Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Kveta Legatova [République tchèque]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eve Lyne
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Kveta Legatova [République tchèque]   Sam 9 Aoû 2008 - 16:08



L'auteur. Kveta Legàtovà est née en Moravie en 1919. Elle a fait à Brno des études de lettres et de sciences. Devenue enseignante, elle est affectée dans des zones de montagnes par les autorités communistes, qui voient en elle un "cas problématique". Sous un pseudonyme, elle écrit des pièces radiophoniques, mais c'est avec son roman Zelary qu'elle connaît un succès foudroyant. "Le début littéraire fascinant d'un auteur de 82 ans", titrait le journal Lidove noviny en 2001. Le Prix de l'État tchèque pour la littérature lui est aussitôt décerné.

Elle est décédée en 2012.



LA BELLE DE JOZA (version française 2008, version originale 2002).


L'histoire. Traquée par la Gestapo, une jeune doctoresse tchécoslovaque doit lier son destin à Joza, un "idiot de village" qu'elle a remis sur pied. Pour effacer toute trace, il lui faut suivre cet homme jusque dans ses montagnes, en Moravie, et devenir sa femme. En un instant, Eliska abandonne une vie pleine de promesses, des amis aussi brillants qu'elle-même, un amant bien en vue, une carrière. Là-haut, elle trouvera une baraque au sol d'argile, un village d'hommes rustres et de femmes soumises, des usages d'un autre temps. Roublards comme des maquignons et crédules comme des enfants, ceux de Zelary n'aiment rien tant que se battre et écouter des fables. Joza, lui, est une force de la nature. Lorsqu'il avait quinze ans, son père l'a plus ou moins vendu au patron d'une scierie. Isolé, exploité sans vergogne, Joza ne se plaignait jamais. Il a vécu ainsi, sans même espérer que la vie pût changer.
Dans un paysage qui est comme en suspens, pour quelques instants encore, au-dessus de la catastrophe européenne, ces deux-là vont vivre leur "miracle personnel".

Mon avis. J'ai beaucoup aimé cette histoire d'amour racontée sans sentimentalisme, juste en jouant sur la rudesse du paysage, les coutumes locales, l'isolement et le rapprochement progressif des deux protagonistes. J'ai refermé ce livre en me demandant si la belle de Joza n'était pas tout simplement l'auteur elle-même, lors de son exil imposé par les autorités communistes.


Dernière édition par eXPie le Dim 2 Nov 2014 - 18:29, édité 4 fois (Raison : ajout d'une photo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Kveta Legatova [République tchèque]   Sam 9 Aoû 2008 - 17:01

C'est bien si beaucoup de parfumés différents ont des livres qui se trouvent dans ma PAL - je ne dois pas ouvrir le fil - et en même temps je me rappelle de tous les beaux livres qu'ils me restent encore à la maison Wink
Merci donc pour ce fil.. et je vais mettre ce livre un peu plus en évidence dans ma PAL Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Kveta Legatova [République tchèque]   Sam 9 Aoû 2008 - 17:57

Intéressante présentation, je crois qu'il y a eu un film tourné d'après ce livre, mais je ne crois pas qu'il y été distribué en Europe de l'Ouest.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Kveta Legatova [République tchèque]   Ven 29 Jan 2010 - 16:19

le 4 février, il y aura du nouveau d'elle Very Happy


Ceux de Zelary
Citation :
Zelary est un hameau perdu dans le massif des Beskides en Moravie du nord. Dans les neufs récits qui composent ce roman, situé dans les années 1920 et 1930, nous retrouvons les mêmes personnages : Zena, qui compte ses sous, le forgeron Joza, une force de la nature, Selda le coureur de jupons, Lucka, qui est sorcière et guérisseuse, Honza le bouffon, Helenka, qui suscite les miracles… La vie est difficile, à Zelary, elle est faite de passions simples qui se nouent dans la violence et se dénouent parfois dans la grâce. On assiste à l’accomplissement radieux d’une petite fille qui n’était pas aimée, au face à face du prêtre et de l’instituteur, l’un et l’autre livré à leurs démons intimes, à la fugue éperdue d’un orphelin « irrécupérable », aussi fort qu’il sait être tendre, l’auteur multipliant les récits dans le récit, mettant au jour le glorieux grouillement de la vie simple. Sous le réalisme implacable de ce texte, le lecteur ne tarde pas à percevoir une profonde compréhension, une sympathie pour ces gens éprouvés par le sort. On se laisse emporter, finalement, par la poésie sobre et profonde qui jaillit de ce roman

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Kveta Legatova [République tchèque]   Dim 2 Nov 2014 - 21:05

- La Belle de Joza (Jozova Hanule, 2002). Traduit du tchèque par Eurydice Antolin avec le concours de Hana Aubry. Les éditions noir sur blanc. 143 pages.
Citation :
"Je savais tout par coeur. Un immeuble de trois étages à deux entrées, chacune donnant sur deux rues perpendiculaires. J'entre par la première coiffée d'un béret, je sors par l'autre avec un foulard." (page 7).

Notre héroïne, une jeune doctoresse, prend part à la résistance en transportant des messages. Nous sommes à Brno sous l'occupation nazie.
A l'hôpital, elle s'occupe notamment d'un "simplet des montagnes" (page 14), un certain Josef (diminutif : le "Joza" du titre) Janda, un type pas beau mais qui sait raconter.

Citation :
"Bientôt, je pus imaginer la région d'où il venait dans les moindres détails. Les forêts épaisses, infinies, les rochers, les plateaux, les sources, les torrents, les maisonnettes de bois. Par la vallée grondait une rivière sur laquelle ondoyait un ciel changeant. [...] Il me racontait comment ils faisaient cuire le maïs ou la pomme de terre au pâturage, comment ils cueillaient les fruits, apportaient de l'eau au bétail, mettaient le blé en gerbes, effeuillaient la betterave, nettoyaient les étables, coupaient du bois, réparaient les outils. Des faits en eux-mêmes grisâtres devenaient infiniment poétiques dans la bouche de Joza." (page 15).
La situation se tend, notre héroïne risque d'être arrêtée ; il faut qu'elle disparaisse au plus vite. Elle va partir à la montagne avec Joza et vivre loin de la ville, à Zelary, sans confort.

Bien sûr, elle va voir la beauté cachée de Joza. Elle se rendra également compte que la guérisseuse Lucka a une grande connaissance pratique, alors qu'elle, notre héroïne, a un savoir principalement théorique.
Citation :
"Mon savoir universitaire ne signifiait rien. Les leçons utiles, je les ai reçues ici. J'ai vu des chaumières à moitié vides, littéralement bues par la brute épaisse, des enfants battus et sous-alimentées, des petits vieux courbés, mais aussi des hommes fourbus, victimes de l'intempérance et de l'avidité des femmes. J'ai rencontré des mentalités arriérées, de l'égoïsme dépravé, une avarice insensée et, d'un autre côté, une humilité angélique, la patience, la vaillance et l'amour.
Le monde de l'âme humaine, avec ses deux pôles irréconciliables, tournait ici comme une roue de moulin.
- Pourquoi tant de méchanceté entre les gens ! soupirai-je.
Ce n'était pas une question.
Lucka répondit tout de même.
- Parce qu'ils ne savent pas vivre.
Le verdict m'exaspéra et me déstabilisa. Je le déchiffrai comme un cryptogramme.
Je sais vivre, moi ?!" (page 109).

Impression mitigée concernant ce livre. Le début est bien, mais la suite manque de liant. On est parfois à la limite du cliché : la citadine en dehors de son élément, la beauté cachée de Joza, quelques personnages hauts en couleur...
J'ai aussi été agacé par la pratique du retour à la ligne (pseudo-)signifiant. En voici un exemple (nous sommes dans les montagnes) :
Citation :
"Nous sommes restés debout, ainsi, jusqu'à ce que tout disparût et que nous fussions seuls.
Entre ciel et terre.
Ce qui nous tenait en équilibre n'a pas de nom." (page 114)

Et puis j'ai du mal avec les phrases du genre : "Depuis que le monde est monde, il rampe vers la beauté." (page 115).

C'est dommage, car le début et la fin sont bien ; on sent qu'il y a du vécu, et le sujet est sérieux, la situation intéressante.



Ce livre a été adapté au cinéma par Ondrej Trojan : Želary (2003), film nominé à l'Oscar du meilleur film étranger. Vers la fin, certaines scènes ont semble-t-il été pas mal développées dans le film, là où le livre était très sobre. Les acteurs ont l'air un peu trop beaux, et les fêtes de village très cinématographiques...


Bande-annonce :


Dernière édition par eXPie le Dim 2 Nov 2014 - 22:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Kveta Legatova [République tchèque]   Dim 2 Nov 2014 - 21:46

Je m'étonne que j'avais rien écrit sur mes impressions sur ce livre que j'avais beaucoup aimé. Mais chacun le ressent autrement.

Dans la Bande-Annonce c'est agaçant qu'en anglais (Arabella? tu sais ce que je veux dire?) ils prononcent le Z mouillé comme un s. En allemand cela s'entend comme "Sellerie", alors céleri! Agaçant..., ou drôle, mais oui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Kveta Legatova [République tchèque]   Dim 2 Nov 2014 - 21:53

tom léo a écrit:
Je m'étonne que j'avais rien écrit sur mes impressions sur ce livre que j'avais beaucoup aimé. Mais chacun le ressent autrement.

Dans la Bande-Annonce c'est agaçant qu'en anglais (Arabella? tu sais ce que je veux dire?) ils prononcent le Z mouillé comme un s. En allemand cela s'entend comme "Sellerie", alors céleri! Agaçant..., ou drôle, mais oui!
J'aurais aimé l'aimer ; c'est la forme à laquelle je n'ai pas accroché, je crois.

Pour la bande-annonce en anglais, ça sonne assez comme une présentation de blockbuster, la voix off en fait vraiment des tonnes. Ça en devient comique, oui, alors que la situation ne l'est vraiment pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kveta Legatova [République tchèque]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kveta Legatova [République tchèque]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: