Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Antonio Pascale [Italie]

Aller en bas 
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Antonio Pascale [Italie] Empty
MessageSujet: Antonio Pascale [Italie]   Antonio Pascale [Italie] Icon_minitimeLun 4 Aoû 2008 - 18:28

Antonio Pascale [Italie] Branca10


Antonio Pascale est né à Naples en 1966.

Traductions fançaises :

- L'Entretien des sentiments. - Seuil, 2006

- La Ville distraite. - Seuil, 2006
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Antonio Pascale [Italie] Empty
MessageSujet: Antonio Pascale   Antonio Pascale [Italie] Icon_minitimeLun 4 Aoû 2008 - 19:10

Antonio Pascale. - L'entretien des sentiments. - Editions du Seuil, 2OO6

Si la vie est irréelle, tellement irréelle, comment peut elle etre aussi
blessante et douloureuse ?
C'est la question que semblent se poser les personnages de ces chroniques à des moments différents de leur vie et sous des éclairages différents.
Leur vie, elle est aussi dans l'ensemble vide, futile, cruelle et source de malentendus continuels.
Du genre sentimental par exemple.
Peut on avoir des amis, un -une- partenaire, une liaison sans que les mécanismes affectifs ne s'usent et cassent.
Meme si on essaie de les entretenir.
Peut etre y a t'il des vices de forme dès l'origine. Et la vie ne serait alors
qu'un malentendu :

"Quand j'étais jeune, j'ai lu Avoir ou etre ?, une des ces betises qu'on fait
seulement dans sa jeunesse.
J'avais marqué un passage qui distinguait l'amour mur de l'amour immature.
L'etre immature dit : je t'aime parceque j'ai besoin de toi. L'etre mur dit :
j'ai besoin de toi parceque je t'aime.
J'avais également noté la différence : le besoin comme sujet, et l'amour comme objet, voilà le fossé qui sépare l'amour mur de l'amour immature.

J'avais lu le livre et j'avais souligné cette phrase : je m'en servais avec les filles.
Chaque fois, un drame.
Je ne m'en souvenais jamais et finissais toujours par donner la mauvaise version : je t'aime parceque j'ai besoin de toi"...

On est donc voués à répéter les memes gestes et paroles érronés.
A etre des spectateurs passifs et solitaires et tot condamnés.

"J'avais l'impression d'etre repoussé et jeté dans un coin. Tout au long de
ma vie, je me demanderais : qu'est-ce que je fiche ici ? Un jeune homme
qui promettait, plein de fureurs (abstraites).
Si jeune et déjà si abimé".

Condamnés aussi à des taches rebutantes, répétitives et surtout inutiles.
Rien de pire en fin de compte que les histoires dont le sujet est -quelles
que soient les péripéties-, l'écoulement du temps. Comme dans l'Education
sentimentale.
Sauf que le temps ne s'écoule pas, mais que les etres disparaissent. Comme toute chose...

Antonio Pascale parle de tout ceci avec ironie, une sorte de d'humour désabusé et parfois douloureux. Notamment dans la première nouvelle L'Entretien des sentiments qui m'a beaucoup ému.

colibri


Dernière édition par bix229 le Mar 5 Aoû 2008 - 10:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Antonio Pascale [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Antonio Pascale [Italie]   Antonio Pascale [Italie] Icon_minitimeLun 4 Aoû 2008 - 20:30

Cela semble tentant, et si en plus tu cites L'education sentimentale, difficile de résister

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Antonio Pascale [Italie] Empty
MessageSujet: Antonio Pascale   Antonio Pascale [Italie] Icon_minitimeLun 4 Aoû 2008 - 21:37

Arabella, je me suis toujours souvenu d'un cours de littérature à la Fac,
où la prof nous avait expliqué que le véritable sujet de l'Education
sentimentale était le temps. L'écoulement du temps.
Et qu'à ce titre, on pouvait considérer ce livre comme ennuyeux, mais qu'il avait été conçu dans un but précis par Flaubert.
Avec l'utilisation systématique du point virgule entre autres subtilités du style...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Antonio Pascale [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Antonio Pascale [Italie]   Antonio Pascale [Italie] Icon_minitimeMar 5 Aoû 2008 - 8:39

Personnellement je n'ai jamais trouvé L'éducation sentimentale ennuyeux, bien au contraire.
Flaubert est un des écrivains qui pensaient le plus ce qu'il écrivait, rien de spontanné, chaque mot, chaque signe de ponctuation doit être à la seule place qui convient.
Mais je ne cois pas que l'on puisse réduire un grand livre à une idée, un concept; le temps est une des clés essentielles pour L'éducation sentimentale, mais je crois qu'il a beaucoup plus dans le roman de Flaubert.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Antonio Pascale [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Antonio Pascale [Italie]   Antonio Pascale [Italie] Icon_minitimeSam 6 Sep 2008 - 18:56

L'entretien des sentiments

Petite suite de petites nouvelles (vingtaine de pages chacune environ) décrivant une gamme d'impressions ou réflexions avec un détachement amusé mais un peu grave sur ce que j'appellerai le "creux" de la vie, la zone de flou où nous doutons, non sans raisons, d'être en accord avec nous même et où on se demande un peu où ça nous mène.

Un peu étrange de le lire à la suite de Buzzati, la forme, le sujet et la langue se ressemblant (peut être la langue d'origine qui veut ça aussi ?)... mais c'est différent, au début je me disais qu'il risquait d'en faire les frais mais en fait non. Parce qu'il s'en tire tout à fait bien en étant lui même. Son regard sur les choses et la lumière font le reste.

Intéressant et détendu.

petits extraits :

Citation :
Certains sont habillés comme des vieillards. Dès que l'automne arrive, les mamans leur mettent un anorak et un bonnet, les baâillonnent avec une écharpe. Voilà pourquoi ils marchent du pas oblique des vieux.
Ils gardent ces vêtements jusqu'à l'été. Ce sont les enfants modernes de la classe moyenne moderne, qui ont perdu le sens des nuances et acquis celui de l'extrême, protégés du monde naturel et bien lancés vers le monde artificiel. Ils racontent des blagues d'une drôlerie incroyable. Dommage que, la nuit, ils aient peur et sucent leur pouce.

Citation :
Soit dit en passant, c'est la deuxième chose que j'ai apprise. En ville, les regards sont aussi rapides qu'un souffle. Je n'ai toujours pas compris s'il s'agit de pudeur - au fond, je me suis imaginé à la place de ce monsieur, tout juste renversé, au centre de l'attention générale, et je me suis dit : au moins, je lui épargne mon regard - ou d'indifférence, j'ai tant de regards en réserve que je peux me permettre le luxe de les gaspiller.
Or si les regards constituent un souffle profond, une bouffée de vie, ils s'évanouissent aussi : le souffle s'en va soudain.

il y a un rapport aux lieux qui m'a aussi beaucoup plus.

Merci Bix !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Antonio Pascale [Italie] Empty
MessageSujet: Antonio Pascale   Antonio Pascale [Italie] Icon_minitimeDim 7 Sep 2008 - 1:58

Merci à toi, Animal. Mon expérience de bibliothécaire me fait dire qu'on

est jamais certain que le livre qu'on conseille interessera.

Juste une vague intuition, un espoir imprécis... Mais c'est interessant ! Wink
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
silou

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

Antonio Pascale [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Antonio Pascale [Italie]   Antonio Pascale [Italie] Icon_minitimeMar 17 Juil 2012 - 12:51

La ville distraite

Antonio Pascale nous offre dans ce livre une chronique de la ville de Caserte près de Naples où il a longtemps vécu.

Il dresse un portrait de la ville presque comme si elle était une personne vivante, et la décrit ainsi que ses habitants d'un oeil aigu et sans concession, le regard est féroce mais sans jugement et la tendresse inscrite entre les lignes.


"Parmi les articles que vendent les Sénégalais, on trouve des CD pirates ou des copies de Playstation. Le marché des CD pirates étant géré par la camorra, certains Casertains se sont posé ce problème éthique : est-il juste d'acheter un CD pour aider les Sénégalais et alimenter par là même un marché illégal ? La réponse la plus fréquente est la suivante : là n'est pas le problème. le problème n'est pas d'enrichir la camorra, ça, c'est un petit problème. En achetant un CD légal, on enrichit les multinationales qui sont, tout compte fait, plus nuisibles que la camorra. En d'autres termes, il y a toujours à Caserte une question majeure qui interdit de résoudre un problème mineur"

Une suite de tableaux nous conduits ainsi à la rencontre de Caserte, des Casertains et de tous ceux qui arrivent à Caserte.

"Il y a aussi des employés qui ne travaillent pas à Caserte, mais à Rome, et qui font la navette. Pendant de nombreuses années, ils ont attendu leur train pour Rome au quai numéro un. Toutefois ils l'attendaient loin de l'entrée de la gare, là où le quai s'aminçit, exhibe des fissures et se confond avec la pierraille...
Le fait est que l'express 746 de 5h30 a très longtemps conduit à Rome les Méridionnaux qui cherchaient du travail dans la capitale. Ceux qui cherchaient du travail dans la capitale n'avaient pas l'air de chômeurs, mais plutôt de sous employés organisés. On s'était chargé, au Sud, de soigner leur aspect afin qu'ils fassent bonne impression. Vous le remarquiez aux vêtements de bonne qualité, utiles aux entretiens, repassés, pliés et enveloppés dans de la cellophane, puis rangés avec soin en hauteur, au-dessus des valises pour éviter qu'ils se froissent. A leurs cheveux nets, coupés court...
Mais il se trouve qu'on a supprimé l'express de 5h30. Les passagers intéressés ont fait appel au député Tanzarella, qui était de gauche, et le train a été rajouté, mais vers 7 heures.."


J'ai retrouvé dans ce livre la finesse et le charme de l'écriture de d'Antonio Pascale découverte avec L'écriture des sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Antonio Pascale [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Antonio Pascale [Italie]   Antonio Pascale [Italie] Icon_minitimeMar 17 Juil 2012 - 14:54

Merci à toi Silou ! La Ville distraitel est dans mes listes d' achats ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
silou

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

Antonio Pascale [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Antonio Pascale [Italie]   Antonio Pascale [Italie] Icon_minitimeSam 28 Juil 2012 - 14:33

C'est curieux qu'Antonio Pascale soit si peu connu en France, pas d'entrée sur Wikipédia et seulement deux livres traduits me semble-t-il.
Il y a eu en Italie une nouvelle édition de La Ville distraite complétée de quelques chapitres mais je ne crois pas que les éditions du Seuil aient suivi.
Bonne lecture Bix .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Antonio Pascale [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Antonio Pascale [Italie]   Antonio Pascale [Italie] Icon_minitimeSam 28 Juil 2012 - 15:57

Tu as raison, Silou, Pascale est peu connu en France, et ça vaut pour d' autres auteurs italiens, mais je suis comme toi, j' ai un faible pour la littérature italienne... Pas seulement la littérature d' ailleurs.

Je vais lire La Ville distraite un de ces jours et j' ai d'autres auteurs italiens qui m' attendent.. Si le coeur t' en dit, je t' en conseillle deux, assez récents, et que j' ai lus avec plaisir. Poupée perdue : Elena Ferrante. - Gallimard/Du monde entier et Le Courage du rouge-gorge : Maurizio Maggiani. - Actes Sud.

Et un dernier pour la route : S' agapo : Renzo Biason. - La Fosse aux ours. Biason n' a écrit qu' un livre, mais quel livre ! Nous en avons parlé d' ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
silou

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

Antonio Pascale [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Antonio Pascale [Italie]   Antonio Pascale [Italie] Icon_minitimeSam 28 Juil 2012 - 17:24

bix229 a écrit:
Pas seulement la littérature d' ailleurs. Les pâtes ?? la peinture, le cinéma, l'opéra..

Si le coeur t' en dit, je t' en conseillle deux, assez récents, et que j' ai lus avec plaisir. : Elena Ferrante. - Gallimard/Du monde entier et Le Courage du rouge-gorge : Maurizio Maggiani. - Actes Sud.

Et un dernier pour la route : S' agapo : Renzo Biason. - La Fosse aux ours. Biason n' a écrit qu' un livre, mais quel livre ! Nous en avons parlé d' ailleurs.

J'ai lu Poupée perdue, c'est un livre avec lequel j'ai eu un peu de mal, j'ai ressenti un malaise certain croître au fil des pages je crois que j'aurais aimé plus de distance pour ce récit. Si je me souviens bien le roman est écrit à la 1ère personne, cela me pose quelquefois problème, particulièrement quand l'auteur est une femme.

Je note les autres que je ne connais pas, je crois que ce n'est pas encore cet été que je vais finalement m'occuper un peu sérieusement de Trieste..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Antonio Pascale [Italie] Empty
MessageSujet: Re: Antonio Pascale [Italie]   Antonio Pascale [Italie] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Antonio Pascale [Italie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» Tremblement de terre en Italie
» Italie: des feux rouges truqués pour multiplier les amendes
» FOOT – Pourquoi l’Italie joue-t-elle en bleu ?
» WESDIEP en 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: