Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Stewart O'Nan

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Mai 2010 - 16:59

kenavo a écrit:

Chanson pour l'absente

Citation :
Présentation de l'Editeur
L'été de ses dix-huit ans, Kim disparaît mystérieusement. Sa voiture est retrouvée quelques jours plus tard, mais il n'y a aucune trace de la jeune fille. L'enquête s'enlise. L'affaire quitte la une des journaux. Les proches de Kim tentent de se reconstruire, d'affronter l'absence. Dans ce nouveau roman, Stewart O'Nan raconte son Amérique, celle des faits divers, des quartiers résidentiels et des supermarchés. Avec subtilité, il se glisse dans l'intimité d'une famille en deuil. Il dit les instants d'accalmie, les peines enfouies, et la vie qui reprend le dessus, malgré tout.

Le plus admirable, dans Chanson pour l'absente, est la façon dont Stewart O'Nan tient la note, sur près de 400 pages, dans sa description d'une famille et, plus largement, dans le portrait d'une petite ville, dont l'univers aseptisé se délite peu à peu, après la disparition inexplicable d'une jeune fille bien sous tous rapports (a priori). Ici, pas de pathos gênant, pas de complaisance dans la douleur, mais un incroyable sens du détail dans ce roman qui fouille les âmes jusque dans leurs tréfonds et fait un sort, par la même occasion, au fameux "American Dream". Tout y est décrit avec une minutie quasi maniaque, l'enquête, bien sûr, mais surtout les variations saisonnières des états d'âme des proches de l'absente. Chronique d'une communauté en état de choc, le livre de Stewart O'Nan ne laisse aucune marge de manoeuvre à ses protagonistes, traqués dans leurs habitudes, leurs mauvaises pensées, leurs vices. Cette littérature pointilliste ressemble à un pare brise qui se fendille après l'impact. Plus le temps passe et plus l'espoir de revenir à la "normale" s'estompe. Le happy end n'est pas pour demain.
Avec ce livre, nul doute que le chantre désabusé de l'Amérique profonde va faire de nouveaux adeptes. Bienvenue au club des O'Nanistes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Mai 2010 - 18:59

bonjour cela me fait trop plaisir de lire ton commentaire.. et j'espère que tu vas trouver ton bonheur dans d'autres livres de lui Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Mai 2010 - 19:03

kenavo a écrit:
bonjour cela me fait trop plaisir de lire ton commentaire.. et j'espère que tu vas trouver ton bonheur dans d'autres livres de lui Very Happy

Certainement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeMar 26 Juil 2011 - 18:36

Le Pays des ténèbres

Encore un psychodrame sur la société américaine, sa jeunesse paumée et leurs familles.
Un accident sanglant la nuit de Halloween où trois ados trouvent la mort et deux survivent....
Les vivants marinent dans le remord, la repentance, les regrets, les souvenirs.
Les morts devenus fantomesi hantent les vivants.
Un roman inutilement morbide, scabreux, répétitif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeDim 20 Mai 2012 - 11:40

Stewart O'Nan - Page 2 Zz31 / Stewart O'Nan - Page 2 Zz32
Emily, alone / Emily

Citation :
Présentation de l'éditeur
Dans la vie d'Emily, il y a eu les repas animés, la ronde des jours et des choses à faire. Aujourd'hui, Emily est veuve. Ses enfants sont loin. Sa belle-sœur, Arlene, lui tient compagnie. Elle aime la musique classique, les musées, les petits déjeuners copieux du Eat'n Park. Sa santé est bonne. Elle ne manque de rien. A 80 ans, le temps rétrécit mais il semble infini.
Stewart O'Nan retrouve dans ce huitième roman le chef de famille de Nos plus beaux souvenirs, Emily Maxwell, et nous livre un récit initiatique d'un nouveau genre. Car c'est bien d'un apprentissage qu'il s'agit, celui de la solitude, de la vieillesse, d'une liberté inédite. Pas à pas, nous suivons Emily dans ce dernier âge de l'existence où il faut tout réinventer.

Tout d’abord un mot pour la dédicace :
For my mother,
who took me to the bookmobile

(pour ma mère, qui m’a amené au bibliobus)
Une pensée de ma part aussi pour la mère de cet auteur extraordinaire. Qui sait ce qu’il aurait fait si elle ne l’aurait pas introduit à la lecture Very Happy

On retrouve donc Emily Maxwell dont on a fait déjà connaisse dans le livre Nos plus beaux souvenirs. Et ici une petite mention du titre me semble importante. Dans le premier livre, toute la famille autour d’Emily prend à tour de rôle la parole, tandis qu’ici le lecteur se retrouve seul avec elle, dont : Emily, alone (seule). Je ne peux pas comprendre pourquoi l’éditeur français n’a pas trouvé important de traduire le titre, cela n’aurait pas été trop compliqué..

En plus il n’y a pas seulement le fait qu’il n’y a qu’Emily qui ‘parle’ dans ce livre, mais il s’agit bien naturellement aussi du fait qu’elle est seule – non pas sans amies ou famille.. mais la majeure partie du roman on la suit dans ses jours et pensées, seule à la maison..

Et ce qui peut ennuyer bien magistralement quelques lecteurs, est pour d’autres un pur bonheur. Dont je fais partie. C’est avec le plus grand regret que je dois laisser Emily derrière moi, tant de chaleur, bons moments et situations extraordinaires Stewart O’Nan a fait apparaitre sur ces pages.. j’en sors émerveillée..
Son talent est selon mon avis de faire ressortir de la magie de l’ordinaire, le quotidien devient chez lui une chose plaisante à lire

J’adore et heureusement pour moi, son dernier livre The Odds, m’attend déjà dans ma PAL.



Un dernier mot pour la couverture anglaise, il s’agit d’une peinture de Ron Donoughe, bien chosit parce qu'il est connu pour ses vues de Pittsburgh et non seulement Stewart O’Nan y est né, mais le roman d’Emily se passe dans cette ville.

Stewart O'Nan - Page 2 Zz33

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie
Sage de la littérature
Noémie

Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeDim 20 Mai 2012 - 13:21

cheers Merci,kenavo, j'ai cherché ce matin son post sur Parfum et ne l'ai pas trouvé....- pas bien réveillée, sans doute rire - et je suis bien tentée de le lire....heureusement que tu en a parlé.......Mais il faut que je commence par Nos plus beaux souvenirs.... impatient content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeDim 20 Mai 2012 - 16:53

Noémie a écrit:
Mais il faut que je commence par Nos plus beaux souvenirs....
il ne faut pas impérativement lire ce livre pour comprendre Emily, mais toutes les membres de la famille qui n'ont que des courtes apparences ou mentions dans ce deuxième volet, sont bien décrites et "expliquées" et du coup, les retrouver dans Emily donne l'impression qu'on les connait, on fait partie des 'amis' de la famille
en plus que si on aime les livres lents, c'est un pur plaisir de lecture ces plus beaux souvenirs.. drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeVen 15 Juin 2012 - 12:05

kenavo a écrit:
Stewart O'Nan - Page 2 Zz31 / Stewart O'Nan - Page 2 Zz32
Emily, alone / Emily

Citation :
Présentation de l'éditeur
Dans la vie d'Emily, il y a eu les repas animés, la ronde des jours et des choses à faire. Aujourd'hui, Emily est veuve. Ses enfants sont loin. Sa belle-sœur, Arlene, lui tient compagnie. Elle aime la musique classique, les musées, les petits déjeuners copieux du Eat'n Park. Sa santé est bonne. Elle ne manque de rien. A 80 ans, le temps rétrécit mais il semble infini.
Stewart O'Nan retrouve dans ce huitième roman le chef de famille de Nos plus beaux souvenirs, Emily Maxwell, et nous livre un récit initiatique d'un nouveau genre. Car c'est bien d'un apprentissage qu'il s'agit, celui de la solitude, de la vieillesse, d'une liberté inédite. Pas à pas, nous suivons Emily dans ce dernier âge de l'existence où il faut tout réinventer.

On retrouve donc Emily Maxwell dont on a fait déjà connaissance dans le livre Nos plus beaux souvenirs. Et ici une petite mention du titre me semble importante. Dans le premier livre, toute la famille autour d’Emily prend à tour de rôle la parole, tandis qu’ici le lecteur se retrouve seul avec elle, dont : Emily, alone (seule). Je ne peux pas comprendre pourquoi l’éditeur français n’a pas trouvé important de traduire le titre, cela n’aurait pas été trop compliqué..

En plus il n’y a pas seulement le fait qu’il n’y a qu’Emily qui ‘parle’ dans ce livre, mais il s’agit bien naturellement aussi du fait qu’elle est seule – non pas sans amies ou famille.. mais la majeure partie du roman on la suit dans ses jours et pensées, seule à la maison..

Et ce qui peut ennuyer bien magistralement quelques lecteurs, est pour d’autres un pur bonheur. Dont je fais partie. C’est avec le plus grand regret que je dois laisser Emily derrière moi, tant de chaleur, bons moments et situations extraordinaires Stewart O’Nan a fait apparaitre sur ces pages.. j’en sors émerveillée..
Son talent est selon mon avis de faire ressortir de la magie de l’ordinaire, le quotidien devient chez lui une chose plaisante à lire

J’adore et heureusement pour moi, son dernier livre The Odds, m’attend déjà dans ma PAL.

La Slow Food est à la mode. Avec Emily, Stewart O'Nan a écrit une sorte d'équivalence littéraire : que de bons produits mitonnés avec amour, à déguster lentement, un plaisir de gourmet. Emily, donc, a 80 ans. En bonne santé et libre, à son corps défendant : son mari est mort, sa meilleure amie aussi, sa fille et son fils, ainsi que leurs enfants, sont loin. Emily est (très) disponible et (un peu) seule. C'est le champ des possibles : elle doit donner un sens à ce qu'il lui reste de vie, sans céder à la nostalgie, au soir d'une existence bien remplie qui ne lui laisse ni regrets, ni remords. Il lui faut juste continuer et c'est tout le talent de l'auteur que de nous conter, au quotidien, avec un art consommé pour ciseler les détails, la vie très ordinaire de son héroïne, ses inquiétudes, sa routine domestique, son observation aigüe du monde qui l'entoure, ses petits bonheurs. Le livre pourrait être fort ennuyeux, car il ne s'y passe presque rien, une éraflure sur sa voiture prend une importance démesurée, la venue de sa femme de ménage, deux fois par semaine, est un événement considérable. Mais non, c'est passionnant et émouvant à lire, parce que fondamentalement juste et universel. Deux personnages se détachent au côté d'Emily : Arlene, sa belle-soeur, sa compagne de sortie, avec laquelle elle partage la même vision du monde, moyennant quelques coups de griffe à l'occasion, comme dans toute relation amicale et tendre qui se respecte. Et puis il y a Rufus, chien fidèle et vieillissant, qui décline de jour en jour. Il est comme le miroir déformé de ce qu'Emily pourrait devenir si elle n'était aussi digne et résistante. Alors, elle se moque de lui, lui parle sans cesse, le caresse et le morigène. Pathétique ? Non, touchant, comme l'ensemble de ce roman qui dresse aussi un portrait intime de Pittsburgh. Avec une infinie délicatesse, Stewart O'Nan nous apprend que l'on peut commencer une vie nouvelle, sans rancoeur ni amertume, à 80 ans passés.


Dernière édition par traversay le Ven 15 Juin 2012 - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeVen 15 Juin 2012 - 15:32

bonjour ah que c'est beau ce que tu en dis.. mais c'est tout vrai Wink

laissez-vous tenter par O'Nan cyclops

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeVen 15 Juin 2012 - 15:48

Merci kena, il ne me reste plus qu'à lire Nos plus beaux souvenirs, cela m'a manqué parfois de pas connaître ce livre (pour Louise, en particulier).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeVen 15 Juin 2012 - 15:53

traversay a écrit:
Merci kena, il ne me reste plus qu'à lire Nos plus beaux souvenirs, cela m'a manqué parfois de pas connaître ce livre (pour Louise, en particulier).
ah oui.. je l'avais quand même dit de le lire avant innocent
il aide pour TOUS les personnages.. tu as plus d'informations sur sa fille, son garçon, la femme de celui-ci et les enfans.. ah.. si tu as aimé Emily, tu vas ADORER Nos plus beaux souvenirs drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeVen 15 Juin 2012 - 16:01

Ton commentaire est très émouvant Traversay. J'ai hâte de commencer Nos plus beaux souvenirs et peut-être enchaîner avec Emily.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeVen 15 Juin 2012 - 16:16

traversay n'est rien qu'un vilain, il ne fait que me tenter avec ses lectures......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeMer 18 Juil 2012 - 11:14

Chanson pour l'absente

Une lecture très enrichissante, mais il faut de la patience et accepter de se plonger dans des anecdotes, dans un quotidien rempli de personnages que l'on parvient lentement à suivre. La trace de l'absente est la révélation d'une douleur lancinante souvent révélée par des maladresses. O'Nan choisit d'insister sur le moment où chacun doit passer à autre chose, à franchir le cap d'une acceptation intériorisée. Le constat d'une solitude se relie à la formation d'un nouveau parcours collectif construit à partir du souvenir et du manque.
C'est en effet le souci du détail qui fait peu à peu apparaître les failles, les silences et les regrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitimeJeu 19 Juil 2012 - 22:27

Je relis tout le fil et Des anges dans la neige a retenu mon attention. Noté à la LAL, hop !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




Stewart O'Nan - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stewart O'Nan   Stewart O'Nan - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Stewart O'Nan
Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» les gars de la marine
» PAUL NEWMAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: