Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Darren Aronofsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mar 15 Avr 2014 - 20:00

Avadoro a écrit:
Russell Crowe conduit l'interprétation avec conviction même si l'étendue de son registre, de la tragédie au sacrifice, peut prêter à sourire. Le film, dans son sérieux assumé, apparait alors presque anachronique en lointain héritier des péplums d'un âge d'or hollywoodien.
Peut-être se dirige-t-on vers un "revival" des peplums : "Exodus: Gods and Kings", le film de Ridley Scott avec Christian Bale en Moïse (que l'on voit paraît-il à cheval, ce qui a choqué quelques ultras aux Etats-Unis, on se demande bien pourquoi : ce n'est pas comme s'il faisait du karaoké en plein désert), qui sort en France le 24 décembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mar 15 Avr 2014 - 20:35

Je me méfie d'Aronofsky depuis Requiem for a dream, qu'était pas dingue, et surtout The Fountain qui était une véritable catastrophe, un des films les plus nuls que j'ai vu s'il on oublie les quelques blockbusters notoirement inconsistants.

Un film particulièrement foutraque et pédant, et une fin plus que lourdingue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mar 15 Avr 2014 - 21:20

Dreep a écrit:
et surtout The Fountain qui était une véritable catastrophe, un des films les plus nuls que j'ai vu s'il on oublie les quelques blockbusters notoirement inconsistants.
Je suis bien d'accord (et pourtant j'aime beaucoup la musique du film). Il arrive qu'on fasse un navet, mais un navet prétentieux, c'est pire que tout. Un ratage au format XXL. Mémorable, d'une certaine façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 34
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mer 16 Avr 2014 - 11:03

Pour ma part, j'avais bien aimé The Fountain... (faudrait que je le revois pour être plus précise, par contre... mais je me rappelle que cette histoire de réincarnation tout ça m'avait bien parlé).
Quant à Requiem for a dream, c'est un des films les plus bouleversants que j'ai vu. Franchement, rarement un film m'avait retournée émotionnellement et psychologiquement parlant comme. A tel point que je crois bien que je n'arriverais pas à le revoir. Je pleure rarement devant un film, là j'ai mis plusieurs jours à m'en remettre...



Sinon, pour en revenir à Noé, ce qui m'a plu dans ce film, au-delà de la beauté de certaines images, c'est justement le message. En fait, et c'est vraiment ce que je trouve intéressant, c'est qu'Aronofsky utilise (c'est le mot, il tort bien tout ça) un récit biblique, pour finalement livré un film avec un message final purement évangélique (sur le choix d'aime, la rédemption toujours possible, l'Amour de Dieu qui se transmet toujours à tous, même si on ne s'en rend pas compte etc...), alors que lui-même est un des rares intellectuels américains (et là-bas, c'est un vrai acte de courage) ouvertement athée...
Et comme dans les Évangiles, le salut, si je peux dire, passe en grande partie par les femmes. Se sont elles qui ont la grandeur d'âme et la force de cœur suffisante pour dépasser la colère, la peur, le dégoût et le ressentiment pour déployer le message christique le plus profond : ce n'est pas dans la rigueur morale et le respect aveugle d'une volonté supposée de Dieu que se trouve Sa Présence et le salut, mais bien dans l'amour et la compassion. Lors que Noé s'assèche et se change peu à peu en sépulcre blanchi et froid, se sont elles qui lui font comprendre qu'il peut toujours choisir d'aimer.
C'est vraiment ça que je retiendrai, pour ma part. Et qui m'a fait aimer le film.

D'ailleurs, en terme de performance d'acteur, je retiens surtout celle de Jennifer Connelly, qui est décidément une pure merveille d'actrice largement sous-exploitée pour son talent (mais c'est peut-être son choix personnel, après tout).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HamsterKiller
Main aguerrie
avatar

Messages : 544
Inscription le : 25/10/2013
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mer 16 Avr 2014 - 11:41

Si il est athée, alors il est un peu un imposteur dans the Foutain, et manque de sincérité et de spontannéité, puisqu'il tente d'évoquer quelquechose qu'il nie volontairement. Et de l'évoquer pour le partager, enfin il me semble.

Je n'avais pas franchement aimé the Foutain, Je me souviens juste d'un vague finale avec un tronc sacré et de la sève qui en coule pour donner la vie... Et pendant tout le film un truc mystique et un peu facile pour faire passer la pillule. (La maladie, l'amour, la lutte contre la mort en jouant sur l'empathie).

Par contre, pour le requiem for a dream, j'ai trouvé le film efficace. ça fait un peu clip video tout de même, et je pense que le monteur et le compositeur y sont beaucoup pour le succés du film. Mais bon, il faut bien reconnaitre que c'est skotchant et ça a marché en ce qui me concerne, c'est en phase avec son époque, un message clair, des image sophistiquées, des belles gueules qui vont s'en prendre plein la tronche.

Je l'ai trouvé bien plus efficace dans cette forme direct que dans ces tentatives de vouloir exprimer des choses moins concrètes (Black swan, the foutain).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 34
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mer 16 Avr 2014 - 11:45

Citation :
Si il est athée, alors il est un peu un imposteur dans the Foutain, et manque de sincérité et de spontannéité, puisqu'il tente d'évoquer quelquechose qu'il nie volontairement. Et de l'évoquer pour le partager, enfin il me semble.

On peut être athée et ne pas être inaccessible à différentes formes de spiritualité. C'est beaucoup plus compliqué que ça. (il existe d'ailleurs des spiritualités athées comme le boudhisme zen, par exemple).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HamsterKiller
Main aguerrie
avatar

Messages : 544
Inscription le : 25/10/2013
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mer 16 Avr 2014 - 11:54

Chymère a écrit:
On peut être athée et ne pas être inaccessible à différentes formes de spiritualité. C'est beaucoup plus compliqué que ça

Ha oui c'est vrai.

Mais le film n'est pas compliqué lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mer 16 Avr 2014 - 12:47

Je ne vois pas ce que l'athéisme d'Aronofsky vient faire là-dedans. A mon avis, c'est plus de la prétention intellectuelle dans la lignée de Tree of Life de Terrence Malick. A mon avis il mystifie (pas comme un Tarkovski, mais plutôt comme une vieille diseuse de bonnes aventures) pour en faire un spectacle à la limite de la mégalomanie. Plein de lumières, de couleurs tout ça... pour vous en mettre plein les mirettes. Tout ça est très artificiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 34
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mer 16 Avr 2014 - 13:00

Pas d'accord non plus sur la "prétention intellectuelle" de The Tree of Life. Et d'ailleurs, c'est difficilement comparable à mon sens, puisque là on est plus dans une oeuvre totale et poétique qu'un film au sens premier. On est pas loin de l'expérience quasi-hypnotique, méditative, il ne faut pas intellectualiser, sinon on passe à côté c'est sûr.
Mais là aussi, c'est un fait, le message est d'ordre spirituel donc forcément, si ce sont des idées qui ne vous atteignent pas...

Enfin bon, c'est une question de sensibilité et de point de vue, aussi. Il est visible qu'on ne sera pas d'accord...  jypeurien 



HamsterKiller a écrit:
Mais le film n'est pas compliqué lui ?

Noé ?
Non je n'ai pas trouvé ça compliqué du tout. C'est presque son film le plus accessible dans le déroulement de l'histoire, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mer 16 Avr 2014 - 13:08

on peut être réceptif à la spiritualité et bloquer sur Tree of Life par exemple. possible prétention mais surtout l'impression de gros sabots dans la mise en œuvre... ce qui n'empêche pas d'apprécier le moment au cinéma ?

par contre pour Noé je passe mon tour.  tongue 

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HamsterKiller
Main aguerrie
avatar

Messages : 544
Inscription le : 25/10/2013
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mer 16 Avr 2014 - 14:03

Chymère a écrit:



HamsterKiller a écrit:
Mais le film n'est pas compliqué lui ?

Noé ?
Non je n'ai pas trouvé ça compliqué du tout. C'est presque son film le plus accessible dans le déroulement de l'histoire, en tout cas.

Je parlais de the Foutain, film qui tente de mettre en avant l'issue spirituelle d'une quête, en alourdissant le propos d'une façon que j'ai trouvé tout au mieux ludique, par ce mélange des hsitoires, et en faisaint justement appel à ce qui me semble est signe le signe d'une certaine décadence sipirituelle de notre époque, je parle de cette façon de représenter le "mystère" par le jeu de piste, le jeu  des correspondances et des analogies qui invite le spectateur a être "malin", "perspicace" dans le but qu'il se croit "sensible" ou  "spirituel", ce qui est un comble. (Je précise que je ne parle pas pour toi, on ne se connait pas, c'est un sentiments que j'ai de cela cette façon de faire).  C'est le  jeu du puzzle en quelque sorte. J'ai vraiment cette sensation que cette façon se généralise.

Je suis convaincu de la necéssité à trouver une nouvelle forme de foi vu l'état de regression ou de contentement de sois-même de notre époque  - je parle dans sa globalité , je ne parle pas de chacun, heureusement, comme tu le dis, l'affaire de chacun, c'est souvent compliqué, et si c'est simple, alors c'est idiot, ou accomplit, mais ce doit ête rare.

Moi même, je recherche dans l'art et la littérature notamment, un espace où je crois plus que je sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mer 16 Avr 2014 - 17:36

Oh je disais prétention intellectuelle au sens plus que large. Mais si l'expérience est seulement gratuite et n'a d'autre sens que celui de s'en mettre plein la vue, alors c'est beaucoup plus grave. Mais je pense pas que ce soit le cas, The Fountain est beaucoup plus de la mystification au sens basique qu'autre chose. J'aurais aimé que ces expérience me paraissent pas aussi gratuites, elles ressemblent à une jolie devanture de magasin de jouets.

Quant aux idées, à la "spiritualité" de ce film, elles me semblent recrachées avec beaucoup trop d'ostentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mer 16 Avr 2014 - 22:29

HamsterKiller a écrit:
Si il est athée, alors  il est un peu un imposteur dans the Foutain, et manque de sincérité et de spontannéité, puisqu'il tente d'évoquer quelquechose qu'il nie volontairement. Et de l'évoquer pour le partager, enfin il me semble.

Je n'avais pas franchement aimé the Foutain, Je me souviens juste d'un vague finale avec un tronc sacré et de la sève qui en coule pour donner la vie...  Et pendant tout le film un truc mystique et un peu facile pour faire passer la pillule. (La maladie, l'amour, la lutte contre la mort en jouant  sur l'empathie).
J'avais vu ce film comme sincère ; un Gloubi-boulga new-age raté, mais raté parce qu'il semblait y croire vraiment (je lui ai donné cette excuse). Tous ces gros symboles... J'ai repensé à the Fountain en voyant Cloud Atlas (des Wachowski) : un autre truc boursouflé, avec trucs super profond d'histoires qui sautent des générations, ou quelque chose comme ça... Un emballage profond mais un son creux...


Tree of Life, ce n'était pas pareil. C'était prétentieux aussi, mais d'une façon plus cérébrale, moins Gloubi-boulga. Très ampoulée, avec de bons gros morceaux de new-age dedans... mais les images étaient splendides (et il n'y avait pas ces postiches et grimages qui contribuent à gâcher The Fountain et Cloud Atlas - de mémoire pour The Fountain).

Vous me donnez envie de voir Noé, dites !  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Chymère
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 34
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mer 16 Avr 2014 - 22:35

Je dois vraiment pas être sur la même planète que vous...  scratch 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mer 16 Avr 2014 - 22:41

Chymère a écrit:
Je dois vraiment pas être sur la même planète que vous...  scratch 
On ne perçoit pas, et on n'interprète pas tous les choses de la même façon, ce qui est plutôt rassurant, non ? (pas de débat en perspective, sinon !  rire  )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   

Revenir en haut Aller en bas
 
Darren Aronofsky
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demi Lovato : en couple avec Darren Criss
» Seth Ashfield
» Darren Dietz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: