Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Stewart O'Nan

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Stewart O'Nan - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 9 Icon_minitimeLun 14 Juil 2014 - 20:49

rire oui... voilà le sort malheureux des lecteurs Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Stewart O'Nan - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 9 Icon_minitimeLun 14 Juil 2014 - 21:06

Surtout quand on a envie de lire tout d'un auteur, c'est d'autant plus frustrant. Mais j'y arriverais !!  Laughing 

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Stewart O'Nan - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 9 Icon_minitimeLun 14 Juil 2014 - 21:10

ah oui, je connais aussi cette 'frustration' pour d'autres auteurs...
mais c'est bien ta volonté pour O'Nan... il fait partie des auteurs où un tel 'challenge' est tout bon Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Stewart O'Nan - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 9 Icon_minitimeVen 10 Juil 2015 - 17:18

Emily

J'ai fait la bêtise de lire vos opinions sur "Emily -seule". Donc, j'ai une certaine peine maintenant d'avouer qu'en ce qui me concerne, la sauce n'a pas pris. A 80 ans la vie d'Emily n'est pas terminée, et voici un beau message. Cela peut inclure certaines difficultés ou pensées tournées vers le passé. La vie est des fois plus marquée par des souvenirs, des rappels d'un passé. Mais qu'est-ce qu'on peut en faire encore? Oui, vous relevez le coté volontariste et encourageante d'Emily.

On pourrait dire que le contenu, le style et le langage correspondent éventuellement à ce qu'on lie avec "l'âge": ce n'est pas le spectaculaire. Et je ne le cherche pas. C'est une façon calme, lente qui prévaut. Mais sans être enthousiaste de livres d'action, et même en appréciant certains livres lents et méditatifs, le tout ici me paraissait trop lent, trop calme (même un accident ne contredisait cette impression) dans la langue et le style. Pas ou peu de haut, de bas, de particularités - à mon avis. Une impression de distance qui me pesait, une forme de secheresse, voir de leger ennui.

Et je dois avouer que j'ai interrompu la lecture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Stewart O'Nan - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 9 Icon_minitimeSam 11 Juil 2015 - 7:08

ah oui, le "slow writing", comme Traversay l'a désigné, n'est vraiment pas pour tout le monde...

en plus, je l'ai dit et redit, Emily est une "suite" de Nos plus beaux souvenirs et même si on n'a pas absolument besoin du premier pour se retrouver dans le deuxième, on perd quand même quelques références et cela joue aussi un rôle pour apprécier le quotidien d'Emily

mais si tu n'as pas adhéré au style, mieux vaut en choisir d'autres auteurs Wink


moi j'attends que son dernier livre paru, West of Sunset soit traduit en français pour en parler plus miammiam

Stewart O'Nan - Page 9 A232

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Stewart O'Nan - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 9 Icon_minitimeDim 12 Juil 2015 - 16:33

tom léo a écrit:
Mais sans être enthousiaste de livres d'action, et même en appréciant certains livres lents et méditatifs, le tout ici me paraissait trop lent, trop calme (même un accident ne contredisait cette impression) dans la langue et le style. Pas ou peu de haut, de bas, de particularités - à mon avis. Une impression de distance qui me pesait, une forme de secheresse, voir de leger ennui.

Et je dois avouer que j'ai interrompu la lecture...

Je peux comprendre TomLéo, moi même j'ai ressenti comme de l'ennui à cette lecture, et même s'il y a de belles choses, j'ai été soulagée d'atteindre la fin. Je me souviens que ce livre m'avait plombé le moral.

Mais comme dit Kena, la première partie doit être plus attractive. J'essaierai peut être car son écriture m'a tout de même touchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Stewart O'Nan - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 9 Icon_minitimeLun 13 Juil 2015 - 6:19

Aeriale a écrit:
Je me souviens que ce livre m'avait plombé le moral.
Stewart O'Nan se consacre souvent de thèmes qui ne sont pas joyeux... et avec sa méthode de "dissection", cela peut faire encore plus mal Wink

Aeriale a écrit:
Mais comme dit Kena, la première partie doit être plus attractive. J'essaierai peut être car son écriture m'a tout de même touchée.
il s'agit là d'un vrai pavé, avec sa méthode de 'slow writing' il peut paraître deux fois plus long... je pense qu'il y a d'autres livres de lui qui pourraient te donner une idée si c'est un auteur avec lequel tu veux poursuivre, p.ex. son dernier paru en français, Les joueurs

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Stewart O'Nan - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 9 Icon_minitimeJeu 16 Juil 2015 - 11:42

kenavo a écrit:
Aeriale a écrit:
Mais comme dit Kena, la première partie doit être plus attractive. J'essaierai peut être car son écriture m'a tout de même touchée.
il s'agit là d'un vrai pavé, avec sa méthode de 'slow writing' il peut paraître deux fois plus long... je pense qu'il y a d'autres livres de lui qui pourraient te donner une idée si c'est un auteur avec lequel tu veux poursuivre, p.ex. son dernier paru en français, Les joueurs

Je note, merci Kena sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Stewart O'Nan - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 9 Icon_minitimeMer 18 Mai 2016 - 2:37

Nos plus beaux souvenirs

J'ai apprécié l'aisance avec laquelle Stewart O'Nan saisit d'emblée la valeur d'instants de la vie quotidienne, sans fil conducteur apparent au-delà du contexte d'un deuil et d'un nouveau départ. Une famille se retrouve et se rassemble dans un lieu marquant sur un plan affectif, et chacun se confronte à ses peurs, ses attentes et ses contradictions. De l'incertitude passionnée de l'enfance aux questionnements de l'âge adulte, ce sont des choix personnels qui sont sans cesse discutés et remis en cause, avec la difficulté de comprendre l'autre.

La narration est minutieuse, attentive aux détails, mais le roman perd tout de même de l'intensité au fil des pages. J'ai regretté des longueurs excessives, même si Stewart O'Nan assume jusqu'au bout l'absence de péripéties, de rupture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Stewart O'Nan - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 9 Icon_minitimeMer 17 Aoû 2016 - 6:14

Stewart O'Nan - Page 9 Aa193 / Stewart O'Nan - Page 9 Aaa109
West of Sunset / Derniers feux sur Sunset
Citation :
Présentation de l’éditeur
En 1937, Francis Scott Fitzgerald devient scénariste pour la Métro Goldwyn Mayer. C'est l'Age d'Or d'Hollywood, du jazz et des parties mémorables. Ses collègues se nomment Dorothy Parker, Humphrey Bogart, Greta Garbo. Loin de sa chère Zelda, internée, et de sa fille Scottie, Fitzgerald est perdu. Il tente de préserver leur vie familiale, mais tombe amoureux de Sheilah Graham, une journaliste mondaine qu'il a prise pour une aristocrate anglaise.
Ces trois dernières années-là sont celles de la lutte acharnée que mène Scott contre ses ennemis : l'alcool, la dépression, et le peu d'estime qu'il a pour lui-même. Oui, Hollywood sera pour lui "l'envers du Paradis", un lieu de souffrance et peut-être d'expiation...
Ecrivain de l'intime, conteur de talent, Stewart O'Nan dévoile dans Derniers feux sur Sunset le vrai visage de Fitzgerald : celui d'un homme brisé par la vie, tandis que la fête bat son plein. Un livre poignant et plein de nostalgie.

J’appartiens au groupe des fidèles de Stewart O’Nan. Je le suis dans tout ce qu’il a envie de raconter, il m’enthousiasme, n’importe son sujet.

Je ne crois pas que je suis celle qui devrait faire un commentaire pour son nouveau livre, de toute façon ce sera élogieux… mais j’ai quand même trop envie de parler de son nouvel exploit… allons-y !

Ce n’est pas évident de faire bien dans le genre de biographie romancée… surtout si on s’approche d’un des « grands » (pour bon nombre de lecteur, Fitzgerald ne se retrouve pas parmi ceux-là… mais bon, c’est une autre discussion).

Donc, nous voilà dans la tête de F. Scott Fitzgerald lors des trois dernières années de sa vie. Quand l’enfant prodigue avait déjà perdu -presque- toute sa gloire.

Puisqu’il a urgemment besoin d’argent, Hollywood lui tend un dernier brin de paille et il accepte de faire le scénariste.

Par moment c’est déchirant de le suivre dans cette ville où chacun fait semblant d’être quelqu’un d’autre. Mais c’est fascinant comment Stewart O’Nan arrive à mettre son lecteur dans les pensées de Fitzgerald, même si on suit son déclin…

Oui, une fois de plus conquise par l’écriture de cet écrivain bien que je comprenne aussi les quelques réticences que j’ai lues parmi des commentaires anglophones.

À chacun de voir si une telle lecture le tente, déjà je pense qu’il faut avoir un certain intérêt pour Fitzgerald… mais sinon, c’est partie pour une belle aventure

Stewart O'Nan - Page 9 A358

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Stewart O'Nan - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 9 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Stewart O'Nan
Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» les gars de la marine
» PAUL NEWMAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: