Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Bernardo Carvalho [Brésil]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Icon_minitimeMer 5 Aoû 2009 - 20:28

Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Couv-285
Mongolia
Citation :
Présentation de l'éditeur
Comme dans beaucoup de récits de voyage, comme dans Le Cœur des ténèbres de Conrad, un homme est ici à la recherche d'un autre homme. Un diplomate est envoyé en Mongolie sur les traces d'un très jeune photographe disparu en plein hiver dans la région de l'Altaï. Surnommé "l'Occidental" par les guides mongols qui avaient baptisé le photographe "l'Inadapté", il suit l'itinéraire indiqué dans le journal de voyage abandonné par le photographe et écrit lui-même des carnets qui seront lus par un narrateur critique qui découvrira au lecteur la totalité du puzzle.

C'est de la lecture des trois textes que naît le roman d'un voyage à l'intérieur d'un monde distordu, opaque et fermé sur lui-même, révélateur de la difficulté d'entrer en relation avec ce que l'on ne connaît pas. La Mongolie de Bernardo Carvalho n'est pas une réalité mais une hallucination, ses voyageurs ne sont pas des aventuriers mais des créatures littéraires qui avancent dans un monde totalement étranger. Malgré ou à cause de sa volonté de fiction, ce roman est aussi un magnifique récit de voyage dans un univers totalement exotique.

À la fin du livre, Bernardo Carvalho remercie des gens qui l’ont aidé lors de son voyage en Mongolie – traducteur, guide, etc..
Deux mois dans ce pays.. étrange.. on peut dire qu’il en a profité pour nous revenir avec une histoire qui fascine, donne envie de découvrir ces paysages, déconcerte, se perd dans des détails concernant une branche assez étrange du bouddhisme..

Pour moi une lecture tout comme ce pays – étrange et fascinant.. mais aussi effrayant et bizarre.

Mais quand il arrive à lier tous les nœuds vers la fin du livre – le retour en arrière sur cette lecture est conciliant..

Contente de ce voyage, heureuse d’avoir poursuivie avec cet auteur.. ce ne sera pas mon dernier livre de lui

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Icon_minitimeJeu 2 Sep 2010 - 17:10

Bernardo Carvalho, j' ai failli le lire plusieurs fois, mais à la bibliothèque, il y en avait trop pour le choisir... ou bien il était sorti...
Bref, il y a des livres comme celui-là quivous échappent, mais kena veille ... Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 881974
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Icon_minitimeJeu 2 Sep 2010 - 17:13

kenavo a écrit:

Mongolia

S'il n'est pas trop compliqué et emberlificoté comme le précédent sur Sao Paulo, il m'intéressera peut-être. Merci pour cette présentation!
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Icon_minitimeJeu 2 Sep 2010 - 17:57

Nezumi a écrit:
S'il n'est pas trop compliqué et emberlificoté comme le précédent sur Sao Paulo, il m'intéressera peut-être. Merci pour cette présentation!
difficile pour moi de juger.. puisque celui sur Sao Paulo m'a plus marqué que toi..
Je l'ai en allemand, sinon je te l'aurais donné en cerclage Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Icon_minitimeJeu 2 Sep 2010 - 19:06

Je le note en tout cas, le thème m'intéresse!
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Icon_minitimeLun 13 Sep 2010 - 13:21

Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 A43

Sombre héraut de la Mère
Interview de Bernardo Carvalho
Propos recueillis par François Perrin



A 50 ans, Bernardo Carvalho, écrivain et journaliste brésilien, magistralement francophone, a travaillé, pour son neuvième roman, 'Ta mère', sur la thématique des femmes dans la guerre. Prenant appui sur l'effervescence du Caucase du Nord, il croise les destins de trois fils bringuebalés au fil des séismes militaires.



suite

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Oct 2010 - 11:47

Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Arton18590-245ce

'Ta mère

Citation :
Trois jeunes gens et leurs mères, un conscrit en proie aux mauvais traitements de l’armée russe, un jeune Tchétchène à la recherche de sa mère, un voyou de bonne famille. La rencontre d’une âme sœur, une chimère.
Ce roman entrelace les histoires d’une poignée de femmes qui essaient de sauver leurs fils de la guerre, de la solitude et du crime. Tout se passe à Saint-Pétersbourg, ville littéraire par excellence, à la veille du tricentenaire de la ville et sur fond de guerre de Tchétchénie, mais l’action s’étend de la forêt amazonienne à la mer du Japon et met en scène des mères coupables, des pères absents et des fils égarés. Bernardo Carvalho orchestre dans ce roman une multiplicité de points de vue et de voix sans jamais perdre l’axe et le motif récurrent de la maternité et de son revers, le sentiment d’être orphelin, sans protection, déplacé, dont la guerre est la représentation la plus crue. « Les mères ont plus à voir avec la guerre qu’elles ne l’imaginent. Au contraire de ce que tous pensent. Plus que les autres, les mères ont horreur de perdre (…). Tout le monde a une mère, même la pire canaille, le pire bourreau. Mais c’est tout de même une sorte de fanatisme », déclare l’un des personnages. Ce livre en est d’une certaine manière la démonstration poétique.

Ecrivain brésilien, Bernardo Carvalho a écrit un roman russe. Viscéralement et organiquement russe. 'Ta mère, livre choral où se croisent, au gré des caprices d'un destin maléfique, les existences de personnages brisés, à la fois victimes et bourreaux, au coeur d'une Saint-Pétersbourg souterraine, dans un climat de haine et de violence exacerbées.

Saint-Pétersbourg, année 2003, à la veille du tricentenaire de la ville. Mais aussi, Grozny, Cayenne et Vladivostok. 'Ta mère est un chassé croisé de vies, de tragédies intimes marquées par l'horreur de la guerre en Tchétchénie. Portraits de mères. Bouleversantes de courage et de lâcheté. Dont le seul but est de protéger leurs fils. Où sont les pères ? Morts, disparus, absents ou apathiques. Comme rayés de la carte. Les fils de la nation russe, eux, ne savent plus qui ils sont, d'où ils viennent. Ils ne peuvent qu'aller nulle part, ils se croisent sans se reconnaître à Saint-Pétersbourg. Le soldat égaré, le skinhead raciste, le garçon du Caucase déraciné. Tous en proie au mal de mère. Et de vivre.

A travers ces histoires qui se chevauchent, Carvalho brosse le tableau d'une Russie en déshérence, dans un récit hallucinant où un peu de lumière, d'humanité donc, essaie de se frayer un passage au sein de ce théâtre d'ombres aux teintes spectrales. La virtuosité de l'écrivain n'est pas gratuite. Elle donne toute sa substance à un livre magnifique et terrible. Comme un héritage de la grande littérature russe, celle de Tolstoïevski (clin d'oeil à un passage du roman).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Icon_minitimeDim 17 Avr 2011 - 17:45

'Ta mère

Ta mère est un roman efficace, très prenant et parfaitement construit où plusieurs destinées se croisent et se complètent, toutes prisonnières d'un passé complexe, mais surtout des dérives de l'Histoire, lorsque la violence et la corruption s'emparent outrageusement d'un pays. Un roman si violent que je me suis souvent demandée où se situait la vérité, et si l'auteur n' abusait pas du sordide pour en accentuer les effets, ce qui m'a peut-être génée au final.

Il y a malgré tout de belles figures dans ce récit, et d'ailleurs il s'ouvre sur celle lumineuse de Zainap, la grand mère qui va jusqu'à mourir dans un camp de réfugiés pour tenter de sauver son petit fils. Il y a aussi les tourments d'Anna, rattrapée par une maternité qu'elle a toujours enfouie, ceux d'Olga, rongée par la culpabilité de n'avoir pas su protéger la sienne. Et puis au centre, le parcours de ces jeunes gens, jetés en pâture à la guerre ou à la dépravation, sortes de pantins manipulés par une hiérarchie aveugle et dont la conscience jaillit dans un sursaut extrême. C'est dur, terriblement angoissant et surtout sans espoir. Tellement limite que je n'ose m'y perdre trop. Et pourtant, il se lit d'une traite.

Un roman si sombre qu'il m'a laissé un sentiment bizarre et que j'ai du mal à définir en fait. Le trop plein? Mais lisez le, vous me direz...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Icon_minitimeLun 21 Mar 2016 - 22:17

Neuf nuits

Bernardo Carvalho suit la trace de l'anthropologue américain Buell Quain au cours des derniers mois de sa vie, jusqu'à son suicide en août 1939. L'ouvrage est mystérieux et déroutant car le passé et le présent s'entremêlent, l'auteur évoquant sa propre expérience pour tenter de cerner la souffrance de l'anthropologue, silencieuse et impénétrable.

Ce voyage au coeur de l'Amazonie révèle une solitude, une incompréhension de soi face à un idéal et une altérité. Des lettres, dont on ne sait à qui elles sont vraiment destinées, s'intègrent avec fluidité à un récit à la fois éclairant et perturbant, douloureux et cathartique.


Dernière édition par Avadoro le Mer 23 Mar 2016 - 8:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Icon_minitimeMar 22 Mar 2016 - 6:38

ohlala... cela me donne envie de le relire...
grand coup de coeur pour moi et jusqu'à présent mon préféré de lui

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Icon_minitimeMar 22 Mar 2016 - 10:16

Très envie de le relire aussi...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Bernardo Carvalho [Brésil]   Bernardo Carvalho [Brésil] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernardo Carvalho [Brésil]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: