Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Bernardo Carvalho [Brésil]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeSam 23 Aoû 2008 - 20:16

Bernardo Carvalho [Brésil] Couver56


Citation :
Bernardo Carvalho est né en 1960 à Rio de Janeiro.
Il a été le correspondant de la Folha de São Paulo à Paris et à New York. Il est l'auteur de romans traduits en Italie, en France et en Suède.
Mongolia a reçu le Jabuti Price 2004 (best novel).

BIBLIOGRAPHIE
Aberration, Rivages, 1997
Les Ivrognes et les Somnambules, Rivages, 1998
Les Initiales, Rivages, 2002

Publiés aux Editions Métailié
Mongolia (27/08/2004)
Neufs nuits (26/08/2005)
Le soleil se couche à São Paulo (21/08/2008)
Source : Editeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeSam 23 Aoû 2008 - 20:17

Bernardo Carvalho [Brésil] Couver57
Neuf nuits
Citation :
Présentation de l'éditeur
En août 1939, l'anthropologue nord-américain Buell Quain se suicide au cours d'un de ses séjours chez les Indiens Kraho, en Amazonie. Il avait 27 ans, venait de recevoir une lettre qu'il a brûlée et en a laissé quelques autres. Les circonstances exactes du suicide n'ont jamais été élucidées. Obsédé par cette information, l'auteur commence une enquête. Un impressionnant réseau de coïncidences s'accumule autour de lui au fur et à mesure qu'il progresse, se mêlant au souvenir de son père qui commerçait avec les Indiens de ces régions où il emmenait le petit garçon pendant les vacances scolaires. En contrepoint, on peut lire les lettres d'un ami de Buell Quain, témoin de son désespoir. Il y révèle les contradictions et les désirs d'un homme seul sur un territoire étranger, confronté à ses propres limites ainsi qu'à une altérité absolue. Le lecteur ne peut éviter la référence au Conrad du Cœur des ténèbres. Dans un style lumineux, ce roman exceptionnel est construit en une série de glissements constants entre fiction, invention, souvenirs et réalité. Ses personnages, prisonniers des circonstances, entretiennent des liens précaires et névrotiques avec une réalité imprévisible.
Ce roman a obtenu deux des prix les plus prestigieux du Brésil : le Prix Machado de Assis et le Prix Jabuti.

J’adore le genre de littérature ‘semi-réalité’ – puisque Buell Quain a vécu – on le trouve sur wikipedia ICI (malheureusement seulement en anglais) on a tendance à croire à tout ce que Bernardo Carvalho nous présente dans ce livre.
Le ‘je’ devient Buell Quain et on veut croire que tout ceci s’est déroulé ainsi. Et pourquoi pas ? Il y met même les photos de Buell dans son livre, et une autre photo avec des personnes ayant eu contact avec Buell Quain lors de son séjour au Brésil, notamment Lévi-Strauss. Ce même Lévi-Strauss que l’auteur a interviewé des années avant l’écriture de ce livre dans sa fonction de journaliste – à ce moment sans la connaissance que le personnage de Buell Quain allait être à un moment donné très important dans sa vie.
Tout comme dans un jeu de piste Bernard Carvalho se met à la recherche de trouver des traces, des personnes ayant connus Buell, il y a va même séjourner 3 jours auprès des indiens que Buell avait sélectionné comme son ‘sujet de recherche scientifique’.
Un livre passionnant, une lecture qui sait embarquer le lecteur au fond de la jungle brésilienne, un fil d’histoire qui donne une raison au suicide de Buell Quain – et même si ce n’est pas la vérité – quoi de plus beau qu’un écrivain qui sait écrire des histoires que vous lui prenez comme la réalité !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Dim 14 Déc 2008 - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeSam 23 Aoû 2008 - 20:17

Bernardo Carvalho [Brésil] Couver55
Le soleil se couche à São Paulo
Citation :
Présentation de l’éditeur :
A São Paulo, un soir la propriétaire d’un restaurant japonais aborde l’un des derniers clients et lui demande : “Vous êtes écrivain ?” Cette question inattendue va transformer le client en narrateur d’une histoire vertigineuse qui débute dans le Japon de la Deuxième Guerre mondiale et se poursuit aujourd’hui au Brésil. Setsuko raconte d’abord un banal triangle amoureux : une danse de mort entre Michiyo, une jeune fille de bonne famille, Jokichi, le fils d’un industriel et Masukichi, un acteur ambigu et obscur. Peu à peu, en s’approchant tortueusement de son centre secret, l’intrigue cède le pas à une autre intrigue d’arrogance et d’humiliation dont les racines plongent dans l’histoire du Japon en guerre et ses conséquences sur l’émigration japonaise au Brésil. Peu à peu le narrateur prend conscience de ce que ce récit, qui concerne un paria, un cousin de l’empereur et l’écrivain Junichiro Tanizaki, est aussi sa propre histoire d’émigré japonais de deuxième génération faite d’humiliation et d’exil. Il s’obstinera à aller jusqu’au bout de cette narration qui est aussi sa seule chance de rédemption

Bernardo Carvalho est vraiment doué à induire ses lecteurs en erreur ! Tout comme dans son roman Neufs Nuits, il introduit une personne qui a réellement vécu – Junichiro Tanizaki – bien que cette fois ce personnage reste en retrait, mais qui joue quand même son rôle – et me voilà parti dans un roman plus vrai que vrai Wink
Bien que je pense qu’il a cette fois vraiment introduit l’auteur japonais seulement comme une astuce – elle marche néanmoins très bien !
Encore une fois il embarque son lecteur à un jeu de piste qui est fascinant, intéressant et passionnant.
Je ressort toute enthousiasmée de cette lecture .. et en redemande !!
En premier lieu je vais me remettre à la lecture de certains romans de Junichiro Tanizaki dont il fait mention dans ce livre.. mais par après je veux découvrir les autres livres de cet auteur miammiam

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade
Envolée postale
Jade

Messages : 105
Inscription le : 10/06/2008
Age : 46
Localisation : Var

Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeDim 24 Aoû 2008 - 17:49

kenavo a écrit:
Bernardo Carvalho [Brésil] Couver55
Le soleil se couche à São Paulo

Le commentaire est déjà très (trop?) alléchant mais en plus il y a Tanizaki, je suis fichue. Et 1 de plus dans ma LAL Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeDim 24 Aoû 2008 - 19:19

Jade a écrit:
Le commentaire est déjà très (trop?) alléchant mais en plus il y a Tanizaki, je suis fichue. Et 1 de plus dans ma LAL Very Happy
Very Happy
et même -comme je l'ai dit- Junichiro Tanizaki n'est pas un personnage principale - j'avais aujourd'hui en repensant à ma lecture de ce roman l'impression d'avoir lu un livre d'un auteur japonais.. je dois me remettre dans les livres de Tanizaki pour vérifier s'il s'est "imprégné" de son style.. en tout cas, j'ai vraiment adoré ce livre..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeMer 22 Oct 2008 - 21:12

kenavo a écrit:

kenavo a écrit:
Bernardo Carvalho [Brésil] Couver55
Le soleil se couche à São Paulo

Ce fil et ton commentaire enthousiaste m'avaient échappé!
Je viens d'entendre une interview très intéressante de l'auteur dans l'émission de France Inter, L'humeur vagabonde (écouter ici). Du coup, avec ton avis très positif en plus, je crois que je vais me laisser tenter par ce roman!
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeMer 22 Oct 2008 - 22:54

Nezumi a écrit:
Du coup, avec ton avis très positif en plus, je crois que je vais me laisser tenter par ce roman!
Merci pour le lien.. et je serais curieuse de lire ton avis si tu veux tenter de lire ce roman (tu le veux via cerclage?).

Merci aussi de faire remonter ce fil - j'avais un peu 'oublié' mes deux objectifs après la lecture - j'ai malheureusement toujours pas trouvé le temps de reprendre Junichiro Tanizaki et je n'ai pas non plus lu d'autre livre de B. Carvalho... innocent

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeMer 22 Oct 2008 - 22:57

Je viens de le commander. Wink
Ses autres œuvres aussi ont l'air de valoir le détour...
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeMer 22 Oct 2008 - 23:13

Nezumi a écrit:
Je viens de le commander. Wink
Ses autres œuvres aussi ont l'air de valoir le détour...
Neuf Nuits reste pour moi le plus impressionant :heart:

si tu veux approfondir tes connaissances d'allemand - je te le prête - je l'ai lu en allemand Wink


et je suis aussi curieuse de découvrir d'autres livres de lui miammiam

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeMer 22 Oct 2008 - 23:16

kenavo a écrit:

si tu veux approfondir tes connaissances d'allemand - je te le prête - je l'ai lu en allemand Wink
oulà, pas encore prête à me lancer dans le grand bain, je me cantonne aux nouvelles pour le moment...

Carvalho pourrait écrire directement en français, il parle cette langue remarquablement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeDim 14 Déc 2008 - 20:37

Le soleil se couche à São Paulo

Un livre bien intéressant à priori (l'auteur en parlait très bien et de façon claire), mais à côté duquel j'ai l'impression d'être complètement passée et de n'avoir pas compris grand chose.

C'est que ce roman visiblement ambitieux brasse plein (trop ?) de thèmes différents, et pas des plus simples: l'identité (recherche, perte et substitution), la relation entre l'écriture et la vie (le rôle de l'écrivain, la façon dont il recycle le réel dans ses œuvres), l'exil et l'intégration...Ce roman étant relativement court, j'ai eu l'impression qu'ils n'étaient qu'effleurés.
Ajoutez à cela une intrigue extrêmement tordue, avec plusieurs machinations assez machiavéliques se superposant, menées par des personnages ambigus. Plus des références à des sommités de la littérature japonaise (Tanizaki, Mishima). Vous avez dit trop ?

Le lecteur se retrouve à peu près dans la même situation que le narrateur, à qui une vieille Japonaise raconte une histoire qui se complexifie de plus en plus. C'est à dire perdu. Mais peut-être est-ce voulu par B.Carvalho.
Mais on est également frustré que la recherche d'identité de ce narrateur (descendant d'immigrés japonais au Brésil) passe plutôt à l'as dans cette histoire. Pourtant elle semblait être un de ses points de départ.

Alors peut-être que je n'étais pas dans les bonnes dispositions pour le lire ?
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeDim 14 Déc 2008 - 21:02

Nezumi a écrit:
Alors peut-être que je n'étais pas dans les bonnes dispositions pour le lire ?
Je viens de relire mon commentaire concernant ce livre.. et je dois dire - il y a certains fils de cette histoire qui me restent en bonne mémoire.. d'autres sont en effet devenus plus flous.
Je pense surtout que je venais tout justement de sortir de la lecture de son Neuf Nuits et me trouvait toute enthousiasmée.
Et vous me connaissez – je m’emporte volontiers pour une écriture – et ici je me suis sentie touchée par ses mots.
Concernant les différentes idées – tout comme après ma lecture, je pense que surtout la mention de Junichiro Tanizaki était un peu de trop..
Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeDim 14 Déc 2008 - 21:33

Oui, il écrit bien, de ce côté-là rien à redire!
Ce qui m'a gênée, c'est qu'il y a de la matière pour au moins quatre autres romans dans celui-là! Et que du coup, il semble passer trop vite sur tout, on a à peine le temps de comprendre et au final on reste sur sa faim.

Déjà rien que l'histoire de la colonie fondée par le criminel de guerre japonais au fin fond du Brésil, où Mishima a séjourné, pourrait être développée en roman. Carvalho en parlait d'ailleurs pas mal dans l'interview.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeDim 14 Déc 2008 - 21:40

Nezumi a écrit:
Ce qui m'a gênée, c'est qu'il y a de la matière pour au moins quatre autres romans dans celui-là! Et que du coup, il semble passer trop vite sur tout, on a à peine le temps de comprendre et au final on reste sur sa faim.
oui.. d'accord là dessus.. je ne sais pas s’il avait un problème avec une date pour délivrer son livre.. Wink
D’autant plus que dans son autre livre il a vraiment travaillé avec « presque rien » sur ce personnage de Buell Quain et en a fait un livre magnifique..

Et je veux quand même découvrir d’autres de lui – si j’arrive un jour à lire au lieu de rester scotché devant mon écran diablotin

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitimeDim 14 Déc 2008 - 21:43

kenavo a écrit:

D’autant plus que dans son autre livre il a vraiment travaillé avec « presque rien » sur ce personnage de Buell Quain et en a fait un livre magnifique..

Pour ça, je vais garder Carvalho dans ma LAL. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Bernardo Carvalho [Brésil] Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernardo Carvalho [Brésil]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: