Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Arundhati Roy [Inde]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] EmptyJeu 14 Aoû 2008 - 11:44

Arundhati Roy [Inde] Arundh10

Arundhati Roy - née à Shillong d'une mère kéralaise chrétienne et d'un père bengali hindou le 24 novembre 1961 - est une écrivaine indienne.

Elle passe son enfance à Aymanam dans le Kerala. Elle quitte cet état du sud de l'Inde pour la capitale Delhi à l'âge de 16 ans, et commence une vie de bohème, habitant une hutte couverte de tôle et gagnant sa subsistance en vendant des canettes de bière vides. Elle commence ensuite des études d'architecture à la Delhi School of Architecture.

En 1984, Arundhati rencontre son futur époux, Pradip Krishen, réalisateur de cinéma, qui l'introduit dans le milieu du cinéma. Elle participe bientôt à son travail, jouant ainsi le rôle d'une jeune villageoise dans le film Massey Sahib (1985) et écrivant les scénarios de In Which Annie Gives it Those Ones (1988) et Electric Moon (1992). Elle écrit Le Dieu des Petits Riens qui, lors de sa parution en 2000, devient un best-seller mondial (couronné par le Booker Prize).

Arundhati Roy est aussi célèbre pour son activisme pacifiste. Elle participa au Tribunal Mondial sur l'Irak.


(source du résumé : wikipedia)
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Re: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] EmptyJeu 14 Aoû 2008 - 12:17

Le Dieu des Petits Riens

Restons sobre et ne commençons pas ce commentaire par une affirmation du style qu’il y a beaucoup de Riens dans ce roman, ce qui serait dur et pas tout à fait juste d’ailleurs.

Le livre relate l’histoire d’une famille indienne dans un village, qui se révèle être celui de l’enfance de l’auteure, où s’est passé un événement terrible. Nous suivons son évolution.
Les personnages sont caricaturaux, dont une très grande majorité rétrogrades, bornés et imbéciles…petits règlements de comptes de Roy avec les habitants de son village et sa famille ? En tout cas, les profils esquissés sont simplistes, enfermés dans leurs rôles et n’en sortant jamais : Policiers violents, gardiens de l’ordre, bornés et stupides, tante indigne et amorale, homme manipulé qui aime celle qui ne l’aime pas, enfant gâté qui est une vraie peste et enfin l’intouchable de service, grand « prince » charmant…la liste est infinie...clichés, clichés, en veux tu en voilà…

Quelques traits d’humour salvateurs (comme la carotte fait avancer l’âne) sauvent le début du récit du naufrage, qui, à force de vouloir maintenir le suspense sur l’événement tragique, finit par susciter l’ennui par la multiplicité des anecdotes et des voyages dans le temps…Brouillé, voire brouillon, est le résultat du début.
Même si cela s’arrange par la suite, grâce notamment à de vrais moments d’émotions – la mort de la mère par exemple est excellent, dans un style épuré qui tranche le cœur – nous n’attenions jamais la fluidité d’une Anita Nair ou la précision d’un Vikram Seth et c’est dommage car l’on sent, ici ou là, le potentiel d’un décollage.

Un livre moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Re: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] EmptyJeu 14 Aoû 2008 - 12:44

Je suis d'accord avec toi. J'avais lu ce livre il y a deux ou trois ans, influencée par plusieurs critiques dithyrambiques...et j'ai regretté finalement car l'histoire n'est pas passionnante, c'est effectivement plein de clichés et le style ne relève pas l'ensemble. Je n'ai gardé qu'un souvenir : Bof !
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Re: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] EmptyJeu 14 Aoû 2008 - 20:11

Formidable, des critiques qui me font rayer des livres de mes listes. Merci enthousiaste

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Arundhati Roy   Arundhati Roy [Inde] EmptyJeu 14 Aoû 2008 - 20:42

A ta place, j'attendrais un peu pour la rayer, Arabella...
Le temps de lire le livre...
colibri
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Re: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] EmptyJeu 14 Aoû 2008 - 20:50

Je l'ai abandonné au bout d'une dizaine de pages... j'ai vite compris que cette lecture n'était pas pour moi Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Re: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] EmptyJeu 14 Aoû 2008 - 20:51

Je propose un compromis, Bix, je vais la mettre tout en bas de la liste, et comme elle est longue et que d'autres titres s'ajoutent sans cesse en priorité..... diablotin

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Re: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] EmptyDim 17 Aoû 2008 - 14:39

J'ai lu Le Dieu des Petits Riens très peu de temps après sa traduction en français, je l'attendais avec impatience, les critiques anglo-saxonnes étant dithyrambiques.

Et puis... grosse, très très grosse déception.
Cela remonte un peu maintenant, mais ce qui m'a énervé au plus haut point, c'est l'incohérence du livre.
Arhundhati Roy n'arrête pas de dire quelque chose du genre : une grande histoire, un grand livre, c'est quelque chose qu'on lit ou qu'on relit même en connaissant l'histoire, en sachant comment elle finit.
Jusque là, pas de problème.
Mais quand, dans le même temps, elle n'arrête pas de dire "vous allez voir, vous allez voir ce qui va se passer, le drame qui va arriver, attendez"... je ne comprends plus. Ou bien si, je comprends : son roman n'est pas un grand roman.
Kirsty Gunn, dans Pluie, assume autrement mieux de parler de ce qui est arrivé.

Je suis quand même allé jusqu'au bout, mais avec quelques souffrances que j'ai offertes au Dieu de la Littérature.

Heureusement, Arundhati Roy est de mon avis (et de celui de Cachemire, donc) : elle a dit qu'elle n'était pas une romancière.
Qu'elle n'écrirait plus de roman (un peu comme Le Docteur Jivago est un mauvais roman écrit par - de ce que j'ai pu lire en traduction française - un bon, voire un très bon poète ; je ne suis pas le seul à le penser, Nina Berberova l'a écrit).

Pour revenir au Dieu des Petits riens, j'y ai vu aussi plein de clichés, plein de recettes.

Tous les ans ou presque, un écrivain Indien ou "assimilé" est porté aux nues par la critique anglo-saxonne qui offre au public son content d'exotisme calibré.
Mieux vaut lire un bon Narayan, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Arudhati Roy   Arundhati Roy [Inde] EmptyDim 17 Aoû 2008 - 14:55

Quand on n'aime pas un livre, on trouve des dizaines d'arguments pour le démolir.
Alors qu'un seul devrait suffire : le style. Et ce qui en découle, l'histoire,
les personnages.
Quand on aime, en revanche, on rechigne à analyser pourquoi.
On peut comprendre : c'est quelque chose de fragile qui ne résiste pas
toujours à l'analyse, ni à l'argumentation. Ni au questionnement...
Aimer -pas seulement les livres- n'est pas vraiment de l'ordre du raisonnement ni du rationnel...Ni meme du raisonnable !innocent

C'était une parenthèse qui n'a qu'un lointain rapport avec Le Dieu des
petits riens !
colibri
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Re: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] EmptyDim 17 Aoû 2008 - 15:05

Pas faux. Il y a des dizaines de livres (pour ne pas dire plus) qui suivent des recettes sans que ça ne me gêne trop.
Ensuite, il y a ce qui fait qu'on n'accroche pas (ce qui est paradoxal, on devrait plus accrocher avec des ficelles sourire ).
C'est Kadaré qui disait ne plus lire de livre, parce qu'il ne voyait plus que les câbles, et que ça le déconcentrait.

Il y a des ficelles qu'on pardonne, d'autres pas, je ne sais pas pourquoi. Ca dépend des moments, en plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Re: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] EmptyDim 17 Aoû 2008 - 15:16

C'est ce que je dis souvent. La lecture d'un livre dépend beaucoup de notre humeur et de beaucoup d'autres facteurs momentanés...

Pour revenir à mon impression, en tout cas, pour mon compte, dans mes lectures il entre beaucoup d'affectivité.
Une sorte de relation s'établit entre le livre et moi -dans le meilleur des cas- et plus elle est forte, moins j'ai envie de l'analyser.
Parceque l'analyse décharne, dépouille, révélant des détails que je n'aimerai pas forcément voir.

Forum ou pas, je n'ai jamais envie de donner un avis critique d'un livre que
quelqu'un aime visiblement beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Re: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] EmptyDim 17 Aoû 2008 - 16:04

J'aime bien les gens qui ne sont pas du même avis que moi : ça permet de repenser différemment à ce qu'on a lu. Ne lire que des critiques positives ne fait pas vraiment avancer le schmilblick, par contre lire des critiques construites et argumentées qui ne vont pas dans le sens de ce qu'on avait pensé d'abord, ça permet de se remettre en cause, et donc d'avancer.

De plus, analyser pourquoi on a aimé ou pas, ça permet d'ouvrir le capot du livre, et parfois de relativiser l'impression première qu'on avait eue (ça m'arrive assez souvent, en fait). J'aime bien dépouiller les livres.

Mais je comprends bien ta position.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Re: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] EmptyDim 17 Aoû 2008 - 18:53

Il ne s’agit pas de démolir un livre ou un auteur mais de donner un avis de lecteur, qui porte avec lui sa part de subjectivité bien sûr, y compris temporelle.
Je ne crois pas qu’on se livre plus dans une critique positive que dans une critique négative ; les 2 restent essentiellement affectives mais il est vrai qu’en pratique, on voit une moindre justification dans l’amour d’un livre que dans sa détestation ...réminiscence du politiquement correct ? jemetate

Pour en revenir au sujet du fil et aux critiques professionnelles dithyrambiques du Dieu des Petits riens, qui elles doivent bien peu à l’affectivité et à la subjectivité, je dirais que là aussi le politiquement correct frappe, histoire de donner bonne conscience à ceux qui écrivent plus sur la lecture qu’ils ne lisent... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Lucretius
Envolée postale


Messages : 138
Inscription le : 19/01/2009

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Re: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] EmptyLun 19 Jan 2009 - 23:48

Le début du dieu des petits riens est complexe, et réclame une forte attention. Mais cependant j'ai été sensible à la noirceur d'ensemble, et au ton de l'auteur. Je dois dire que les personnages n'étaient pas passionnants, mais qu'ils étaient plus comme des figures symboliques, mais les symboles ne sont pas nécessairement simplistes ou tartignoles.
Revenir en haut Aller en bas
http://interlibros.over-blog.com/
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Re: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] EmptyMar 20 Jan 2009 - 7:45

Lucretius a écrit:
Le début du dieu des petits riens est complexe, et réclame une forte attention. Mais cependant j'ai été sensible à la noirceur d'ensemble, et au ton de l'auteur. Je dois dire que les personnages n'étaient pas passionnants, mais qu'ils étaient plus comme des figures symboliques, mais les symboles ne sont pas nécessairement simplistes ou tartignoles.
Oui... Je ne m'explique toujours pas le succès phénoménal de ce bouquin, à part comme un phénomène de mode qui veut que, tous les ans en Angleterre, il y ait un auteur Indien à lire ab-so-lu-ment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




Arundhati Roy [Inde] Empty
MessageSujet: Re: Arundhati Roy [Inde]   Arundhati Roy [Inde] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Arundhati Roy [Inde]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» cochon d'inde
» Anti-pucerons
» Les Cochons d'Inde de Mimi
» JR Farm Schnauss - Cochon d'inde
» Python Royal & Cochon d'inde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: