Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Amin Maalouf [Liban]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 43
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Ven 24 Juin 2011 - 15:47

Maline a écrit:
Sans vouloir atténuer votre enthousiasme pour cette élection, je vous mets en référence un article de David Caviglioli sur cette succession à l'Académie Française.
jypeurien
On trouvera toujours des mécontents.
Personnellement, j'aime beaucoup Amin Maalouf, il m'a fait passer de nombreuses heures de très agréables lectures et je suis heureux pour lui.
bonjour

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
MartineR
Main aguerrie
avatar

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Ven 24 Juin 2011 - 17:56

Un excellent article de RFI,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
MartineR
Main aguerrie
avatar

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Ven 24 Juin 2011 - 17:58

Maline a écrit:
Sans vouloir atténuer votre enthousiasme pour cette élection, je vous mets en référence un article de David Caviglioli sur cette succession à l'Académie Française.

Oui je l'ai lu cet article je le trouve légèrement injuste; moi aussi j'aime bien son coté oriental. je le lie au ravissement que j'ai à lire Andrée Chédid. Very Happy

Merci Maline de m'avoir permis de réviser ma géographie qui datait de mes cours d'allemand il y a...plus de 40 ans... sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Ven 24 Juin 2011 - 18:23

MartineR a écrit:
Maline a écrit:
Sans vouloir atténuer votre enthousiasme pour cette élection, je vous mets en référence un article de David Caviglioli sur cette succession à l'Académie Française.

Oui je l'ai lu cet article je le trouve légèrement injuste; moi aussi j'aime bien son coté oriental. je le lie au ravissement que j'ai à lire Andrée Chédid. Very Happy

Merci Maline de m'avoir permis de réviser ma géographie qui datait de mes cours d'allemand il y a...plus de 40 ans... sourire

Le ton de l'article est plutôt suffisant. Le but avoué est de montrer que Maalouf est auteur de romans faciles et assez méprisables; mais le but réel semble être de montrer combien monsieur Caviglioli est intelligent, qui ne s'y laisse pas prendre. Plutôt désagéable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
mimi54
Zen littéraire
avatar

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Dim 31 Juil 2011 - 15:18

Le rocher de Tanios

Je connaissais Amin Maalouf de nom, mais ne l’avais jamais lu. Alors qu’il devient immortel, pour réparer cela, je choisis l’ouvrage qui lui valut le Prix Goncourt.
Et bien c’est fait, je l’aurai lu au moins une fois !!! Mais que tirer de ce livre ? Pas grand-chose.
Je l’ai terminé, très vite, comme on finit son assiette pour être quitte, et pouvoir passer au dessert, qui est plus prometteur. Le plat était mangeable, mais sans saveur, sans goût, sans odeur.
Et bien ici c’est pareil : cela se lit, c’est limpide, bien écrit. Mais quoi, me direz-vous ?
L’histoire est un peu maigrichonne ; ça manque un, beaucoup de corps. Si l’écriture est lipide le style est lourd. Il s’y dégage une espèce de léthargie toute orientale, une sorte d’indolence, de nonchalance, qui à la longue lasse énormément quand il n’y a pas la poésie, les couleurs, et un peu d’épice pour retenir le lecteur.
Peut-être que c’est au second, voir au troisième degré qu’il faut lire ce roman s’apparentant à un conte……Si on veut……

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 43
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Lun 8 Aoû 2011 - 16:24

J'avais adoré ce bouquin.
Mon premier Maalouf... suivi de beaucoup d'autres.
Essaie Samarcande !

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Mina79
Espoir postal


Messages : 27
Inscription le : 21/12/2011

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Mer 28 Déc 2011 - 21:48

J'ai lu il y a quelques années le livre "Les identités meurtrières" d'Amin Maalouf. Je suis resortie de la lecture comme grandie. Je voyais les choses, les personnes, la société differement. Son livre m'avait beaucoup touché!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouliposuccion
Envolée postale


Messages : 236
Inscription le : 06/09/2011
Localisation : ouzbekistan

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Dim 1 Jan 2012 - 13:27

Samarcande



Samarcande, c'est la Perse d'Omar Khayyam, poète du vin, libre penseur, astronome de génie, mais aussi celle de Hussan Sabbah, fondateur de l'ordre des Assassins, la secte la plus redoutable de l'histoire. Samarcande, c'est l'Orient du XIXè siècle et du début du XXe, le voyage dans un univers où les rêves de liberté ont toujours su défier les fanatismes. Samarcande, c'est l'aventure d'un manuscrit né au XIe siècle, égaré lors des invasions mongoles et retrouvé six siècles plus tard. Une fois encore, nous conduisant sur la route de la soie à travers les plus envoûtantes cités d'Asie, Amin Maalouf nous ravit par son extraordinaire talent de conteur. A la suite d'Edgar Allan Poe, il nous dit : "Et maintenant, promène ton regard sur Samarcande ! N'est-elle pas reine de la Terre ? Fière, au- dessus de toutes les villes, et dans ses mains leurs destinées

Quelle magnifique plume pour nous conter la perse, la sagesse de l’esprit et la poésie d’Omar Khayyâm , hédoniste croyant mais critique envers les religieux, reflétant par le vin la vie et ses délices, ,poésie si chère à l’Iran que l’on retrouve un peu plus tard chez Alisher Navoi , poète Ouzbek (1441-1501).

Après avoir lu Alamut, c’est avec plaisir que j’ai pu joindre historiquement ces deux histoires, Omar Khayyâm et le vieux de la montagne Hassan Sabbah , la naissance de cet ordre des assassins ayant construit la plus redoutable des machines à tuer, les fidais ou fédayins, soit les martyrs d’aujourd’hui…

Quelle richesse culturelle que ce livre qui nous fait voyager dans le temps, du prestigieux empire Perse à la plus grande invasion menant au plus vaste empire mondial, les mongols : Gengis khan et Kubilaï Khan, jusqu’au XXème siècle, date à laquelle le premier Parlement de la perse vit le jour (1909) mais sous quelles conditions…

La philosophie n’est-elle pas dans le temps l’arme la plus formidable de l’histoire ?
Quoiqu’il en soit, au-delà de toutes les batailles et tous les empires conquis par les plus redoutables guerriers , seuls des vers philosophiques ont traversé le temps pour nous les conter.

Citation :
« Cette roue sur laquelle nous tournons est pareille à une lanterne magique. Le soleil est la lampe; le monde, l'écran. Nous sommes les images qui passent. »Omar Khayyâm
« Ne vous reprochez pas que mon vin soit amer, cette amertume est celle même de la vie »Omar Khayyâm

Un vrai plaisir de lecture qui nous fait bien mieux appréhender l’Orient , sa culture et son histoire.

Samarcande d'Omar Khayyâm , un manuscrit perdu lorsque le Titanic a sombré ?
Voici un des Robaiyats de Khayyâm :

Citation :
« Tu demandes d’où vient notre souffle de vie
S’il fallait résumer une trop longue histoire,
Je dirais qu’il surgit du fond de l’océan,
Puis soudain l’océan l’engloutit à nouveau.

Un vrai bijou littéraire à ranger précieusement dans sa bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Dim 1 Jan 2012 - 17:38

Résolution de début 2012: il faudrait relire Amin Maalouf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Sa'Raja
Espoir postal
avatar

Messages : 28
Inscription le : 23/06/2011

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Mar 3 Jan 2012 - 12:05

Je viens de finir "Le périple de Baldassare", qui raconte l'histoire d'un commerçant amoureux de la lecture qui parcourt presque tout le continent européen pour chercher le livre " le Centième nom". Un livre légendaire qui est censé receler le nom caché du créateur.
A travers ces voyages, on découvre le personnage sous plusieurs angles, et aussi plusieurs événements finissent par nous faire même oublier l'objet du voyage.

En lisant ce livre, j'avais l'impression de revisiter les contes de mille et nuits, plusieurs histoires dans l'histoire. Aussi la manière avec laquelle Baldassare raconte son périple, il tient un livre de bord, une sorte de journal intime, ce qui donne un charme à ce roman, où la fiction et le réel se marient parfaitement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Ven 15 Juin 2012 - 12:10

ça y est, Hier, Amin Maalouf est entré à l'Académie française.

Traitement de l'information en France

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Ven 15 Juin 2012 - 12:16

Son discours

La réponse de Jean-Christophe Rufin

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Sam 20 Oct 2012 - 21:46

Les Désorientés



Eh bien, ce commentaire est plutôt difficile à écrire : j'ai du mal à savoir si j'ai aimé ou pas.
Disons que j’incite plutôt à le lire , mais en sachant qu’il est imparfait : de belles choses, une belle histoire, des belles idées entre espoir et désespoir, mais peut-être un peu simpliste sous son apparente complexité, et un mode narratif insuffisamment travaillé.

La belle histoire, c'est celle d'un groupe d'étudiants qui se confond avec l'histoire de leur pays le Liban, jamais nommé.

Citation :
Nous étions jeunes, c'était l’aube de notre vie, et c'était déjà le crépuscule. La guerre s'approchait.

Ceux qui sont restés, ceux qui sont partis, ceux qui se sont compromis, ceux qui sont restés purs, vont, à l'occasion de la mort de l'un des leurs, reprendre contact au seuil de la cinquantaine pour des retrouvailles qui ont une petite allure de bilan, parfois de confrontation.


Citation :
J'ai envie de revoir le pays, de retrouver les amis, et s'il est impossible de discuter sereinement je ne discuterai pas. Jamais je ne m'abaisserai à dire ce que je ne pense pas, mais je peux parfaitement m’abstenir de dire tout ce que je pense. Je visiterai le pays, je me gaverai de bonnes choses, et je raconterai mes souvenirs d'enfance en évitant les sujets qui fâchent.

On a parfois l'impression que Maalouf a voulu écrire un roman exhaustif, résumant ses pensées, ses opinions sur autant de sujets que : le Liban, la religion, l’exil, la loyauté, qu'avons-nous fait de nos rêves d'enfant, la culpabilité, l’amitié… Je m'arrête là. Il a donc construit un groupe de personnages dont les confessions, les choix de vie constituent un échantillonnage assez complet, permettant d’analyser et de transmettre un message de tolérance et de fraternité universelle. Ces personnages ont partagé leurs années de jeunesse, puis se sont éparpillées en fonction de leurs convictions, des hasards de la vie, des événements survenus dans leur pays. Chacun a fait (ou subi) son choix, chacun traîne ses justifications et sa culpabilité. Le plus souvent le récit est suffisamment attachant pour masquer ce caractère un peu artificiel, construit – pas toujours cependant- et au final, l'auteur ne tranche pas, aucune raison n’était meilleure que l'autre, et aucun n'en est ressorti indemne.

Message d'une grande ouverture, d'une grande attention à l'autre, qu’on a déjà connu sous la plume de l’auteur (relire Origines) ; mais le problème est peut-être justement que le message prend parfois le pas sur le roman et j'ai parfois été irritée, par un style qui manque de recherche dans les parties narratives, des dialogues où les intervenants livrent une parole ininterrompue sur 4 pages, des mails rédigés comme de la littérature. La fin décevante, comme s ‘il n’avait pas su finir…

Il en ressort un roman un peu appliqué, avec des lourdeurs, dont le style n’est pas impeccable, mais somme toute plutôt attachant, dont le premier personnage est le Liban qui nous est livré, malgré des maladresses et quelques lourdeurs, à travers une histoire d’amitié assez universelle.

Et comment résister, en tant que parfumée, à un auteur qui écrit :

Citation :
On parle souvent de l'enchantement des livres. On ne dit pas assez qu'il est double. Il y a l'enchantement de les lire, et il y a celui d'en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Sam 20 Oct 2012 - 21:49

Les Désorientés

Citation :
« Ici, c'est une oasis », lui dis-je, faute d'une image moins convenue.
« Non, c'est l'inverse », rectifie mon ami avec assurance comme s'il avait déjà réfléchi à cette comparaison. « Le monde est une oasis, et ici, nous sommes dans l'immensité qui l'entoure. Dans les oasis, on passe son temps à charger les caravanes et à les décharger. Vues d’ici, les caravanes ne sont que des silhouettes à l’horizon. Rien n'est plus beau qu'une caravane quand tu la contemples de loin. Mais quand tu t’en approches, c'est bruyant, c’est sale, les chameliers se disputent, et les bêtes sont maltraitées ».

Citation :
Attila .
« C’est l’archétype de l’immigré. On lui aurait dit : « Tu es désormais un citoyen romain ! », il se serait enveloppé dans une toge, il se serait mis à parler le latin et serait devenu le bras armé de l'Empire. Mais on lui a dit : « Tu n’es qu’un barbare et un infidèle ! », et il n'a plus rêvé que de dévaster le pays. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 43
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   Lun 22 Oct 2012 - 11:05

topocl a écrit:
Les Désorientés



Eh bien, ce commentaire est plutôt difficile à écrire : j'ai du mal à savoir si j'ai aimé ou pas.
Tu es désorientée ?
Je le lirai. Maalouf fait partie des auteurs que je suis de près.
Wink

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amin Maalouf [Liban]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amin Maalouf [Liban]
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Samarcande d'Amin Maalouf
» LEON L'AFRICAIN DE Amin MAALOUF
» Un bâtiment belge engagé au Liban l’an prochain ?
» Liban : Elections présidentielles
» Liban - Salade croquante au chèvre frais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature du Moyen-Orient (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: