Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Alejandro Jodorowsky [Chili]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Alejandro Jodorowsky [Chili] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Alejandro Jodorowsky [Chili]   Alejandro Jodorowsky [Chili] - Page 2 Icon_minitimeMer 23 Sep 2009 - 21:23

Opéra panique (théâtre)

petite suite de scène un peu teigneuse et se réduisant à un strict minimum de texte... le degré de folie devant varier avec l'interprétation.

principe de base : la spirale absurde éventuellement méchante à partir d'une situation quasi commune queue/file d'attente, pessimistes ou optimistes... guerre de philosophes ?.

ça commence bien faut dire (désolé bix je n'ai pas eu le temps de recopier le début en cours de route) :

Citation :
PROLOGUE : DANS L'AVION

(Tournant le dos aux spectateurs et assis sur deux rangées comme dans un avion, A, B, C, D, E et F. Du fond de la scène, G s'avance vers le public.)

G (souriante, hypocrite) : Nous entrons dans une zone de turbulences. Attachez vos ceintures de sécurité. Vous savez déjà gonfler les gilets de sauvetage ? Vous savez mettre les masques à oxygène ? Avez-vous une bonne assurance vie ? Si tel n'est pas le cas, vous pouvez en souscrire une ici même, dans l'avion; il en est encore temps. Puisque vous avez perdu la mémoire, je vous informe que vous avez été transférés en vol d'un avion à l'autre, et que votre provenance nous est totalement inconnue. Par ailleurs, nous sommes au regret de ne pouvoir vous communiquer notre destination, car elle esrt secrète. Ni le pilote ni moi-même ne la connaissons : nous voyageons sans boussole, grâce au pilote automatique. Combien de temps durera notrevol ? Quelques heures, quelques semaines, des mois, des années ? A l'arrière de l'appareil, nous disposons d'une petite entreprise de pompes funèbres avec un four crématoire. Chaque passager trouvera, dans le dossier du fauteuil devant lui, une encyclopédie de jeux destinés à tuer le temps, une enveloppe contenant de fausses identités et un manuel de suicides originaux et amusants. Nous vous souhaitons une excellente tempête et beaucoup d'agréables secousses.

(G s'assoit. Les six autres acteurs, toujours de dos, font mine de cercher l'enveloppe. C se tourne face au public et lit une liste qu'il tire d'une enveloppe.)

C : Paranoïaque... Schizophrène... Cyclothymique... Masochiste... Névrosé commun... Mythomane... Coprophage... C'est ça, coprophage ! Heureusement, chacun a le droit de choisir sa folie !

(NOIR)

A défaut de donner dans l'image ésotérique directement, un certain déréférencement provoque la sensation d'un "système plus grand" et d'un grand déterminisme étrangement volontaire... sensation présente dans les romans.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Alejandro Jodorowsky [Chili] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Alejandro Jodorowsky [Chili]   Alejandro Jodorowsky [Chili] - Page 2 Icon_minitimeJeu 24 Sep 2009 - 0:11

Ily a dans L'Opéra panique toutes sortes des ccènes savoureuses, absurdes...

C'est très jubulatoire à jouer! content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Alejandro Jodorowsky [Chili] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Alejandro Jodorowsky [Chili]   Alejandro Jodorowsky [Chili] - Page 2 Icon_minitimeMar 21 Avr 2015 - 20:26

Albina et les hommes chiens

(avec des illustrations de François Boucq)

Comment peut-on résumer un machin pareil ? Ah, faisons simple :

quatrième de couverture a écrit:
"Les hommes de Camina se souvenaient de tout. Ils avaient été des chiens, ils avaient capté le monde ardent des odeurs, connu le désir brut et l’adoration, le crime, l’enivrement des dangers mortels; pourraient-ils à nouveau s’habituer au bonheur monotone, à la simplicité étouffante de leurs femmes?"

Albina, la géante amnésique que la nuit transforme en chienne, contamine tous les hommes qui la poursuivent. Elle part en compagnie de la Jaiba, la bossue révoltée, et du chapelier extralucide à la recherche de la plante mystérieuse, source de sa mémoire et prémice de la mort... Voyage initiatique et récit picaresque, ce roman fantastique nous conduit au cœur des mythes du Chili de Jodorowsky.

éditeur : Métailié


Donc avec cette sorte de longue nouvelle on n'est pas complètement dépaysé... à condition sans doute d'être parti pour refaire une incursion dans ce drôle d'univers, ce qui était mon cas. Et j'y revenais avec une certainement envie, accompagnée d'une petite crainte : le temps, les illustrations très BD et je ne sais quoi d'autre.

Le plaisir l'a vite emporté grâce à un personnage comme La Jaiba à l'âge et aux difformités incertains, plus encore on est rapidement dans le vif du sujet à savoir un étonnant mélange d'amour métaphysique et de pulsions très instinctives, le tout se développant en quête initiatique aux ramifications et recommencements multiples. En si peu de pages, 150 environs, c'est impressionnant !

Tous les développements et tout le décorum ainsi que certaines péripéties font très BD, peut-être un peu trop pour moi d'ailleurs mais les aspects vivifiants et la simplicité organique et très premier degré, voire le côté gentillet (mais spirituellement militant) de la beauté qui se révèle et s'entretien dans des relations pas très logiques ont largement sauvé l'affaire. Peut-on résister à ces abîmés, déçus parfois sauvages si ce n'est enragés ?

Et puis on a l'exotisme chilien avec l'exploitation minière, l'alcool et un assez joli twist de principe sur certaines pratiques mystico-religieuses (en passant par le Tibet), ça non plus ça ne fait de mal en fait.

Pour un public averti ou aventurier/tureux (il faut reconnaître que c'est frappadingue non-stop) ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Alejandro Jodorowsky [Chili] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Alejandro Jodorowsky [Chili]   Alejandro Jodorowsky [Chili] - Page 2 Icon_minitimeMar 21 Avr 2015 - 20:58

Ah oui. J'avoue qu'après la lecture fascinée puis un peu répétitive des Technopères (bon là c'est de la BD), j'ai un peu peur de l'univers romanesque de Jodorowsky... Mais ton commentaire donne envie, animal... donc...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Alejandro Jodorowsky [Chili] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Alejandro Jodorowsky [Chili]   Alejandro Jodorowsky [Chili] - Page 2 Icon_minitimeMar 21 Avr 2015 - 22:05

il y a un côté sensuel-charnel et hors-norme qui n'est peut-être pas des plus adaptés à la BD (mais qu'il a réussi à placer par moments à l'écran ?).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Alejandro Jodorowsky [Chili] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Alejandro Jodorowsky [Chili]   Alejandro Jodorowsky [Chili] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Alejandro Jodorowsky [Chili]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ral matte
» Gateau au chocolat et piment rouge
» Patagonie argentine
» Rongeur de Barreaux
» RECETTES SLIM DATA ( VERT)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: