Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Raymond Chandler

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeSam 9 Aoû 2008 - 21:12

Raymond Chandler Raymon10

Chandler est né à Chicago dans l'Illinois en 1888, mais a déménagé en Grande-Bretagne en 1895 lors du divorce de ses parents. Il est entré au Dulwich College en 1900 et fut naturalisé Anglais en 1907 pour pouvoir passer l'examen du service civil. Il réussit cet examen et travailla pendant un an à l'Amirauté britannique. Il publia son premier poème à cette époque. Après avoir quitté le service civil, Chandler a travaillé comme pigiste et continué à écrire des poésies de style "romantique tardif".

Chandler revint aux États-Unis en 1912 et se forma pour être comptable. En 1917, il s'engagea dans l'armée canadienne et combattit en France. Après l'armistice, il s'installa à Los Angeles et commença une liaison avec une femme plus agée (Cissy Pascal) qu'il épousa par la suite. En 1932, Chandler était devenu vice-président du Dabney Oil Syndicate à Signal Hill en Californie mais il perdit ce travail lucratif à cause de son alcoolisme.

Il apprit seul à écrire des pulps pour tenter de gagner sa vie par ses talents artistiques. Sa première histoire fut publiée dans Black Mask en 1933. Son premier roman The Big Sleep fut publié en 1939.

Suite au succès de ses romans, Chandler travailla comme scénariste pour Hollywood, notamment avec Billy Wilder sur le roman de James M. Cain Double Indemnity (1944) et écrivant son seul scénario original The Blue Dahlia (1946).

Cissy mourut en 1954 et Chandler recommença à boire. La qualité de son écriture s'en ressentit et il tenta de se suicider en 1955. il est mort de pneumonie en 1959.

Réf.Wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeSam 9 Aoû 2008 - 21:16

Trois nouvelles de Chandler avec cigarettes,whisky etc...

Parce que les écrivains comme Chandler font partie de moi,au même titre que mon saint patron Bogart,que les films noirs imbibés et que les blondes fatales de cinéma.
Parce que ces trois nouvelles me plongent dans une Amérique en noir et blanc où les types qui se font buter le font avec élégance et que le voyage nous mène des grandes métropoles aux paisibles lacs de montagne ,au long de routes pas encore trop chargées où toutes les rencontres sont possibles,bonnes fortunes ou balles perdues.

Parce que le style de ces durs à cuire dont j'ai déjà souvent parlé est rude,âpre,sans détours et par dessus tout pétri d'humour comme cette phrase d'anthologie:Le manche en corne du couteau de chasse en saillie sous son omoplate gauche ne semblait pas le gêner du tout.

Parce qu'il y a longtemps que la littérature noire,les Black Mask Stories,ou les histoires de détectives bien troussées font partie des Belles Lettres.Et parce que les cadavres de Chandler, Hammett, Cain,McCoy et consorts porteront à jamais pour moi de magnifiques costards tout en se foutant pas mal de leur posthume célébrité. Un peu comme Van Gogh.Tiens,c'est ça,très bon ça!Ces gars-là c'étaient des Van Gogh,des Modi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeSam 9 Aoû 2008 - 22:37

Rien à rajouter...
Sinon qu'on a des obsessions communes,
et des saints patrons
qui se ressemblent
comme deux gouttes de whisky...
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeVen 27 Mar 2009 - 13:24

Le moment de le découvrir Wink

Raymond Chandler Ae129
Les ennuis, c'est mon problème
Citation :
Quatrième de couverture
Los Angeles, dans les années 1930. Il est détective privé. Il se voit confier des affaires de chantage, de vols de bijoux ou d'intimidation. Il est incorruptible, audacieux et dissimule sa sensibilité sous une carapace de dur à cuire. Au cours de ses enquêtes, il ne compte plus les cadavres et les coups reçus sur la tête – qu'un verre de whisky suffira à apaiser. Il a pour nom Mallory, Carmady, Evans ou Dalmas, mais il a déjà la silhouette de Philip Marlowe. Il promène son ironie et sa nonchalance parmi les gangsters, les patrons de tripot, les flics corrompus et les beautés fatales.

Avec ces vingt-cinq nouvelles nerveuses et musclées, réunies pour la première fois en français, Raymond Chandler décrit un monde de violence, d'avidité et de trahison avec un rythme, un humour, un sens du détail et de la repartie qui ont fait de lui un des grands maîtres du roman noir, modèle de plusieurs générations d'écrivains.

« Raymond Chandler a inventé une nouvelle façon de parler de l'Amérique, et l'Amérique n'a plus été la même depuis. » Paul Auster

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeVen 27 Mar 2009 - 20:14

J'espère que l'on va redécouvrir Chandler avec ce recueil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeVen 27 Mar 2009 - 20:34

Il faut lire deux livres pour comprendre mieux Chandler : sa correspondance, qui est d' une très bonne tenue et qui nous apprend pas mal de choses sur sa vie et son oeuvre.

Ensuite un article assez bref, intitulé Le Crime est un art simple -The Simple art of murder- où il explique clairement sa conception du polar, où il règle son compte au roman policier anglais, genre Agatha Christie :
guindé, peu crédible.
Et un hommage vibrant à Dashiell Hammett, probablement le meilleur auteur noir de l' époque avec lui.

Hammett, écrit il, a sorti le crime de son vase vénitien et l' a flanqué dans le ruisseau; on n' est pas obligé de l' y laisser à jamais, mais l' idée ne
paraissait pas mauvaise, de l' éloigner autant que faire se pouvait des conceptions petites bourgeoises sur le grignotage des ailes de poulet pour les jeunes filles du grand monde.

Le crime est un art simple. P. 18O

On reconnait bien là l' humour de son célèbre détective, Philip Marlowe !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeSam 28 Mar 2009 - 10:59

J'adore ces deux auteurs, qui se dégustent tant leur prose est belle et singulière et qui retiennent plus notre attention quand on les lit par leurs mots, leur style, l'atmosphère singulière dégagée que par les intrigues proprement dites. Voilà deux auteurs que l'on peut vraiment mettre dans la catégorie Littérature policière.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeVen 15 Juil 2011 - 20:48

et si je devais (besoin de changer d'air ?) lire un Chandler ou un Hammett ?

quelqu'un en rajoute une couche ? les deux fils ont besoin d'un remontant !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeSam 16 Juil 2011 - 7:50

j'ai programmé la lecture de : le grand sommeil de Chandler et le Faucon Maltais d'Hammett

je reviendrais dans quelque temps

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeSam 16 Juil 2011 - 12:19

Bédoulène a écrit:
j'ai programmé la lecture de : le grand sommeil de Chandler et le Faucon Maltais d'Hammett

je reviendrais dans quelque temps

Déguste les ! Tu vas aimer c'est sûr.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeSam 16 Juil 2011 - 17:16

j'ai vu les films, mais c'est loin !

je pense en effet que ces lectures me plairont

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeSam 16 Juil 2011 - 23:28

Bédoulène a écrit:
j'ai programmé la lecture de : le grand sommeil de Chandler et le Faucon Maltais d'Hammett

je reviendrais dans quelque temps

Hammett et Chandler ont été aussi les "inventeurs" du détective privé qui a été longtemps l' un des personnages clés de l' enqueteur au service des bonnes ou (moins bonnes) causes.
Saém Spade, le privé d' Hammett est plus dur, plus coriace, plus rationnel et cynique que celui de Chandler. Philip Marlowe a plus d' humour, de fantaisie, d' autodérision.
Il est plus fragile et plus sensible aux charmes féminins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeDim 17 Juil 2011 - 10:06

merci Bix !

cela me permettra de choisir l'un d'eux si un jour je dois faire appel à un détective privé rire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orientale
Agilité postale
Orientale

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 66
Localisation : Syldavie

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeLun 18 Juil 2011 - 8:32

bix229 a écrit:
Bédoulène a écrit:
j'ai programmé la lecture de : le grand sommeil de Chandler et le Faucon Maltais d'Hammett
je reviendrais dans quelque temps
Hammett et Chandler ont été aussi les "inventeurs" du détective privé qui a été longtemps l' un des personnages clés de l' enqueteur au service des bonnes ou (moins bonnes) causes.
Saém Spade, le privé d' Hammett est plus dur, plus coriace, plus rationnel et cynique que celui de Chandler. Philip Marlowe a plus d' humour, de fantaisie, d' autodérision.
Il est plus fragile et plus sensible aux charmes féminins.

La prose de Chandler est toujours objet de mon admiraration malgre qu'il est un peu influence par Hammett, son style est tres original et tres vite reconnaissable.

Mes preferes lus il y a si longtemps, mais inoubliables - tout cela datant des annees 40 - 50 du 20eme siecle, c'est de la classe dans le genre!

The Big Sleep
Farewell, My Lovely)
The High Window (1942; Високият прозорец
The Lady in the Lake
The Little Sister
The Long Goodbye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitimeDim 7 Aoû 2011 - 21:12

Après trois nouvelles, qu'est-ce qu'on en dit ?

Que c'est efficace et avec un goût de reviens-y. C'est quand même à dessein particulièrement rustique. Pas plus de deux phrases pour tracer un personnage. Pas plus de deux autres pour un lieu. Et ces quelques phrases forment aussi l'essentiel de la psychologie des personnages . Détective privé de service inclus. Grosses brutes, types rusés, types moins dangereux qu'il n'y parait... brave fille, menteuse, etc. tout le monde y est. C'est vrai que pour tenir tout ça l'ambiance et les rebondissements ne manquent pas. Entre deux coups de poings, deux coups de feu et deux-trois verres les petites histoires avance et souvent les dialogues qui ne manquent pas de saveur vous balancent une poignée de twists avant le carton final. C'est compact, tout se tenant en 48h ou à peine plus.

Ce qui marche aussi c'est l'entre deux social et le risque constant qui teinte l'atmosphère délétère. Au milieu nagent les inévitables restes de morale. Des ingrédients bien mélangés avec ce qu'il faut d'effets faciles et pas mauvais. C'est comme une bonne série B. On ne boude pas son plaisir et observe avec une certaine gratitude le savoir-faire.

ça permet aussi de se (re)poser la question du genre et des ficelles élémentaires. A croire que plus c'est apparent plus on peut en profiter en toute quiétude.

Amusant aussi de constater que c'est difficile à dater, à part quelques marques de voitures (que ceux qui vont au boulot en Marmon lèvent le doigt ?) il y a assez peu d'éléments pour coller un décor d'époque véridique par soi-même.

Et puis le charisme du détective qui s'il ne réussit pas tout s'en sort quand même et ne se démonte pas. Le léger détachement qu'il exprime dans ces incroyables sac de nœuds sauvages et violents. C'est un peu le type qui voit au travers du décor.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Raymond Chandler Empty
MessageSujet: Re: Raymond Chandler   Raymond Chandler Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Raymond Chandler
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les inédits de Raymond Devos
» Raymond Kopa
» Lieu-dits en relation avec votre nom
» twee marinemensen : Felipe Vanderstaay en Raymond van Geffen
» MONT GARBI 2012 CALVI 30ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: