Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Per Petterson [Norvège]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeSam 2 Aoû 2008 - 21:07

Per Petterson [Norvège] 395px-10

Biographie de Per Petterson (Selon Evene)

Né à Oslo le 18 juillet 1952.

Jeune garçon, Per Petterson découvre un livre de Simone de Beauvoir sur l'étagère d'une bibliothèque. Les mots l'imprègnent, la lecture de l'ouvrage le bouleverse. Il raconte cette expérience inhabituelle avec verve et enthousiasme dans 'La Lune au-dessus du pont'. Mais avant d'entamer une carrière d'écrivain, Per Petterson travaille durant plusieurs années comme ouvrier agricole, puis comme libraire et traducteur jusqu'en 1987, date à laquelle il publie un premier recueil de petites histoires non traduites en français intitulé 'Ask i Munnen, Sand i Skoa'. Le livre, qui décrit avec acuité le poids des secrets et des souvenirs, est accueilli avec ferveur par les critiques. En 2003, il fait une percée littéraire grâce à 'Pas facile de voler des chevaux'. Immense succès en Norvège, Allemagne et Grande-Bretagne, le livre est récompensé par deux prix littéraires prestigieux en Scandinavie. Quelques temps plus tard, avec 'Dans le sillage', l'auteur montre le réconfort qu'apportent les mots et la nécessité des liens humains. Traduit dans plus de dix huit langues, Per Petterson possède une écriture intense. C'est avec force et grâce qu'il parvient à donner du relief à ses mots.


Dernière édition par kenavo le Sam 1 Nov 2014 - 14:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeSam 2 Aoû 2008 - 21:10

Une plume en Nord



Ce Norvégien est en passe de devenir la nouvelle coqueluche de la littérature scandinave.Loin de l'univers du polar nordique ou de la farce finlandaise(que j'aime tous deux beaucoup) Per Petterson fait entendre une musique inquiète et solitaire où la nature se veut présente sans étouffer l'humanité des personnages.Pas facile de voler des chevaux est un roman de l'âge mûr,avancé même.Trond se remémore, solitaire, son amitié avec Jon,les chevaux empruntés plus que volés,son enfance somme toute ordinaire.Mais quelle enfance est ordinaire?Et qui était vraiment son père dont il apprendra tard l'attitude pendant la guerre.

On ne se débarrasse pas comme ça du passé.Ce passé n'a d'ailleurs rien de honteux mais toute jeunesse est douloureuse et à travers les images du père il semble qu'un fantôme tout bergmanien vienne à s'immiscer dans l'interrogation de Trond face à son nouveau voisin dans ce chalet de campagne où il a décidé de passer le reste de son âge.Un souvenir commun avec Lars et ressurgissent ces années d'apprentissage au bord du lac des vacances où amitié et cruauté chevauchent ensemble les mustangs de l'adolescence.Des images très fortes restent gravées à la lecture de ce roman qui,loin d'être un respectable mais très couru roman d'initiation,transcende la quête du souvenir en un flot introspectif passionnant que, l'âge étant venu,Trond assumera le mieux possible.Emprises,disparitions,peurs et soupçons auront balisé une vie bien remplie,une vie d'homme,là bas dans ce Nord qui me plaît tant.

J'avais assez peu aimé Dans le sillage,autre livre de Per Petterson.Il me semble que Pas facile de voler des chevaux atteint d'emblée une universalité d'une toute autre envergure.(Gallimard).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeDim 3 Aoû 2008 - 0:07

Bellonzo a écrit:
Il me semble que Pas facile de voler des chevaux atteint d'emblée une universalité d'une toute autre envergure.(Gallimard).

Ce roman est sorti en Folio en juin 2008. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeDim 3 Aoû 2008 - 9:41

Bellonzo a écrit:
Per Petterson [Norvège] 395px-10


on dirait spielberg, non ?

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeDim 3 Aoû 2008 - 20:05

J'ai lu Pas facile de voler des chevaux, et je dois dire que je suis beaucoup moins enthousiaste que Ballanzo. Il y a des chose intéressantes, mais j'ai quand même trouvé le livre inabouti, il y a trop de thèmes et d'idées et je trouve que tout ça n'est pas mené au bout, j'ai ressenti de l'insatisfaction, et le livre s'essouflait vers la fin.
Mais l'auteur a du potentiel, et je pourrais lire un de ses prochains livres, pour voir comment il évolue.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeDim 3 Aoû 2008 - 20:44

Queenie a écrit:
Bellonzo a écrit:
Per Petterson [Norvège] 395px-10


on dirait spielberg, non ?
Il a un grand air de Spielberg....de coup queenie tu me fais douter. Je suis allée vérifier: c'est bien lui Wink (mais c'est certain on dirait vraiment Spielberg)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeDim 3 Aoû 2008 - 21:47

Chatperlipopette a écrit:
Queenie a écrit:
Bellonzo a écrit:
Per Petterson [Norvège] 395px-10


on dirait spielberg, non ?
Il a un grand air de Spielberg....de coup queenie tu me fais douter. Je suis allée vérifier: c'est bien lui Wink (mais c'est certain on dirait vraiment Spielberg)

Beaucoup, beaucoup plus jeune tout de même Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeVen 29 Mai 2009 - 20:42

JUSQU' EN SIBERIE

Ce livre est l' histoire d' une femme depuis son enfance jusqu' à la soixantaine.
L' enfance, c' est le Danemark des prolétaires et des paysans pauvres
dans les années 3O. Et ensuite la Norvège.

La réalité que décrit Petterson est rude et parfois violente. Le Danemark
agréssé et occupé par l' Allemagne nazie.
Il y a plusieurs façons de voir la réalité, de l' imaginer, de la recréer et bien entendu de la raconter.
Celle de Petterson est de faire en sorte que ce roman baigne dans une sorte de lumière et que cette lumière émane de cette femme inoubliable
qu' il nous présente.
Cette manière est simple ou le parait, mais elle est émouvante, parcequ' elle met en relief des moments privilégiés ou décisifs.
Et puis il y a cette façon extraordinaire qu' il a de s' identifier à ce point à ce personnage féminin.
Ce livre est un enchantement.

Je suis au milieu de la boutique, à bonne distance de tout, et je me dis que je me souviendrai de tout ça, de l' obscurité et de moi dans mon chemisier jaune, debout sur le carrelage noir et blanc.
Je lève les bras, je les écarte et je commence à tourner lentement
sur moi-meme.
J' exécute une danse si secrète que personne d' autre ne peut la comprendre, j' exécute une danse pour me souvenir de mon corps en ce moment précis.
J' ai 17 ans, et j' exécute une danse lente pour que demeure en moi l' image de celle que je suis.

J' exécute ma danse jusqu' au bout et je me vois d' en haut et je me vois de profil et j' enregistre chaque détail de ce que je vois, et tout est encore tranquille, et je vais jusqu' à la porte et je m' assieds sur
les marches, et je vois la lumière toute jaune se répandre dans la rue éclairant le haut de la maison d' en face où Herlov Beniksen écate les rideaux et regarde au dehors...

Jusqu' en Sibérie, p. 134
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomas212
Envolée postale
thomas212

Messages : 177
Inscription le : 27/06/2009
Age : 51
Localisation : Marrakech

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeSam 26 Sep 2009 - 14:40

Arabella a écrit:
J'ai lu Pas facile de voler des chevaux, et je dois dire que je suis beaucoup moins enthousiaste que Ballanzo. Il y a des chose intéressantes, mais j'ai quand même trouvé le livre inabouti, il y a trop de thèmes et d'idées et je trouve que tout ça n'est pas mené au bout, j'ai ressenti de l'insatisfaction, et le livre s'essouflait vers la fin.
Mais l'auteur a du potentiel, et je pourrais lire un de ses prochains livres, pour voir comment il évolue.

Tout a fait d'accord avec toi,sauf que j'ai beaucoup aimé ce livre,malgré ces frustrations.
Il a y une vraie ambiguïté chez les personnages,notamment le père,a la fois hors du commun et inconstant,ce formidable travaille n'étant qu'un excuse pour partir.
Le grand défaut de Petterson qui est aussi une qualité est de crèe des caractères et des situations qui nous mette l'eau a la bouche.On veut savoir pourquoi et comment il en sont arrivé là,ce qu'ils deviennent.On voudrait que chaque histoires soit pleinement développé.
Je pense que c'est une des merveilles de sont écriture,souvent le jusqu'au-boutisme est ce qui tue l'oeuvre .
Aboutir est souvent faillir.

Je lirais avec plaisir sont nouveau-I curse the river of time-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thomassaliot.com
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeSam 26 Sep 2009 - 15:04

Alors, lizez Jusqu' en Sibérie, Arabella, Thomas...

Ce livre est superbe et son personnage de femme assez inoubliable..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeMar 7 Sep 2010 - 13:08

annoncé pour demain:


Per Petterson [Norvège] A22
Maudit soit le fleuve du temps

Citation :
Présentation de l'éditeur
Arvid, le narrateur de Maudit soit le fleuve du temps, décide de rejoindre sa mère. Cette dernière, prenant de court toute sa famille, a sauté sur le premier ferry depuis Oslo après avoir appris qu’elle souffrait d’un cancer, pour se réfugier dans la petite maison qu’elle possède dans le nord du Danemark dont elle est originaire. Elle accepte d’abord de mauvaise grâce la présence de ce fils mal dans sa peau, puis, dans un face-à-face inédit pour l’un et l’autre, la communication s’établit. Petit à petit, des événements du passé refont surface… Arvid revient sur l’échec de son mariage, son enfance dans un quartier ouvrier d’Oslo, son engagement militant et sa décision de ne pas faire d’études et de travailler dans une usine. La mère, quant à elle, veut retourner une dernière fois sur l’île de Laeso où elle avait été accueillie à un moment difficile de sa vie, révélant par la même occasion à son fils tout un pan de son existence. Le balancement entre passé et présent rythme ce récit pudique et émouvant, et on retrouve ici tout l’art de Petterson de parler sans pathos des petites et grandes déchirures qui traversent nos vies. Sur une thématique très différente, on retrouve les qualités d’écriture qui ont fait le succès de Pas facile de voler des chevaux.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeMar 7 Sep 2010 - 15:25

Je le note avec plaisir, mais j' attendrai pour l' acheter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeLun 13 Sep 2010 - 19:57

Il était dans les rayons du Furet mais... j'ai résisté. Trop de livres à lire d'abord. Mais j'y reviendrai vite!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeMer 13 Oct 2010 - 18:44

Maudit soit le fleuve du temps
Le roman est traduit par Terje Sinding

Arvid, le narrateur de Maudit soit le fleuve du temps, décide de rejoindre sa mère. Cette dernière vient de quitter Oslo pour rejoindre le nord du Danemark, son pays d’origine.
Elle a pris cette décision soudaine en apprenant qu’elle est atteinte d’un cancer.

Cette mère a toujours mis pas mal de distance avec ses fils.
Arvid est fragilisé par son divorce, et tandis que le mur de Berlin s’effondre, il doute de ses choix professionnels (travailler en usine) et politiques (le communisme) …
Le temps a passé…Est-ce qu’Arvid et sa mère vont pouvoir nouer un dialogue en de telles circonstances ?…Peuvent-ils encore espérer se parler, se découvrir, se comprendre ?...

Il m’apparaît incohérent (et je le regrette, j'aurais voulu qu'il en soit autrement!) d’avouer que je suis finalement déçue par ce roman que j’ai eu pas mal de plaisir à lire…Et pourtant , je ne peux pas dire le contraire…
Comme on peut se sentir seul avec ses proches !…
Comme il est difficile parfois de faire comprendre qu’on les aime…
Mais tant de pudeur, tant de silences laissent le lecteur qui ne peut pas tout décoder sur sa faim…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitimeMer 13 Oct 2010 - 21:02

coline a écrit:
Maudit soit le fleuve du temps
Mais tant de pudeur, tant de silences laissent le lecteur qui ne peut pas tout décoder sur sa faim…

Même ressenti. J'avais beaucoup aimé "Pas facile de voler des chevaux" mais je n'entre pas du tout dans ce dernier roman. J'en suis à la page 80 et je vais laisser tomber. Le sentiment d'être dans l'anecdote, la surface des choses, et que ce qui est raconté n'est pas bien captivant. Je me sens très à distance de tout ça, sans rien pour m'accrocher. Ce récit fait de non-dits dans le présent et de retours en arrière laborieux dans le passé m'ennuie. Je ne suis même pas sûr de passer à côté et d'avoir à y revenir plus tard. Attendons les avis favorables qui devraient arriver car ce livre a très bonne presse.


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Per Petterson [Norvège] Empty
MessageSujet: Re: Per Petterson [Norvège]   Per Petterson [Norvège] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Per Petterson [Norvège]
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Omelette norvégienne
» Attentat et fusillade en Norvège.
» F910 - voyage en Norvège 1990
» omelette norvégienne
» FJORDS NORVEGIENS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: