'aimerais quand même savoir la fin. J'ai beaucoup de mal avec le style...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliophile.skyblog.com
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Dim 11 Déc 2011 - 15:31

Au Zénith



Ce livre est une longue méditation sur le pouvoir, l' histoire et la révolution, le pouvoir à travers l' histoire de quelques personnages et surtout celui du présient, Ho Chi Minh.

L' auteur semble avoir reconstruit avec beaucoup d' empathie le personnage de l' intérieur. Celui du révolutionnaire idéaliste jusqu' au bout mais forcé en tant qu' image d' un pays et d' une révolution à des compromis, des tiraillements entre sa morale, l' amour d' une femme et le sacrifice à ce qu' il est censé représenter.

En fin de compte, relégué en résidence surveillée à la fin de sa vie, prisonnier de son image, il plonge dans les souvenirs heureux que la vie lui a accordé et que ses compagnoms avides de pouvoir lui ont retiré.
Ils ont tué la femme qu' il aimait, sous prétexte qu' il représentait une icone sans tache pour le peuple.


l se rend compte avec douleur qu' il a tout gaché. Ses compagnons ont trahi l' idéal qu' ils avaient en commun dans le maquis, se partageant les miettes du pouvoir, tandis que le peuple abandonné était non seulement plus amlheureux qu' avant, mais privés de sa culture ancienne et de ses rites. Et pire que tout, son peuple est llancé dans une nouvelle guerre contre les Américains. Une guerre que lui, Ho, n' a pu empecher.

Duong Thu Huong dresse ainsi une contre image totalement différente de la bigoterie "révolutionnaire", celle d' un homme dont la vie a été dévorée par les tourbillons de l' histoire.
Une image touchante, lumineuse et mélancolique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 60
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Dim 1 Jan 2012 - 12:56



Sanctuaire du coeur
Citation :
La fugue de Thanh plonge dans la stupeur ses parents, un couple de professeurs respectés, ainsi que toute la petite ville proche de Hanoi où vit cette famille modèle. À seize ans, le jeune homme était promis à un brillant avenir et n’avait jamais donné le moindre signe de trouble ni de rébellion....

Lire Duong Thu Huong, c'est plonger dans plusieurs décennies d'histoire vietnamienne, au gré d'un récit gigogne qui rebondit d'un personnage à l'autre comme un volant de badminton. La figure centrale de Sanctuaire du coeur est un jeune garçon fugueur, qui quitte la chaleur d'un foyer en apparence heureux, et que l'on retrouve, quelques années plus tard, gigolo aux bras d'une femme plus âgée que sa mère. Sur près de 800 pages, le roman de Duong raconte une myriade d'histoires, grotesques, amusantes, poétiques, dramatiques, sentimentales, qui décrivent le Vietnam contemporain avec un réalisme amer devant les dérives d'une société qui ne jure que par le sexe et l'argent. Pas de concession ni complaisance chez l'auteure qui sait aussi emprunter les sentiers de l'enfance et de l'adolescence avec une nostalgie douloureuse pour un temps à jamais révolu. Sanctuaire est la description d'un rêve déchu, à partir de la trahison de ceux que l'on aime et qui ouvre des cicatrices qui jamais ne se refermeront. L'itinéraire d'un enfant gâché, errant dans un pays sans repères et sans pitié pour les faibles. Un superbe livre aux allures de fresque sociale comme les grands romans russes, anglais ou français du XIXe siècle.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Mar 7 Jan 2014 - 22:44

Terres des oublis



Je ne suis pas réellement entré dans cette histoire. Nous sommes au Vietnam, sans précision de date. Un homme revient de guerre après plusieurs années, il a été déclaré mort, sa femme s'est remarié et a même un enfant avec son deuxième mari. Bôn, le revenant, réclame sa femme Miên. Par sens du devoir, et en ayant l'impression d'agir sous la pression de la communauté villageoise, accepte de lui revenir et d'abandonner son nouveau foyer. Mais comme un sacrifice terrible : elle aime son second mari, et n'éprouve rien pour le premier.

Ce sont les données de base du roman. Si j'ai continue jusqu'au bout, c'est que j'ai trouvé de l'intérêt à la description de la société vietnamienne, aussi bien à la campagne qu'en ville, l'histoire en filigrane aussi, les paysages, les coutumes, les mentalités.

J'ai en revanche eu du mal à être convaincue par l'histoire de ces trois personnages. J'ai trouvé l'opposition entre Bôn et Hoan (le deuxième mari) presque caricaturale. Hoan est beau, intelligent, cultivé, honnête, pétri de meilleurs sentiment et d'un grand sens de la justice, et très très riche. Il a pu faire fortune grâce à son intelligence et une sorte de don inné, sans avoir jamais à se salir les mains, dans une société dont pourtant l'auteur pointe la corruption, et l'égoïsme. Il donne à sa femme une vie de luxe, il est aux petits soins pour elle. Et par opposition, Bôn est vraiment un pauvre type. Pas beau, et revenu de la guerre complètement esquinté, incapable de travailler, presque répugnant physiquement, en particulier une haleine pestilentielle, et aussi (l'auteur insiste beaucoup là dessus) d'avoir une vie sexuelle normale.  Ce qui est sa grande obsession lorsqu'il récupère sa femme. Il l'amène dans une masure misérable, qu'il partage avec sa soeur, qui est la traînée du village, et dont les enfants livrés à eux-mêmes se comportent comme des petits animaux. Et compte sur sa femme pour subvenir à ses besoins. Evidemment, Miên qui sort d'une maison luxueuse, est très malheureuse dans la crasse et le sordide. Et ne rêve que de revenir à sa vie antérieure. Cette façon extrême de présenter les choses a fait que j'ai eu du mal à croire à ces personnages. Alors qu'il y avait des questionnements intéressants, comme la place des vétérans de retour de la guerre, l'enrichissement de ceux qui ne sont pas partis entre autres.

J'ai aussi trouvé l'histoire trop mélodramatique, par exemple Miên, qui se retrouve enceinte de Bôn (grâce à un aphrodisiaque traditionnel) tente de se débarrasser du foetus en se précipitant violemment contre la porte. Elle accouche quand même, mais le nouveau né est une sorte de monstre, sans tête. Pour montrer l'opposition, elle accouche plus tard de Hong, d'un prématuré, et malgré cela le bébé est en pleine forme, même pas besoin de couveuse, et il impressionne tout le monde par sa prestance.

Le livre est quand même plus nuancé que cela, et encore une fois il pose un regard aiguisé sur la société vietnamienne, le poids des traditions, la violence faite aux femmes, les énormes disparités sociales...Mais pour les raisons que j'ai indiquées plus haut, je n'ai eu aucune empathie avec les personnages, qui étaient là à mon sens pour démontrer, des personnages, et non pas des personnes. Et j'ai aussi eu du mal avec toutes les redites et répétitions (par exemples le nombre de fois qu'on nous parle de la mauvaise haleine de Bôn, ou toutes les descriptions des traitements qu'il prend pour tenter d'augmenter ses performances sexuelles...).

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Mar 7 Jan 2014 - 23:19

Hmmmm... Merci pour ton commentaire, Arabella.
J'ai bien peur que ce ne soit pas pour moi. Il fait quasiment 700 pages, en plus...
Si je dois tenter cet auteur, ce sera avec un autre livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Mar 7 Jan 2014 - 23:27

800 pages. Et en effet, je ne pense pas qu'il soit pour toi.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
avatar

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 30
Localisation : Suède

MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Jeu 9 Jan 2014 - 11:29

Arabella a écrit:
J'ai en revanche eu du mal à être convaincue par l'histoire de ces trois personnages. J'ai trouvé l'opposition entre Bôn et Hoan (le deuxième mari) presque caricaturale. Hoan est beau, intelligent, cultivé, honnête, pétri de meilleurs sentiment et d'un grand sens de la justice, et très très riche. Il a pu faire fortune grâce à son intelligence et une sorte de don inné, sans avoir jamais à se salir les mains, dans une société dont pourtant l'auteur pointe la corruption, et l'égoïsme. Il donne à sa femme une vie de luxe, il est aux petits soins pour elle. Et par opposition, Bôn est vraiment un pauvre type. Pas beau, et revenu de la guerre complètement esquinté, incapable de travailler, presque répugnant physiquement, en particulier une haleine pestilentielle, et aussi (l'auteur insiste beaucoup là dessus) d'avoir une vie sexuelle normale.  Ce qui est sa grande obsession lorsqu'il récupère sa femme. Il l'amène dans une masure misérable, qu'il partage avec sa soeur, qui est la traînée du village, et dont les enfants livrés à eux-mêmes se comportent comme des petits animaux. Et compte sur sa femme pour subvenir à ses besoins. Evidemment, Miên qui sort d'une maison luxueuse, est très malheureuse dans la crasse et le sordide. Et ne rêve que de revenir à sa vie antérieure.

Oh ça fleure bon le roman Cartlandien, Nezumi, ce livre est pour toi.

C'est fou Arabella, parce qu'avec ta façon de raconter, tu rends le truc passionnant.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Jeu 9 Jan 2014 - 20:44

Le pire c'est que le livre n'est pas inintéressant. Par la vision de la société qu'il donne, la pression sociale, les cancans...Et il y a des moments où les personnages font plus justes, Bôn en particulier. Mais le côté paroxysmique et too much de ce triangle m'a agacé.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Mar 28 Jan 2014 - 13:49

Terre des oublis

J’ ai plutôt bien accroché sur toute la première partie; certes, cela prend son temps, cela n'avance pas. Duong Thu Huong privilégie un immobilisme sensuel dont, s'il n'est pas dans mes priorités de lecture, je me suis longtemps dit qu’au bout du compte, cela allait tourner à l’ample et au majestueux. Qu’une émotion allait naître de cette réserve. A mi-chemin, les souvenirs de guerre de Bôn, où on ne sait jamais si on est dans l’onirique ou dans la réalité, ont constitué un point fort. Et puis dans la deuxième partie, j'ai carrément sombré dans l'ennui, la visite des bordels m’a paru d’un conformisme absolu, et à partir de là, j'ai décroché, j’ai trouvé que ça tournait en rond, les évolutions des personnages se justifiaient assez mal.

Certes comme l’explique Arabella, les personnages sont caricaturaux. Ce n’est pourtant pas tant cela qui m’a gênée. J'ai plutôt lu ce livre comme un conte oriental, et, donc il était normal d’y voir le riche et pauvre, le sympathique et le méchant etc… Je m'étais même dit que, finalement, les 2 hommes, impuissants à dépasser leurs propres passions, tâchaient chacun au moins par moment de voir le monde à travers les yeux de Mien, et que tous 3 étaient malheureux et perdants, finalement, qu'il n'y avait pas de vainqueur triomphant et que c'était un des atouts du livre…

Oui, cela raconte bien les coutumes, mais, au-delà des habitudes culinaires ou médicinales, du respect des aînés, de la force de la tradition et des ragots, je n’ai pas l'impression d'avoir découvert tant de choses. J'aurais aimé que l’ auteur m’ explique mieux comment, à l'ombre du Secrétaire du Parti communiste et du Président de la commune, des hommes comme Hoan ont pu développer une activité aussi outrancièrement capitaliste.

Il y a de beaux paysages, les odeurs et les sons ne sont pas négligés et cela est l’un des charmes d’une lecture que j’ai quand même ressentie comme bien laborieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Mar 28 Jan 2014 - 14:38

Aïe, encore un avis plus que mitigé. Je vais le laisser de côté pour l'instant, donc ; mais je compte lire prochainement Sanctuaire du coeur qui m'avait tapé dans l'oeil à la librairie. C'est également un pavé, j'espère ne pas ressentir moi aussi de lassitude. A suivre…

En tout cas, c'est intriguant, d'avoir la vision d'une visite des bordels comme étant "d'un conformisme absolu".  Very Happy jemetate 
C'est le style qui t'inspire cette réflexion ? La façon dont le sujet est traité ? (enfilant les clichés, peut-être ?)
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Mar 28 Jan 2014 - 15:11

En fait c'est un pavé sans être un pavé, il fait 700 pages, mais les marges sont grandes et les interlignes larges.Chez un autre éditeur, il aurait peut-être fait 500 pages.Il se lit finalement vite.

Ce n'est pas le bordel qui est d'un conformisme absolu, c'est la façon de nous présenter cette « aventure au bordel". Hoan, le héros "positif", celui que la jeune femme abandonne pour son premier mari,se fait entraîner par un riche commerçant concurrent, qui n'a pas sa délicatesse, et qui pense qu'il est malheureux simplement parce qu'il ne peut pas assouvir ses simples "besoins masculins".
C'est assez compliqué, car la prostitution est interdite, surveillée par les flics, et qu'il faut payer des dessous-de-table pour faire son affaire en ayant la paix…
Mais surtout, ce que j'ai trouvé assez bateau, c'est que Hoan a été élevé dans un esprit peu ouvert, qui n'est fait que d'honneur et de devoir, et qu'il est donc mortifié de fréquenter ces lieux. Il est totalement honteux et croit pouvoir se rattraper en payant largement la prostituée. Puis petit à petit (assez vite en fait), évidemment, il y prend goût, tout cela lui paraît beaucoup moins horrible et il ne se pose plus beaucoup de questions. Ni par rapport à la prostituée, ni par rapport à Mien, qui, elle aussi, vit un enfer sexuel avec l'homme qu'on lui a imposé. Voilà : des scrupules masculins qui passent vite au second plan, c'est ça que je n'ai pas trouvé d'une grande originalité.
Sans que cela soit envahissant, tout au long du livre il y a des détails sexuels qui ne sont pas forcément indispensables, ni forcément des chefs d’œuvres de description, comme si l'auteur avait voulu pimenter son récit .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   Mar 28 Jan 2014 - 22:22

Merci pour cette précision détaillée. Finalement, tout comme Arabella, tu regrettes un manque d'originalité dans les caractères, qui semblent effectivement assez caricaturaux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Duong Thu Huong [Vietnam]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Duong Thu Huong [Vietnam]
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Duong Thu Huong, une auteur vietnamienne
» La guerre du Vietnam
» Le vietnam 3 semaines en 2010
» Koh Lanta au Vietnam
» [Opérations diverses] Nord-Vietnam 1954

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: