Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Darren Aronofsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Dim 20 Fév 2011 - 9:49

J'aurais dû le mettre en spoiler

Ceux qui ne l'ont pas vu (le film), zappez cette BA !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Dim 20 Fév 2011 - 19:18

Black Swan.
C'est un bon film, sans que je sache vraiment pourquoi. Sans doute grâce aux acteurs, à Natalie Portman surtout, mais aussi à Wynona Rider (ça fait plaisir de la revoir, ces dix dernières années n'ont pas été très prolifiques pour elle), même Mila Kunis, et puis Barbara Hershey (vue notamment chez Woody Allen, Hanna et ses soeurs), très bien aussi.
Objectivement, Vincent Cassel n'est pas mauvais, mais pourtant il ne colle pas complètement, il apparaît comme en surimpression, c'est curieux... Il était (pour moi) plus crédible en mafieux russe dans Les Promesses de l'Ombre (de Cronenberg) qu'en chorégraphe français.

Le film commence avec un rêve, un cauchemar, plutôt, qui met dans l'ambiance.
Et il n'est pas très subtil, le film... le scénario est digne de Brian de Palma pour ses facilités et le grand guignol. Natale Portman se retourne, Boooom il y a quelqu'un juste derrière elle ah la la, ce que j'ai eu peur pour rien.
Sa mère la maintient dans un état d'enfance, le réalisateur appuie le trait avec plein de peluches dans sa chambre... Et puis le lac des cygnes envahit tout, de la boîte à musique à la sonnerie de téléphone.
Le dédoublement de personnalité, c'est assez bateau.
Je ne dirais pas qu'il y a des scènes réelles entrecoupées de rêves, puisque certaines scènes bizarres sont vraiment intercalées entre des scènes assez longues "réelles" semble-t-il. Ce sont des hallucinations. Après, pourquoi en a-t-elle ? A cause de sa mère ? Ou bien tout simplement "parce que" ?
Combien de fois on a vu ça, la réalité qui se distord, avec effectivement, comme l'a dit Marko, des effets sonores trop appuyés... comme si le réalisateur avait vraiment besoin de ça pour maintenir l'intérêt du spectateur.
Côté réalisation, c'est filmé caméra à l'épaule, ce n'est pas trop gênant, mais on est à une drôle d'époque... Il y a quelques année, même caméra à l'épaule, quand le caméraman filmait quelqu'un qui ne bougeait pas, on avait ce qui se rapproche d'un plan fixe. L'image était stable. Plus maintenant, ça bouge toujours un peu... Je ne sais pas si le caméraman bougeait de lui-même, ou s'ils utilisaient un petit gadget qui permet d'avoir une image qui bouge un peu toute seule. A quoi ça sert ?

Et pourtant, malgré tout ce qui ne va pas, toutes les facilités scénaristiques et de mise en scène, ça reste un bon film. C'est très bizarre.
Sans doute grâce à l'énergie des acteurs, et à la musique, aussi, et à cette impression fréquente de cauchemar finalement (pour moi) sans justification.

Ah, aussi, un truc totalement irréel, c'est le tatouage de Mila Kunis. Jamais une danseuse classique ne se ferait un tatouage aussi visible (ou bien je me trompe lourdement). Là, ces scènes là sont forcément des hallucinations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Dim 20 Fév 2011 - 20:08

eXPie a écrit:
Et pourtant, malgré tout ce qui ne va pas, toutes les facilités scénaristiques et de mise en scène, ça reste un bon film. C'est très bizarre.
Sans doute grâce à l'énergie des acteurs, et à la musique, aussi, et à cette impression fréquente de cauchemar finalement (pour moi) sans justification.

On a vu le même film. Plein de défauts mais une énergie qui finit par donner un sentiment de force. L'impression que c'est creux et en même temps réussi. Bizarre bizarre rire

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Lun 21 Fév 2011 - 11:25

Ah, ce bon vieux Aronofsky !

Je l'ai découvert avec Pi... Une révélation pour moi, un film que j'ai regardé un nombre de fois incalculable...
Poursuivi ma découverte avec Requiem for a dream, un film qui m'a totalement bouleversée et qui a réussi à me faire pleurer (moi, un bloc que rien d'habitude n'émeut, dans les films tout du moins).
Et puis, après ces deux films magnifiques, mon enchantement s'est vite ravalé avec The Fountain et The Wrestler. Le premier était ridicule. Le deuxième pas franchement nul mais un peu trop pathétique pour que j'y crois sincèrement.
Black Swan, du coup, je ne sais pas si je vais le voir tout de suite ou si j'attends un peu... dentsblanches

Pour ceux que ça intéresse, un article sur Slate : Black Swan appartient-il au style camp ?

Et une news concernant le projet BD d'Aronofsky :

Citation :
Après l’excellent album ‘The fountain’, l’excellent réalisateur Darren Aronofsky (dont le ‘Black swan’ cartonne en France, avant un triomphe probable aux Oscars) prépare une nouvelle BD.
Tournant autour du personnage biblique de ‘Noé’ (‘Noah’ en VO), l’album, dessiné par le Canadien Nico Henrichon, paraitra en 2012. Les éditions du Lombard proposent déjà un petit “trailer” dévoilant les premières planches (disponible sur YouTube pendant quelques heures avant d’être retiré). Et pour une fois, le slogan ne ment pas : ça devrait être une claque !


Source : ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 31
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Lun 21 Fév 2011 - 23:09

J'avais aussi été déçu et consterné par The Fountain....Requiem for a dream fut un choc, mais cela reste une vision d'adolescence et il me faudrait sans doute le revoir.
En tout cas, que cela ne te démotive pas pour aller voir Black Swan (qui me laisse espérer encore davantage pour la suite de sa carrière).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mar 22 Fév 2011 - 17:29

Oui et puis, même si Black Swan me déçoit, ce film sera toujours meilleur que les autres films à l'affiche dans les cinémas de mon petit patelin je le pense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mer 23 Fév 2011 - 22:57

Le débat du Cercle de Canal + qui reprend en gros les quelques approches évoquées entre nous: Ici

J'adore la gourmandise de Marie Sauvion! Aurélien Ferenczi l'envisage également sous l'angle onirique. La dernière intervenante (avant la conclusion de Marie Sauvion) oublie que ce qu'elle trouve trop lourdement signifiant dans les oppositions binaires de couleurs est justement le reflet de cette dimension onirique qui fusionne le conte et la fantasmatique sexuelle. Sous l'angle pragmatique de la réalité ça ne tient pas la route mais le conte l'autorise.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Jeu 24 Fév 2011 - 0:27

Il est partout, Xavier Leherpeur!
Il y a vraiment beaucoup de détails que je n'avais pas vus, l'absence de reflet , par exemple!
Marie Sauvion a tout à fait raison pour Natalie Portman, j'espère qu'elle l'aura, son oscar, fallait le faire!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Jeu 24 Fév 2011 - 17:25


_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Jeu 24 Fév 2011 - 17:44

lol de lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Jeu 24 Fév 2011 - 17:48

Black Swan.

Je débarque avec mon avis. Et grosso modo je rejoins Marie et eXPie. J'ai du mal à y croire à cette histoire (fantasmée ou non), parce que, déjà le personnage de Nina, cette nunuche royale, j'ai eu envie de lui mettre des claques et elle m'ennuyait avec ces pleurnicheries et ses hésitations. Pas très crédible.

Tous les sons, bruitages... etc... c'était un peu too much. Même si ça donnait vraiment une sorte de relief à certaines scènes, des craquements du corps qui faisaient mal, c'était trop fort, trop souvent, trop répétitif.

Par contre. Je suis bien restée accrochée, et plus le film avançait, mieux c'était. Y'avait enfin des moments intenses , et troublants. Et chapeau aux personnages secondaires qui maintiennent un bon souffle pour tout le début du film, et grande admiration pour l'éclatement du jeu de Natalie Portman sur la fin. Ce qui sauve le film.

De là, à chercher le vrai du faux en permanence je ne m'y amuserais pas, parce que j'aime que les choses restent mystérieuses. Ce qui me gênent plus ce sont les incohérences visibles, et les gros clichés bourrins qui alourdissent l'histoire.

Franchement pas hyper enthousiasmée, et je ne hurlerais pas au chef-d'œuvre, et ... plus j'y pense, plus je lui trouve des défauts, et n'aime pas cette impression de grosse machine trop clinquante qu'on m'a finalement servie sans que je m'en rende compte.

Maintenant, c'est un très bon film. Ne serait-ce que pour les scènes avec la mère, la copine, les scènes de masturbation, les scènes où y'a de la vraie douleur qui saigne, et toute la dernière partie.
En fait, quand il y a des confrontations fortes avec les autres ou avec elle-même, c'est extrêmement prenant.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Jeu 24 Fév 2011 - 17:50

Queenie a écrit:
Et si on se marrait avec Black Swan ?
En attendant de voir l'original, je me suis bien amusée avec la parodie... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
avatar

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Jeu 24 Fév 2011 - 18:43

Queenie a écrit:
Black Swan.

Je débarque avec mon avis. Et grosso modo je rejoins Marie et eXPie. J'ai du mal à y croire à cette histoire (fantasmée ou non), parce que, déjà le personnage de Nina, cette nunuche royale, j'ai eu envie de lui mettre des claques et elle m'ennuyait avec ces pleurnicheries et ses hésitations. Pas très crédible.

Tous les sons, bruitages... etc... c'était un peu too much. Même si ça donnait vraiment une sorte de relief à certaines scènes, des craquements du corps qui faisaient mal, c'était trop fort, trop souvent, trop répétitif.

Par contre. Je suis bien restée accrochée, et plus le film avançait, mieux c'était. Y'avait enfin des moments intenses , et troublants. Et chapeau aux personnages secondaires qui maintiennent un bon souffle pour tout le début du film, et grande admiration pour l'éclatement du jeu de Natalie Portman sur la fin. Ce qui sauve le film.

De là, à chercher le vrai du faux en permanence je ne m'y amuserais pas, parce que j'aime que les choses restent mystérieuses. Ce qui me gênent plus ce sont les incohérences visibles, et les gros clichés bourrins qui alourdissent l'histoire.

Franchement pas hyper enthousiasmée, et je ne hurlerais pas au chef-d'œuvre, et ... plus j'y pense, plus je lui trouve des défauts, et n'aime pas cette impression de grosse machine trop clinquante qu'on m'a finalement servie sans que je m'en rende compte.

Maintenant, c'est un très bon film. Ne serait-ce que pour les scènes avec la mère, la copine, les scènes de masturbation, les scènes où y'a de la vraie douleur qui saigne, et toute la dernière partie.
En fait, quand il y a des confrontations fortes avec les autres ou avec elle-même, c'est extrêmement prenant.

ça doit être lié au sachet de pop corn qui a roulé sous un fauteuil cet enthousiasme fluctuant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Ven 25 Fév 2011 - 17:07

Je l'ai revu et en résumé il m'apparait clairement comme un rêve cathartique à travers lequel les frustrations et l'inhibition sexuelle de cette jeune femme trouvent un exutoire en forme d'orgasme et d'envol même si la contrepartie est une traversée des miroirs terrifiante de ses propres peurs. Le suicide suggéré étant probablement plus abstrait que réel (c'est d'ailleurs à la fois une pénétration et un meurtre). La construction en spirale ascendante donne vraiment un sentiment d'escalade vers la jouissance et la violence comme si toutes les pulsions refoulées pouvaient s'autoriser à exploser. Si on le voit de ce point de vue là, tout ce qui peut sembler approximatif ou caricatural dans une perspective réaliste (l'hypothèse de la folie) devient cohérent par cette logique du fantasme onirique en forme de conte de fée. Et ça n'enlève rien au mystère de cette expérience sensorielle un peu grisante. Reste qu'il n'est pas sans défauts comme on l'a déjà dit.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
avatar

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   Mar 1 Mar 2011 - 9:56

C'est un remake de showgirls. Ni plus, ni moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Darren Aronofsky   

Revenir en haut Aller en bas
 
Darren Aronofsky
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demi Lovato : en couple avec Darren Criss
» Seth Ashfield
» Darren Dietz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: