Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 John McGahern

Aller en bas 
AuteurMessage
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 69
Localisation : Picardie

MessageSujet: John McGahern   Sam 9 Aoû 2008 - 7:52



John McGahern est un écrivain irlandais (12 novembre 1934 - 30 mars 2006). Né à Dublin, il grandit dans l'ouest de l'Irlande et fut diplômé de l'University College de Dublin.

Les romans et nouvelles de John McGahern sont peuplés de personnages désenchantés par le nationalisme irlandais après l'indépendance de l'île. Leur amertume n'a d'égal que la sensation d'étouffement qu'ils expriment à travers la prose soignée de l'auteur. Le romancier apporte ainsi une large contribution au révisionnisme culturel irlandais et à la littérature irlandaise.

En 1990, John McGahern a reçu le prix littéraire Irish Times-Aer Lingus de la fiction pour son roman Amongst Women. Il a longtemps été considéré comme le maître contemporain de la nouvelle. La publication de The Collected Stories lui valu le surnom d'écrivain de prose leader en Irlande
(Source Wikipedia)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 69
Localisation : Picardie

MessageSujet: Re: John McGahern   Sam 9 Aoû 2008 - 7:55

Les désarrois de l'instituteur irlandais

.Je découvre John McGahern alors qu'il vient de disparaître,avec Journée d'adieu(Belfond).Il n'y a guère d'exotisme irlandais chez McGahern bien que les pubs et les églises aient pas mal d'importance dans ce roman.

La joie de vivre n'inonde pas vraiment Journée d'adieu qui commence au départ d'un instituteur de son école et se poursuit par une suite de retours dans le passé.Ce que je retiens de ce beau livre grave et serré c'est essentiellement des mots bouleversants sur la mort d'une mère et un questionnement sur la recherche du bonheur au travers des embûches et des déceptions.

Mais Journée d'adieu est très surprenant par la relation amoureuse qui s'instaure entre une Américaine divorcée et l'enseignant en congé volontaire. L"immoralité" de cette liaison dans un pays où la religion pèse lourd certes mais pas toujours aussi négativement peut-être qu'on ne l'imagine nous emmène dans les dédales d'une géographie du coeur sans excès ni dérives.Bien au contraire cette histoire est portée par une calme ardeur,celle d'un écrivain sobre et que,je crois,le futur fera mieux connaître
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: John Mc Gahern   Sam 9 Aoû 2008 - 14:50

Comme sa compatriote Edna O'Brien, je trouve John Mc Gahern insuportablement ennuyeux tout comme les réalités qu'ils décrivent.
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: John Mc Gahern - Entre toutes les femmes   Sam 9 Aoû 2008 - 18:49

(Original: „Amongst Women“)

Contenu:
Michael Moran, ancien combattant irlandais de libération, est le patriarche aimé et craint de trois filles et deux fils qui se comportent de diverses manières vis-à-vis de leur père indomptable et difficile. Il y a Luke, l’ainé, qui pour des raisons cachées a fui à Londres ; les filles qui sont soit à Londres, soit à Dublin pour le travail, mais qui continuent à être assez présent dans la maison familiale et il y a Michael, le cadet, qui se révolte aussi, s’en va, mais revient et trouve une manière de vivre avec son père. Et puis, il y a la deuxième femme de Moran, beaucoup plus jeune que lui, qui cherche à contrebalancer les aspérités de caractère de son mari.

Remarque :
D’un coté la nouvelle est entièrement dans un contexte typiquement irlandais : combat pour la liberté, problème de l’émigration, tensions entre tradition et modernité, conflit entre l’Angleterre et l’Irlande, piète populaire… De l’autre coté, la description de la relation entre le père et sa femme, et les enfants rappellent plus à des questions universelles : le Père dominateur ; cette attitude réconciliante des personnages féminines ; ce coté un peu dur, résistant des fils. Dans ce contexte Moran défend la signification, le rôle de la famille, tout en se démarquant, se séparant des autres, de tout ce qui est extérieur.

Oui, c’est le père qui domine ce livre, et pourtant on ne peut pas parler clairement d’un père « bon » ou « mauvais ». C’est lui qui annonce le temps qu’il fait à la maison. On ne saura pas finalement de qui il était la victime, lui. Ceci n’est pas forcement une manque. Chacun est aussi un enfant de son temps ?

Un livre bien écrit que je peux recommander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: John McGahern   Mer 27 Oct 2010 - 11:55

Lors d'une discussion sur le fil d'Edna O'Brien, Nezumi a mentionné John McGahern. Il m'est inconnu à ce jour.. et puisqu'il n'y a presque plus d'auteurs qui n'ont pas leur fil sur Parfum Wink , me voilà sur son fil pour dire que je vais commander son livre Pour qu'ils soient face au soleil levant

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: John McGahern   Mer 27 Oct 2010 - 11:58

Et comme je le disais ailleurs, il faut lire Entre toutes les femmes, qui est une histoire de famille très forte. Je crois que c'est son meilleur vraiment, avec La caserne.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: John McGahern   Mer 27 Oct 2010 - 12:01

Nezumi a écrit:
Et comme je le disais ailleurs, il faut lire Entre toutes les femmes, qui est une histoire de famille très forte. Je crois que c'est son meilleur vraiment, avec La caserne.
d'accord.. je change.. j'ai vu ta recommandation sur le fil d'Edna trop tard..
Il n'est plus que disponible en anglais, mais je vais tenter
(toujours un peu plus réservée pour commander des livres en anglais d'auteurs irlandais.. s'ils utilisent trop de dialogues, je ne pige rien du tout Very Happy )

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: John McGahern   Mer 27 Oct 2010 - 12:07

kenavo a écrit:

Il n'est plus que disponible en anglais, mais je vais tenter
(toujours un peu plus réservée pour commander des livres en anglais d'auteurs irlandais.. s'ils utilisent trop de dialogues, je ne pige rien du tout Very Happy )

pfff pour tous les bons auteurs c'est pareil, épuisés...

McGahern est très lisible en anglais même dans les dialogues (je ne me souviens pas de beaucoup de tournures "locales"), c'est une très belle écriture, épurée mais puissante.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: John McGahern   Mer 27 Oct 2010 - 12:09

Nezumi a écrit:
pfff pour tous les bons auteurs c'est pareil, épuisés...
oui, c'est dommage..

Nezumi a écrit:
McGahern est très lisible en anglais même dans les dialogues (je ne me souviens pas de beaucoup de tournures "locales"), c'est une très belle écriture, épurée mais puissante.
merci pour l'encouragement.. j'ai cliqué et le livre est dans mon panier Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: John McGahern   Dim 5 Déc 2010 - 9:52

/
Entre toutes les femmes / Amongst Women

Tom Léo a déjà fait un bon commentaire sur ce livre.
Je ne peux qu'ajouter que c'est vraiment une bonne lecture. Une approche envers ce pays qu'on croit tous connaître à partir d'autres romans et qui se confirme aussi dans ce livre.
L'écriture de McGahern est quand même d'un attrait à mentionner. Il arrive à aspirer son lecteur dans ce livre, c'est fascinant. On a l'impression d'être assis avec la famille autour de la table quand ils prennent leur thé, quand ils se mettent à genoux le soir pour faire la prière, on ressent le sol dur sur lequel ils se mettent..
Et on suit ce père (dont Tom Léo a bien fait de dire qu'on ne sait pas le pourquoi sur sa façon de vivre) pour lequel c'est difficile de comprendre toujours le raisonement.

En tout cas je sors satisfaite de cette lecture qui m'a fait faire connaissance d'un auteur que je voudrais suivre dans d'autres romans.

Et moi j'ai bien aimé un petit détail, qui n'était peut-être pas l'intention de John McGahern, mais un peuple dont on dit surtout qu'ils boivent beaucoup d'alcool, et bien, dans ce roman, la seule personne qui en consomme un peu trop, c'est le mari - anglais - de la fille ainée Wink


et trouvé lors de mes recherches: on a fait une mini-série de 4 épisodes de ce livre


Réalisateur: Tom Cairns
Acteurs: Tony Doyle, Ger Ryan, Susan Lynch, Geraldine O’Rawe, Anne-Marie Duff, Damien McAdam, Brian F. O’Byrne


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: John McGahern   

Revenir en haut Aller en bas
 
John McGahern
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Revivre à la campagne" de John Seymour (livre)
» John Wayne
» John Lennon
» John Q
» John Tshibangu etait une distraction. Il est en fuite et deja demandeur d'asile?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature irlandaise-
Sauter vers: